AUDI A1 Sportback 1.4 TFSI COD 140 S tronic

ESPACE COMPACTE
  • Caractère joueur et polyvalent
  • Raffinement au-dessus du lot
  • Boîte S tronic
  • Exclusive
  • Prix élevé
  • GPS non tactile et au look dépassé
  • Cinquième place en option

Prix : 28 680 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne – 16 soupapes turbo essence à injection indirecte
Cylindrée 1395 cm³
Puissance maxi 140 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 25.30 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.95 m
Largeur 1.74 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 1195 kg

Capacités

Coffre de 270 à 920 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 212 km/h
0 à 100 km/h 7.90 s

Environnement

Emission CO2 113 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.30
Urbaine 6.00
Mixte 4.90
Essai 7.80

DUAL CORE

Sa coque est légère, son design élégant, sa performance surprenante et sa compacité hors-pair. Non, ce n’est pas le dernier MacBook Air® Dual Core mais la nouvelle AUDI A1 dotée de la technologie "Cylinder On Demand". Permettant d’abaisser la consommation, cette technologie est-elle en mesure de menacer la suprématie du Diesel ?

Consommation Ordinaire Diminuée

 

Déjà introduit sur le moteur V8 de la berline A8, le principe de désactivation de la moitié des cylindres en fonction de la sollicitation est décliné sur la petite A1. Cette technologie innovante est appelée "Cylinder On Demand" (COD). Lorsque la sollicitation est faible, deux cylindres sont désactivés et deux soupapes sont également fermées. A bas et moyen régime, le passage d’un mode à l’autre se ressent uniquement en roulant à un régime modéré, par exemple 2.000 tr/mn. En accélérant plus franchement, le moteur se met automatiquement à tourner sur la totalité des cylindres et produit un agréable effet "coup de boost" à l’arrivée de la cavalerie. Comme en mode deux cylindres, le régime moteur n’est pas élevé, la différence de sonorité est imperceptible. Par contre, à partir de 4.000 tr/mn sur route sinueuse, le son de l’échappement devient sympathique. Côté consommation, c’est surtout en usage urbain et périurbain que vous tirerez le mieux avantage du système "COD". Dans cet exercice, il est aidé par le "start & stop" et le récupérateur d’énergie cinétique lors des phases de freinage. L’économie est d’environ un litre aux cent kilomètres par rapport à un véhicule de puissance équivalente sans le système "COD". Sur autoroute, l’apport du "COD" sur la consommation semble moins évident. Malheureusement la fiscalité française protège encore le Diesel en le sous-taxant, mais pour combien de temps vu les problèmes de pollution et de production que cela pose. En tous cas, AUDI a bien anticipé la tendance.  Côté CO2, elle ne rejette que 109 g/km. Sa concurrente la plus directe, la MINI Clubman Cooper affiche 129 g/km avec vingt chevaux de moins et un look de camionnette améliorée.

 

Boîte à malice

 

Le mode automatique Drive de la boîte "S tronic" est parfait pour la ville ou l’autoroute. Si le profil devient plus sinueux, le mode "Sport" est plus approprié si vous voulez conserver le passage automatique des rapports. Si vous souhaitez vous amuser, optez pour le mode manuel. Les palettes sont solidaires du volant. Cela procure l’énorme avantage de pouvoir passer les vitesses sereinement en phase d’entrée et de sortie des virages. Rien de plus désagréable voire dangereux que de devoir lâcher le volant pour aller chercher une palette qui ne tourne pas avec la direction. Mais c’est surtout le double embrayage qui donne son côté utile et ludique à la boîte. Sur une boîte à simple embrayage, les commandes au volant relèvent du gadget que vous utilisez uniquement le premier jour à cause de la lenteur des passages. Avec la boite "S tronic" à 7 rapports, les vitesses passent en un éclair et les palettes au volant deviennent de véritables manettes de jeu.

 

Double jeu

 

En plus de sa boîte à la pointe, le châssis et les trains roulants sont dans la même lignée. La petite AUDI est à l’aise sur tous les terrains. Et c’est là où on l’attend le moins qu’elle est la plus amusante. Sur route sinueuse, le punch de son 1,4 litre TFSI vous permet d’enchainer les virages à un rythme élevé tout en vous amusant avec le passage des rapports. Un tempérament sportif sommeille en elle. C’est sur ce point que la différence avec un moteur Diesel est majeure : 4.500 tr/mn contre 6.500 en moyenne pour l’essence, le Diesel aura toujours un goût de pas assez.

 

Le confort "à l’allemande" est ferme mais pas trop. Vous ferez des détours pour aller chercher les virages. Néanmoins vous finirez bien par trouver une ville sur votre route. Aucun problème, c’est sa vocation première. La petite AUDI se faufile avec aisance. Elle se gare facilement grâce à ses 3,95 mètres de long et son bon rayon de braquage. Pas de doute, la polyvalence est au rendez-vous.

 

Ecrin compact

 

L’appellation "Sportback" fait penser à un petit break par analogie avec l’A3 du même nom. Il n’en est rien. Pour l’A1, il désigne simplement la version cinq portes. Son allure est très proche de la version trois portes, rappelons-le. Le design est à la fois élégant et original. Les roues de 17 pouces de série sur ce niveau de finition sont essentielles. Elles lui donnent un côté plus trapu et sportif. Grâce à ses magnifiques feux de jour à LED et sa célèbre calandre, elle se reconnaît de très loin. Les feux arrière tirent leur inspiration des Q3 et Q5, que du beau ! L’échappement a le droit à une double sortie sur cette version. Que ce soit en essence ou en Diesel, c’est le signe distinctif des modèles A1 de plus de 140 chevaux pour marquer la sportivité.

 

A l’intérieur, la première impression est sans équivoque, "la classe" ! Pas de chichis, c’est sobre et efficace. Seuls l’épaisseur de l’écran GPS et son écran non tactile paraissent dépassés. Le petit plus faisant toute la différence en matière d’élégance est sans aucun doute le pack intérieur gris Daytona. Allez, 590 € de plus dans le nourrain, nous ne sommes plus à cela près. La "Sportback" est livrée de série en quatre places mais l’option cinq places est gratuite, heureusement. Le contraire eut été plus judicieux.

Les chiffres de consommation sont encore à l’avantage du Diesel mais l’écart se réduit. Néanmoins, La vivacité du moteur couplé à la boîte "S tronic" procure bien plus de plaisir qu’un moteur Diesel. Cela vaut bien un écart d’un litre aux 100 kilomètres. La technologie et le raffinement ont un prix mais c’est celui à mettre pour ne pas rouler comme monsieur (ou madame) tout le monde.

Olivier JANIAUD

2013-06-10