Présentation PORSCHE 911 type 992

EN BREF


Warning: mysql_result() [function.mysql-result]: 01_prix_min not found in MySQL result index 3 in /home2/eq24937/html/accessoire.php on line 265

Warning: mysql_result() [function.mysql-result]: 01_prix_max not found in MySQL result index 3 in /home2/eq24937/html/accessoire.php on line 267
Prix : Non communiqué

ICONE INTEMPORELLE

Les automobiles qui font rêver durant de nombreuses années ne sont pas légion, et quand c'est depuis plus de cinquante ans, cela devient encore plus rare. C'est cet exploit que réalise la PORSCHE 911 depuis 1963. La 911 type 992 est la huitième génération de 911. Elle remplace la 911 type 991 sortie en 2011 et semble digne de poursuivre la lignée.

Petite sportive deviendra grande

Lors de sa présentation en 1963, la 911 était alors une sportive de 4,21 mètres de long, pour une largeur de 1,70 mètre et une hauteur de 1,30 mètre. La dernière-née de Stuttgart a clairement pris de l'embonpoint avec des dimensions respectivement de 4,52 mètres, 1,85 mètre pour toujours 1,30 mètre de hauteur. Bien qu'elle soit plus imposante que son illustre aïeule, elle n'a que très peu évolué par rapport à sa grande sœur et pourtant elle fait plus massive et robuste que celle-ci. Malgré tout, cela ne remet nullement en cause cette ligne intemporelle.

Continuité dans le changement, intemporelle, icône,… les mots pouvant décrire les évolutions de la 911, types 930, 964, 993, 996, 997, 991 se recoupent souvent. Grenouille ou Crapaud, elle garde cette ligne générale qui fait d'elle une princesse reconnaissable au premier coup d'œil. Dès qu'il s'agit de la 911, je suis parfois moins impartial que d'habitude.

Ce jeudi 14 mars, c'est dans un domaine du sud de la région parisienne que nous avons pu découvrir de manière officielle le nouveau modèle de la marque. Le centre PORSCHE d'Arpajon, qui nous a aimablement invités à cette présentation, avait décidé de gâter ses invités, l'entrée étant jalonnée par les sept précédents modèles qui menaient vers deux écrins blancs masquant les belles. C'est à 21 h 11 qu'elles ont été dévoilées aux yeux de tous les passionnées et passionnés présents.

Evolution ou révolution

Extérieurement, par rapport à sa devancière, les évolutions les plus visibles sont le capot avant à double nervure, les poignées affleurantes et les passages de roues plus larges pour accueillir des jantes de vingt pouces à l'avant et vingt et un pouces à l'arrière. Les phares restent ronds mais sont intérieurement très travaillés.

Le changement est bien plus marqué à l'arrière avec le retour du bandeau lumineux reliant les feux arrière comme sur les 993. Ce bandeau apparaissait de temps à autres sur certains modèles spécifiques mais plus sur l'ensemble de la gamme. La marque PORSCHE se détache maintenant en lettres 3D juste en dessous du bandeau. La jupe accueille une double sortie d'échappement. La grille moteur garde l'orientation verticale des nervure mais celles-ci semblent flotter au-dessus de l'ensemble et un troisième feu stop vertical trône en son centre.

Durant cette présentation nous avons pu découvrir la Carrera S (la grise) et la Carrera 4S (la noire). Sans marquage du modèle, la seule différence que l'on peut voir entre les deux modèles est la couleur des nervures du capot arrière, noires pour la S, chromées pour la 4S.

Au final, des évolutions subtiles qui permettent de conserver l'allure générale de la 911 mais qui lui donnent son caractère propre. A mon avis, l'évolution est bien plus marquée entre la 992 et la 991 qu'entre la 991 et la 997.

Révolution numérique

La première chose qui saute aux yeux à l'intérieur de l'habitacle, c'est le tableau de bord à cinq cadrans entièrement numériques et le grand écran déporté. Entièrement numérique ai-je dit ? Que nenni, l'ADN de la 911 est conservé avec le compte-tours central à aiguilles qui trône fièrement au centre. Certains cadrans sont configurables afin de faire un renvoi de GPS ou autre.

La planche de bord a un petit air néo-rétro rappelant nettement le style de celui des 911 refroidies par air avec une belle finition et un jonc chromé qui met en valeur le design. Le volant est un cockpit à lui tout seul avec de nombreux réglages et les palettes de changement de vitesses. En revanche, le mini levier de vitesses n'est pas du plus bel effet et aurait mérité un aspect plus travaillé.

Vie à bord

La position de conduite est très agréable et on se sent très à l'aise, une position de conduite confortable est rapidement trouvée grâce aux multiples réglages. Par contre, comme d'habitude, les sièges arrière restent réservés à des enfants, et encore pas trop grands.

Maintenant que le tour du propriétaire est fait, il ne reste plus qu'à attendre les prochains essais qui devraient probablement confirmer tout le bien que nous pensons de cette nouvelle mouture germanique. Comme PORSCHE ne sait faire que des modèles de plus en plus puissants, la puissance pour ces deux modèles est de 450 chevaux, ce qui laisse présager de belles sensations…

Je tiens de nouveau à remercier le Centre PORSCHE d'Arpajon qui nous a accueillis pour cette superbe présentation et plus particulièrement Philippe et Cindy. Merci à eux.

Michel SANTONI (15 Mars 2019)