FORD Fiesta 1.25 GHIA 5 p

ESPACE CITADINE
  • Equipements
  • Prix
  • Moteur
  • Face avant tourmentée
  • Contenance réservoir

Prix : 12 150 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes essence
Cylindrée 1242 cm³
Puissance maxi 75 ch à 5200 tr/min
Couple maxi 110.00 mkg à 4000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.83 m
Largeur 1.63 m
Hauteur 1.38 m

Poids

Total 1124 kg

Capacités

Coffre de 0 à 250 dm³
Réservoir 40 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 170 km/h
0 à 100 km/h 13.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.20
Urbaine 9.40
Mixte 7.40
Essai 7.10

Ultime lifting

La recette est connue et infaillible : quand un modèle commence à être distancé, souvent à cause de son âge, on lui fait subir quelques retouches plus ou moins profondes. A 5 ans, la Fiesta commence à dater, je dis "commence" parce qu'elle n'apparaît pas comme dépassée par la concurrence. C'est pourquoi FORD a procédé à des retouches mineures, en conservant les moteurs et les appellations. Les prix débutent au delà de 60.000 FF pour la 3 portes équipée du vieux 1300 et à 70.000 FF pour la première 1,25 l.

"Focusée", la ligne

Les retouches sont mineures et principalement portées sur la face avant. Finie la période Mondéo, la Fiesta se plie à la mode focalisée par la Focus. La reprise de l'avant taille les phares en arêtes et reprend le style du bouclier avant de la Focus. Le résultat est tout aussi tourmenté que sur la version précédente ; comme elle, on s'y fera. A l'arrière, seul un œil exercé aura distingué le bas de bouclier moins arrondi et le logo "Fiesta" modifié, passé pour l'occasion de droite à gauche. Des protections latérales plus efficaces ont été placées sur les côtés. A l'intérieur, la planche de bord a été conservée. Pourquoi modifier quelque chose qui plait ? La finition Ghia se reconnaît instantanément par le placage bois sur la console. Le bois est toujours aussi véritablement faux mais soulignons tout de même l'attention. Cette finition, ancien sommet chez FORD, s'est fait damer le pion par la version Elance plus cuir et bois. La Ghia reste super équipée en proposant tout ou presque en série. Signalons, avant de quitter la rubrique équipements, que le double airbag est disponible sur tous les modèles comme l'ABS. Bon point, la télécommande à distance incluant l'ouverture du hayon est comprise. La climatisation est offerte sur la Ghia mais il faudra ouvrir son porte-monnaie pour l'autoradio, bizarre ! FORD a également placé des résistances dans le pare brise pour le dégivrage, c'est une spécialité maison. L'intérieur est soigné laissant même la fantaisie à quelques tissus bariolés. Le volant tristement fixe (signe d'âge) est paré de cuir. Pour le prix, la Fiesta Ghia est équipée de nouvelles jantes alliage. FORD a joué la carte rangements en offrant bacs dans les portières et aumônières, qui compenseront le volume moyen du coffre. Le moteur de 1,25 l (le marketing impose le deuxième chiffre après la virgule) fait partie des nouvelles motorisations Zetec déjà présentes sur la Fiesta précédente. Le petit moteur gagne son couple maxi sans titiller le rupteur, la Fiesta assure donc bon train pour une consommation moyenne raisonnable. Avec seulement 40 l, rançon de l'âge sans doute, l'autonomie est trop limitée pour une voiture qui n'est, Dieu merci, pas cantonnée à la ville. Le silence de conduite confirme l'aptitude à quitter la cité, d'autant que FORD a conservé le châssis revu en 95. La tenue de route est saine. Une famille pourra entreprendre des grandes distances dans des conditions plutôt confortables, agrémentées par le supplément Ghia.

Complets, les équipements de série

Signalons, avant de quitter la rubrique équipements, que le double airbag est disponible sur tous les modèles comme l'ABS. Bon point, la télécommande à distance incluant l'ouverture du hayon est comprise. La climatisation est offerte sur la Ghia mais il faudra ouvrir son porte-monnaie pour l'autoradio, bizarre ! FORD a également placé des résistances dans le pare brise pour le dégivrage, c'est une spécialité maison. L'intérieur est soigné laissant même la fantaisie à quelques tissus bariolés. Le volant tristement fixe (signe d'âge) est paré de cuir. Pour le prix, la Fiesta Ghia est équipée de nouvelles jantes alliage. FORD a joué la carte rangements en offrant bacs dans les portières et aumônières, qui compenseront le volume moyen du coffre.

Intéressant, le moteur

Le moteur de 1,25 l (le marketing impose le deuxième chiffre après la virgule) fait partie des nouvelles motorisations Zetec déjà présentes sur la Fiesta précédente. Le petit moteur gagne son couple maxi sans titiller le rupteur, la Fiesta assure donc bon train pour une consommation moyenne raisonnable. Avec seulement 40 l, rançon de l'âge sans doute, l'autonomie est trop limitée pour une voiture qui n'est, Dieu merci, pas cantonnée à la ville. Le silence de conduite confirme l'aptitude à quitter la cité, d'autant que FORD a conservé le châssis revu en 95. La tenue de route est saine. Une famille pourra entreprendre des grandes distances dans des conditions plutôt confortables, agrémentées par le supplément Ghia.

C'est sûrement l'envie de nouveauté qui a poussé FORD à remodeler sa Fiesta. Il faut reconnaître que le segment plaît beaucoup et que l'erreur est funeste pour le constructeur qui se laisse distancer. Surfant sur la vague Focus, la Fiesta tient le rythme grâce à son moteur pimpant et son prix intéressant. Ces arguments sonnants et convaincants aideront à oublier les quelques vieilleries du style petit réservoir… Pour quelques francs de plus, (en euros, l'écart est ridicule), la finition Ghia agrémente le confort des passagers écartant définitivement la Fiesta de la liste des pures citadines.

Philippe NIOLLET

2000-05-01