KIA NOUVELLE GAMME URBAINE

EN BREF


Warning: mysql_result() [function.mysql-result]: 01_prix_min not found in MySQL result index 3 in /home2/eq24937/html/accessoire.php on line 265

Warning: mysql_result() [function.mysql-result]: 01_prix_max not found in MySQL result index 3 in /home2/eq24937/html/accessoire.php on line 267
Prix : Non communiqué

COUP DE JEUNE SUR LES PETITES

Picanto - 11.690 à 18.690 € - ***

Rio - 14.890 à 24.190 € - ***

Stonic - 20.290 à 27.390 € - *** 

Grâce à ses trois citadines, KIA réalise 45% de ses ventes en France. Les Picanto, Rio et Stonic représentent donc un enjeu stratégique majeur pour le constructeur coréen qui vient d’opérer un restylage de mi-carrière sur sa gamme urbaine. Plus que sur les aspects cosmétiques, c’est sous le capot et dans l’habitacle que les changements sont les plus notables.

Entrée en scène pour la micro-hybridation

Déjà bien représenté sur le marché des hybrides, hybrides rechargeables et 100 % électriques avec le Niro (seul crossover à proposer les trois alternatives), les Ceed SW, XCeed et plus accessoirement le Soul, KIA étend ses éco-motorisations à sa gamme urbaine et fait appel à l'hybridation légère (MHEV - Mild-Hybrid Electric Vehicle), moins onéreuse que les versions "branchées", pour la Rio et le Stonic. KIA espère ainsi grignoter des parts de marché sur les poids-lourds français du segment B (Clio et 208 notamment) et des SUV urbains (Captur, 2008 et C3 Aircross).

Le constructeur coréen propose depuis septembre sur ces deux modèles un alterno-démarreur de 12 kW qui vient épauler le moteur thermique lors des démarrages et en améliore le couple lors des accélérations. Ce dispositif d'hybridation légère est alimenté par une batterie de 48 volts qui se recharge d'elle-même lors des décélérations grâce à un basculement de l'alterno-démarreur en mode alternateur récupérant l'énergie issue du vilebrequin auquel il est relié. Ce bloc moteur est décliné en deux niveaux de puissance : 100 et 120 chevaux.

Outre l'agrément de conduite induit par l'augmentation du couple, l'objectif n'est pas de rouler en mode tout électrique, mais de diminuer la consommation par un allongement des coupures du moteur thermique, et par là même une baisse des émissions de CO2.

La Rio enrichit sa gamme en ajoutant aux versions thermiques reconduites d'une puissance de 84 et 100 chevaux, les deux blocs à hybridation légère. Le Stonic, quant à lui, ne propose que les motorisations à hybridation légère 100 et 120 chevaux. Avec une puissance comprise entre 67 et 100 chevaux, la Picanto conserve sa motorisation classique.

Nouvelle transmission pour les Rio et Stonic

Les Rio et Stonic dotés de l'hybridation douce bénéficient également d'une nouvelle boîte manuelle à six rapports qualifiée "d'intelligente" par le constructeur. Celle-ci s'appuie sur une commande d'embrayage totalement électronique en lieu et place des habituelles tringleries. La boîte iBVM6, c'est son nom, optimise les coupures moteur liées à l'utilisation du Stop & Go et permet de bénéficier d'un mode "roue libre" qui utilise l'énergie cinétique de la voiture sans consommer de carburant lorsque le parcours est plat. A l'instar du fonctionnement des régulateurs de vitesse, le mode roue libre se déconnecte dès que le conducteur touche au frein ou à l'accélérateur.

Retouches esthétiques mineures

C'est pour la Picanto, la plus urbaine des trois, que les évolutions sont le plus aisément perceptibles, notamment pour les définitions sportives GT Line et GT Line Premium à la recherche d'un look de "bombinettes". La marque compense ainsi l'absence de grandes nouveautés sous le capot ! Avec sa face avant remodelée, la Picanto élargit visuellement son assise sur la route. La calandre maison "Tiger Nose" est maintenant soulignée par un insert chromé qui se prolonge jusque dans des projecteurs redessinés et équipés full LED. Le bouclier, largement dimensionné, a été revu et intègre les antibrouillards. A l'arrière, les LED sont aussi présents et apportent à la Picanto une signature lumineuse plus dynamique. Enfin, et même si ce n'est pas sa vocation première, rappelons que la petite KIA est homologuée en cinq places, une caractéristique peu habituelle pour les mini-citadines.

Représentant la marque sur le très disputé segment B, la Rio bénéficie elle aussi à l'avant de quelques évolutions stylistiques. La calandre "Tiger Nose" est amincie tandis que le bouclier revu intègre de nouvelles entrées d'air autour des antibrouillards. Le modèle se dote de feux LED en série et s'enrichit de deux nouveaux coloris : gris magnétique et bleu azur.

Enfin, pour le Stonic, les évolutions stylistiques sont mineures et il faut un œil aiguisé pour distinguer la dernière version de la précédente. Seuls les nouveaux projecteurs full LED et les entourages des antibrouillards font la différence, tandis que la gamme de coloris s'élargit et offre des possibilités accrues de personnalisation.

Intérieurement, pour les trois modèles, l'écran multimédia "flottant" est maintenant doté d'une taille de huit pouces, généreuse pour la catégorie, tandis que le combiné dispose dans sa partie centrale d'un mini écran digital de 4,2 pouces. Ces évolutions permettent de profiter pleinement des nouveaux équipements technologiques proposés par KIA sur l'ensemble de sa gamme urbaine.

Mise à niveau technologique

La marque coréenne a profité du restylage pour opérer une mise à niveau et doter sa gamme urbaine d'un équipement technologique complet, en série ou en option selon les modèles et niveaux de finition. En matière d'options, l'offre de KIA reste très raisonnable. Sur la Picanto, les aides électroniques à la conduite sont proposées sous forme d'un package vendu six cents euros, toutefois réservé aux versions les plus huppées GT Line et GT Line Premium.

Picanto, Rio et Stonic bénéficient ainsi de l'aide au maintien dans la file, de la surveillance des angles morts, des radars et de la caméra de recul, de la détection de trafic arrière en sortant d'un stationnement par exemple ou encore du freinage d'urgence avec détection de piétons. Elles n'ont ainsi rien à envier aux plus grandes. Pour profiter pleinement du grand écran tactile, le GPS est proposé en série sur les finitions les plus hautes. KIA donne gratuitement accès pour une durée de sept ans via le système télématique maison UVO, aux informations en temps réel telles que trafic, prévisions météo, points d'intérêt, prix des carburants et autres places de stationnement disponibles. Compatible avec les smartphones Android et Apple, UVO permet aussi de bénéficier de contrôles et de fonctions à distance : programmer un itinéraire, vérifier l'emplacement de stationnement, etc…

La Picanto, urbaine dans sa vocation et son accueil

Avec sa silhouette dynamique et sa robe bicolore, la Picanto séduit dans cette version GT Line, tandis que sa taille réduite, son faible rayon de braquage et sa caméra de recul lui permettent de se faufiler avec aisance et douceur en ville, et de saisir la moindre place de stationnement. Proposée à 14.990 €, notre Picanto était dotée du petit trois cylindres de 67 chevaux et d'une boîte manuelle à cinq rapports au maniement fluide quelles que soient les circonstances. Les adeptes de boîtes automatiques pourront opter pour la boîte robotisée à cinq rapports associée au bloc essence de 84 chevaux et vendue 16.490 € avec le même niveau de finition.

Sur la route, même si la position de conduite est agréable, les amortisseurs efficaces et l'espace à l'avant suffisant, la faible puissance de notre Picanto avoue rapidement ses limites en reprise lors des dépassements par exemple. Elle nous rappelle à l'ordre sur sa vocation essentiellement urbaine, nous incitant à porter notre choix sur le quatre cylindres de 84 chevaux ou même le bloc turbo de 100 chevaux pour prendre la poudre d'escampette dans de bonnes conditions. Les tarifs de la Picanto s'échelonnent entre 11.690 et 18.690 €, ne proposant pour seules options que la peinture métallisée et le pack d'aides à la conduite précédemment évoqué.

Rio et Stonic restylés : conçus pour moins consommer

A défaut de relooking notable, c'est sur la route que nous avons pu apprécier les principales évolutions technologiques apportées aux Rio et Stonic : la micro-hybridation et la nouvelle boîte manuelle "intelligente" à six rapports. Sous des carrosseries différentes, les deux véhicules essayés sont très proches, d'autant qu'ils étaient fournis avec une finition de niveau trois, à savoir GT Line pour la Rio et Launch Edition pour le Stonic. Les intérieurs, avec des cotes très voisines, présentent les mêmes aménagements et planche de bord. L'uniformité de la sellerie noire est rompue par les surpiqûres et passepoils de couleur grise. Des inserts de couleur en option peuvent sur le Stonic venir égayer la planche de bord et la console centrale.

Lors de cette prise en mains, nous avons pu apprécier une gestion moteur de la micro-hybridation totalement transparente pour le conducteur. La Rio comme le Stonic sont équipés d'un sélecteur de conduite à trois positions : éco, normal et sport. En éco-conduite, on se surprend à vouloir déclencher le mode roue-libre qui s'active et se désactive en toute discrétion, mais dont nous n'avons pu mesurer l'incidence sur la consommation. Les comportements routiers des deux véhicules permettent une conduite sûre et agréable, y compris dans le Stonic qui reste confortable malgré une monte en roues de dix-sept pouces.

La Rio est proposée dans une fourchette de prix comprise entre 14.890 € pour la version de base, à 24.190 € en motorisation hybride de 120 chevaux et boîte automatique DCT7. Pour le Stonic, la fourchette est plus étroite en raison d'une gamme réduite aux deux blocs à hybridation légère de 100 et 120 chevaux. La mise de départ débute à 20.290 € pour culminer à 27.390 € avec la boîte automatique.

Sans faire dans le spectaculaire, KIA a redonné sans attendre un coup de jeune à ses représentants des segments A et B, en leur offrant une mise à niveau essentiellement technologique et en dotant la Rio et le Stonic de motorisations éco-responsables. Si on tient compte en plus de la garantie de sept ans ou 150.000 kilomètres propre à la marque, les arguments peuvent faire mouche pour disputer des ventes aux ténors du marché.

 

B. ROUMEGOUX (12 octobre 2020)

 

Caractéristiques

Picanto DPI 67 ch

Rio 1.0 T-GDi 100 ch MHEV iBVM6

Stonic 1.0 T-GDi 120 ch MHEV DCT7

Moteur

3 cylindres 12 soupapes Essence

3 cylindres 12 soupapes Turbo essence MHEV

3 cylindres 12 soupapes Turbo essence MHEV

Transmission

Traction - BVM5

Traction - BVM6

Traction - BVA DCT7

Cylindrée

998 cm3

998 cm3

998 cm3

Puissance

67 ch à 5500 tr/mn

100 ch à 6000 tr/mn

120 ch à 6000 tr/mn

Couple

96 Nm à 3750 tr/mn

172 Nm à 1500 tr/mn

200 Nm à 3500 tr/mn

Poids

903 kg

1055 kg

1110 kg

L x l x h (m)

3,60 x 1,60 x 1,48

4,07 x 1,72 x 1,45

4,14 x 1,76 x 1,52

Coffre (l)

255 / 1110

325 / 1103

352/1155

Nb places

5

5

5

Vitesse maxi (km/h)

161

188

185

0 à 100 km/h (s)

14,6

10,4

10,4

CO2 mixte WLTP

118 g/km

125 g/km

NC

Conso. mixte WLTP

5,2 l/100 km

5,5 l/100 km

NC

 

POUR

Picanto

Rio

Stonic

Efficacité en ville

 

Equipement technologique

 

Equipement technologique

 

Cinq places

Comportement routier

 

Comportement routier

 

Équipement (GT Line)

 

 

Style

 

CONTRE

Picanto

Rio

Stonic

Réservée à la ville en version 67 ch

Qualité des plastiques perfectible

Qualité des plastiques perfectible

Tarif version GT Line Premium 100 ch

Prix en hausse

Prix en hausse