comparaison1comparaison1

OPEL Astra Break 2.0 Turbo 200 ch Cosmo

volantvolantvolant

OPEL Astra GTC 1.9 CDTi 150 ch Cosmo

volantvolantvolantvolant

Prix : 25 700 €

  • Modularité et flexibilité
  • Comportement
  • Finition
  • Amortissement ferme
  • Consommation
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres turbo essence
Cylindrée 1998 cm³
Puissance maxi 200 ch à 0 tr/min
Couple maxi 26.40 mkg à 4200.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.51 m
Largeur 2.03 m
Hauteur 1.50 m

Poids

Total 1280 kg

Capacités

Coffre de 500 à 1570 dm³
Réservoir 52 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 230 km/h
0 à 100 km/h 8.40 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 7.10
Urbaine 13.10
Mixte 9.40
Essai 9.90

ESPACE COMPARAISON

Changement de culture

Si je vous avais parlé il y a quelques années d’essais de break et de coupé, vous y auriez naturellement associé respectivement les motorisations essence et diesel… Mais les choses ne cessant d’évoluer, le comparatif que nous vous présentons aujourd’hui prend le contre-pied de toutes ces vieilles mauvaises habitudes : le break est associé à une motorisation "décoiffante", un 2.0 Turbo essence et le coupé à une motorisation diesel tout aussi performante…

L’Astra : une voiture bien née

Pour que ce comparatif soit le plus pertinent, c’est l’excellente OPEL Astra qui nous a servi de support. Cette OPEL récente a rapidement fait partie des voitures dites bien nées tant ses qualités sont nombreuses : ligne séduisante et ce quelle que soit la carrosserie (nous y reviendrons), comportement, présentation et aussi variété de l’offre. Aux côtes des traditionnelles compactes trois et cinq portes, l’Astra s’affiche en break, en coupé GTC (Gran Turismo Compact) et devrait bientôt être déclinée en coupé/cabriolet. Côté motorisations, le choix est également très étendu avec en essence une palette de cinq moteurs développant de 90 à 200 chevaux et en diesel quatre motorisations développant de 80 à 150 chevaux. Bref de quoi contenter les plus exigeants. Pas si facile de concevoir un joli break de nos jours… Il est toujours difficile de concilier un volume utile intéressant et une ligne élégante. Sur ce plan là, le break Astra remplit sa mission avec succès : le style est résolument dynamique tout en offrant un volume de chargement conséquent (de 500 dm3 à 1570 dm3) selon la configuration, et surtout une soute à bagages "compartimentable" très pratique. L’Astra reçoit en effet, l’astucieux système "FlexOrganizer" déjà rencontré sur la Vectra, composé de filets multiples et d’une banquette coulissante. Pas facile pour la version break de rivaliser avec la superbe déclinaison GTC qui affiche une belle agressivité avec une caisse moins haute de un centimètre et demi par rapport à la berline et une longueur allongée de quatre centimètres. Pour se démarquer volontairement de la concurrence, la GTC dispose d’un atout maître dont nous nous étions fait l’écho lors de sa présentation au Mondial de l’Automobile : un pare-brise panoramique sans interruption jusqu’aux montants centraux. Autant l’avouer, nous étions impatients de pouvoir goûter à cet équipement exclusif. Grande fut notre déception de constater que le modèle d’essai n’en était pas équipé ! Mais rassurez-vous, ce sera l’occasion d’un prochain essai… Quasi impossible de départager les deux versions sur le plan de la finition et de l’équipement. Identique à celui de la berline, le tableau de bord n'en diffère que par l’adjonction, sur la version 2.0 Turbo, de quelques inserts façon aluminium et carbone également mis sur les portières. Cette version 2.0 Turbo est équipée également d'un pédalier sport. Toujours est-il que ce tableau de bord est parfaitement agencé avec des commandes qui tombent très facilement sous la main. Certains ne l’apprécient pas, mais la commande de clignotant à double position permettant soit de déclencher par une simple impulsion trois clignotements (pour déboîter ou doubler un vélo), soit de déclencher en continu pour un dépassement plus long, s’avère à mon sens un équipement intéressant en usage quotidien. A noter également une excellente console centrale regroupant toutes les fonctions de l’ordinateur de bord, de la radio et du système GPS quand le véhicule en dispose. La finition, quant à elle, a bien progressé par rapport à la version précédente… Au chapitre des regrets, on pourra simplement reprocher une certaine tristesse que quelques notes de gaieté au niveau des couleurs des matériaux employés auraient pu simplement corriger. Avec un éventail de neuf motorisations, vous n’avez que l’embarras du choix. La motorisation associée à notre version GTC est l’excellent 1.9 CDTi développant 150 chevaux qui s’accommode fort bien du caractère sportif du GTC. Avec son couple maximal imposant de 350 Nm, il garantit au GTC des performances de premier ordre et tout à fait comparables à celles de la version essence (à quelques dixièmes de secondes près !). Et comme le comportement de la GTC est à la hauteur, on se laisse vite prendre au jeu d’une conduite sportive qui fait oublier que vous avez sous le capot une motorisation diesel. De son côté le break, associé à une motorisation 2.0 Turbo essence développant 200 chevaux, s’avère particulièrement véloce. Véritable avion de chasse, offrant de superbes accélérations avec un couple toujours disponible grâce à la présence du turbo, on se retrouve très vite à des vitesses parfaitement prohibées sans même avoir eu le temps de s’en apercevoir… On aurait même pu craindre quelques difficultés pour le train avant à digérer une telle puissance, mais le break sur le plan là s’en tire même mieux que la berline ! Toujours est-il que le comportement demeure très rigoureux, mais avec un confort un peu "sec" par rapport à ce que la clientèle recherche. Il est vrai que notre véhicule d’essai était équipé de superbe jantes dix-sept pouces qui ne vont pas vraiment dans le bon sens à ce chapitre là ! Ne comptez pas sur le chapitre budget pour vous permettre de faire un choix clair pour l’une ou l’autre… Il n’y a guère qu’au niveau des consommations bien évidemment que les écarts sont les plus sensibles : 6,1 litres aux 100 kilomètres pour la version diesel, contre presque 10 litres aux 100 kilomètres pour la version essence ! Au niveau du tarif, les prix sont identiques que vous choisissiez une berline trois ou cinq portes, ou un GTC, et vous ne devrez débourser que 750 Euros supplémentaires, à motorisation équivalente pour acquérir une version break. Concernant notre comparatif, l’écart de prix de 2.200 Euros entre les deux versions tourne, une fois n'est pas coutume, à l’avantage du diesel à finition équivalente.

Ligne : avantage GTC - Habitabilité : avantage Break

Pas si facile de concevoir un joli break de nos jours… Il est toujours difficile de concilier un volume utile intéressant et une ligne élégante. Sur ce plan là, le break Astra remplit sa mission avec succès : le style est résolument dynamique tout en offrant un volume de chargement conséquent (de 500 dm3 à 1570 dm3) selon la configuration, et surtout une soute à bagages "compartimentable" très pratique. L’Astra reçoit en effet, l’astucieux système "FlexOrganizer" déjà rencontré sur la Vectra, composé de filets multiples et d’une banquette coulissante. Pas facile pour la version break de rivaliser avec la superbe déclinaison GTC qui affiche une belle agressivité avec une caisse moins haute de un centimètre et demi par rapport à la berline et une longueur allongée de quatre centimètres. Pour se démarquer volontairement de la concurrence, la GTC dispose d’un atout maître dont nous nous étions fait l’écho lors de sa présentation au Mondial de l’Automobile : un pare-brise panoramique sans interruption jusqu’aux montants centraux. Autant l’avouer, nous étions impatients de pouvoir goûter à cet équipement exclusif. Grande fut notre déception de constater que le modèle d’essai n’en était pas équipé ! Mais rassurez-vous, ce sera l’occasion d’un prochain essai…

Finition et équipement : Egalité

Quasi impossible de départager les deux versions sur le plan de la finition et de l’équipement. Identique à celui de la berline, le tableau de bord n'en diffère que par l’adjonction, sur la version 2.0 Turbo, de quelques inserts façon aluminium et carbone également mis sur les portières. Cette version 2.0 Turbo est équipée également d'un pédalier sport. Toujours est-il que ce tableau de bord est parfaitement agencé avec des commandes qui tombent très facilement sous la main. Certains ne l’apprécient pas, mais la commande de clignotant à double position permettant soit de déclencher par une simple impulsion trois clignotements (pour déboîter ou doubler un vélo), soit de déclencher en continu pour un dépassement plus long, s’avère à mon sens un équipement intéressant en usage quotidien. A noter également une excellente console centrale regroupant toutes les fonctions de l’ordinateur de bord, de la radio et du système GPS quand le véhicule en dispose. La finition, quant à elle, a bien progressé par rapport à la version précédente… Au chapitre des regrets, on pourra simplement reprocher une certaine tristesse que quelques notes de gaieté au niveau des couleurs des matériaux employés auraient pu simplement corriger.

Motorisation et performances : Avantage Break Essence

Avec un éventail de neuf motorisations, vous n’avez que l’embarras du choix. La motorisation associée à notre version GTC est l’excellent 1.9 CDTi développant 150 chevaux qui s’accommode fort bien du caractère sportif du GTC. Avec son couple maximal imposant de 350 Nm, il garantit au GTC des performances de premier ordre et tout à fait comparables à celles de la version essence (à quelques dixièmes de secondes près !). Et comme le comportement de la GTC est à la hauteur, on se laisse vite prendre au jeu d’une conduite sportive qui fait oublier que vous avez sous le capot une motorisation diesel. De son côté le break, associé à une motorisation 2.0 Turbo essence développant 200 chevaux, s’avère particulièrement véloce. Véritable avion de chasse, offrant de superbes accélérations avec un couple toujours disponible grâce à la présence du turbo, on se retrouve très vite à des vitesses parfaitement prohibées sans même avoir eu le temps de s’en apercevoir… On aurait même pu craindre quelques difficultés pour le train avant à digérer une telle puissance, mais le break sur le plan là s’en tire même mieux que la berline ! Toujours est-il que le comportement demeure très rigoureux, mais avec un confort un peu "sec" par rapport à ce que la clientèle recherche. Il est vrai que notre véhicule d’essai était équipé de superbe jantes dix-sept pouces qui ne vont pas vraiment dans le bon sens à ce chapitre là !

Budget : Egalité

Ne comptez pas sur le chapitre budget pour vous permettre de faire un choix clair pour l’une ou l’autre… Il n’y a guère qu’au niveau des consommations bien évidemment que les écarts sont les plus sensibles : 6,1 litres aux 100 kilomètres pour la version diesel, contre presque 10 litres aux 100 kilomètres pour la version essence ! Au niveau du tarif, les prix sont identiques que vous choisissiez une berline trois ou cinq portes, ou un GTC, et vous ne devrez débourser que 750 Euros supplémentaires, à motorisation équivalente pour acquérir une version break. Concernant notre comparatif, l’écart de prix de 2.200 Euros entre les deux versions tourne, une fois n'est pas coutume, à l’avantage du diesel à finition équivalente.

Difficile de partager ces deux véhicules très proches, si l'on fait abstraction de la carrosserie ! Le break s’avère particulièrement attrayant et sait parfaitement tirer partie de sa motorisation essence en maîtrisant les accélérations grâce à un train avant qui digère fort bien toute cette puissance. Quant à la version GTC, les puristes y trouveront certainement à redire mais elle se marie fort bien également à cette motorisation diesel… Personnellement, c’est finalement la ligne superbement agressive de la version GTC qui a retenu ma préférence, même si j’attends avec impatience un prochain essai avec le pare-brise panoramique (facturé quand même 1.400 Euros…).

Fabrice DUMAS

Prix : 23 500 €

  • Ligne agressive
  • Comportement routier
  • Pare-brise panoramique
  • Visibilité arrière
  • Habitacle tristounet
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres turbo diesel
Cylindrée 1910 cm³
Puissance maxi 150 ch à 0 tr/min
Couple maxi 31.80 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.29 m
Largeur 2.03 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1135 kg

Capacités

Coffre de 350 à 1295 dm³
Réservoir 52 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 210 km/h
0 à 100 km/h 8.90 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.90
Urbaine 7.40
Mixte 5.80
Essai 6.10