CITROEN C5 Break 2.0i 16V SX Autoactive

ESPACE BREAK
  • Confort
  • Tenue de route sûre même en charge
  • Important volume modulable
  • Ajustement de la hauteur de seuil de chargement
  • Consommation
  • Puissance un peu faible
  • Boîte automatique à quatre rapports seulement

Prix : 24 468 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 S essence
Cylindrée 1997 cm³
Puissance maxi 138 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 190.00 mkg à 4100.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.76 m
Largeur 1.77 m
Hauteur 1.52 m

Poids

Total 1374 kg

Capacités

Coffre de 563 à 1658 dm³
Réservoir 66 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 203 km/h
0 à 100 km/h 11.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.40
Urbaine 12.70
Mixte 8.70
Essai 0.00

La C5 en tenue de break

Il est dans la tradition CITROËN de produire des breaks issus des berlines et surtout de "grands" breaks tels que les fameux DS, CX et XM. Le break C5 est commercialisé depuis le mois de juin. Bénéficiant de l'architecture novatrice de la berline 5 portes, ce break concilie un coffre de grand volume modulable avec une grande habitabilité et un excellent confort pour les passagers.

Grand volume très accessible

Le coffre se singularise par un volume minimum de 563 litres, une grande facilité d'utilisation et un dispositif unique permettant l'ajustement de 49 à 65 cm de la hauteur de seuil de chargement à l'arrêt, moteur coupé. L'excellente modularité des assises arrière permet d'obtenir un volume de 1.658 litres qui peut encore être dépassé grâce aux coussins des sièges arrière démontables. Ce volume est parfaitement exploitable eu égard à la structure du véhicule. Le hayon dispose d'une lunette arrière s'ouvrant indépendamment et permettant l'accès au coffre en toutes circonstances. Le tapis de coffre est réversible, une face moquette préserve l'élégance du véhicule et une face PVC lavable permet de transporter sans risque des éléments salissants. La longueur utile de plancher est de 1,78 m, soit 6 cm de plus que son aîné le break XM, mais bien loin des plus de 2 mètres du break CX et des presque 2 mètres 20 du break DS. Il est intéressant de noter que dès le début de sa commercialisation, le break est disponible avec les mêmes motorisations que la berline 5 portes. Trois modèles essence : 2.0i 16v de 138 ch, 2.0i HPi (injection directe essence) de 143 ch et 3.0i V6 de 210 ch. Deux modèles Diesel : 2.0 HDi de 110 ch et 2.2 HDi de 136 ch équipé du fameux FAP (Filtre A Particules). Suivant les motorisations retenues, les habituelles finitions X, SX et Exclusive peuvent être choisies. Le modèle de cet essai est le 2 litres 4 cylindres en finition SX et boîte automatique et séquentielle à quatre rapports. Le break pèse 49 kilos de plus que la berline et les 138 ch de ce modèle ne sont pas vraiment à la fête lors d'un transport à pleine charge. Le confort de conduite offert par la boîte automatique est total mais, en contrepartie, la puissance sous le capot est un peu juste et le réservoir se vide un peu trop rapidement. La boîte de vitesses à quatre rapports dite Autoactive fonctionne en mode automatique autoactif ou en mode séquentiel. En mode autoactif, la boîte de vitesses sélectionne en permanence la vitesse la mieux adaptée aux paramètres suivants : style de conduite, profil de la route, charge du véhicule ; le changement de rapports se fait alors sans intervention du conducteur. En mode séquentiel, le passage des vitesses est manuel ; il suffit de pousser le sélecteur vers le signe "+" pour passer la vitesse supérieure et de le tirer vers le "-" pour passer la vitesse inférieure. Le passage d'un mode à l'autre peut s'effectuer à tout moment. En fonctionnement autoactif, outre le programme "Normal", il est possible de sélectionner le programme "Sport" qui permet une conduite plus dynamique, privilégiant performances et reprises ou le programme "Neige" pour une conduite plus douce, adaptée sur routes glissantes. Par nature le break est destiné au transport facile d'objets encombrants. Le C5 remplit parfaitement ce rôle, mais en plus il est tout aussi confortable, convivial et accueillant que la berline. La décoration intérieure, tout en étant sobre, est également très agréable par le choix des couleurs de tissus proposées. Le comportement routier du C5 break est excellent. La suspension "Hydractive 3" dont il est doté lui garantit une tenue de route sans défaut et un excellent confort quelle que soit la charge. Cette suspension autoadaptative est très efficace dans l'analyse de l'état de la route et des conditions de conduite, grâce aux capteurs électroniques. Il est certain que son gabarit devient un peu handicapant pour se faufiler dans le trafic ou pour stationner, bien que sa longueur reste raisonnable, mais la visibilité latérale et arrière n'est pas des meilleures.

Choix moteurs et finitions

Il est intéressant de noter que dès le début de sa commercialisation, le break est disponible avec les mêmes motorisations que la berline 5 portes. Trois modèles essence : 2.0i 16v de 138 ch, 2.0i HPi (injection directe essence) de 143 ch et 3.0i V6 de 210 ch. Deux modèles Diesel : 2.0 HDi de 110 ch et 2.2 HDi de 136 ch équipé du fameux FAP (Filtre A Particules). Suivant les motorisations retenues, les habituelles finitions X, SX et Exclusive peuvent être choisies. Le modèle de cet essai est le 2 litres 4 cylindres en finition SX et boîte automatique et séquentielle à quatre rapports. Le break pèse 49 kilos de plus que la berline et les 138 ch de ce modèle ne sont pas vraiment à la fête lors d'un transport à pleine charge. Le confort de conduite offert par la boîte automatique est total mais, en contrepartie, la puissance sous le capot est un peu juste et le réservoir se vide un peu trop rapidement.

Quelques mots à propos de la boîte

La boîte de vitesses à quatre rapports dite Autoactive fonctionne en mode automatique autoactif ou en mode séquentiel. En mode autoactif, la boîte de vitesses sélectionne en permanence la vitesse la mieux adaptée aux paramètres suivants : style de conduite, profil de la route, charge du véhicule ; le changement de rapports se fait alors sans intervention du conducteur. En mode séquentiel, le passage des vitesses est manuel ; il suffit de pousser le sélecteur vers le signe "+" pour passer la vitesse supérieure et de le tirer vers le "-" pour passer la vitesse inférieure. Le passage d'un mode à l'autre peut s'effectuer à tout moment. En fonctionnement autoactif, outre le programme "Normal", il est possible de sélectionner le programme "Sport" qui permet une conduite plus dynamique, privilégiant performances et reprises ou le programme "Neige" pour une conduite plus douce, adaptée sur routes glissantes.

Auto très polyvalente plutôt routière

Par nature le break est destiné au transport facile d'objets encombrants. Le C5 remplit parfaitement ce rôle, mais en plus il est tout aussi confortable, convivial et accueillant que la berline. La décoration intérieure, tout en étant sobre, est également très agréable par le choix des couleurs de tissus proposées. Le comportement routier du C5 break est excellent. La suspension "Hydractive 3" dont il est doté lui garantit une tenue de route sans défaut et un excellent confort quelle que soit la charge. Cette suspension autoadaptative est très efficace dans l'analyse de l'état de la route et des conditions de conduite, grâce aux capteurs électroniques. Il est certain que son gabarit devient un peu handicapant pour se faufiler dans le trafic ou pour stationner, bien que sa longueur reste raisonnable, mais la visibilité latérale et arrière n'est pas des meilleures.

La grande capacité de chargement, la convivialité, le confort et l'excellent comportement routier font de ce nouveau grand break CITROËN un des meilleurs modèles dans sa catégorie. Cependant ce modèle essence à boîte automatique n'est pas, semble-t-il, le mieux placé quant à sa consommation ; on lui préférera probablement une motorisation Diesel à boîte mécanique, à moins que ce carburant soit encore trop mal-aimé pour certains.

Jean-Pierre LAURAIN

2001-10-01