FIAT Ulysse Gamme

ESPACE PRESENTATION PRESSE
  • Equipements prix
  • Ligne
  • Fonctionnalité
  • Tablettes aviation en haut de gamme uniquement

Prix : de 25 460 € à 31 130 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type nc
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 0 ch à 0 tr/min
Couple maxi 0.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 0.00 m
Largeur 0.00 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 0.00
Essai 0.00

Quand monospace rime avec économie

Economie est le maître mot du FIAT Ulysse mais pas économie au rabais, on le verra plus loin. Contrairement aux autres de la bande des quatre monospaces PSA/FIAT, le FIAT a conservé son patronyme ; il est vrai qu’Ulysse est synonyme de voyage, alors pourquoi changer ? L’Ulysse 2002 succède donc à l’Ulysse 1994 en appliquant les mêmes recettes : un accès à un grand monospace pour un prix mesuré. Pas facile de trouver sa place dans ce secteur, c’est pourquoi la stratégie de FIAT est de proposer un véhicule moins cher que les autres à iso équipements (FIAT affiche - 6 % par rapport au PEUGEOT 807 (son cousin français), - 9 % par rapport au RENAULT Espace IV et - 13 % par rapport au VW Sharan). Ulysse est commercialisé en même temps que sa présentation au Mondial de l’auto.

Plus beau

Je ne serai pas original en rappelant le look trop camionnette de la génération précédente. En repartant de leur feuille blanche, les designers ont tenu compte de ce défaut. Et quant à corriger la ligne, peut être pour mieux différencier la nouvelle version des monospaces compacts, le nouvel Ulysse a grandi dans toutes les directions. Les 27 cm supplémentaires (4,72 m) profitent directement à l’habitabilité, même chose pour les 5 cm gagnés en hauteur. Il n'y a qu’à suivre un ancien Ulysse pour apprécier la situation plus élevée du nouveau. Bref, le nouvel Ulysse est plus élancé et plus spécifique aussi. Les designers ont également inclus une découpe des boucliers différente de celle des cousins français. L’avant du FIAT se distingue par une calandre noire en nid d’abeille au sommet de laquelle une bande grise intègre le logo. Contrairement à la mode du tout sous vitre transparente, les phares se superposent au bloc antibrouillards et clignotants. Le bouclier avant typé sport est tout à fait dans la lignée des Punto et Stilo 3 portes. L’arrière partage les mêmes feux que le LANCIA Phedra, traités différemment dans la couleur. Notons les protections latérales bienvenues ainsi que le revêtement de seuil de hayon (au-dessus du bouclier). Trois motorisations à vocation économique équipent l’Ulysse. Deux JTD (turbo Diesel common rail) d’origine PSA, feront les beaux jours du FIAT ; n’oublions pas que c’est FIAT l’inventeur de ce type de moteur. Un 2 l de 109 ch permet de tirer les prix d’entrée vers le bas et un 2,2 l de 128 ch permet de tirer les performances vers le haut. Néanmoins et pour 2.000 € de moins, le petit JTD s’en sort avec les honneurs en permettant de conserver un rythme convenable, certes avec un Ulysse vide. Moyennant encore 2.000 € de moins, l’unique proposition essence se dote d’un 2 l 16v (PSA lui aussi) de 136 ch les versions à boite automatique sont attendues pour 2003. Côté sécurité, Ulysse a gagné 4 étoiles à l’Euro NCAP. Le FIAT est décliné en 5 finitions ou plus exactement en 3 avec "tiroirs". La base nommée Ulysse, offre notamment 6 airbags dont 2 rideaux, l’ESP, une climatisation manuelle, un autoradio CD 8 HP avec commandes au volant et un ordinateur de bord. Pour 900 € de plus, la finition Dynamic ajoute, en particulier, la configuration 7 places et une climatisation à réglages séparés. Enfin, avec 1.600 € supplémentaires, la finition Emotion ajoute, entre autres, des débits d’air climatisé aux 2e et 3e rangées, l’accès au système CONNECT NAV et les tablettes aviation ! Pourquoi ne pas avoir doté la finition de base des fameuses tablettes alors que le système "Follow me home" est disponible ? En revanche, les portes arrière coulissantes électriques ne sont disponibles qu’en option et que sur Emotion. Les deux dernières finitions sont orientées vers les professionnels puisque Dynamic Pro et Emotion Pro, aux mêmes prix que leurs homologues "particuliers", gardent la configuration 5 places avec une super condamnation, des barres de toit ou un radar de recul. FIAT a laissé le chrome à LANCIA, les poignées de porte sont couleur carrosserie. L’intérieur est plus modestement traité (en série) que le Phedra, cependant, le FIAT conserve un insert inox en milieu de planche de bord. Comme pour son cousin, la position de conduite est facilitée par les réglages (manuels) du siège avant et du volant (deux directions) ainsi que par la position du levier de vitesses en hauteur (comme sur l’ancien Ulysse). Trois compteurs ronds sont placés au centre sous un bandeau posé, tel un arc, sur le sommet de la planche de bord. L’écran, pour la navigation et l’ordinateur de bord, est spécifique. Originalité, un de ses menus affiche une boussole qui suit, évidemment, la direction de la voiture. Le combiné regroupant voyants et kilométrages, avec des airs de compteur de Seicento, conserve sa place face au conducteur. Le FIAT n’annonce pas moins de 35 rangements dont un perpétuellement réfrigéré, situé en bas de console centrale. Le coffre offre 830 l en 5 places et près de 3 m3 sans sièges passagers. Comme chez son prédécesseur, les sièges arrière sont individuels et de même taille ; la 3e rangée peut même être dotée d’une banquette pour passer à 8 personnes, profitant de la largeur record de cet endroit.

Plus de JTD

Trois motorisations à vocation économique équipent l’Ulysse. Deux JTD (turbo Diesel common rail) d’origine PSA, feront les beaux jours du FIAT ; n’oublions pas que c’est FIAT l’inventeur de ce type de moteur. Un 2 l de 109 ch permet de tirer les prix d’entrée vers le bas et un 2,2 l de 128 ch permet de tirer les performances vers le haut. Néanmoins et pour 2.000 € de moins, le petit JTD s’en sort avec les honneurs en permettant de conserver un rythme convenable, certes avec un Ulysse vide. Moyennant encore 2.000 € de moins, l’unique proposition essence se dote d’un 2 l 16v (PSA lui aussi) de 136 ch les versions à boite automatique sont attendues pour 2003. Côté sécurité, Ulysse a gagné 4 étoiles à l’Euro NCAP.

Plus d’équipements

Le FIAT est décliné en 5 finitions ou plus exactement en 3 avec "tiroirs". La base nommée Ulysse, offre notamment 6 airbags dont 2 rideaux, l’ESP, une climatisation manuelle, un autoradio CD 8 HP avec commandes au volant et un ordinateur de bord. Pour 900 € de plus, la finition Dynamic ajoute, en particulier, la configuration 7 places et une climatisation à réglages séparés. Enfin, avec 1.600 € supplémentaires, la finition Emotion ajoute, entre autres, des débits d’air climatisé aux 2e et 3e rangées, l’accès au système CONNECT NAV et les tablettes aviation ! Pourquoi ne pas avoir doté la finition de base des fameuses tablettes alors que le système "Follow me home" est disponible ? En revanche, les portes arrière coulissantes électriques ne sont disponibles qu’en option et que sur Emotion. Les deux dernières finitions sont orientées vers les professionnels puisque Dynamic Pro et Emotion Pro, aux mêmes prix que leurs homologues "particuliers", gardent la configuration 5 places avec une super condamnation, des barres de toit ou un radar de recul.

Plus généreux

FIAT a laissé le chrome à LANCIA, les poignées de porte sont couleur carrosserie. L’intérieur est plus modestement traité (en série) que le Phedra, cependant, le FIAT conserve un insert inox en milieu de planche de bord. Comme pour son cousin, la position de conduite est facilitée par les réglages (manuels) du siège avant et du volant (deux directions) ainsi que par la position du levier de vitesses en hauteur (comme sur l’ancien Ulysse). Trois compteurs ronds sont placés au centre sous un bandeau posé, tel un arc, sur le sommet de la planche de bord. L’écran, pour la navigation et l’ordinateur de bord, est spécifique. Originalité, un de ses menus affiche une boussole qui suit, évidemment, la direction de la voiture. Le combiné regroupant voyants et kilométrages, avec des airs de compteur de Seicento, conserve sa place face au conducteur. Le FIAT n’annonce pas moins de 35 rangements dont un perpétuellement réfrigéré, situé en bas de console centrale. Le coffre offre 830 l en 5 places et près de 3 m3 sans sièges passagers. Comme chez son prédécesseur, les sièges arrière sont individuels et de même taille ; la 3e rangée peut même être dotée d’une banquette pour passer à 8 personnes, profitant de la largeur record de cet endroit.

Le FIAT Ulysse 2002 se place clairement comme étant le challenger à vocation économique que recherchent les familles, voire une alternative à un monospace compact un peu moins cher mais beaucoup plus étriqué. Le traitement est globalement réussi car FIAT libère l’espace intérieur et les rangements, muselle les prix et enrichit la dotation d’équipements de série. Une famille peut alors partir en week-end ou, tel Ulysse, pour un plus long voyage, sans soucis et confortablement, à 5, 6, 7 et même 8…

Philippe NIOLLET

2002-10-02