FORD Fiesta SCi 80 Titanium 3P

ESPACE Citadine
  • Moteur discret
  • Prix
  • Consommations
  • Teinte planche de bord

Prix : 15 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres 12 soupapes - injection directe essence
Cylindrée 998 cm³
Puissance maxi 80 ch à 6300 tr/min
Couple maxi 10.71 mkg à 4100.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.97 m
Largeur 1.71 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 970 kg

Capacités

Coffre de 295 à 960 dm³
Réservoir 42 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 165 km/h
0 à 100 km/h 14.90 s

Environnement

Emission CO2 99 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.80
Urbaine 5.10
Mixte 4.30
Essai 6.30

Premier prix

FORD a remporté le titre de moteur de l’année 2012 et 2013 avec son récent trois cylindres essence. Équipé d’un turbo, "l’EcoBoost" (c’est son nom) reconnaissable par la désignation SCTi de la voiture qu’il anime, donne 100 ou 125 chevaux et motorise notamment les Focus et Fiesta. Gardons cette voiture et son moteur mais sans le turbo. La Fiesta se nomme logiquement SCi, est tout de même dotée d’une puissance de 80 chevaux et promet des consommations tout aussi intéressantes que ses sœurs turbocompressées…

Discrétion

Les constructeurs sont toujours en recherche d’économie de carburant, aidés par les normes et les systèmes de bonus/malus de plus en plus draconiens. Le gazole a moins la cote qu’avant et même s’il reste largement préféré en France, la proposition en essence se développe avec le même leitmotiv économique. C’est d’autant plus vrai pour une voiture à dominance citadine comme la Fiesta. La recette commence à être éprouvée : supprimer un cylindre (voire deux). FORD a opté pour le passage en trois cylindres. Cette configuration se généralise de plus en plus à tel point que chaque constructeur plutôt généraliste propose ce genre de moteurs à commencer par nos constructeurs nationaux.

FORD a marqué des points et remporté des prix avec son moteur. Il s’agit donc d’un trois cylindres doté de l’injection directe d'essence, d’une distribution à double calage variable et collecteur d’échappement intégré. On bénéficie d’une réduction de masse et dieu sait que tous les gains dans ce domaine sont bienvenus. Mais avant même de se pencher sur la jauge de carburant, la première impression au démarrage est la discrétion de l’engin. Pas de vibrations, pas de bruits aigus, on n’imagine pas au premier abord disposer d’un trois cylindres. Sans le "Boost", la puissance est réduite à 80 chevaux et la boîte mécanique perd un rapport. Cela dit, la Fiesta n’en reste pas moins agréable à conduire et dispose de suffisamment d’allant pour une utilisation quotidienne. La voiture est bien évidemment dotée du système "Auto-Start-Stop", nom du Stop&Start maison qui permet d’améliorer le rendement. Avec une conduite écologique et économique propre à la mission de la voiture, la consommation moyenne affichée par l’ordinateur de bord a donné une valeur quelque peu décevante de 6,3 litres aux cent kilomètres. Et pourtant, à titre plus anecdotique, le même ordinateur m’a gratifié d’un "conducteur éco confirmé". Le Ford EcoMode construit des fleurs au fur et à mesure de votre (bonne) conduite en pointant sur le passage des rapports, la vitesse et l’anticipation.

Distinction

La finition "Titanium" de notre voiture d’essai se place au centre de la gamme, elle est d’ailleurs la seule disponible avec le SCi qui représente une puissance moyenne dans la famille Fiesta. La dotation vise le haut de gamme avec une climatisation automatique, un régulateur de vitesse, l’allumage automatique des essuie-glaces et des phares ou des jantes en alliage de 15 pouces (en option pour passer en 16 ou en 17 pouces).

FORD s’est penché sur la qualité perçue, un élément qui n’est pas négligeable. La Fiesta Titanium bénéficie d’un habillage spécifique de la partie supérieure de la planche de bord. Certes le garnissage donne un bel aspect, plus cossu à la voiture à condition d’oublier le marron dominant qui voulait se marier avec la teinte de la carrosserie. Outre cette association de couleurs qui peut ne pas plaire à tout le monde, on apprécie volontiers le cuir du volant et du levier de vitesses. A ce sujet, la voiture était dotée d’un pack à 1.420 € comprenant la sellerie cuir et les sièges sport (incluant les sièges avant chauffants et le troisième appuie-tête arrière). Les indispensables touches de chrome habillent l’habitacle à commencer par le cerclage des compteurs (dotés d’aiguilles bleues, signature maison "Ice Blue"). Pour rester dans les options, la voiture a accès à des systèmes de sécurité désormais disponibles aux petits modèles comme "l’Active city stop" qui arrête la voiture en cas de détection d’obstacle (et avec une vitesse inférieure à 25 km/h). Le système de démarrage sans clé (seul à 410 € ou dans un pack "Keyfree" (avec vitres sur teintées, tapis de sol, rétroviseurs rabattables électriquement) plus intéressant à 490 €) permet le démarrage et l’ouverture/fermeture des portières sans clé. A propos de clé, précisons que la Fiesta peut disposer d’une clé spéciale "MyKey" qui permet de calmer les velléités des jeunes conducteurs. Ce contrôle parental a pour but louable de conduire plus prudemment en limitant la vitesse maximale et le volume de l’autoradio, en coupant le système audio tant que les ceintures de sécurité ne sont pas bouclées et en interdisant la désactivation des aides à la conduite.

Distribution

Le nouveau moteur s’accompagne d’un remodelage de mi vie de la Fiesta que nous avons découvert au dernier Mondial. Après presque quatre ans d’existence et en prévision des redoutables PEUGEOT 208 et RENAULT Clio IV, cette sixième génération de Fiesta a vu son avant redessiné. La différence est flagrante : nouveau capot bombé, nouveaux phares étirés avec LED diurnes et surtout nouvelle calandre trapézoïdale (nouveau signe familial qui habillera la future Mondeo). L’arrière est, comme souvent, moins retouché où seuls le bouclier et les LED dans les feux redessinés distinguent la Fiesta nouvelle.

En matière de budget, la SCi coûte respectivement 750 et 1.450 € de moins que les SCTi 100 et 125 à iso finition. Le bonus est le même, et les puissances fiscales augmentent d’un cheval d’une version à l’autre. La faible différence de prix peut militer en faveur de l’EcoBoost de la SCTi qui donne 20 chevaux de plus et qui est associé à plusieurs finitions. Pour être complet, il faudra ajouter 600 € pour obtenir la carrosserie à cinq portes.

Rebooster la Fiesta (s’il en était besoin car elle était la plus vendue des petites voitures en Europe en 2012) était logique quand celle-ci est à mi vie et que les nouvelles concurrentes françaises sont arrivées entre temps. La face donne la nouvelle image FORD et le capot renferme un moteur essence aux performances intéressantes. Doté de récompenses, le trois cylindres est ici essayé dans sa version dégonflée permettant de réduire le prix tout en bénéficiant de 80 chevaux. Pas aussi économe qu’attendu, la Fiesta SCi peut tout à fait satisfaire une utilisation citadine, d’autant qu’elle est la plus économique à l’achat…

Philippe NIOLLET

2013-08-29