CITROEN C4 e-THP 130 Exclusive

ESPACE Compacte
  • Confort
  • Tenue de route
  • Reprises
  • Légère inertie au démarrage
  • Consommation un peu décevante
  • Quelques bruits parasites

Prix : 26 100 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres - 12 soupapes
Cylindrée 1199 cm³
Puissance maxi 130 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 23.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.33 m
Largeur 2.05 m
Hauteur 1.49 m

Poids

Total 1205 kg

Capacités

Coffre de 408 à 1183 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 199 km/h
0 à 100 km/h 10.00 s

Environnement

Emission CO2 110 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.00
Urbaine 5.00
Mixte 4.00
Essai 8.00

ELLE CACHE BIEN SON JEU

La CITROËN C4 e-THP 130 utilise le dernier né des moteurs PSA "downsizé", le trois cylindres 1,2 litre turbocompressé. Les capacités d’accélération assez moyennes de cette voiture cachent des capacités de reprise intéressantes. Mais la grande question concerne sa consommation : score à la fin de l’essai !

Au choix : boîte manuelle ou manuelle

La CITROËN C4 e-THP 130 est disponible en trois niveaux de finitions : Confort, Exclusive et Exclusive +. La boîte automatique n’est pas proposée avec ce moteur. Le modèle d’essai, en finition intermédiaire Exclusive, n’était pas doté de sièges cuir, par contre accessibles en option constructeur.

Finition de bon niveau…

Les ajustages sont bien réalisés et les assemblages inspirent confiance. Le volant est revêtu d’un matériau synthétique qui rappelle le cuir, le contact est agréable. Côté équipements, la voiture est bien dotée : elle est équipée - liste non exhaustive - d’une climatisation bi-zones, d’un système de navigation, du "Bluetooth" pour le téléphone, du régulateur et limiteur de vitesse. Les rétroviseurs ont un système de détection qui avertit le conducteur si quelque chose se trouve dans l’angle mort. Dans ce cas, un témoin rouge placé sur les rétroviseurs, s’illumine. Dans le domaine des aides à la conduite, des radars de proximité équipent la voiture.

… avec quelques fausses notes

Les seuls bémols que j’ai trouvés concernent quelques bruits inopportuns. Le premier est un bruit aérodynamique au niveau du rétroviseur conducteur, légèrement audible vitre ouverte. Le deuxième est un bruit parasite venant de la planche de bord sur des routes rapiécées. J’ai noté également que les portières, surtout à l’arrière, manquaient d’amortissement.

A la mise en route

Il est aisé de trouver sa position de conduite. Les instruments de bord sont faciles à lire. Par contre, les informations techniques sont limitées au strict minimum : aucune information n’est donnée sur les températures du moteur ou la pression de turbo. Le démarrage se fait par une clef classique et non à l’aide d’un bouton poussoir. Le bruit émis par le moteur 3 cylindres est légèrement audible à la mise en route. Il se fait oublier à allure stabilisée. La pédale d’embrayage m’a semblé un peu ferme, mais après quelques kilomètres, cela passe inaperçu.

Côté moteur

Le moteur trois cylindres est la dernière nouveauté proposée par PSA. Appartenant à la famille "PureTech", il est compatible avec la norme Euro 6 et est doté des derniers raffinements technologiques : injection directe à 200 bars, calage variable à l’admission et à l’échappement, turbocompresseur de nouvelle génération ( 240.000 tr/mn). Un gros travail a été fait par le constructeur pour améliorer le rendement de ce moteur. Il a travaillé, en particulier, sur les frottements et sur la combustion. A noter que la distribution est assurée par une courroie humide.

Sa cylindrée modeste pouvait laisser craindre un fonctionnement en mode on/off. Il n’en est rien. Ce moteur accepte de reprendre à bas régime et monte de manière volontaire dans les tours, avec en prime un bruit agréable. A l’usage, c’est une réussite. En outre, les pièces fortement contraintes ont été revues pour assurer la fiabilité : c’est par exemple le cas du vilebrequin désormais en acier et non en fonte.

Sur la route

Bien qu’étant dans la catégorie des compactes, la voiture est assez large, Ce point est à avoir en tête, notamment lors des manœuvres ou sur route étroite. Il semble d’ailleurs que la taille des voitures augmente plus vite que la largeur des routes…

La C4 manque un peu de vivacité au démarrage, sans pour autant donner une impression d’un déficit de couple. Le "turbo lag" est pour ainsi dire indécelable. Par contre, une fois la voiture lancée, les reprises sont de bon niveau, malgré une boîte assez longue. Elles permettent des relances convaincantes qui s’accompagnent d’une sonorité plutôt sympathique, même un peu addictive.

Le confort de roulage est excellent. La suspension est souple et permet d’absorber la plupart des irrégularités du macadam sans heurts inconfortables. Cette souplesse n’est pas réalisée au détriment de la tenue de route, et, en virage, il y a très peu de roulis. C’est un des points forts de la voiture. La C4 est silencieuse, ceci, associé à l’efficacité de la suspension filtre les sensations.

L’utilisation du limiteur de vitesse, notamment en circuit urbain, est utile pour rester à une allure légale. Le régulateur, quant à lui, est évidemment plus adapté à un usage sur les grands axes. Le freinage n’appelle pas de remarques particulières, que ce soit au niveau du toucher de pédale ou de son efficacité. En ville, la fonction "start and stop", débrayable, n’est pas gênante.

La fin de l’essai arrive avec le rituel passage à la pompe. L’essai a été réalisé sur un trajet d'environ 250 km alternant autoroute urbaine, départementale et ville, avec une conduite normale globalement respectueuse des limites de vitesse. Un premier plein a été fait à la prise en charge de la voiture afin d’être au maximum du réservoir et un deuxième en fin d’essai. Verdict : 8 litres de sans plomb 95 pour 100 km. L’ordinateur de bord donnait 6,9 l/100 km. La climatisation était en fonction ainsi que la fonction "start and stop". C’est assez éloigné des mesures faites suivant les cycles normalisés. Ceux-ci semblent orienter les constructeurs sur des petites cylindrées turbocompressées, très frugales en suivant le cycle mais plus gourmandes dans la "vraie vie". Ce résultat place la voiture dans la bonne moyenne des compactes à moteur essence.

La CITROËN C4 e-THP 130 est une compacte polyvalente qui permet d’effectuer de longs trajets confortablement. La consommation de carburant n’est pas aussi basse qu’espérée mais reste raisonnable. La taille du réservoir de carburant permet d’ailleurs d’envisager de longues étapes sans ravitailler.

Didier ROGER

2014-06-30