AUDI A3 Cabriolet 1.8 TFSI 160 S-tronic Ambiante

ESPACE CABRIOLET
  • Esthétique
  • Qualité de finition
  • Prix
  • Sonorité

Prix : 37 120 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne – 16 soupapes Essence, turbocompressé à injection directe
Cylindrée 1798 cm³
Puissance maxi 160 ch à 4500 tr/min
Couple maxi 25.90 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.24 m
Largeur 1.77 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 1450 kg

Capacités

Coffre de 0 à 260 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 220 km/h
0 à 100 km/h 8.00 s

Environnement

Emission CO2 154 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.40
Urbaine 8.70
Mixte 6.60
Essai 6.50

UN PLAISIR POUR LES YEUX

La deuxième génération de l’AUDI A3 était déjà déclinée en trois et cinq portes pour la version Sportback mais il aura fallu attendre 12 ans depuis son lancement en 1996 de la première A3, avant qu’AUDI enlève enfin le haut de sa compacte. Avec ce modèle, AUDI complète sa gamme et se présente en position de force sur le segment des cabriolets, avec une gamme complète allant du TT à l’A5. Comme à son habitude, on notera qu’AUDI n’a pas fait les choses à moitié : force est de reconnaître que capotée ou non, cette AUDI est un plaisir pour les yeux.

Esthétique 15/20

 

L’AUDI A3 Cab est plutôt réussie et bien proportionnée. Elle mesure trois centimètres de plus que la version à toit dur et profite des dernières évolutions esthétiques de la marque. Elles s’illustrent par exemple par l’utilisation des feux à diode à l’arrière et de feux de jour du meilleur effet. L’arrière, quant à lui, très anguleux, ressemble à celui de l’AUDI A4. Extérieurement les lignes sont fluides, et sans fausses notes. Cette version cabriolet fait appel à une capote en toile assez pratique mais beaucoup moins esthétique au premier abord qu’un toit dur, capote en toile que l’on retrouve d’ailleurs sur les modèles concurrents type BMW Série 1. L’ouverture de la capote se réalise en une dizaine de secondes, ce qui est tout à fait raisonnable. La toile permet à AUDI de profiter d’un faible encombrement ce qui laisse d’autant plus de place pour le volume du coffre. En effet, configuration capotée ou non, le volume du coffre reste inchangé (260 dm3). Ce volume assez "light" est correct mais peu accessible pour une utilisation au quotidien. A noter également que l’A3 n’est pas décapotable à distance mais la fermeture ou l'ouverture de la capote peuvent être effectuées en roulant jusqu'à 30 km/h. Le choix de la capote souple au détriment du toit dur est donc tout à fait justifié d’autant plus que la différence au niveau sonorité tend à se réduire de plus en plus.

 

Confort 14/20

 

A l’intérieur, on retrouve le grand classique AUDI avec une qualité de la finition que l’on n’a plus besoin de rappeler. Les commandes tombent parfaitement sous la main, la position de conduite est parfaite et la finition, comme à l’habitude, est irréprochable sauf peut être au niveau des vis sur la plage arrière trop visibles pour la qualité attendue. L’écran du système audio/navigation est facile d’utilisation. On pourra reprocher au GPS un manque de précision, l’absence de la position des radars et une mauvaise estimation des bouchons dans les parcours. Un Tom-tom sera moins cher et de meilleure qualité. Le kit audio AUDI est de très bonne qualité avec une connexion Bluetooth qui permet une connexion facile de son I-Phone pour les appels (ce qui n’est pas toujours le cas chez la concurrence) mais ne dispose toujours pas de connexions directes avec votre bibliothèque I-Tunes.

 

L’espace aux places arrière est correct mais les grands gabarits se sentiront un peu à l’étroit au niveau des jambes. En revanche, l’absence d’accoudoir central sur la banquette arrière permet de donner plus d’aisance aux deux passagers. En configuration décapotée, les passagers auront le droit à beaucoup trop d’air à l'arrière. L’A3 cab est donc plus une voiture plaisir à deux qu’une compacte familiale. A noter également le coté moins esthétique des arceaux de sécurité fixes, ces même arceaux qui ne sont pas protégés par les appuis-tête arrière, viennent au contact de la tête des passages sur route sinueuses. Grand atout par rapport à la concurrence, elle offre une banquette arrière rabattable ce qui permettra d’augmenter ponctuellement les possibilités de chargement en cas de besoin.

 

Conduite 13/20

 

Sous le capot, on retrouve le 1,8 litre TFSI (injection directe couplée à un turbocompresseur) qui développe 160 chevaux. Cette motorisation représente l’entrée de gamme sur l’A3 cabriolet qui compte trois autres motorisations : un deux litres TFSI et deux Diesel (1,6 et 2 litres). Les performances du 1,8 litre restent correctes à l’utilisation avec le 0 à 100 km/h réalisé en 8,0 secondes et une vitesse de pointe de 220 km/h. On notera quand même que ce moteur est assez linéaire mais l’A3 cab n'ayant pas une vocation sportive, il correspond parfaitement au besoin pour une utilisation au quotidien (route et autoroute) ou pour de belles balades en bord de mer.

 

Notre modèle d’essai était associé à la boite S-tronic qui n’est pas plus à présenter. Les passages de vitesse se réalisent avec une souplesse exemplaire au point que l’on peut se surprendre à regarder le tableau de bord pour savoir sur quel rapport on peut être. La tenue de route est parfaite et offre un bon compromis entre souplesse et rigidité malgré les 1.425 kg à vide soit 120 kg de plus que l'A3 berline. La consommation est, quant à elle, très raisonnable et pour une fois, il est à noter que la donnée constructeur reste proche de la consommation mesurée lors de notre essai. En moyenne, il faudra donc compter entre six et sept litres aux cent kilomètres.

 

Budget 13/20

 

Le cabrio version AUDI A3 n’est pas donné et se paye cher (hors option). Mais c’est le prix de la qualité pour le plaisir de conduire cheveux au vent. De plus, il faudra compter avec un malus écologique de 200 € en 2011…

Au final, tout dépend donc de vos envies mais ce cabriolet AUDI comblera vos attentes autant esthétiquement que par son agrément de conduite. Décapoté, il est un réel plaisir pour les yeux, bien loin devant la concurrence et sans faute de gout ou presque si on exclut les arceaux de sécurité. Reste qu’à ce prix, on aurait peut être aimé qu’il soit un peu mieux équipé de série. Une impression donc largement positive.

Stéphane PEREZZAN

2011-11-04