RENAULT Scenic 1.6 dCi 130

ESPACE Monospace
  • Moteur
  • Equipements
  • Confort
  • Insonorisation perfectible
  • Reprises
  • Précision de cap

Prix : 31 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes R9M - Diesel turbo injection directe rampe commune
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 130 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 32.63 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.37 m
Largeur 1.85 m
Hauteur 1.48 m

Poids

Total 1511 kg

Capacités

Coffre de 437 à 1837 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 195 km/h
0 à 100 km/h 10.30 s

Environnement

Emission CO2 114 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.00
Urbaine 5.10
Mixte 4.40
Essai 5.10

'GENIETIQUEMENT' MODIFIE !

Treize ans après le premier Scénic RX4, six ans après le Scénic Conquest, la nouvelle version tous-chemins d'un modèle qui aura marqué l'histoire de l'automobile familiale prend le nom de XMod. Cela n'est pas loin du patronyme d'un "alien" échappé d'un Manga, mais concorde assez bien avec la couleur or-orange de notre modèle d'essai. Au-delà des apparences, ce modèle atypique pourrait bien se révéler plus attachant qu'il n'y parait. Mettez vos bottes, il va y avoir (un peu) de boue ! 

Concept connu

Ce nouveau venu étant basé sur le "petit" Scénic de troisième génération, la silhouette ainsi que l'agencement intérieur de l'auto sont un terrain connu. Son look sympathique de baroudeur civilisé est obtenu grâce à des élargisseurs et protecteurs d'ailes en plastique ainsi que des enjoliveurs de bas de caisse d'inspiration très "off-road". Le tout est complété par des pare-chocs avant et arrière spécifiques, simulant en plastique peint les tôles de protection sous caisse des véhicules de raid, complétés par des feux de jour spécifiques à LED. Enfin une petite rehausse de la hauteur de caisse de 10 mm, certes modeste, mais surtout accompagnée d'un élargissement des voies et de l'utilisation de pneus spécifiques "Mud&Snow" ou "M+S", achève de lui procurer de réelles aptitudes tous-chemins et finalise la différenciation d'avec le Scénic des villes en virilisant sa ligne. Le tout reste cependant très équilibré et le monospace urbain a gagné dans l'opération une tenue de sport des plus sympathiques. Il revendique ainsi d'être un cross over à part entière et entre en collision stylistique frontale avec ses concurrents SUV.

A l'intérieur, on retrouve donc toute l'habitabilité et la modularité qui ont fait le succès du Scénic: cinq vraies places à sièges séparés, une hauteur de toit appréciable, de multiples rangements donc le fameux tiroir sous le siège passager avant et un coffre déjà généreux. Notre version d'essai était équipée du toit ouvrant panoramique qui, s'il n'est pas continu au milieu comme celui proposé sur le PEUGEOT 3008, peut cependant s'ouvrir dans sa partie avant. On notera la tablette de coffre arrière "en dur" en lieu et place des habituels velums sur ce type de véhicule. La sellerie mixte cuir et Alcantara en option de notre modèle d'essai a été très appréciée, surtout la fonction de chauffage intégré à l'assise qui vient avec, bien que son temps de montée en température nous ait semblé un peu long les froids matins d'hiver.

A l'intérieur, le possesseur d'un Scénic "normal" ne sera donc absolument pas dépaysé, tout au plus pourra-t-il remarquer la console centrale spécifique avec le gros bouton de sélection de l'assistance de motricité. L'agréable levier de vitesses métallique ainsi que le pédalier alu sont repris de la gamme Mégane GT. Bref toute la famille sera heureuse et bien installée, que ce soient les enfants à l'arrière avec les tablettes relevables, ou papa aux commandes malgré une position de conduite qui n'a toujours pas l'agrément de celle d'une berline.

Nouveautés High-tech

La principale caractéristique de ce modèle est donc de proposer, en option à 250 €, une fonctionnalité "extended grip". Il s'agit en fait d'un système électronique évolué de gestion de la motricité des roues avant, car à la différence de feu le RX4 de première génération, ce nouvel XMod reste un strict deux roues motrices. Le mode "route" conviendra à la plupart des surfaces dures, mouillées ou non, et est le mode par défaut au-delà de 40 km/h. En position "sol meuble", le système laissera patiner un peu les roues de façon à aller chercher l'accroche en creusant quelque peu la couche de boue ou de neige. Enfin le mode "expert" vous laisse gérer l'accélération vous-même et s'occupe d'activer les freins si besoin pour ralentir une roue. Lors de notre essai en forêt, nous n'avons pas eu l'audace de mettre ce véhicule familial en fâcheuse posture afin de titiller les limites de ses capacités mais la facilité sur route enneigée ou poussiéreuse que doit procurer ce système comblera la plupart des conducteurs pour accéder aux stations de ski en hiver.

L'autre grande nouveauté, qui n'est cependant pas spécifique à cette version XMod, est l'arrivée en option payante du système "R-Link" sur la gamme Scénic depuis ce millésime. Cet appareil d'Audio-Navigation-Multimédia intégré constitue la dernière génération de système Renault et repose toujours sur les services Tom-Tom pour ce qui est de la navigation. Il se pilote depuis le joystick implanté sur la console centrale à droite du siège conducteur, mais son écran de sept pouces est désormais tactile. C'est cependant dans sa facilité à piloter vos appareils nomades que ce système prend toute sa dimension : qu'il s'agisse d'appairer un téléphone via Bluetooth ou de piloter un antédiluvien iPod 5G ou une clé USB, tout fonctionne. Vous pourrez ainsi naviguer dans toute votre musique depuis le menu central et profiter également des illustrations d'albums. De plus, la connexion USB est heureusement implantée dans le rangement sous l'accoudoir central en soustrayant alors votre appareil aux regards indiscrets, et ne laissera de plus pas de fil trainer autour de votre levier de vitesses. A part une ergonomie des menus avec laquelle il sera nécessaire de se familiariser de prime abord, les fonctionnalités offertes par ce système enfin à la page sont très intéressantes, d'autant plus que dans la version "Bose" de notre modèle d'essai la qualité sonore est également au rendez-vous. D'autres possibilités plus exotiques comme la lecture des emails, la lecture de diaporamas photos ou une note de "bonne conduite" verte sont également disponibles. Cette bonne impression est confortée par le classement du système Renault, par un cabinet indépendant allemand, devant la concurrence germanique ! Il nous restera juste à regretter que pour profiter de toutes ses fonctionnalités un abonnement d'environ 50 € par an sera nécessaire après les premiers six mois d'utilisation gracieuse. De plus, nous avons noté dans certaines conditions d'utilisation une apparente lenteur du système, le temps qu'il retrouve ses esprits sans doute.

Sous le capot également…

La gamme XMod comprend plusieurs moteurs, de 130 chevaux comme l'essence TCe ou le Diesel Energy, en passant par le connu 1.5 dCi 110 chevaux qui peut être accouplé à une boîte à double embrayage. C'est le très moderne R9M dCi de 1,6 litre de cylindrée et 130 chevaux que nous avons pu essayer sur ce modèle. Ce moteur, que nous connaissons depuis deux ans maintenant, constitue le concentré du meilleur des technologies Diesel du constructeur au losange. Sur la base d'un nouveau bloc plus "carré" (c'est-à-dire dont la course du piston se rapproche de son diamètre,  expliquant cette nouvelle cylindrée jusqu'ici inconnue dans sa gamme), RENAULT y a ajouté un système Stop&Start enfin efficace, un management d'énergie évolué incluant une récupération d'énergie au freinage et le thermo management permettant au moteur de chauffer plus rapidement. Bien sûr l'injection est totalement nouvelle avec une rampe commune, jusqu'à sept injections par cycle et un contrôle du "swirl" : sous ce terme ésotérique se cache le tourbillon dans la chambre de combustion afin d'améliorer l'efficacité du mélange gaz-carburant. Et comme ce n'était pas encore assez ce moteur est doté d'une vanne EGR basse pression, ceci signifiant que ce moteur recycle les gaz d’échappement en aval de la turbine du turbocompresseur, améliorant en cela la dépollution des oxydes d'azote. Enfin ce bloc a la capacité d'adapter le débit de la pompe à huile à la charge du moteur et est équipé d'une chaine de distribution et non plus d'une courroie. Fini donc le couteux changement à 100.000 km et le risque de casse ! Seul petit bémol, ce moteur extrêmement moderne et frugal sur le papier n'est pas disponible aujourd'hui avec la boîte double-embrayage EDC qui ne s'accouple qu'avec le K9K 1.5 dCi, celle-ci étant très limitée en couple admissible.

Et ça fonctionne !

La première qualité de ce bloc est sa discrétion par rapport aux autres motorisations, tout particulièrement par rapport au "vieux" 1.9 dCi ou 1.5 dCi. Même à froid il ne claque pas et ses montées en régime restent discrètes. Son tempérament change également par rapport aux autres Diesel RENAULT : moins rond mais plus hargneux, il pousse fortement à partir de 2.000 tr/mn mais se montre a contrario assez creux en-dessous. En fonction du régime moteur, les reprises vous sembleront parfois un petit peu molles en attente du turbo et vous obligeront à jouer de l'agréable boîte six vitesses. Grâce à l'Energy Smart Management, le Stop&Start est enfin efficace et le moteur reste éteint au feu rouge même s'il dure un peu et même si des servitudes comme la climatisation sont allumées. Le redémarrage est rapide mais vibre quelque peu, la faute à la technologie employée : RENAULT a en effet opté comme beaucoup d'autres pour un démarreur renforcé et non pour un alterno-démarreur plus rapide. 

Il n'y a rien à redire en revanche sur le comportement d'un véhicule qui maitrise bien ses appuis malgré une direction jugée un petit peu trop légère, et en conduite coulée ce nouveau moteur est un vrai plaisir. Le petit plus de la balade dominicale en forêt sera d'aller garer sa voiture un petit peu plus loin que les autres, en jouant sur l'extended grip pour vous aider même en cas de conditions glissantes. Au niveau du confort, la discrétion dont fait preuve ce bloc dCi est cependant quelque peu contrebalancée par les bruits aérodynamiques qui perturberont le plaisir d'écoute du son des haut-parleurs BOSE. Au niveau de la consommation, en tenant compte du SCx de ce type de véhicule et des pneus à plus fort grip le score obtenu, s'il n'est pas au niveau de la consommation revendiquée par le constructeur, reste fort honorable.  

RENAULT joue ici avec son Scénic XMode, une partition bien connue mais avec un arrangement un petit peu plus Rock'n roll. Avec une bouille sympathique, un niveau d'équipement et une présentation flatteurs, ce modèle possède de nombreux atouts dont la réussite de ce nouveau bloc dCi 1,6 litre est l'un des principaux. Cet XMod se positionne donc en alternative crédible aux SUV dans la veine d'un 3008, mais en offrant un réel plus dans les conditions de route difficiles.

Frederic JOUSSET

2013-12-15