FORD Fiesta Sport Platinum 1.6 Duratec Ti-VCT 134 ch

ESPACE SPORTIVE
  • Design dynamique et sportif
  • Habitabilité à l'avant
  • Moteur trop linéaire
  • Freins à tambour à l’arrière

Prix : 19 700 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes
Cylindrée 1596 cm³
Puissance maxi 134 ch à 6700 tr/min
Couple maxi 16.50 mkg à 4250.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.95 m
Largeur 1.72 m
Hauteur 1.48 m

Poids

Total 1045 kg

Capacités

Coffre de 295 à 0 dm³
Réservoir 42 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 195 km/h
0 à 100 km/h 8.70 s

Environnement

Emission CO2 139 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.80
Urbaine 8.00
Mixte 5.90
Essai 9.50

VA Y AVOIR DU SPORT MAIS MOI JE RESTE TRANQUILLE

FORD a fait évoluer sa Fiesta en une sixième génération en 2008. Citadine phare de FORD, la Fiesta est un vrai succès commercial puisque plus d’un million d’unités ont été vendues dans le Monde. Afin de compléter les différentes versions, FORD propose une déclinaison "sportive" qui offre le choix entre deux motorisations possibles, Diesel ou essence. Afin de tester cette voiture dans un vrai esprit sportif, nous avons essayé le moteur 1.6 Duratec essence de 134 chevaux. Alors l’appellation Sport de cette Fiesta est-elle justifiée ou galvaudée ?

L’œil aiguisé et un style dynamisé

En version classique, cette sixième génération de Fiesta a déjà belle allure. Le "Kinetic design" est respecté. La Fiesta Sport existe uniquement en version trois portes, de quoi démontrer son coté exclusif et sportif. Plusieurs éléments ont été ajoutés à la version classique afin de donner de beaux atours à cette version Sport Platinum. Les différences significatives sont situées au niveau de la face, du hayon et des jantes. Ce modèle offre un look sportif avec un kit carrosserie (jupes latérales surbaissées, spoiler avant et becquet arrière), l'entourage de calandre et des inserts antibrouillard argentés et une double sortie d'échappement chromée. Les jantes noires en alliage de 17 pouces finissent ce look sport. Sur notre version d’essai couleur orange métallisé foncé, le contraste avec les jantes noires est assez saisissant et met vraiment en valeur ce caractère racé et sportif. Bilan extérieur positif donc.

Quelles différences intérieures avec la version classique ?

L’intérieur de cette Fiesta Sport a été quelque peu remodelé pour cette version Sport. Attention il ne faut pas s’attendre à une version exclusivement Sport. Il s’agit plutôt de quelques modifications sporadiques de-ci de-là. Les sous-ensembles spécifiques sont les sièges sport surpiqués argent et le volant cuir exclusif. Le levier de frein à main et le pommeau de levier de vitesse s'habillent de cuir également tandis que le pédalier sport complète les plaques de seuil couleur argent. Facile diront certains mais au demeurant sympathique.

Un habitacle soigné

L’assemblage de cette Fiesta est de bonne facture. Nous n’avons pas remarqué de défauts majeurs. L’ergonomie est correcte sans être non plus exceptionnelle. Par exemple, les commandes de l’autoradio ne sont pas très pratiques. On peine à distinguer les différentes fonctions en raison de la forme quasiment identique de chaque bouton. Par contre, quelques équipements sont les bienvenus comme cette caméra de recul dont l’affichage se fait dans la partie droite du rétroviseur intérieur, astucieux et nécessaire au vu de la faible visibilité offerte par la custode arrière. Le volume de coffre proposé est bon pour la catégorie, avec cependant un seuil de chargement très haut.

Une motorisation qui évolue

La motorisation 1.6 Duratec Ti-VC est une évolution de l’ancien bloc qui faisait 120 chevaux.  Désormais ce bloc moteur a progressé de 14 chevaux. Sur le papier, cette motorisation est suffisante pour un véhicule d’un peu plus d’une tonne et doit donc permettre des performances intéressantes. FORD annonce une accélération de 0 à 100 km/h en 8,7 secondes, soit plus d’une seconde de moins que la motorisation de l’ancienne génération.

Une sportivité contestable

La Fiesta classique sixième génération bénéficie d’un train roulant précis et d’une bonne assise au sol. La version sportive a hérité de ces bonnes bases. Equipé d’une boîte manuelle cinq vitesses, ce véhicule affiche une bonne tenue de route et distille quelques sensations. Cependant le moteur est assez linéaire dans son fonctionnement, et de fait, n’offre jamais le coup de boost tant attendu. Dit autrement, il ne faut pas s’attendre de la part de cette voiture à un niveau de sportivité égalant celui d’un véhicule de type GTI par exemple. De par son gabarit, la Fiesta est aussi à l’aise en ville que sur l’autoroute. Pour les longs trajets, oubliez les passagers adultes à l’arrière, ils risquent en effet de regretter d’avoir eu les jambes recroquevillées et ne pas avoir eu la possibilité d’ouvrir les vitres désespérément fixes. Dernier point, nous n’avons pas apprécié de voir des freins tambours à l’arrière, ce coté un peu "cheap" déçoit pour un véhicule qui se veut sportif et dynamique.

D’une allure très dynamique et possédant un habitacle bien conçu, cette Fiesta Sport Platinum déçoit quelque peu à l’essai. Bien entendu le moteur essence de 134 chevaux distille une certaine puissance, mais les sensations de pure sportivité ne sont pas suffisamment présentes. Tout ceci laisse à penser que FORD en a gardé sous le pied en attendant l’arrivé imminente de la Fiesta ST qui devrait elle proposer 180 chevaux. Si près du but on va donc passer notre tour pour cette fois et attendre la suite.

Harry ANDRE

2012-02-10