comparaison1comparaison1

RENAULT Grand Scenic 1.9 dCi 120 Luxe Privilège

volantvolantvolantvolant

TOYOTA Corrola Verso 2.0 D4-D Linea Sol 7 places

volantvolantvolant

Prix : 27 600 €

  • Gaieté de l’habitacle
  • Habitabilité
  • Volume du coffre
  • Ligne plus lourde
  • Prix du modèle haut de gamme
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type Directe + Common Rail et Turbo géométrie variable
Cylindrée 1870 cm³
Puissance maxi 120 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 300.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.49 m
Largeur 2.09 m
Hauteur 1.64 m

Poids

Total 1530 kg

Capacités

Coffre de 200 à 1920 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 8

Performances

Vitesse maxi 188 km/h
0 à 100 km/h 12.20 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.00
Urbaine 7.40
Mixte 5.80
Essai 6.30

ESPACE COMPARAISON

La concurrence s'agrandit

Dans la famille des monospaces, une nouvelle catégorie de véhicules a fait en 2004 une poussée fulgurante, celle des monospaces compacts à sept places, placée entre leurs versions à cinq places et les grands monospaces. Initié par OPEL avec le Zafira, l’offre ne cesse désormais de s’élargir avec le VOLKSWAGEN Touran, le RENAULT Grand Scenic ou bien encore plus récemment avec le TOYOTA Corolla Verso. Ce sont ces deux derniers protagonistes que nous vous proposons à l’essai dans un comparatif entièrement dédié à la famille (nombreuse !).

Deux philosophies pour la conception : avantage TOYOTA

Chaque constructeur a trouvé une solution différente pour proposer sept places dans son monospace compact. Chez RENAULT, le Scenic a pris de l’embonpoint pour devenir "Grand Scenic" à l’instar de son grand frère l’Espace. Dès les années 90, le CHRYSLER Voyager avait lancé cette mode des deux types de carrosseries pour donner libre cours à l’habitabilité en fonction du besoin de chacun. Sur le Grand Scenic, cela se traduit par des côtes plus généreuses, tant sur l’empattement (+ 5 cm) que sur le porte-à-faux arrière (+ 18 cm)… Le résultat n’est pas trop agréable à l’œil et la ligne apparaît moins équilibrée que celle du TOYOTA. Côté japonais, le constructeur a créé la surprise en arrivant sur ce marché plus tôt qu’on ne l’attendait. Et pour cause, puisque le modèle Corolla Verso précédent n'a été commercialisé que trois petites années ! Vis à vis de la version Corolla Verso précédente, les dimensions sont également plus généreuses (4,36 m contre 4,18 m à l’ancienne génération) mais la ligne demeure beaucoup plus équilibrée en particulier grâce à un dessin beaucoup plus élancé de la porte arrière. Mais c’est bien évidemment à leur bord et non pas uniquement sur leur esthétique que ces véhicules sont attendus ! Sur ce plan, le TOYOTA Corolla Verso n’est pas là pour faire de la simple figuration mais innove dans ce segment en proposant la possibilité de replier les cinq sièges arrière dans le plancher sans que l’on ait à en démonter un seul. Tous les sièges peuvent ainsi rester à bord et autorisent un plancher de coffre complètement plat. Le chargement n’en est que facilité ! La contrepartie de ce système est, malgré une habitabilité généreuse, une capacité du coffre en retrait par rapport à la concurrence : 63 dm3 en version sept places ( ! ), 397 dm3 en version cinq places et 1563 dm3 en version deux places. Pour comparaison le Grand Scenic fait nettement mieux en proposant : 200 dm3 en version sept places, 650 dm3 en version cinq places et 1950 dm3 en version deux places. Certes le Scenic nécessite le démontage des sièges (donc l’impossibilité d’en disposer si vous partez loin et avec des bagages volumineux) mais le volume offert et quand même moins dérisoire que celui du Corolla Verso. Ceci étant, que l’on ne s’y trompe pas, la vocation des deux véhicules n’est pas de transporter une famille nombreuse sur de grands trajets : non seulement, les places arrière ne doivent être considérées que comme des places d’appoint, dédiées uniquement à de jeunes enfants et sur des trajets limités, mais qui plus est, le volume du coffre en version sept places s’avère totalement insuffisant pour emporter les bagages associés à votre déplacement. En clair, ces deux versions sept places doivent être considérées comme des véhicules cinq places avec un coffre acceptable disposant de deux places d’appoint occasionnelles… et rien de plus ! Sur le plan de la finition, les deux véhicules d’essai dans leur déclinaison "haut de gamme", abattent des atouts différents pour se distinguer ! Chez TOYOTA, c’est la finition qui surprend agréablement mais surtout l’équipement complet et pour les fans de technologie l’accès à une option originale constituée par un écran GPS couleur mais également associé à une caméra de recul arrière et une caméra avant permettant d’obtenir une visibilité à 180° ! Cet accessoire qui pourrait être un peu rapidement rangé dans la catégorie des gadgets s’avère finalement bien utile. Il permet, par exemple lors de la sortie d’un garage sans visibilité, de prévenir, grâce à sa vision latérale complète, de l’arrivée d’un autre véhicule avant de s’engager sur la chaussée… Séduit par l’équipement et la finition, nous avons été un peu déçus par quelques détails de finition agaçants comme les fixations bien trop apparentes des sièges avant ou bien par le côté trop austère (noir) de la planche de bord. C’est avec une note de gaieté supplémentaire que le RENAULT Scenic vous invite à son bord. Le tableau de bord clair, au toucher agréable laisse deviner une bonne qualité de fabrication. Les commandes tombent naturellement sous la main et le GPS, en couleur également, s’avère d’une grande simplicité et plus convivial que celui de son concurrent du jour. Le confort apparaît également un peu plus douillet et l’équipement, tout aussi complet que sur le Corrola Verso, permet au Scenic de prendre un léger avantage sur ce chapitre là ! La douceur de fonctionnement du Scenic se retrouve également sur la route où le 1.9 dCi délivrant 120 chevaux remplit fort bien la tâche qui lui est assignée ! Associée à une boîte de vitesses à six rapports bien étagés, le Scenic s’avère véloce que ce soit en termes de vitesse de pointe (183 km/h) ou de reprises et en tout cas, il s'avère légèrement plus performant que le Corolla Verso. Celui-ci ne démérite pas cependant (177 km/h en vitesse de pointe) même si on aurait apprécié une boîte six vitesses pour plus de disponibilité lors des reprises. La puissance délivrée par le 2.0 D-4D TOYOTA est pourtant très voisine en ce qui concerne la puissance (115 ch), mais cette motorisation nous est apparue un peu moins agréable que celle du RENAULT. Ne comptez pas sur le chapitre consommation pour vous permettre de faire un choix clair pour l’un ou l’autre. Sur ce plan, nos essais effectués dans des conditions identiques nous ont au final délivré un écart minime de l’ordre de 0,2 litre aux 100 km en faveur du Corolla Verso (7,3 l contre 7,5 l)… Par contre sur le plan du budget (il est cependant à noter que dans leurs versions de base cet écart est beaucoup moins flagrant), TOYOTA prend l’avantage avec une différence de prix dépassant tout de même les 3.000 Euros ! De quoi y réfléchir à deux fois tout de même !

Habitabilité : avantage RENAULT

Mais c’est bien évidemment à leur bord et non pas uniquement sur leur esthétique que ces véhicules sont attendus ! Sur ce plan, le TOYOTA Corolla Verso n’est pas là pour faire de la simple figuration mais innove dans ce segment en proposant la possibilité de replier les cinq sièges arrière dans le plancher sans que l’on ait à en démonter un seul. Tous les sièges peuvent ainsi rester à bord et autorisent un plancher de coffre complètement plat. Le chargement n’en est que facilité ! La contrepartie de ce système est, malgré une habitabilité généreuse, une capacité du coffre en retrait par rapport à la concurrence : 63 dm3 en version sept places ( ! ), 397 dm3 en version cinq places et 1563 dm3 en version deux places. Pour comparaison le Grand Scenic fait nettement mieux en proposant : 200 dm3 en version sept places, 650 dm3 en version cinq places et 1950 dm3 en version deux places. Certes le Scenic nécessite le démontage des sièges (donc l’impossibilité d’en disposer si vous partez loin et avec des bagages volumineux) mais le volume offert et quand même moins dérisoire que celui du Corolla Verso. Ceci étant, que l’on ne s’y trompe pas, la vocation des deux véhicules n’est pas de transporter une famille nombreuse sur de grands trajets : non seulement, les places arrière ne doivent être considérées que comme des places d’appoint, dédiées uniquement à de jeunes enfants et sur des trajets limités, mais qui plus est, le volume du coffre en version sept places s’avère totalement insuffisant pour emporter les bagages associés à votre déplacement. En clair, ces deux versions sept places doivent être considérées comme des véhicules cinq places avec un coffre acceptable disposant de deux places d’appoint occasionnelles… et rien de plus !

Finition et équipement : avantage RENAULT

Sur le plan de la finition, les deux véhicules d’essai dans leur déclinaison "haut de gamme", abattent des atouts différents pour se distinguer ! Chez TOYOTA, c’est la finition qui surprend agréablement mais surtout l’équipement complet et pour les fans de technologie l’accès à une option originale constituée par un écran GPS couleur mais également associé à une caméra de recul arrière et une caméra avant permettant d’obtenir une visibilité à 180° ! Cet accessoire qui pourrait être un peu rapidement rangé dans la catégorie des gadgets s’avère finalement bien utile. Il permet, par exemple lors de la sortie d’un garage sans visibilité, de prévenir, grâce à sa vision latérale complète, de l’arrivée d’un autre véhicule avant de s’engager sur la chaussée… Séduit par l’équipement et la finition, nous avons été un peu déçus par quelques détails de finition agaçants comme les fixations bien trop apparentes des sièges avant ou bien par le côté trop austère (noir) de la planche de bord. C’est avec une note de gaieté supplémentaire que le RENAULT Scenic vous invite à son bord. Le tableau de bord clair, au toucher agréable laisse deviner une bonne qualité de fabrication. Les commandes tombent naturellement sous la main et le GPS, en couleur également, s’avère d’une grande simplicité et plus convivial que celui de son concurrent du jour. Le confort apparaît également un peu plus douillet et l’équipement, tout aussi complet que sur le Corrola Verso, permet au Scenic de prendre un léger avantage sur ce chapitre là !

Motorisation et performances : Egalité

La douceur de fonctionnement du Scenic se retrouve également sur la route où le 1.9 dCi délivrant 120 chevaux remplit fort bien la tâche qui lui est assignée ! Associée à une boîte de vitesses à six rapports bien étagés, le Scenic s’avère véloce que ce soit en termes de vitesse de pointe (183 km/h) ou de reprises et en tout cas, il s'avère légèrement plus performant que le Corolla Verso. Celui-ci ne démérite pas cependant (177 km/h en vitesse de pointe) même si on aurait apprécié une boîte six vitesses pour plus de disponibilité lors des reprises. La puissance délivrée par le 2.0 D-4D TOYOTA est pourtant très voisine en ce qui concerne la puissance (115 ch), mais cette motorisation nous est apparue un peu moins agréable que celle du RENAULT.

Budget : avantage TOYOTA

Ne comptez pas sur le chapitre consommation pour vous permettre de faire un choix clair pour l’un ou l’autre. Sur ce plan, nos essais effectués dans des conditions identiques nous ont au final délivré un écart minime de l’ordre de 0,2 litre aux 100 km en faveur du Corolla Verso (7,3 l contre 7,5 l)… Par contre sur le plan du budget (il est cependant à noter que dans leurs versions de base cet écart est beaucoup moins flagrant), TOYOTA prend l’avantage avec une différence de prix dépassant tout de même les 3.000 Euros ! De quoi y réfléchir à deux fois tout de même !

Difficile de partager ces deux véhicules à l’heure du choix. Les deux propositions sont en effet particulièrement attrayantes et très proches l’une de l’autre… La politique de prix plus agressive du constructeur nippon et sa garantie trois ans (contre deux au constructeur français) lui donne l’avantage sur le pur plan budgétaire mais la capacité du coffre, son seul vrai défaut, pourra paraître rédhibitoire à certains… C’est en tout à notre sens ce qui fait pencher la balance vers un Grand Scénic légèrement moins pénalisant sur ce plan là !

Fabrice DUMAS

Prix : 24 300 €

  • Prix plus agressif
  • Equipement complet
  • Sièges repliables dans le plancher
  • Coffre rédhibitoire en 7 places
  • Intérieur morose
  • Détails de finition
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16s
Cylindrée 1995 cm³
Puissance maxi 116 ch à 3600 tr/min
Couple maxi 280.00 mkg à 2200.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.36 m
Largeur 1.77 m
Hauteur 1.62 m

Poids

Total 1495 kg

Capacités

Coffre de 63 à 779 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 180 km/h
0 à 100 km/h 12.60 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.30
Urbaine 7.80
Mixte 6.20
Essai 7.50