FORD Galaxy TDI 115 GHIA

ESPACE MONOSPACE
  • Intérieur
  • Performances
  • Consommation
  • "Look"
  • Recul limité du siège avant
  • Quelques bruits du TDI
  • Pas de rabat électrique des rétroviseurs

Prix : 31 404 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 8 S, Turbo Diesel Injection Directe, Injecteurs-Pompe
Cylindrée 1896 cm³
Puissance maxi 115 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 29.00 mkg à 1900.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.64 m
Largeur 1.81 m
Hauteur 1.76 m

Poids

Total 1740 kg

Capacités

Coffre de 330 à 810 dm³
Réservoir 70 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 181 km/h
0 à 100 km/h 13.70 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.20
Urbaine 8.30
Mixte 6.30
Essai 7.30

Grand axe

Il faut toujours coller à l'actualité, vieux principe qui s'applique aussi à l'automobile. Et dans ce secteur, cela peut se traduire par un remodelage ou "lifting" salvateur assorti d'améliorations, pour redynamiser un modèle qui s'essouffle. Le FORD Galaxy, comme ses cousins de VAG, a bénéficié d'une actualisation de ligne, ou plus exactement des faces avant et arrière. Selon le courant du moment, le Galaxy est passé d'un "look" Mondéo I à celui de Mondéo II. Le résultat est amélioré avec un nez intégrant les phares en "tout-sous-la-vitre" et une pointe "d'Edge-design" moins acérée que sur la Ka, mais encore bien présente. Le gabarit du Galaxy est inchangé, l'arrière en a juste profité pour se faire biseauter les feux, symétriquement par rapport à l'avant. Les finitions ont été alignées sur les autres FORD, en gardant en haut de gamme, la traditionnelle Ghia (point d'Elance pour l'instant). Côtés moteurs, FORD propose aussi bien des réalisations maison que des productions VAG.

Un moteur sans peur

Justement, le hayon arbore un TDi rouge et non TDdi, l'appellation habituelle de FORD. Cette exception vient évidemment du fait que FORD équipe son Galaxy du TDi 115 de VAG, d'où la logique (et autorisée) dénomination. Le Galaxy fait partie des grands monospaces (4,64 m) et affiche un poids total en charge respectable de près de 2,5 t. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le TDi 115 n'a aucune difficulté à mouvoir le FORD. Le 1,9 l a gagné 5 ch supplémentaires par rapport au TDi classique (et même beaucoup plus, versions TDi 130 et 150, mais le Galaxy n'en profite pas). Le bénéfice passe aussi par une augmentation du couple à 29 mkg dès 1.900 tr/mn ; résultat, les accélérations restent franches, même en cinquième sur six (à vide). Le moteur fait bien entendu partie des dernières innovations VAG basées sur la technologie injecteurs-pompes (à opposer au Common-Rail des autres constructeurs). FORD propose une boîte mécanique à 6 rapports ou une "Tiptronic" à 5 rapports. La 6e participe à la faible consommation sans être démesurément longue ; comme sur la Golf, le passage 5/6 accroche quelque fois. Sans surprise, la consommation est reine. Côté confort, le Galaxy souffre quelque peu du bruit à bas régimes ou en forte accélération. Les suspensions filtrent globalement bien les imperfections routières en limitant les mouvements de caisse. Le nouveau Galaxy a abandonné sa planche de bord vieillotte, façon Fiesta au profit d'une planche plus aérée. Là encore, dans certaines implantations ou commodos, la patte VAG est présente. Heureusement, FORD a gardé quelques spécificités comme la montre ovale à aiguilles un rien désuète (style Ka ou MASERATI), visible de tous puisque placée en haut de la planche. En bon monospace, le Galaxy aménage quelques rangements dont deux, fermés. Les bacs de portières sont assez vastes et accueillent, à l'avant, un bac fermé lui aussi, pour y mettre des CD par exemple. Dépassant les 200.000 FF, la finition Ghia ne souffre d'aucune lacune grave d'équipements. La climatisation, de série quelle que soit la finition, est automatique et régulée. Les airbag latéraux, le rétro intérieur chromatique et un ordinateur de bord caractérisent la dotation Ghia. Spécialité FORD Ghia particulièrement appréciable en hiver, des résistances chauffantes sont noyées dans le pare-brise et le dégivrent instantanément. On supporte mieux leurs reflets gênants sous le soleil. Sept sièges individuels (certains avec ceinture ventrale) sont livrés de série dans cette finition. Leur maniement est simple (inclinaison, rabat du dossier et même dépose). Une fois n'est pas coutume, les passagers disposent d'une place importante à l'arrière, à tel point que le recul du siège avant aurait pu être augmenté.

Un intérieur sans reproche

Le nouveau Galaxy a abandonné sa planche de bord vieillotte, façon Fiesta au profit d'une planche plus aérée. Là encore, dans certaines implantations ou commodos, la patte VAG est présente. Heureusement, FORD a gardé quelques spécificités comme la montre ovale à aiguilles un rien désuète (style Ka ou MASERATI), visible de tous puisque placée en haut de la planche. En bon monospace, le Galaxy aménage quelques rangements dont deux, fermés. Les bacs de portières sont assez vastes et accueillent, à l'avant, un bac fermé lui aussi, pour y mettre des CD par exemple. Dépassant les 200.000 FF, la finition Ghia ne souffre d'aucune lacune grave d'équipements. La climatisation, de série quelle que soit la finition, est automatique et régulée. Les airbag latéraux, le rétro intérieur chromatique et un ordinateur de bord caractérisent la dotation Ghia. Spécialité FORD Ghia particulièrement appréciable en hiver, des résistances chauffantes sont noyées dans le pare-brise et le dégivrent instantanément. On supporte mieux leurs reflets gênants sous le soleil. Sept sièges individuels (certains avec ceinture ventrale) sont livrés de série dans cette finition. Leur maniement est simple (inclinaison, rabat du dossier et même dépose). Une fois n'est pas coutume, les passagers disposent d'une place importante à l'arrière, à tel point que le recul du siège avant aurait pu être augmenté.

Le remodelage du Galaxy était nécessaire, lui permettant de retrouver un second souffle sur le marché un peu moins prisé des grands monospaces. Puisqu'on parle du souffle, le FORD a gagné en performances grâce au nouveau TDi 115 ch à injecteurs-pompes de VAG. La consommation est toujours attrayante sans se faire au détriment de l'agrément de conduite. Sans avoir été modifié, l'intérieur a gagné en clarté par l'adoption d'une nouvelle planche de bord moins tourmentée. La facture dépasse les 200.000 FF en finition haut de gamme Ghia, mais débute à 183.500 FF en Ambiente avec une dotation de série déjà respectable.

Philippe NIOLLET

2001-02-01