RENAULT Megane Coupé dCi 110 Intens

ESPACE Coupe
  • Moteur
  • Prix
  • Fin de carrière

Prix : 26 650 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres
Cylindrée 1461 cm³
Puissance maxi 110 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 26.52 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.31 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 1205 kg

Capacités

Coffre de 344 à 991 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 190 km/h
0 à 100 km/h 12.10 s

Environnement

Emission CO2 90 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.20
Urbaine 3.90
Mixte 3.50
Essai 5.20

AUX ANGES ?

Le Losange est aux anges, enfin pas tout à fait, mais il fait ce qu’il faut pour. Terminé les designs trop consensuels, RENAULT a compris qu’il fallait un peu de peps dans les lignes et si possible une identité visuelle plus affirmée. Le designer Laurens Van den Acker a ouvert la voie avec les récentes Clio IV, Captur et future Twingo III. Les autres modèles ont suivi avec un remodelage de leur museau comme les Twingo II, Kangoo, Scenic et Megane. La berline sortie en 2008, est forcément mise à mal par ses plus jeunes concurrentes comme la PEUGEOT 308. Heureusement, elle restait la plus vendue dans l’Hexagone et elle dispose encore de quelques atouts, en attendant la relève, comme cette nouvelle face et son moteur Energy très sobre.

Losange

A son tour, la famille Megane a adopté fin 2013 le nouveau faciès RENAULT. On ne peut pas louper le premier signe distinctif qu’est ce losange surdimensionné et qui trône au centre d’une calandre noire laquée, rehaussée de deux lignes chromées. La Mégane a incontestablement pris de la personnalité et même une touche de classe. Les LED de jour apparues sous les phares sur le deuxième lifting ont migré dans le bouclier qui a pris une teinte noire lui aussi. Les optiques ont été redessinées pour s’intégrer dans cette nouvelle face, qui donne à la Mégane un bon air de filiation avec la Clio IV. L’arrière n’a malheureusement pas évolué. Des feux plus effilés à la manière de sa récente petite sœur auraient été bienvenus (on sait bien que les budgets sont contenus). Les quatre membres de la famille Mégane ont gagné le même faciès. Avec la berline, le coupé cabriolet et le break "Estate", le coupé arbore sa nouvelle ligne avec une certaine élégance.

L’intérieur est inchangé, le confort des sièges est bon et le poste de pilotage reste d’actualité. Le démarrage et l’ouverture des portes sans clé sont bien entendu présents dans la voiture. Il en est de même pour le détecteur de pluie et de luminosité dans cette entrée de gamme nommée "Intens". L’écran central est placé en sommet de planche, commandé au choix de façon tactile ou par la molette cachée entre les deux sièges. Avouons-le, le maniement n’est pas des plus aisés entre un écran placé loin à moins d’avoir le bras long et une molette peu accessible et pas des plus intuitives. Au-delà de la prise en mains, le système R-Link (option à 800 €) donne les informations en interface avec vos téléphones, USB etc..., le GPS et les indications de conduite. Concernant ce dernier point, l’ordinateur représente votre conduite par plus ou moins de diodes vertes sur les accélérations, l’utilisation de la boîte de vitesses et l’anticipation. Dans le même esprit, le système décompte les kilomètres sans consommations (type roue libre, freinage etc..). Sans forcément se prêter au "jeu", on peut facilement dépasser un quart du parcours total sans avoir consommé une goutte de gazole. Enfin, comme certains de ses concurrents, l’ordinateur va jusqu’à noter (sur 100) votre conduite et l’agrémente d’une feuille verte dont la taille dépend de vos performances. Le GPS du R Link est associé au Tom Tom, efficace entre autres, dans les détections de toutes zones de danger…

Rond

Insister sur le système de recherche d’économie dans sa conduite est lié à l’autre atout de notre Mégane, celui qui est visible sous le capot. Visible jusqu’à un certain point vu qu’avec l’encapsulation, le moteur est de moins en moins mis en évidence. Il s’agit du 1,5 litre dCi, base de plusieurs puissances dont cette version de 110 chevaux, la plus sobre, forte de ses 90 grammes de CO2 lui permettant d’avoir un bonus de 150 €. La boîte de vitesses a été "allongée" pour participer à ce bon rendement. En situation, on ne souffre pas de cette architecture parce que le moteur a de la reprise (et même si l’indicateur vous pousse à rétrograder). Cette souplesse de fonctionnement (on pourrait presque dire cette rondeur) fait de cette association moteur - boîte un super atout pour des grands parcours. Contrairement à la publicité, l’autonomie et la consommation moyenne de l’essai sont restées loin des valeurs idéales des données constructeur…

Cercle

La finition "Intens" correspond à l’entrée de gamme de notre Coupé, gamme qui compte deux niveaux plus l’exclusive GT réservée au seul dCi 165. Avec le moteur Energy, la Mégane est vendue 26.650 €, ce qui en fait le Diesel le moins cher pour cette carrosserie si on fait abstraction du dCi 95 non "bonussé". A défaut de Diesel, la version à injection directe d’essence de 115 chevaux (non "malussée") est tout de même proposée 3.000 € moins chère, soit le prix d’entrée de gamme dCi Energy de la berline moins bien équipée. On déduit que l’exclusivité d’un coupé, avec moins de niveaux de finition et donc une meilleure dotation, se paie ! 

La Mégane est encore dans la course malgré son grand âge ramené à l’échelle de vie d’une compacte. Cet ultime remodelage permet de la maintenir dans la famille RENAULT renouvelée tirée par les Clio IV et Captur. Pour le reste, pas de mauvaises surprises, au contraire, le moteur Energy se montre sobre, discret et réactif. Il y a encore des affaires à faire avec la Mégane !

Philippe NIOLLET

2014-01-01