VOLVO V40 D3 Summum

ESPACE COMPACTE
  • Sécurité top niveau
  • Agrément de conduite
  • Confort, insonorisation
  • Design extérieur et intérieur
  • Coffre
  • Prix
  • Beaucoup d'options
  • Visibilité latérale et arrière

Prix : 30 250 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 5 cylindres - 20 soupapes Turbo Diesel injection directe haute pression
Cylindrée 1984 cm³
Puissance maxi 150 ch à 3500 tr/min
Couple maxi 35.40 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.37 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 1420 kg

Capacités

Coffre de 335 à 0 dm³
Réservoir 62 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 210 km/h
0 à 100 km/h 9.60 s

Environnement

Emission CO2 114 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.80
Urbaine 5.30
Mixte 4.30
Essai 6.10

AU SUMMUM DE LA SECURITE

La sécurité est depuis longtemps le cheval de bataille de VOLVO et la marque vient de frapper un grand coup avec sa dernière sortie, la V40.  En effet, cette compacte vient de recevoir cinq étoiles aux tests EuroNcap 2012 avec le plus haut score jamais atteint, grâce, entre autres, à un inédit dispositif incorporé sous le capot moteur qui se relève pour permettre à un airbag "piéton" de se déployer sur la partie basse du pare-brise et des montants afin de minimiser les blessures au piéton percuté. Mais la V40 n'est pas qu'un score au crash test, elle a d'autres qualités que nous avons appréciées au cours de l'essai dont voici le compte-rendu.

Gènes VOLVO

De face, la V40 reprend bien les codes stylistiques de la marque : capot bombé, calandre proéminente ornée du logo VOLVO et phares en amande en retrait. A l'arrière, feux en boomerang déjà vu sur le SUV XC60, et ailes très marquées comme le coupé C30 sont également typiques. Le profil est dynamique avec une stature basse et une ceinture de caisse haute remontant vers l'arrière. Le hayon est très travaillé et coiffé par un grand aileron aérodynamique. Le tout est recouvert par une belle peinture métallisée (option 750 €), sans aucune baguette de protection, et est posé sur de grandes roues en alliage de 17 pouces dont les écrous antivol sont en option (40 €) ! Indiscutablement la V40 est séduisante.

Intérieur raffiné

A l'image de l'extérieur, l'intérieur est très soigné avec un design épuré que l'on attribue généralement aux réalisations scandinaves. La sellerie en cuir beige, de série avec la finition Summum, et les contre-portes, beiges elles aussi, tranchent sur la moquette et le haut du tableau de bord en harmonie brune. Les inserts d'aluminium et les incrustations "Bois moderne" sur la console (option à 210 €) complètent cet habitacle très distingué. La planche de bord est sobre malgré une console un peu trop "boutonneuse". Avec le pack "Innovation" (460 €) on peut afficher l'instrumentation digitale, au graphisme excellent, suivant trois thèmes, Elégance (fond brun), Eco (fond bleu clair) et Performance (fond rouge) avec chacun une instrumentation spécifique. Le pack "Innovation" comprend également une caméra de recul, très utile compte tenu de la faible surface vitrée latérale et arrière, et le pommeau de levier de vitesses rétro éclairé.

Beaucoup d'options

Les tarifs de la V40 sont à l'image de son positionnement : plutôt hauts de gamme. Motorisée par l'excellent 2.0 D3 150 chevaux cinq cylindres Diesel qui lui convient très bien - le 1.6 D2 115 est un peu juste au regard de la masse (1,4 tonne) et le 2.0 D4 177 superfétatoire compte tenu de l'agrément du D3 - les prix s'échelonnent (septembre 2012) de 26.600 € (Kinetic) à 33.220 € (Xenium) en passant par 28.100 € (Momentum) et 30.250 € (Summum), ce qui n'est pas loin des montants demandés par AUDI, BMW ou MERCEDES pour leurs compactes et un peu plus élevés que ceux des ALFA ROMEO Giuletta et CITROËN DS4.

Dès le premier niveau Kinetic, la dotation en équipements est fournie avec notamment climatisation automatique, jantes alliage, ordinateur de bord, radio CD MP3, limiteur de vitesse… Momentum apporte quelques automatismes (phares, essuie-glaces…), Summum le cuir et Xenium encore quelques fonctionnalités et raffinements supplémentaires dont le pack "City navigation" à commande vocale. Toutes ont droit au Start/Stop et aux dispositifs de sécurité, mais le pack "Aide à la conduite" (1.990 € avec régulateur adaptatif de vitesse et de distance, anticipation de collision et détection des piétons avec freinage automatique à pleine puissance, alerte vigilance conducteur, alerte franchissement de ligne, indicateur de limitation de vitesse, feux de route adaptatifs, surveillance anti-angle mort avec assistance au changement de file et alerte trafic en marche arrière) et la peinture métallisée (710 €) sont en option pour tout le monde. Une longue liste d'options permet de personnaliser "sa" V40, et fait rapidement monter la note…

Plus coupé que break

La V40 n'est pas un break comme la lettre V pourrait le faire croire d'après la terminologie VOLVO, mais une compacte cinq portes, dans la tranche supérieure de la catégorie et concurrente des fameuses "premiums" que sont les AUDI A3, BMW Série 1, MERCEDES Classe A… L'habitabilité et le volume de chargement de la nouvelle V40 ne sont pas ses caractéristiques les plus marquantes. En effet, si la place ne manque pas à l'avant, le compartiment arrière est moins favorisé. Les jambes bénéficient toutefois du grand empattement, mais l'assise au milieu de la banquette, rarement confortable il faut le reconnaître, est ici complètement sacrifiée. La V40 est en fait prévue pour quatre avec la possibilité d'emmener un cinquième (petit) passager sur une courte distance. Le coffre déçoit également. Avec 335 litres c'est un des plus petits de la catégorie et en rabattant les dossiers, avec la fonctionnalité 40/60, on n'obtient une surface plane qu'avec l'option plancher modulable (60 €). VOLVO aurait presque pu la baptiser C40…        

Sûre et agréable

On s'installe confortablement au volant de la V40 grâce aux multiples réglages du siège et du volant, mais la ceinture de caisse haute incite à surélever le siège afin d'avoir une bonne visibilité latérale. La vision vers l'arrière n'étant également pas fameuse (merci à la caméra du pack "Innovation"), la circulation en ville n'est pas la tasse de thé de la V40 d'autant plus que le rayon de braquage est bien grand rapporté à la taille de la voiture. Hormis lors des manœuvres de stationnement, la direction souple, le moteur bien plein à bas régime et le start/stop, limitant plus les décibels que les décilitres - compter un bon 7 litres en ville - rendent les trajets urbains supportables mais c'est sur routes et autoroutes que la V40 s'apprécie.

La conception de la V40 remontant à l'époque où FORD était propriétaire de la marque, c'est le châssis de la Focus qui sert de plate-forme. C'est une excellente base procurant à la V40 stabilité, précision et confort malgré quelques trépidations à basse vitesse sur revêtements dégradés. Les sièges à l'avant étant très bien dessinés et agréablement rembourrés et l'insonorisation efficace, on peut envisager les longues étapes à son bord très sereinement. Le conducteur apprécie également le freinage puissant et progressif et le moteur D3, souple à bas régimes, volontaire plus haut dans les tours tout en conservant une sobriété de bon aloi, environ 6 l/100 km sur un trajet mixte route et autoroute mené bon train.  

Bien évidemment, la V40 dispose des dernières nouveautés en matière de sécurité : le système "City Safety" d’anticipation de collision avec freinage automatique jusqu’à 50 km/h, le correcteur électronique de trajectoire DSTC avec régulation du couple moteur CTC, le système antipatinage TRACS, l'antiblocage de roue ABS cinquième génération avec répartition optimale du freinage EBD et toute une série d'airbags à l'intérieur et également à l'extérieur afin de protéger les piétons.

La VOLVO V40 a tout pour plaire : design extérieur et intérieur moderne, qualité de fabrication, agrément de conduite, moteur D3 performant et sobre et sécurité au top. Elle a tout ce qu'il faut pour concurrencer les compactes "premium" dont elle s'inspire également pour les tarifs et la longue liste d'options… 

Daniel DECHENE

2012-09-10