VOLVO V60 D6 Plug-In-Hybrid

ESPACE Hybride
  • Consommations / performances
  • 100% électrique sur 50 km
  • Confort
  • Sécurité
  • Série limitée
  • Consommation constructeur irréaliste
  • Prix

Prix : 60 000 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type batterie Li-Ion 400V Double turbo Diesel injection indirecte rampe commune
Cylindrée 2400 cm³
Puissance maxi 215 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 44.90 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.63 m
Largeur 1.87 m
Hauteur 1.48 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 305 à 0 dm³
Réservoir 46 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 230 km/h
0 à 100 km/h 6.10 s

Environnement

Emission CO2 48 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 1.80
Essai 0.00

BRANCHEMENT DOUBLE

Il y a deux ans, VOLVO nous avait présenté la V60 DRIVe dont la mission était de réduire la consommation et les mauvaises émissions. Le constructeur nous avait promis une version hybride rechargeable associée à un double turbo Diesel, version que nous avons découverte au travers des salons automobiles 2012. On passe maintenant aux choses sérieuses en s’installant à bord du N°003, la voiture de Franck Cammas le gagnant de la dernière Volvo Ocean Race. En effet, cette VOLVO fait partie d’une première série de 1.000 exemplaires numérotés dont 100 réservés à la France (et déjà tous vendus). Une prochaine série de 350 est prévue en mai…

Electrique

La VOLVO est le premier hybride Diesel après PSA qui combine donc un moteur à gazole avec un moteur électrique. Il y a toutefois une différence notable entre les deux voitures : la suédoise peut recharger ses batteries sur le secteur via une prise située sur l’aile avant gauche d’où son britannique qualificatif. Le but est d’utiliser le mode électrique au maximum et pour cela gérer sa conduite comme avec une voiture 100% électrique. On peut ainsi charger les batteries avant de partir et même gérer le préchauffage du moteur et de l’habitacle, depuis chez soi grâce à un Smartphone. En conduite, la sélection de la touche "Pure" oblige la V60 à rouler purement électrique jusqu’à 50 kilomètres. C’est là la force de la VOLVO quand ses concurrentes n’ont que quelques kilomètres d’autonomie électrique. La recharge prend 3h30 sur une prise 16 Ampères et 7h30 sur une prise 7 Ampères, le câble (4,5 mètres) est fourni avec la voiture dans un logement dédié dans un des flancs du coffre pour le ranger.

La V60 est une routière et il va sans dire que rouler purement électrique est réservé aux petits trajets plutôt citadins. Pour les grandes distances, l’association avec le moteur thermique est la réponse aux attentes du conducteur et des passagers. La sélection de la touche "Hybrid" correspond au mode le plus usité puisqu’il combine au mieux le fonctionnement des deux moteurs. En essai, avec une conduite raisonnable, on peut rouler la plupart du temps en mode électrique (et jusqu’à 120 km/h). Le Diesel intervient quand la pression sur l’accélérateur l’appelle à la rescousse. Avec ce fonctionnement, l’ordinateur de bord a affiché une consommation moyenne de 5,8 litres qui a augmenté à 6,5 litres en parcours sur autoroute et même 6,8 litres en conditions montagneuses. Dans ce dernier cas, le mode électrique est évidemment moins présent. Malgré son moteur supplémentaire, la VOLVO n’apparaît pas lourde même en décélération utilement mise à profit pour recharger les batteries. En considérant un parcours mixte petite montagne et route, pas forcément approprié pour rouler de façon économique, la V60 PIH s’est montrée tout à fait sobre, sans aller jusqu’à reprendre la façon de calculer de VOLVO qui donne une consommation moyenne de 1,8 litre aux cent kilomètres (et 48 grammes de CO2) !

Energétique

La V60 arbore un sigle D6 qui, selon la désignation maison, indique que le moteur est le plus puissant de la famille. Il s’agit d’un cinq cylindres de 2,4 litres délivrant 215 chevaux. En cas de besoin d’encore plus de puissance, la touche "Power" cumule les deux moteurs, ce qui permet de bénéficier de 280 chevaux. La V60 est capable du 0 à 100 en 6,1 secondes soit pratiquement la performance de la version essence T6. Il est évident que la configuration n’est à utiliser plus que modérément car à l’opposé de la vocation de la voiture. Le hayon arbore également le logo AWD indiquant le mode intégral de la VOLVO et Dieu sait que ces trois lettres font partie de l’histoire du constructeur. Le moteur thermique s’occupe des roues avant alors que le moteur électrique prend en charge les roues arrière. La gestion de la transmission intégrale est automatique mais peut être forcée en pressant une autre touche justement estampillée "AWD".

On le comprend, la VOLVO multiplie les modes pour privilégier la consommation la plus réduite possible et c’est bien là le rendement attendu de l’investissement, en sachant que la voiture peut se transformer en sportive. En cas de besoin si on n’a pas de prise sous la main et qu’on veut garder un peu de mode électrique, une cinquième et dernière touche "Save" (pour "Save battery for later") permet d’utiliser un peu de gazole pour recharger les batteries pour se garder 20 kilomètres d’autonomie. L’opération se fait en trente minutes sur autoroute et ajoute 0,3 litre à la consommation moyenne.

Ecologique

Les batteries sont de technologie lithium-ion dont les dix modules sont logés sous le plancher du coffre qui est pour le coup légèrement surélevé. La contenance perd 75 litres au passage. L’intérieur de la V60 PIH ne diffère pas de celui de ses sœurs, aux touches spécifiques des modes de conduite près, situées sur la console centrale ultra plate. Cette caractéristique VOLVO permet d’aménager un utile bac de rangement caché derrière elle. Cinq personnes prennent place confortablement dans la voiture, dans une ambiance Premium puisque notre V60 est déclinée du haut de gamme. La visibilité arrière est améliorée par la caméra de recul et, c’est une astuce, la possibilité de replier les appuis-tête arrière par une simple pression d’un bouton placé sur la planche de bord. L’autre particularité se voit immédiatement dans le combiné d’instruments. Les deux compteurs ronds ont laissé leur place au bloc entièrement digital de la V40 composé d’un cadran central entouré de deux jauges. On peut choisir la configuration de ce que l’on veut visualiser : compte-tours avec vitesse en chiffres ou classique compteur de vitesse à aiguille. Les jauges indiquent, selon le mode, la charge batterie, les consommations carburant et électrique et toute autre information donnée par l’ordinateur de bord. L’éclairage est capable de s’adapter au mode sélectionné. La consommation instantanée bloquée sur zéro rappelle le mode 100% électrique de la voiture et la bonne insonorisation permet à peine de discerner le bruit du moteur thermique quand il est sollicité…

Eclectique

Cette première série de PIH est limitée, ultra équipée, ce qui la positionne entre une gamme généraliste et une gamme Premium (allemande bien sûr). Pour le prix, VOLVO a garanti huit ans ou 160.000 kilomètres son pack de batteries. La voiture bénéficie du bonus écologique de 5.000 € et est dispensée de TVS pour les professionnels. La dotation de cette série inclut notamment la sellerie en cuir, des jantes spécifiques en alliage de 17 pouces, le "Volvo on call" et un toit électrique transparent. Les éléments de sécurité de la V60 sont bien évidemment disponibles (dont certains en options) dans la PIH comme le freinage automatique "City safety", l’alerte de franchissement de ligne, le régulateur adaptatif de vitesse, l’alerte vigilance du conducteur ou encore le détecteur de véhicule dans l’angle mort.

Et si la VOLVO V60 Plug-In-Hybrid concentrait les avantages des différentes configurations d’énergie ? Le Diesel est moins en odeur de sainteté ces derniers temps mais il n’empêche qu’il est très largement utilisé dans notre pays et si le mode électrique permet d’en limiter l’usage, c’est tout bénéfice. Le bénéfice justement est de pouvoir recharger les batteries grâce à une prise classique. Et dans ce cas, le "VOLVO challenge race" est de doser sa conduite pour se rapprocher le plus possible de l’idyllique consommation moyenne donnée par le constructeur tout en profitant des 280 chevaux maximum de la voiture…

Ph. NIOLLET

2013-02-21