VOLKSWAGEN Caddy 4 2015

ESPACE Ludoscpace

Prix : Non communiqué

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 0 ch à 0 tr/min
Couple maxi 0.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 0.00 m
Largeur 0.00 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 0.00
Essai 0.00

QUATRIEME DE COUVERTURE

Dans quelques jours le printemps nous fera oublier l’hiver, et ce renouveau saisonnier découvrira en tôles et en pneus la quatrième génération du Caddy. Cela fait onze ans que l’utilitaire puis le ludospace gagnent des trophées et remportent des parts de marché. Le "quatre" va nous arriver avec les nouvelles lignes VW, celles que l’on a découvert avec les Golf VII et nouvelle Passat. Il va également bénéficier des dernières technologies et surtout des motorisations les plus récentes. En attendant d’en prendre le volant, VW nous présente le programme de ce qui nous attend à son bord.

Dessin

Extérieurement, le Caddy 4 ressemble beaucoup au "3". En fait, les faces avant et arrière ont été redessinées. La calandre arbore une grille chromée (selon les versions) rappelant celle de la Passat. Les optiques sont spécifiques, tout comme les boucliers. L’arrière est doté d'un hayon en tôle avec un becquet de toit et un troisième feu stop. Il existe également une version avec portes battantes, ainsi qu'un girafon vitré. Les feux arrière sont inédits avec une architecture s’identifiant à celle des autres modèles VW. Le profil se distingue par une nervure latérale, profil qu’on peut colorer parmi seize teintes dont certaines sont inédites.

Moteurs

Les moteurs du Caddy 4 sont conformes à la norme Euro 6. Quatre TDI, trois TSI et un TGI sont proposés, au choix avec une boîte mécanique (cinq ou six rapports) ou une boîte DSG (six ou sept vitesses). De plus, la version à transmission intégrale est accessible, comme la génération précédente. Les quatre Diesel sont issus du même bloc de deux litres dont les puissances ont la mission de répondre à toutes les demandes. L’offre d’entrée est le TDI 75, suivie du TDI 102 déclinée en BlueMotion. Le Caddy Fourgon affiche une consommation moyenne de 4,2 litres pour 109 grammes de CO2. La puissance de 122 chevaux est réservée à la version 4MOTION (transmission intégrale). Enfin, on retrouve la célèbre déclinaison de 150 chevaux (couple maximum de 340 Nm dès 1.750 tr/mn).

Les ventes des trois moteurs essence à injection directe (TSI) resteront probablement discrètes. Mais au cas où, le quatre cylindres de 1,2 litre développant 84 chevaux ouvre le bal. En fin d’année, VW passera au trois cylindres pour ses 102 chevaux. Le haut de la gamme est assuré par un 1,4 litre de 125 chevaux. Le dernier moteur est un TGI (G pour gaz naturel), à réserver aux administrations qui peuvent disposer d’une alimentation, ce qui n’est pas le cas de l’essentiel des stations-service du pays.

Gamme

La gamme Caddy 4 est architecturée à l’image de celle du 3 : le Fourgon (deux places, tôlé) et le Combi (cinq places, avec vitres latérales à l’arrière). Les deux modèles sont équipés de série d’une porte coulissante côté droit. La famille des ludospaces pour le tourisme est composée de quatre niveaux de finition : Conceptline, Trendline, Comfortline et Highline. La Caddy Maxi correspond à la version à empattement long permettant de charger des objets de trois mètres de long à condition d’opter pour le siège avant passager repliable.

Pour les professionnels, l’espace de chargement du Fourgon a une superficie de 3,2 m2 accessible aussi bien par l’arrière que par la porte latérale. La hauteur de chargement est de 1,13 mètre. Il est possible d’opter pour une deuxième porte coulissante côté gauche. Pour conclure cette description ergonomique, le Caddy bénéficie d’un seuil de chargement bas (587 mm). Entre celui-ci et le ludospace jadis nommé Caddy Life, le Caddy Combi se distingue par un aménagement plus réduit de son intérieur. Il peut être choisi en version cinq ou sept places. La troisième rangée est une banquette à dossier rabattable qui peut accueillir deux personnes et être déposée en cas de besoin. Quand tous les sièges ont disparu, le volume du coffre s’élève à 2.850 litres. Pour les versions orientées tourisme, avec en ligne de mire évidente les familles, le premier niveau Conceptline offre le verrouillage centralisé par télécommande, un régulateur / limiteur de vitesse et le système Front Assist avec freinage d’urgence en ville. Le niveau 2 est un peu moins spartiate avec des éléments couleur de la carrosserie à l’extérieur, et un habitacle entièrement habillé. Il faut choisir le troisième niveau pour accéder aux équipements plus luxueux tels le volant cuir, un accoudoir central, des tiroirs sous les sièges avant et un siège passager également réglable en hauteur. L’extérieur gagne du chrome, des jantes en alliage et toutes les vitres arrière teintées. La dotation d’équipements du haut de gamme Highline, le bien nommé, est très complète avec l’accès à des matériaux de luxe comme le cuir et l’Alcantara sur la sellerie. Les niveaux pourront être adaptés quand le Caddy arrivera en France.

La version Beach est en quelque sorte la cerise sur le gâteau. Il représente le mini camping-car de la gamme avec un couchage de deux mètres de long et 1,10 mètre de large. Tous les Caddy peuvent accéder selon les finitions et les options aux technologies des autres VW : Front Assist, freinage d'urgence, régulation automatique de distance, commande automatique des feux de route (Light Assist), détecteur de fatigue…

Encore un peu de patience et le Caddy 4 arrivera sur nos routes. A l’image du 3 qu’il va remplacer, la gamme est complète en utilitaire, ludospace cinq et sept places, et même camping-car. En attendant de le découvrir de façon dynamique, VW annonce des moteurs conformes à la norme Euro 6 issus de sa banque, développant toute une palette de puissances et réduisant les consommations et rejets.

Philippe NIOLLET

2015-03-11