FIAT 500L Trekking

ESPACE Crossover
  • Aptitudes de franchissement
  • Look
  • Prix
  • Assise courte
  • Ceintures avant fixes

Prix : de 18 950 € à 22 050 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 105 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 32.63 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.27 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.68 m

Poids

Total 1375 kg

Capacités

Coffre de 343 à 1310 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 175 km/h
0 à 100 km/h 12.00 s

Environnement

Emission CO2 122 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.10
Urbaine 5.60
Mixte 4.70
Essai 0.00

LA JARDINIERE EN BALADE

Stratégie ou opportunisme, FIAT résume de plus en plus sa gamme à deux modèles ou plutôt deux familles, la famille Panda et la famille 500. Après les Panda 4x4 et Panda Trekking, c’est au tour des 500 de s’agrandir avec pour elles aussi, une déclinaison Trekking de la grande 500L. Grande pour peu de temps, la rentrée et Francfort verront arriver la 500L Living, version allongée de la 500L capable d’offrir sept places. Le break 500 appelé jadis jardinière s’est plutôt muté en SUV et cette version plus ludique typé 4x4 vient titiller le segment des Cross Overs urbains dominés par les NISSAN Juke, et plus récemment RENAULT Captur et PEUGEOT 2008.

La jardinière se marie

Troisième modèle FIAT après la Panda et le Qubo à porter cette désignation, la 500L Trekking marie le côté SUV et le côté 4x4 de la voiture pour renforcer le caractère ludique, entrant et sortant des sentiers battus. Le look est particulier et se démarque immédiatement par la hauteur de caisse qui a vu sa garde au sol augmentée de 1,3 centimètre. Les boucliers ont eux aussi pris un aspect baroudeur avec des volumes plus importants, des ouïes verticales à l’avant et des plaques garde boue couleur aluminium à l’avant comme à l’arrière. Des protections latérales noires et aluminium ont été ajoutées sur les portes tandis que les passages de roue gagnent des entourages noirs faisant la jonction entre les boucliers. Tous ces appendices augmentent la longueur de la 500L de 12 centimètres sans que les dimensions intérieures aient changé.

La ligne générale de la 500L est inchangée gardant le lien de style avec la 500. On peut agrémenter sa voiture avec un toit blanc ou noir et en payant l’option bicolore (1.100 €). La version Trekking dispose de jantes en alliage au dessin spécifique de 17 pouces  montées sur des pneus M+S toutes saisons L’intérieur se démarque par son côté accueillant. Il commence par le rappel de la teinte de la carrosserie (ou du blanc) sur la planche de bord qui contient un mini bac bien pratique en plus des deux boîtes à gants. Les teintes de couleur se retrouvent sur les contre-portes et les sièges signés 500. La position de conduite permet une bonne visibilité vers l’avant et l’arrière. Moyennant 150 €, l’option caméra de recul peut aider à manœuvrer sa FIAT. La banquette arrière est scindée en 2/3 - 1/3 avec possibilité de l’avancer. L’espace intérieur est assez vaste, laissant de la place aux passagers arrière, mais il est vrai que l’assise des sièges est particulièrement courte, ce qui nuit au confort. Le coffre est vaste avec possibilité de choisir la hauteur de chargement intérieur et de charger des objets jusqu’à 2,40 mètres de long grâce au rabat du siège passager avant (en série).

La jardinière à New York

Comme la 500, la "L" arrive elle aussi aux Etats-Unis avec le moteur essence MultiAir Turbo de 160 chevaux avec possibilité d’y associer la boîte à double embrayage. Pour la France, c’est plutôt du côté du Diesel qu’il faut regarder. Attendu par les premiers utilisateurs qui trouvaient le MultiJet de 85 chevaux un peu léger, le récent turbo Diesel de 105 chevaux apparaît enfin sous le capot de la 500L. Associé à une boîte six, ce moteur de 1,6 litre satisfera beaucoup mieux les attentes des conducteurs que le petit MultiJet. Ce Diesel permet de l’utiliser de façon "élastique" en profitant de l’énergie sans avoir à changer sans cesse de rapport. FIAT affiche une consommation moyenne de 4,7 litres et un taux de CO2 de 122 grammes. Septembre et novembre prochains verront la proposition moteur augmenter avec respectivement le 1,6 litre Diesel à 120 chevaux et le 1,4 litre essence TJet de 120 chevaux.

La Trekking dispose du "Traction +" qui fait la particularité de cette version. Sans jouer le rôle d’une transmission intégrale, le système peut vous sortir de mauvaises conditions en agissant électroniquement sur le train avant. En appuyant sur le bouton prévu sur la console centrale, et pour une vitesse inférieure à 30 km/h, l’électronique agit comme un différentiel autobloquant en freinant la roue détectée en patinage et permettre le transfert du couple vers l’autre roue. La 500L a obtenu les indispensables cinq étoiles au test Euro NCAP.

La jardinière et les jardiniers

La gamme 500L compte quatre versions avec en entrée les "Pop" et "Easy", la première réservée aux plus faibles puissances essence et Diesel (17.800 € pour cette dernière). La deuxième finition, plus chère de 1.850 €, offre notamment la climatisation, des jantes en alliage et un régulateur de vitesse. En ajoutant encore 1.400 €, on a le choix entre deux finitions au même prix : la "Lounge" plutôt typée luxe avec son toit vitré panoramique ou les capteurs de pluie et luminosité ou notre "Trekking". La baroudeuse est proposée avec toutes les motorisations mais à coup sûr, le Diesel de 105 chevaux à 22.050€ sera le plus prisé. FIAT propose des packs pour agrémenter la dotation de la voiture.

La 500L peut être équipée du système anti collision (option à 300 €). Ce dispositif vient de recevoir le prix "Euro NCAP Advanced 2013". Il stoppe la voiture en cas de détection d’un obstacle (pour une vitesse inférieure à 30 km/h). Pour l’avoir testé en conditions réelles, on est toujours autant bluffé de l’efficacité du système qui arrête net la voiture à seulement quelques centimètres de l’obstacle.

La FIAT 500L n’a pas à rougir face à la concurrence ! Elle offre de l’espace et des prestations dignes d’un SUV. La déclinaison "Trekking" est une bonne idée qui permet de présenter une version plus baroudeuse de la voiture, une tendance qui plait. Dotée d’un différentiel autobloquant électronique et d’un look approprié, la Trekking peut, de plus, offrir des performances à la hauteur de la voiture avec son Diesel MutiJet de 105 chevaux. Bien équipée, la "L" affiche un prix compétitif au regard de la féroce concurrence…

Philippe NIOLLET

2013-07-24