FORD FIESTA ST

ESPACE Citadine
  • Moteur et châssis réussis
  • Agrément général de très haut niveau
  • Rapport prix/plaisir
  • Ergonomie compliquée
  • Finition moyenne

Prix : 23 700 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Turbo essence injection directe
Cylindrée 1596 cm³
Puissance maxi 182 ch à 5700 tr/min
Couple maxi 24.47 mkg à 1600.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.98 m
Largeur 1.71 m
Hauteur 1.46 m

Poids

Total 1229 kg

Capacités

Coffre de 295 à 979 dm³
Réservoir 42 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 225 km/h
0 à 100 km/h 6.90 s

Environnement

Emission CO2 138 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.80
Urbaine 7.90
Mixte 5.90
Essai 8.00

LA VRAIE GTI C’EST ELLE

Lorsqu’on interroge le monde de l’automobile sur le retour des petites GTI, les premiers modèles venant à l’esprit, en tout cas en France, sont la nouvelle RENAULT Clio 4 RS ou encore la PEUGEOT 208 GTi. Mais de manière quasi simultanée, FORD a peut être tiré sa plus belle cartouche en présentant une version survitaminée de son best seller Fiesta. Celle sortie en 2008 et qui vient tout juste d’être restylée, en profite pour proposer ici 182 chevaux avec fonction "overboost" pouvant en faire gagner temporairement encore 15 et 50 Nm de couple, un châssis aux petits oignons et une présentation extérieure alléchante.

Elle a de la gueule

Justement passons à l’extérieur. Les jantes en aluminium de 17 pouces couleur titane, les pneus larges, les étriers de frein rouges, les bas de caisse spécifiques plus larges, le logo ST badgé sur la calandre noir brillant à nids d’abeilles, le look sportif est visible partout. L’arrière n’est pas en reste avec un diffuseur d’air accueillant une double sortie d’échappement chromée. Clairement le style est réussi et colle parfaitement avec les gènes de cette fiesta ST, un peu frimeuse et exubérante mais pas trop. Hormis si vous choisissez une des couleurs spécifiques très "flashy" proposées par FORD, les badauds vous remarqueront d’abord grâce au bruit rauque sortant des échappements, et ensuite seulement verront que cette Fiesta a pris une bonne dose de vitamines.

A l’intérieur c’est un peu moins la "fiesta"

Bon c’est sûr, la qualité des assemblages n’est pas forcément le critère numéro1 lorsqu’on souhaite s’offrir un petit jouet sur quatre roues. C’est donc sans surprise que l’habitacle de cette ST n’a pas subi de traitement particulier, et reprend les qualités et les défauts de la version "classique" de la Fiesta. Une ergonomie toujours un peu casse-tête, trop de boutons, des assemblages et des plastiques moyens pour la catégorie sont toujours de la partie. Néanmoins, cette version se rattrape avec une dotation complète, climatisation automatique, ESP, feux avant à LED, kit mains libres Bluetooth, vitres électriques etc…. De plus, le volant trois branches en cuir surpiqué et aluminium, mais surtout les sièges Recaro tout simplement parfaits (compromis maintien/confort exceptionnel) nous font penser que FORD a simplement été pragmatique à souhait en soignant finalement l’essentiel : le plaisir de conduite.

Le jouet parfait

Car du plaisir on en prend beaucoup au volant de cette GTI. Déjà, les ingénieurs de FORD ont su trouver l’accord parfait entre souplesse et sensation avec ce quatre cylindres 1600. Il est aussi bien capable de reprendre sans brouter sous les 1.500 tr/mn, que de vous donner des frissons lorsque vous l’entendez monter dans les tours. Les accélérations sont franches, les chronos sont là, mais surtout la voiture est vraiment démonstrative. On reproche parfois aux GTI d’aujourd’hui d’être trop aseptisées, trop lisses et presque trop discrètes. Ici on a le coup de pied aux fesses, les performances et en prime les sensations de conduite, donc le plaisir. On se surprend à accélérer inutilement simplement pour entendre le bruit des échappements. Mais cette Fiesta ST n’est pas qu’un moteur réussi. Elle propose également un châssis rabaissé de 15 millimètres, qui mélange parfaitement un sentiment nécessaire de sécurité, et un côté joueur certain. Les roues sont placées au millimètre grâce à une direction très informative et un train avant aiguisé, les rapports de la boîte manuelle sont changés avec précision et rapidité, la voiture accroche le bitume même dans les grandes courbes rapides, et surtout on a toujours l’impression de savoir comment elle va réagir. Vous l’aurez compris, on prend énormément de plaisir à enchainer les virages serrés, les montées en régimes et les freinages. L’agrément de conduite est tout simplement au TOP !

On ne peut pas tout avoir

Dans la vie on ne peut pas tout avoir. Avec un esprit aussi typé sport, il est clair que la Fiesta ST ne pouvait pas être autrement qu’un peu raide. La voiture vous fait ressentir une bonne partie des irrégularités de la route, et les sièges plutôt fermes ainsi que les vocalises du moteur, qui font le bonheur du conducteur en conduite sportive, fatiguent les occupants en cas de long trajet. La consommation moyenne relevée même à rythme soutenu n’a jamais dépassé les 9 litres aux cent kilomètres, ce qui est plutôt raisonnable.

L’habitabilité et le volume du coffre sont corrects pour la catégorie, mais cette version ST n’est disponible qu’en trois portes, ce qui implique un accès à l’arrière moins pratique. Côté équipement, on a ici l’essentiel, sachez qu’à part le GPS, les phares et essuie-glaces automatiques et le régulateur de vitesse, tout est de série y compris un système astucieux nommé "My Key", vous permettant une sorte de contrôle parental appliqué sur votre deuxième clef, avec limitation de la vitesse max, avertisseur sonore agissant à partir d’une certaine vitesse, limitation des fonctions Bluetooth, ou encore blocage en mode ON des aides à la conduite. Si un jour vous acceptez de prêter cette petite bombe à un de vos enfants….

Un prix contenu

On n’achète pas une citadine de 1.229 kilogrammes pour 182 chevaux pour faire office de voiture familiale ou pour enchainer les  kilomètres sur autoroute. Et justement, au moment de passer commande de cette GTI, une bonne nouvelle, son prix est raisonnable puisqu’elle est affichée à 23.700 euros dans sa seule finition disponible, soit exactement 800 euros de moins qu’une 208 GTI et même 1.300 euros de moins qu’une Clio RS, modèles aux performances similaires, mais aux caractères moins affirmés et radicaux. 

Ford nous a gâtés

Au final, FORD respecte ici parfaitement le cahier des charges d’une GTI dont le but premier est de transformer la voiture de monsieur tout le monde en distributeur à sensations. Conçue dans le seul but de donner du plaisir, cette Fiesta ST est une réussite, et représente après cet essai un compromis exceptionnel entre prix et agrément, et incarne à la perfection la relève dans la catégorie des petites sportives abordables. 

Richard STROESLER

2013-09-02