CITROEN Xsara 1.4i X

ESPACE BERLINE
  • Confort
  • Habitabilité
  • Qualité de fabrication
  • Equipement / prix
  • Visibilité arrière
  • Performances "légères"

Prix : 13 873 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 8 s - essence
Cylindrée 1360 cm³
Puissance maxi 75 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 12.40 mkg à 3400.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.17 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 1.40 m

Poids

Total 1160 kg

Capacités

Coffre de 0 à 408 dm³
Réservoir 54 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 172 km/h
0 à 100 km/h 12.70 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.40
Urbaine 9.20
Mixte 6.70
Essai 7.80

Le nouveau "regard" CITROËN

La CITROËN Xsara, présentée en septembre 1997, a été restylée pour le mondial 2000 de l'automobile à Paris. Profitant de l'occasion, CITROËN a remanié, en la simplifiant, la gamme Xsara. Un nouveau moteur 1.6i-16V de 110 ch remplace à lui seul trois motorisations (1.6-90 ch, 1.8-90 ch et 1.8-112 ch) et la version 1.9 TD a disparu ainsi que la version GPL. Désormais, le client a le choix entre un 1.4i de 75 ch, un 1.6i-16V de 110 ch, un 2.0i-16Vde 137 ch et un 2.0i-16V VTS de 167 ch. L'offre Diesel repose sur un 1.9 D de 71 ch et sur le 2.0 HDi en version 90 ch uniquement. Tout ce joli monde, sauf le 2.0i-16V de 167 ch, réservé au coupé, se retrouve sous les capots des berlines, coupés et breaks.

Un style plus affirmé

Inauguré sur la Saxo, repris sur le Picasso, c'est au tour de la Xsara d'adopter le nouveau style CITROËN avec de grands phares étirés vers le haut et des chevrons "taille XXL" sur la calandre, style que l'on retrouvera sur la prochaine C5. Il n'est pas évident que cet avant soit plus esthétique que celui de la version précédente, mais il offre l'avantage de donner à la Xsara le nouvel air de famille de la maison et d'affirmer une calandre que l'on ne remarquait pas auparavant. L'arrière, à quelques détails près, n'a pas changé, par contre, toutes les Xsara bénéficient de voies élargies et de roues de 15 pouces équipées de pneus larges à profil bas (195/55 R 15) qui étoffent l'aspect du véhicule. Il y a peu, il fallait faire vœu de pauvreté lorsqu'on achetait une "entrée de gamme". Maintenant, la Xsara dès la première finition, X, propose un aspect flatteur, une qualité perçue indéniable et un équipement intéressant. Elle est équipée, entre autres, de quatre airbags, de l'ABS, de la télécommande d'ouverture des portes, des vitres électriques à l'avant et d'une direction à assistance variable. Par contre, la radio et la climatisation restent en option. Il faut choisir la SX, plus chère de 9.000 FF, pour les obtenir en série et auxquelles s'ajoutent des sièges recouverts de velours et quelques détails de finition. La finition Exclusive, très complète, n'est pas disponible avec la motorisation 1.4i. Les suspensions de la Xsara, sans le secours de l'hydraulique, sont remarquables par la qualité de leur amortissement. Les revêtements inégaux, les goudrons fripés et même les ralentisseurs sont remarquablement absorbés. Une excellente position de conduite est possible grâce aux multiples réglages du siège, notamment en hauteur, et du volant (hauteur et profondeur). Les sièges sont confortables, y compris la banquette arrière qui dispose en série de la fonctionnalité 2/3-1/3 et est équipée de trois ceintures trois points et de trois appuis-tête escamotables. Il faudra toutefois choisir une version Exclusive, donc avec un autre moteur que le 1.4i, pour bénéficier d'un accoudoir central. La Xsara est parmi les plus grandes de la catégorie des compactes. L'habitabilité y est très correcte pour quatre adultes et un enfant, le coffre de 408 dm3 absorbe un volume de bagages intéressant et les rangements dans l'habitacle sont suffisamment nombreux et assez vastes. Le coffre remontant assez haut et le pavillon s'incurvant vers le bas limitent la taille de la vitre du hayon. Avec trois passagers à l'arrière, surtout s'ils remontent leur appui-tête, la vision dans le rétroviseur intérieur est problématique. Il faut, dans ce cas, s'en remettre aux rétroviseurs latéraux. Pour se garer, ce n'est pas mieux car le montant de custode très large gène la visibilité de trois-quarts. Le 1.400 cm3 de 75 ch est un grand classique chez PSA. Il équipe chez CITROËN la Saxo et la Xsara et chez PEUGEOT les 106, 206 et 306. S'il est alerte dans les légères Saxo et 106 et fait encore bonne figure dans la 206, il est plus à la peine pour mouvoir la Xsara, plutôt lourde (1.116 kg). A vide et sur les trois premiers rapports de boîte, il fait encore illusion, mais avec un peu de charge ou sur terrain accidenté il faut avoir fréquemment recours aux intermédiaires pour relancer la mécanique. Du coup, la consommation pourrait être plus économique. Il faudrait que PSA dote son 1.400 d'une culasse à 16 soupapes, comme l'ont fait certains concurrents, à commencer par RENAULT dont la Megane 1.4 16v "enterre" la Xsara 1.4i en performances tout en affichant une consommation inférieure. Comme pour toute CITROËN qui se respecte, le comportement a fait l'objet de beaucoup d'attentions. La Xsara est stable en ligne droite, peu sensible au vent et vive et agile en courbe grâce à son essieu à effet auto directionnel.

Un équipement enrichi

Il y a peu, il fallait faire vœu de pauvreté lorsqu'on achetait une "entrée de gamme". Maintenant, la Xsara dès la première finition, X, propose un aspect flatteur, une qualité perçue indéniable et un équipement intéressant. Elle est équipée, entre autres, de quatre airbags, de l'ABS, de la télécommande d'ouverture des portes, des vitres électriques à l'avant et d'une direction à assistance variable. Par contre, la radio et la climatisation restent en option. Il faut choisir la SX, plus chère de 9.000 FF, pour les obtenir en série et auxquelles s'ajoutent des sièges recouverts de velours et quelques détails de finition. La finition Exclusive, très complète, n'est pas disponible avec la motorisation 1.4i.

Une petite routière très confortable et habitable

Les suspensions de la Xsara, sans le secours de l'hydraulique, sont remarquables par la qualité de leur amortissement. Les revêtements inégaux, les goudrons fripés et même les ralentisseurs sont remarquablement absorbés. Une excellente position de conduite est possible grâce aux multiples réglages du siège, notamment en hauteur, et du volant (hauteur et profondeur). Les sièges sont confortables, y compris la banquette arrière qui dispose en série de la fonctionnalité 2/3-1/3 et est équipée de trois ceintures trois points et de trois appuis-tête escamotables. Il faudra toutefois choisir une version Exclusive, donc avec un autre moteur que le 1.4i, pour bénéficier d'un accoudoir central. La Xsara est parmi les plus grandes de la catégorie des compactes. L'habitabilité y est très correcte pour quatre adultes et un enfant, le coffre de 408 dm3 absorbe un volume de bagages intéressant et les rangements dans l'habitacle sont suffisamment nombreux et assez vastes.

Une piètre visibilité arrière

Le coffre remontant assez haut et le pavillon s'incurvant vers le bas limitent la taille de la vitre du hayon. Avec trois passagers à l'arrière, surtout s'ils remontent leur appui-tête, la vision dans le rétroviseur intérieur est problématique. Il faut, dans ce cas, s'en remettre aux rétroviseurs latéraux. Pour se garer, ce n'est pas mieux car le montant de custode très large gène la visibilité de trois-quarts.

Le 1.4i est un peu "léger"

Le 1.400 cm3 de 75 ch est un grand classique chez PSA. Il équipe chez CITROËN la Saxo et la Xsara et chez PEUGEOT les 106, 206 et 306. S'il est alerte dans les légères Saxo et 106 et fait encore bonne figure dans la 206, il est plus à la peine pour mouvoir la Xsara, plutôt lourde (1.116 kg). A vide et sur les trois premiers rapports de boîte, il fait encore illusion, mais avec un peu de charge ou sur terrain accidenté il faut avoir fréquemment recours aux intermédiaires pour relancer la mécanique. Du coup, la consommation pourrait être plus économique. Il faudrait que PSA dote son 1.400 d'une culasse à 16 soupapes, comme l'ont fait certains concurrents, à commencer par RENAULT dont la Megane 1.4 16v "enterre" la Xsara 1.4i en performances tout en affichant une consommation inférieure. Comme pour toute CITROËN qui se respecte, le comportement a fait l'objet de beaucoup d'attentions. La Xsara est stable en ligne droite, peu sensible au vent et vive et agile en courbe grâce à son essieu à effet auto directionnel.

La CITROËN Xsara 2000 a bien évolué. Son style s'est affirmé, son équipement s'est enrichi et bien sûr elle conserve ses atouts traditionnels, confort et tenue de route. Le moteur 1.4i marque le pas et en attendant une probable évolution de cette mécanique, on pourra s'intéresser à la version 1.6i-16v dont le nouveau moteur de 110 ch doit mieux s'accorder avec les caractéristiques de la Xsara. Il faudra dans ce cas investir 5.000 FF de plus qui ne feront pas disparaître l'élément le plus critiquable : la mauvaise visibilité arrière.

Daniel DECHENE

2000-10-01