RENAULT Clio 4 Estate 1.5 dCi 90 Dynamique

ESPACE BREAK
  • Coffre spacieux et modulable
  • Esthétique flatteuse
  • Sobriété, performances
  • Sécurité, confort
  • Quelques détails de finition
  • Motorisations de base justes en charge
  • Pas de vitres électriques à l'arrière

Prix : 20 500 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 8 soupapes Turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1461 cm³
Puissance maxi 90 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 22.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.27 m
Largeur 1.73 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 1121 kg

Capacités

Coffre de 443 à 1380 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 178 km/h
0 à 100 km/h 11.60 s

Environnement

Emission CO2 90 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.20
Urbaine 4.00
Mixte 3.40
Essai 4.90

PETITE A L'EXTERIEUR, GRANDE A L'INTERIEUR

La gamme de la nouvelle Clio prend de l'ampleur. En même temps que la bouillante Clio RS, RENAULT nous a présenté le très attendu break, nommé Estate. Si les petites sportives sont nombreuses dans le segment B, ce n'est pas le cas pour les breaks. Les concurrentes se comptent sur les doigts d'une main, SEAT Ibiza et SKODA Fabia sont les seules survivantes, PEUGEOT ayant renoncé à développer la version SW de la 208 au profit d'un petit SUV, le 2008. La nouvelle Clio Estate devrait donc s'octroyer une très grosse part de ce marché en France. Pour cette prise en mains, RENAULT a mis à notre disposition plusieurs Clio Estate motorisées par le 1.5 dCi 90 en finition "Dynamique".

Elégante

 

Contrairement à la Clio III, la nouvelle a été prévue en break dès le début du projet. Il a été ainsi plus facile aux  designers de dessiner une ligne fluide et élégante, et d'éviter l'écueil du "sac à dos" ajouté sur le break précédent. Le résultat est séduisant avec une ceinture de caisse montante et un pavillon fuyant se terminant par un aileron et souligné par des mains courantes en alu. Les poignées de portes camouflées dans l'encadrement de la vitre de custode ont été conservées ainsi que les ailes arrière sculptées. Le porte-à-faux arrière, allongé de 20 centimètres par rapport à la berline, est très bien intégré. Au moment du choix, le dilemme, esthétique ou volume, est ici complètement aboli. L'avant est identique à celui de la berline, la présentation de l'intérieur également avec ses bons côtés, modernisme, ergonomie, et ses moins bons côtés, matériaux et assemblages de qualité standard. 

 

Habitable et transformable

 

Les cotes d'habitabilité du break sont identiques à celles de la berline, l'empattement étant identique. Quatre personnes, pas trop grandes à l'arrière, prennent place assez confortablement, mais ce qui fait l'intérêt de ce break, c'est le compartiment arrière dévolu aux bagages. De 300 litres sur la berline banquette arrière en place, le volume passe à 443 litres sur l'Estate soit presque 50 % de plus et banquette rabattue on bénéficie de 234 litres de plus (1.380 au lieu de 1.146). Si le coffre de la berline propose un volume satisfaisant, on déplore toutefois sa profondeur obligeant à des efforts pénibles pour charger et décharger de lourds objets. Dans le break, le problème a été résolu en installant un faux plancher (amovible) au niveau du seuil du hayon et de l'assise de la banquette, permettant une surface de chargement quasiment plane et cachant un espace de rangement de 85 litres dans lequel on peut ranger le cache-bagages souple à enrouleur. Et ce n'est pas tout ! Le dossier du siège passager avant se rabat en tablette autorisant le transport d'objets de grandeur longueur (2,48 mètres). Les amateurs de meubles en kit apprécieront, les familles également qui disposeront d'un véhicule pratique et spacieux tout en restant compact (4,27 mètres).

 

Du choix

 

L'Estate reçoit les mêmes motorisations et les mêmes finitions que la berline à savoir : deux moteurs à essence (1.2 16V 75 et un nouveau trois cylindres 0.9 TCe 90), deux Diesel (1.5 dCi 75 et 1.5 dCi 90) et quatre niveaux de finition : Authentique, Expression, Business, Dynamique. Les prix (mars 2013) s'échelonnent de 14.300 € (1.2 16V 75 Authentique) à 18.000 € (0.9 Tce 90 Dynamique) en essence et de 16.600 € (1.5 dCi 75 Authentique) à 20.500 € (1.5 dCi 90 Dynamique) en Diesel. L'équipement de la version Authentique, pour les deux motorisations de base essence et Diesel, est succinct (radio et climatisation en option) mais dispose toutefois des vitres avant électriques, du limiteur / régulateur de vitesse, de la carte électronique (ouverture / fermeture des ouvrants et démarrage sans clé) et de l'ensemble ESP, ASR, ABS, AFU. La finition Expression pour 1.800 € supplémentaires apporte, entre autres, la climatisation manuelle et le système Media Nav (avec navigation GPS), Business (Expression + 200 €) les antibrouillards et l'aide au parking arrière et Dynamique (Business + 900 €) donne droit à la climatisation régulée, la carte mains-libres qui permet l'ouverture et la fermeture des portes en effleurant les poignées, l'allumage automatique des phares et des essuie-glaces… Les 600 € supplémentaires demandés pour passer de la berline au break sont raisonnables.

 

Polyvalence ville / route

 

Nous avons pris en main la Clio Estate 1.5 dCi 90 sur un trajet d'environ 60 kilomètres de départementales sinueuses entrecoupées de nombreuses traversées de petites agglomérations. Sur ce trajet, imposant d'incessantes variations d'allures, peu propices à une faible dépense énergétique, la consommation moyenne s'est établie à un excellent 4,9 litres aux cent kilomètres, cohérents des 4,7 l/100 km réalisés lors de l'essai de la berline équipée du même moteur. En plus de sa faible consommation, cette motorisation se montre souple, discrète et suffisamment performante. Son couple important à bas régime (220 Nm à 1.750 tr/mn) devrait lui permettre de mieux supporter la charge que le 0.9 TCe 90 de même puissance, mais plus faible en couple (135 Nm à 2.500 tr/mn), mais qui reste un excellent choix pour ceux qui roulent peu (voir l'essai de la berline 0.9 TCe). Quant aux deux motorisations de base, leurs 75 chevaux risquent fort d'être à la peine les jours de départ en vacances… La suspension arrière a été raffermie afin de mieux supporter la charge. Seul à bord pendant l'essai, je n'ai pas noté pas de différence flagrante au niveau du confort, par rapport à la berline, si ce n'est quelques trépidations plus marquées sur chaussées déformées, atténuées par les sièges au rembourrage bien calibré. La tenue de route et le freinage sont, quant à eux, très rassurants et la sécurité passive bien étudiée a permis de décrocher cinq étoiles aux tests EuroNCAP.

Ce nouveau break Clio Estate m'a enthousiasmé. Pour un supplément de prix raisonnable (+ 600 €) par rapport à la berline, dont il reprend les qualités de confort, sécurité, sobriété, agrément de conduite, il offre une capacité de chargement digne d'une familiale sans faire l'impasse sur l'esthétique. On devrait en voir circuler de nombreux exemplaires…

D. DECHENE

2013-02-22