HONDA Stream 2.0i ES

ESPACE MONOSPACE
  • Ligne
  • Performance moteur
  • Agrément général
  • Intérieur en retrait par rapport à l'extérieur
  • Pas de Diesel disponible

Prix : 22 700 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres,16 S,essence,Injection électronique HONDA PGM-FI
Cylindrée 1998 cm³
Puissance maxi 156 ch à 6500 tr/min
Couple maxi 192.00 mkg à 4000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.57 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 1.59 m

Poids

Total 1426 kg

Capacités

Coffre de 158 à 1695 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 205 km/h
0 à 100 km/h 9.40 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 7.00
Urbaine 11.30
Mixte 8.60
Essai 9.50

Un monospace qui n'en n'a pas l'air

HONDA propose ici un nouveau monospace qui vient bousculer quelque peu les repères esthétiques fixés par la concurrence. En effet, ce Stream, qui signifie "fluidité" dans la langue de Shakespeare, hésite entre la ligne de la berline Civic, d'un break et même d'un coupé. Tout est dans le regard du client et il faut croire que chacun y verra sa version. En tout cas, les atouts du monospace sont bien présents et confirment bien la destinée première de ce genre de véhicule.

Dans le vent…

Dérivé de la Civic, le Stream ne renie pas ses origines avec une face avant très inspirée des berlines. La custode arrière de forme oblongue évoque sans conteste celle du coupé et l'ensemble général fait preuve d'originalité et instaure un style tout en lignes tendues propres à alléger un arrière qui à tendance, en général, à se faire pataud sur ce type de carrosserie… Fluide, le Stream l'est tout autant à l'intérieur. Rien n'agresse le regard mais rien non plus ne le ravit. L'ensemble est neutre, de cette neutralité japonaise propre à satisfaire tout un chacun sans prétendre remporter un concours de design. Le confort y est de bon niveau grâce à l'excellent maintien des sièges avant et à la présence du levier de vitesse sur le tableau de bord. On aurait cependant souhaité un accoudoir central pour le conducteur, de même qu'un volant réglable en profondeur. Et oui, pas moins de 7 personnes peuvent loger confortablement dans le Stream, le tout sur 3 rangées de sièges, dont la dernière ne peut en accueillir que 2 un peu plus "spartiatement". Celle-ci peut disparaître complètement, et facilement, sous le plancher et faire passer le coffre de 158 à 435 litres. Et si d'aventure ce n'était pas encore assez (?), les dossiers des sièges de la 2ème rangée peuvent s'abaisser et offrir 1695 mm de longueur en tout pour le coffre. On peut même y faire son lit en basculant les sièges des 2 rangées avant ! Pour les rangements, on dispose d'un coffre sous le siège avant droit et de poches sur les dossiers, sans oublier les inévitables porte-gobelets disséminés un peu partout. La climatisation dispose d'un filtre pour réduire les odeurs mais l'équipement radio se dispense de commande au volant ! Il fallait s'y attendre, avec une motorisation VTEC et une telle cylindrée, le Stream n'allait pas vous laisser tomber dans les côtes et lors des reprises. Les 156 ch sont bien présents et répondent joyeusement à la cravache : le compte-tours monte très rapidement et très haut, tout comme les décibels d'ailleurs. Il est vrai que cette technologie écrase toute concurrence mais génère aussi beaucoup de bruit, apparemment difficile à maîtriser dans l'habitacle. Mais que l'on se rassure, aux vitesses normales, il se fait aussi discret que les autres. On aurait alors aimé une 6ème vitesse histoire de tempérer le régime moteur … et la consommation. Même si l'on peut descendre à 8 l, et flirter les 11 l en cas d'énervement, ce qui est très raisonnable compte tenu de la bête, l'absence de motorisation Diesel sous nos contrées ne va pas plaider en sa faveur au moment du choix. Par contre, l'équilibre dynamique et la sécurité active sont du meilleur niveau et participent grandement à la satisfaction de voyager loin et longtemps.

De la place, comme s'il en débordait…

Et oui, pas moins de 7 personnes peuvent loger confortablement dans le Stream, le tout sur 3 rangées de sièges, dont la dernière ne peut en accueillir que 2 un peu plus "spartiatement". Celle-ci peut disparaître complètement, et facilement, sous le plancher et faire passer le coffre de 158 à 435 litres. Et si d'aventure ce n'était pas encore assez (?), les dossiers des sièges de la 2ème rangée peuvent s'abaisser et offrir 1695 mm de longueur en tout pour le coffre. On peut même y faire son lit en basculant les sièges des 2 rangées avant ! Pour les rangements, on dispose d'un coffre sous le siège avant droit et de poches sur les dossiers, sans oublier les inévitables porte-gobelets disséminés un peu partout. La climatisation dispose d'un filtre pour réduire les odeurs mais l'équipement radio se dispense de commande au volant !

Quand le monospace se fait sportif !

Il fallait s'y attendre, avec une motorisation VTEC et une telle cylindrée, le Stream n'allait pas vous laisser tomber dans les côtes et lors des reprises. Les 156 ch sont bien présents et répondent joyeusement à la cravache : le compte-tours monte très rapidement et très haut, tout comme les décibels d'ailleurs. Il est vrai que cette technologie écrase toute concurrence mais génère aussi beaucoup de bruit, apparemment difficile à maîtriser dans l'habitacle. Mais que l'on se rassure, aux vitesses normales, il se fait aussi discret que les autres. On aurait alors aimé une 6ème vitesse histoire de tempérer le régime moteur … et la consommation. Même si l'on peut descendre à 8 l, et flirter les 11 l en cas d'énervement, ce qui est très raisonnable compte tenu de la bête, l'absence de motorisation Diesel sous nos contrées ne va pas plaider en sa faveur au moment du choix. Par contre, l'équilibre dynamique et la sécurité active sont du meilleur niveau et participent grandement à la satisfaction de voyager loin et longtemps.

Effectuer un essai longue durée du Stream, c'est presque l'adopter tant il semble être l'extension de votre main, de vos envies, de vos besoins aussi. Et dire qu'il se démarque de ses adversaires au niveau look n'est pas le moindre de ses atouts. Le modèle équipé d'une boîte de vitesses automatique devrait "fluidifier" et "coller" encore plus au concept (comptez 23.900 €). Mais on rêve surtout d'un intérieur plus fun et plus en rapport avec la ligne extérieur innovante.

Stéphane BERGER

2001-12-01