comparaison1comparaison1

SSANGYONG Rexton 270 Xdi Luxe

volantvolantvolantvolant

KIA Sorento 2.5 CRDI EX Major

volantvolantvolantvolant

Prix : 34 900 €

  • Look
  • Prix
  • Performances
  • Direction assistée trop souple
  • Qualité de certains matériaux
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres turbo diesel rampe commune
Cylindrée 2696 cm³
Puissance maxi 164 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 34.20 mkg à 1800.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.72 m
Largeur 1.87 m
Hauteur 1.83 m

Poids

Total 1997 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 170 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 8.00
Urbaine 11.80
Mixte 9.40
Essai 10.10

ESPACE COMPARAISON

Vrais ou faux jumeaux

Les constructeurs coréens l’ont bien compris. Pour percer sur un marché tel que le nôtre, il faut savoir se démarquer mais privilégier aussi les segments en vogue ! Le marché du SUV fait effectivement partie des "must" du moment et même si certains détracteurs essayent de le déstabiliser en le pénalisant fiscalement par exemple, il résiste fort bien et continue de convaincre de plus en plus d’acheteurs… La stratégie coréenne est donc simple : proposer des véhicules diesel à rampe commune pour garantir les volumes de ventes et des tarifs ultra-compétitifs pour se démarquer des vedettes du marché ! A ce petit jeu, le choix commence à s’élargir et c’est aujourd’hui deux 4x4 coréens qui s’affrontent dans ce comparatif : le KIA Sorento et le SSANGYONG Rexton…

Un look soigné

Sur ce type de véhicule, un des premiers critères d’achat est sans nul doute l’esthétique extérieure. Que ce soit pour le KIA (on commence à en croiser plus fréquemment sur nos routes) ou le SSANGYONG qui vient juste de faire son apparition, les regards sont nombreux à accompagner le passage des véhicules, gage d’une belle réussite esthétique. Pourtant chacun des deux joue plutôt dans un camp différent : le Sorento privilégie la carte de l’élégance discrète avec une ligne d’ensemble particulièrement bien équilibrée et agréable à l’œil, le Rexton quant à lui, en "impose" beaucoup plus avec une calandre, au regard sympathique, particulièrement réussie. Il est vrai que cette première impression est confirmée par les mensurations des deux véhicules puisque le Rexton est plus long, plus large (de peu) et plus haut que le Sorento… N’allez pas en conclure que le Sorento est moins habitable que le Rexton. Loin s’en faut, et dans les deux cas, l’impression d’aisance à bord de ces deux 4x4 est bien réelle. Vous pouvez emmener cinq passagers et leurs bagages sans aucun souci… Les nombreux rangements (accoudoir central, boîte à gants) viennent encore renforcer cette impression de bien-être à bord, avec un petit plus pour le Sorento qui propose un rangement "discret" dans le plancher qui vous permettra d’y placer un objet hors de vue, bien à l’abri. Sur le plan de la modularité on retrouve des grands classiques avec une banquette rabattable 2/3 - 1/3 qui permet d’adapter le volume du coffre en cas de besoin. A noter, que le Rexton devrait proposer dans quelques mois une option pour implanter une troisième rangée de sièges et accueillir ainsi sept personnes à son bord. La finition des deux véhicules n’est certes pas au niveau des meilleurs standards du segment (heureusement leur prix non plus !), mais elle n’amène pas non plus de grande critique quant à l’ajustement. Il n’y a guère que la qualité de certains matériaux en faux bois ou faux aluminium qui laisse à désirer (à se demander pourquoi ils ont été implantés ! ). Sur ce plan, les deux véhicules font jeu égal et il n’est pas possible de les départager. Le Rexton propose de série sur cette version Luxe une sellerie en cuir de bonne facture mais qui nuit un peu au maintien du siège. De son côté, le Sorento offre une assise un peu courte à notre goût mais qui s’avère à la longue plus agréable que celle de son concurrent du jour. Les passagers arrière sont installés confortablement mais que ce soit dans le Rexton ou dans le Sorento, ils sont soumis à quelques trépidations des suspensions arrière dès que la route perd de son homogénéité… qui peuvent s’avérer un peu pénibles à la longue. Comme vous l’avez déjà compris, ces deux véhicules sont très proches l’un de l’autre ! Et ne comptez pas sur leur équipement pour vous permettre de creuser l’écart et d’orienter définitivement votre choix. Sans rentrer dans une longue liste, citons plutôt ce qui les différencie… Le Rexton dispose d’un radar de recul permettant de favoriser les manœuvres en ville. Il est vrai qu’avec des dimensions aussi généreuses, ce type d’équipement s’avère très utile ! Et si le Sorento n’en est pas équipé (il est vrai que son gabarit est un peu moindre), il propose lui aussi un équipement spécifique en la présence d’une lunette arrière ouvrante indépendamment du hayon et actionnable par la télécommande ou par un bouton sur la porte conducteur… Très appréciable car cela permet de charger la malle arrière sans manœuvrer l’intégralité du hayon (beaucoup plus lourd !). Côté motorisation, le SSANGYONG Rexton est équipé d’un quatre cylindres de 2.696 cm3 qui permet au véhicule de disposer d’une puissance fort respectable de 164 chevaux à 4.000 tr/mn mais aussi d’un couple généreux de 34,2 mkg, constant entre 1.800 et 3.200 tr/mn. De son côté le KIA Sorento s’avère plus modeste avec une cylindrée de 2.497 cm3, une puissance de 140 chevaux à 4.000 tr/mn et un couple de 32 mkg à 2.000 tr/mn. Toutes les deux associées à une boîte automatique à cinq rapports, ces motorisations permettent aux deux 4x4, qui affichent quand même un poids de près de deux tonnes, de faire très bonne figure en termes de performances. Sur la route, c’est le Rexton qui prend l’avantage avec une aptitude à se mettre en mouvement plus rapide que le Sorento. Une fois lancés, les deux véhicules affichent une belle sérénité, il est vrai que le régulateur de vitesse (disponible sur les deux véhicules) n’y est pas étranger. Le confort est garanti également par un silence dans la moyenne qui permet de profiter de la musique sans trop forcer le son ! Il n’y a guère que la direction assistée et dépourvue de variation en fonction de la vitesse qui s’avère peu agréable et beaucoup trop floue à grande vitesse… de quoi limiter vos ardeurs sur la route et respecter les limitations. Et là aussi nos deux concurrents du moment affichent exactement le même défaut. Décidément… Autant l’avouer tout de suite, nous n’avons pas emmené nos deux véhicules d’essai sur des portions trop accidentées, pour la simple et bonne raison que la météo très humide du moment et la qualité des pneumatiques nous auraient de toute évidence contraints à limiter nos ardeurs. Ce sont donc sur des sentiers que notre parcours hors pistes a été mené. Disposant tous deux d’une transmission intégrale permanente, ainsi que d’un système de réduction au niveau de la boîte de vitesses (par enclenchement au tableau de bord), les deux véhicules sont assez à l’aise. Il n’y a guère que les passagers arrière du Rexton qui auront à supporter les affres de l’essieu arrière rigide et d’une suspension trop souple qui si elle favorise le confort sur route, le fait au détriment de son aptitude au tout-terrain. Sur ce chapitre, le Sorento s’avère plus à son aise. De toute façon, comme le pense beaucoup, ce type d’escapade n’est finalement guère monnaie courante et les grosses ornières sont plus fréquemment remplacés par les trottoirs… C’est très certainement sur ce chapitre que nos deux véhicules d’essai affichent leur point fort ! L’équation est simple. Le Sorento et le Rexton sont proposés à des prix permettant de réaliser une belle économie par rapport aux stars du marché tels que le JEEP Grand Cherokee, le VOLVO XC 90, le BMW X5 ou le MERCEDES ML. Il vous faudra faire quelques concessions, mais avec 15.000 Euros de plus en poche, il y a quand même de quoi réfléchir. A ce jeu, le Sorento vous en offre encore un peu plus puisqu’il est facturé près de 2.000 Euros de moins que le Rexton pour peu que vous n’optiez pas pour l'intérieur cuir facturé 1.790 Euros et de série sur le SSANGYONG. Et pour mieux enfoncer le clou, le Sorento affiche une consommation moyenne (9,4 l/100 km) inférieure de près de 0,7 litre par rapport à celle du Rexton (10,1 l/100 km).

Mensurations avantageuses

Il est vrai que cette première impression est confirmée par les mensurations des deux véhicules puisque le Rexton est plus long, plus large (de peu) et plus haut que le Sorento… N’allez pas en conclure que le Sorento est moins habitable que le Rexton. Loin s’en faut, et dans les deux cas, l’impression d’aisance à bord de ces deux 4x4 est bien réelle. Vous pouvez emmener cinq passagers et leurs bagages sans aucun souci… Les nombreux rangements (accoudoir central, boîte à gants) viennent encore renforcer cette impression de bien-être à bord, avec un petit plus pour le Sorento qui propose un rangement "discret" dans le plancher qui vous permettra d’y placer un objet hors de vue, bien à l’abri. Sur le plan de la modularité on retrouve des grands classiques avec une banquette rabattable 2/3 - 1/3 qui permet d’adapter le volume du coffre en cas de besoin. A noter, que le Rexton devrait proposer dans quelques mois une option pour implanter une troisième rangée de sièges et accueillir ainsi sept personnes à son bord.

Accueil privilégié

La finition des deux véhicules n’est certes pas au niveau des meilleurs standards du segment (heureusement leur prix non plus !), mais elle n’amène pas non plus de grande critique quant à l’ajustement. Il n’y a guère que la qualité de certains matériaux en faux bois ou faux aluminium qui laisse à désirer (à se demander pourquoi ils ont été implantés ! ). Sur ce plan, les deux véhicules font jeu égal et il n’est pas possible de les départager. Le Rexton propose de série sur cette version Luxe une sellerie en cuir de bonne facture mais qui nuit un peu au maintien du siège. De son côté, le Sorento offre une assise un peu courte à notre goût mais qui s’avère à la longue plus agréable que celle de son concurrent du jour. Les passagers arrière sont installés confortablement mais que ce soit dans le Rexton ou dans le Sorento, ils sont soumis à quelques trépidations des suspensions arrière dès que la route perd de son homogénéité… qui peuvent s’avérer un peu pénibles à la longue.

Un équipement complet

Comme vous l’avez déjà compris, ces deux véhicules sont très proches l’un de l’autre ! Et ne comptez pas sur leur équipement pour vous permettre de creuser l’écart et d’orienter définitivement votre choix. Sans rentrer dans une longue liste, citons plutôt ce qui les différencie… Le Rexton dispose d’un radar de recul permettant de favoriser les manœuvres en ville. Il est vrai qu’avec des dimensions aussi généreuses, ce type d’équipement s’avère très utile ! Et si le Sorento n’en est pas équipé (il est vrai que son gabarit est un peu moindre), il propose lui aussi un équipement spécifique en la présence d’une lunette arrière ouvrante indépendamment du hayon et actionnable par la télécommande ou par un bouton sur la porte conducteur… Très appréciable car cela permet de charger la malle arrière sans manœuvrer l’intégralité du hayon (beaucoup plus lourd !).

Des motorisations à la hauteur

Côté motorisation, le SSANGYONG Rexton est équipé d’un quatre cylindres de 2.696 cm3 qui permet au véhicule de disposer d’une puissance fort respectable de 164 chevaux à 4.000 tr/mn mais aussi d’un couple généreux de 34,2 mkg, constant entre 1.800 et 3.200 tr/mn. De son côté le KIA Sorento s’avère plus modeste avec une cylindrée de 2.497 cm3, une puissance de 140 chevaux à 4.000 tr/mn et un couple de 32 mkg à 2.000 tr/mn. Toutes les deux associées à une boîte automatique à cinq rapports, ces motorisations permettent aux deux 4x4, qui affichent quand même un poids de près de deux tonnes, de faire très bonne figure en termes de performances. Sur la route, c’est le Rexton qui prend l’avantage avec une aptitude à se mettre en mouvement plus rapide que le Sorento. Une fois lancés, les deux véhicules affichent une belle sérénité, il est vrai que le régulateur de vitesse (disponible sur les deux véhicules) n’y est pas étranger. Le confort est garanti également par un silence dans la moyenne qui permet de profiter de la musique sans trop forcer le son ! Il n’y a guère que la direction assistée et dépourvue de variation en fonction de la vitesse qui s’avère peu agréable et beaucoup trop floue à grande vitesse… de quoi limiter vos ardeurs sur la route et respecter les limitations. Et là aussi nos deux concurrents du moment affichent exactement le même défaut. Décidément…

Des aptitudes hors pistes

Autant l’avouer tout de suite, nous n’avons pas emmené nos deux véhicules d’essai sur des portions trop accidentées, pour la simple et bonne raison que la météo très humide du moment et la qualité des pneumatiques nous auraient de toute évidence contraints à limiter nos ardeurs. Ce sont donc sur des sentiers que notre parcours hors pistes a été mené. Disposant tous deux d’une transmission intégrale permanente, ainsi que d’un système de réduction au niveau de la boîte de vitesses (par enclenchement au tableau de bord), les deux véhicules sont assez à l’aise. Il n’y a guère que les passagers arrière du Rexton qui auront à supporter les affres de l’essieu arrière rigide et d’une suspension trop souple qui si elle favorise le confort sur route, le fait au détriment de son aptitude au tout-terrain. Sur ce chapitre, le Sorento s’avère plus à son aise. De toute façon, comme le pense beaucoup, ce type d’escapade n’est finalement guère monnaie courante et les grosses ornières sont plus fréquemment remplacés par les trottoirs…

Budget raisonnable

C’est très certainement sur ce chapitre que nos deux véhicules d’essai affichent leur point fort ! L’équation est simple. Le Sorento et le Rexton sont proposés à des prix permettant de réaliser une belle économie par rapport aux stars du marché tels que le JEEP Grand Cherokee, le VOLVO XC 90, le BMW X5 ou le MERCEDES ML. Il vous faudra faire quelques concessions, mais avec 15.000 Euros de plus en poche, il y a quand même de quoi réfléchir. A ce jeu, le Sorento vous en offre encore un peu plus puisqu’il est facturé près de 2.000 Euros de moins que le Rexton pour peu que vous n’optiez pas pour l'intérieur cuir facturé 1.790 Euros et de série sur le SSANGYONG. Et pour mieux enfoncer le clou, le Sorento affiche une consommation moyenne (9,4 l/100 km) inférieure de près de 0,7 litre par rapport à celle du Rexton (10,1 l/100 km).

A l’heure du choix, il s’avère très difficile de pencher pour l’un ou pour l’autre. Dans les deux cas, si vous rêvez de rouler au quotidien dans un 4x4 confortable disposant d’une motorisation généreuse et d’une boîte automatique, en choisissant le KIA Sorento ou le SSANGYONG Rexton, vous êtes sûrs de ne pas faire une erreur… au contraire puisque dans les deux cas vous réaliserez une économie substantielle. Maintenant, au moment du choix final, j’avoue un léger penchant pour le Sorento qui affiche un budget encore plus serré, une ligne moins imposante, une motorisation moins gourmande mais largement suffisante, et un réseau de distribution plus fourni… même si sur ce dernier point la politique affichée par l’importateur SSANGYONG semble prometteuse.

Fabrice DUMAS

Prix : 32 990 €

  • Prix
  • Equipement Complet
  • Habitabilité
  • Direction assistée trop souple
  • Qualité de certains matériaux
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres turbo diesel rampe commune
Cylindrée 2497 cm³
Puissance maxi 140 ch à 3800 tr/min
Couple maxi 32.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.57 m
Largeur 1.86 m
Hauteur 1.76 m

Poids

Total 1981 kg

Capacités

Coffre de 486 à 1848 dm³
Réservoir 80 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 170 km/h
0 à 100 km/h 15.50 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 7.50
Urbaine 10.50
Mixte 8.50
Essai 9.40