FORD Focus 1,6l 16 v GHIA - 5 portes

ESPACE COMPACTE
  • Ligne originale et actuelle
  • Habitabilité
  • Prix mesuré et unique
  • Faiblesses de qualité
  • Roue galette

Prix : 15 092 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 s
Cylindrée 1596 cm³
Puissance maxi 100 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 14.80 mkg à 4000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.15 m
Largeur 1.69 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1077 kg

Capacités

Coffre de 0 à 350 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 185 km/h
0 à 100 km/h 11.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.40
Urbaine 9.10
Mixte 6.80
Essai 0.00

Lucky look

La peur : les responsables de FORD ont pu en éprouver en lançant la Focus, il y a bientôt deux ans. Destinée à remplacer la classique Escort, le changement de nom a tranché comme le style. Depuis, la peur a laissé place à la satisfaction, satisfaction d'avoir réussi son coup. Chez FORD, le style "New Edge" (le tout en arêtes) a enterré le bio (le tout en rondeurs). Et après deux ans, force est de constater que la Focus n'a pas vieilli prématurément, en s'inscrivant toujours bien dans le PAF (Paysage Automobile Français).

Prix uniques

Autour de 100.000 FF, on n'a plus grand chose du côté des petites familiales non dépouillées. La Focus prouve le contraire en proposant pour ce prix, un sommet en équipements et une motorisation non anémique. FORD est de plus le seul constructeur à mettre toutes les carrosseries au même prix. Côté moteur, le 1,6 l 16 soupapes nous gratifie de ses 100 chevaux en se montrant disponible et nerveux. A part son manque de discrétion, il n'y a vraiment rien à lui reprocher. Le sort est injuste, les moteurs avec beaucoup de cylindres sont "encapsulés" pour être discrets alors qu'on aimerait entendre leur sonorité et les plus modestes, ceux qui travaillent activement, on les entend un peu trop. La tenue de route est satisfaisante malgré la lourdeur de la direction. La conduite souffre également de quelques faiblesses dans le passage des vitesses marqué par une 4e quelquefois capricieuse. FORD se place toujours bien côté équipements, la belle Focus ne dément pas la réputation. Chez le constructeur, Ghia signifie haut de gamme et donc options limitées au superflu. A la dotation de base s'ajoutent des blasons Ghia et du chrome un peu partout (jusqu'à la sortie d'échappement), le tout électrique (vitre à impulsion côté passager), la climatisation, un volant cuir et du faux bois. Au moins, on n'est pas trahi sur la nature du faux bois, toujours aussi laid que celui de l'Escort Ghia ; décarcassez-vous tiens ! Un antipatinage déconnectable est également fourni moyennant 1.000 FF. De cette courte liste, le lecteur a aisément déduit que, dès la base, la Focus offre ABS, airbags, antidémarrage et condamnation centralisée. Ce dernier élément de sécurité intègre, en option, un système de double verrouillage renforcé. Dans le même esprit, le capot ne peut être ouvert que par la clé de contact, au lieu du simple câble actionné depuis l'intérieur. Enfin, on notera le système extrêmement efficace (à main gauche) de commande de radio au volant, mais disponible uniquement avec supplément. A l'intérieur, le style anguleux se retrouve dans la forme de la planche de bord plutôt réussie. A part les aérateurs aussi ovales que la calandre ou le logo, le triangle est majoritaire comme à l'extérieur avec les phares, les feux arrière ou les vitres de custode. La boîte à gants souffre un peu d'exiguïté, d'absence de fermeture à clé et de lumière (curieux manques). On oubliera les faiblesses de qualité de certains matériaux ou de finition avec des cendriers fragiles à manœuvrer. A l'arrière, les ceintures sont à 3 points et bonne surprise inattendue, la ligne fuyante du pavillon ne perturbe pas la garde au toit. L'habitabilité est un point fort de la Focus qui ne mesure pourtant que 4,15 m. L'accès au coffre, particulièrement en largeur, est facilité par le déplacement de feux vers le toit (façon clignotants de DS).

L'échappée belle

FORD se place toujours bien côté équipements, la belle Focus ne dément pas la réputation. Chez le constructeur, Ghia signifie haut de gamme et donc options limitées au superflu. A la dotation de base s'ajoutent des blasons Ghia et du chrome un peu partout (jusqu'à la sortie d'échappement), le tout électrique (vitre à impulsion côté passager), la climatisation, un volant cuir et du faux bois. Au moins, on n'est pas trahi sur la nature du faux bois, toujours aussi laid que celui de l'Escort Ghia ; décarcassez-vous tiens ! Un antipatinage déconnectable est également fourni moyennant 1.000 FF. De cette courte liste, le lecteur a aisément déduit que, dès la base, la Focus offre ABS, airbags, antidémarrage et condamnation centralisée. Ce dernier élément de sécurité intègre, en option, un système de double verrouillage renforcé. Dans le même esprit, le capot ne peut être ouvert que par la clé de contact, au lieu du simple câble actionné depuis l'intérieur. Enfin, on notera le système extrêmement efficace (à main gauche) de commande de radio au volant, mais disponible uniquement avec supplément.

Géométrie

A l'intérieur, le style anguleux se retrouve dans la forme de la planche de bord plutôt réussie. A part les aérateurs aussi ovales que la calandre ou le logo, le triangle est majoritaire comme à l'extérieur avec les phares, les feux arrière ou les vitres de custode. La boîte à gants souffre un peu d'exiguïté, d'absence de fermeture à clé et de lumière (curieux manques). On oubliera les faiblesses de qualité de certains matériaux ou de finition avec des cendriers fragiles à manœuvrer. A l'arrière, les ceintures sont à 3 points et bonne surprise inattendue, la ligne fuyante du pavillon ne perturbe pas la garde au toit. L'habitabilité est un point fort de la Focus qui ne mesure pourtant que 4,15 m. L'accès au coffre, particulièrement en largeur, est facilité par le déplacement de feux vers le toit (façon clignotants de DS).

La voiture de l'année 1999 va très bien, merci. Les équipements de série sont déjà nombreux dès la première finition. Pour moins de 100.000 FF quelle que soit la carrosserie, on peut facilement viser un cran au-dessus en préférant le blason Ghia. On pardonnera plus facilement les "légèretés" de finition ou de qualité. Le 1,6 l 16v complète parfaitement par son efficacité ce qu'une famille peut attendre d'une voiture de ce segment. Enfin, la ligne est sympathique ; après la surprise à la rencontre, la Focus a heureusement plus plu que rebuté. Qui a dit que l'audace ne payait pas ?

Philippe NIOLLET

1999-11-01