AUDI S7 Sportback (2013)

ESPACE COUPE
  • Palace
  • Moteur
  • Ligne
  • Prix

Prix : 98 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 8 cylindres en V - 32 soupapes injection essence biturbo, cylinder on demand
Cylindrée 3993 cm³
Puissance maxi 420 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 56.08 mkg à 1400.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.98 m
Largeur 1.91 m
Hauteur 1.41 m

Poids

Total 1945 kg

Capacités

Coffre de 535 à 1390 dm³
Réservoir 75 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 250 km/h
0 à 100 km/h 4.70 s

Environnement

Emission CO2 225 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 9.60
Urbaine 10.80
Mixte 6.60
Essai 0.00

DES S...

Il y a des lettres encore plus magiques que le A chez AUDI. Prenez le S ou le R, vous entendez déjà les agréables sons des moteurs débordant de cylindres et de puissance. Toutes les AUDI ou presque ont une modèle S et même RS dans leur famille. Plus on s’approche des hauts de gamme, et plus les S correspondants sont des sommets de technologie et de raffinement. L’A7 Sportback est pour moi, une des plus belles AUDI, imaginez alors la S7 et pour mieux transformer l’imagination, on en a pris le volant sur une autoroute de la Riviera Italienne…

Estampille

La S7 Sportback reprend les très belles lignes de l’A7 et comme toutes S, les rétroviseurs chromés, la calandre spécifique et estampillé du S et les boucliers sport sont les signes distinctifs de la sportive. Pour, s’en convaincre, voyez les jantes en alliage de 19 pouces et même de 20 pouces en option sur la voiture d’essai. Le logo V8T est visiblement apposé sur les ailes avant. Et pour lever définitivement tous doutes, une, deux, trois et quatre sorties d’échappement chromées pointent sous le spoiler arrière. Inutile de dire que devant cette merveille renfermant un moteur sans nul doute prometteur, on ne peut pas résister à s’installer à son bord et profiter de la voiture et de sa motorisation bien sûr.

L’habitacle est à l’image du reste de la voiture, ouvrir la portière donne sur un environnement AUDI de luxe. Cuir, carbone si besoin, plastiques de qualité, aluminium, les matériaux sont dignes de la voiture. On peut s’installer confortablement derrière le volant sport, le siège est réglable dans tous les sens, avec allonge d’assise déployable. Les réglages sont électriques. La large console centrale contient ce qu’on a l’habitude de trouver dans une AUDI : le MMI (Multi Media Interface), le démarrage sans clé, le frein à main électrique, le sélecteur des vitesses et le PAD (qui reconnaît une lettre formée avec le doigt). Les deux compteurs naturellement gris clair puisqu’on est à bord d’une S contiennent, comme le volant, la fameuse estampille S7. Alors contact…

Esprit

Une pression sur le bouton de démarrage, les aiguilles des compteurs et compte-tours se manifestent par leur aller-retour caractéristique, le moteur se fait entendre et on est rassuré par le son mélodieux de celui-ci. La S7 inaugure un nouveau V8, le 10 cylindres ayant dû s’incliner devant la loi du "down sizing" et la traque des émissions. Les ingénieurs AUDI se sont efficacement penchés sur ce huit cylindres pour qu’il soit aussi puissant qu’un V10 mais en consommant moins. Le V8 TFSI de quatre litres de cylindrée donne 420 chevaux et un couple de 550 Nm. La vitesse maxi est bridée à 250 km/h mais le 0 à 100 en 4,7 secondes ne l’est pas, ce qui donne une idée de ce dont on dispose sous l’accélérateur. L’autoroute est bien évidemment le terrain de prédilection de la voiture.

Quel bonheur de conduire cette voiture, confortable, silencieuse mais qui laisse quand même un peu entendre le V8 et qui réagit positivement à la moindre sollicitation. Si par hasard, on trouve la boîte double embrayage S tronic à sept rapports pas assez réactive, les palettes derrière le volant peuvent satisfaire cette petite frustration. Je ne serais évidemment pas original en précisant qu’on peut vite, très vite atteindre des vitesses interdites sans s’en rendre compte. Il est assez évident qu’on se sent en sécurité dans la voiture bardée de tout un tas d’aides de cette nature. Et si cela ne suffit pas, le long catalogue des options propose (9.800 €) des disques de frein céramique renforcée par des fibres de carbone. La puissance est évidente mais la conduite tranquille est tout aussi plaisante dans l’atmosphère de l’habitacle, régulateur enclenché, écoutant tranquillement la musique distillée par l’autoradio (intégré au MMI) "Bose Surround Sound" triple tuner, 14 haut-parleurs (600 W au total). Il est d’ailleurs possible moyennant quelques milliers d’Euros supplémentaires d’opter pour un système audio phonique Bang & Olufsen (1200 W). Raffinement suprême, la S7 dispose en série de "l’Active Noise Cancellation" dont la mission est d’émettre un absorbeur de bruit via les haut-parleurs pour annuler tous bruits parasites détectés…

Estimable

Ce genre de voiture reste assez confidentiel dans nos contrées, ce qui n’a pas empêché AUDI d’équiper son V8 d’innovations technologiques pour réduire les émissions. Bien que la consommation ne soit pas la préoccupation première dans une telle voiture, les chiffres donnés par le constructeur sont impressionnants de modération. La traque des kilos superflus a été notamment obtenue par le passage de la plupart des éléments de carrosserie en aluminium. Ce bon rendement est également dû au Start-Stop mais aussi au système "Audi Cylinder on demand" qui désactive quatre des huit cylindres selon les conditions de roulement. Avant d’appliquer ce dispositif sur un quatre cylindres (A3), AUDI l’a éprouvé sur ses grosses cylindrées et annonce 10% d’économie supplémentaire. En conduite, on ne se rend pas compte du passage sur la moitié des cylindres.

Associée à la boîte S tronic, la transmission est évidemment intégrale pour transmettre la puissance aux quatre roues et paramétrable avec "l’Audi drive select". Ce même système permet de gérer à son goût le réglage des suspensions grâce à sa fonction pneumatique avec amortisseurs adaptatifs en continu (sur les quatre roues). La garde au sol s'adapte automatiquement selon le réglage choisi, pouvant être abaissée jusqu’à 20 millimètres à grande vitesse. L’Audi drive select offre cinq configurations possibles entre "Comfort", "Dynamic" ou "Individual" qui agissent sur les suspensions, le différentiel Quattro ou encore sur la boîte de vitesses.

Essentiel

La S7 a fait le plein de technologies et de dispositifs de sécurité comme le "Park assist" avec caméra de recul ou du système de sécurité préventive "Audi pre sense". Certes, la belle AUDI ne manque pas d’équipements de série, mais il reste encore pas mal d’options possibles. Malheureusement, il faudra ajouter quelques Euros supplémentaires pour bénéficier de l’Adaptive cruise (le régulateur intelligent), l’Adaptative light (l’éclairage intelligent) et, élément indispensable, l’affichage tête haute. La S7 est vendue sous une seule finition mais il est très probable qu’il n’y aura pas deux S7 semblables tant la personnalisation peut être poussée dans le détail grâce à la longue liste d’options. On peut donc constituer sa propre S7 en préférant par exemple les phares 100% LED, le système de vision nocturne, les matériaux intérieurs avec plusieurs choix de bois ou de cuir ou encore les sièges massant.

La perfection n’existe pas dit-on. En tout cas, l’AUDI S7 Sportback s’en rapproche bigrement avec des prestations dignes d’une super GT qui n’oublie pas la famille. La rapide voiture offre un coffre (avec hayon) et des places confortables à quatre personnes. La symphonie en V8 majeur associe la puissance, la sobriété et le brio. La sécurité est bien évidemment très présente car l’AUDI dispose d’une impressionnante liste "d’Adaptative systems". Il reste toujours la même ombre au tableau : il faut émettre un chèque conséquent, ce qui laisse cette très belle AUDI réservée à un tout petit nombre de privilégiés dans tous les sens du terme…

Ph. NIOLLET

2013-01-25