FIAT Tipo 4 portes 1.6 120 MultiJet Easy

ESPACE Berline compacte
  • Prix
  • Habitabilité
  • Ligne
  • Berline classique moins prisée

Prix : 18 990 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type Turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 120 ch à 3750 tr/min
Couple maxi 32.64 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.53 m
Largeur 1.79 m
Hauteur 1.50 m

Poids

Total 1270 kg

Capacités

Coffre de 0 à 520 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 199 km/h
0 à 100 km/h 9.70 s

Environnement

Emission CO2 110 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.60
Urbaine 5.20
Mixte 4.20
Essai 5.30

BRAVO !

On a un temps pensé avec peine que la gamme FIAT se limiterait aux familles 500 et Panda, au détriment par exemple de la Punto qui fait pourtant partie d’un segment stratégique. Toujours pas de Punto 4 en vue, c’est plutôt le segment supérieur qui a en ce moment les préférences du constructeur Turinois. Il faut reconnaître que cet intérêt est un peu aussi dû à l’effet mondialisation et aux pays émergents. Le nom de code Ægea a été dévoilé il y a un an sous la forme d’une berline proposée sur toute la zone Emea (pour Europe, Midle East, Africa). Cinq mois plus tard, la FIAT reprend le patronyme de Tipo et arrive dans les concessions…

Offensive

FIAT puise ses noms dans ses anciennes productions, les constructeurs le font de plus en plus. C’est un double bénéfice car la recherche de nouveaux patronymes est délicate et chère, et renouer avec le passé peut être gratifiant ou rassurant. Après Bravo qui n’a pas eu le succès escompté, FIAT repart avec Tipo. La Tipo première génération, voiture de l’année 1989, a eu une belle carrière dans les années 90 en trois et cinq portes. Patience pour quelques semaines pour acquérir la cinq portes et le break Station Wagon présentés au dernier salon de Genève, c’est la berline tri corps qui ouvre les hostilités. C’est logique quand on connait le goût des marchés vers lesquels elle est principalement destinée. Un seul mot d’ordre pour commencer à séduire les acheteurs français : le prix. L’offre débute à moins de 12.000 € pour une voiture plutôt grande, plutôt bien dotée et garantie trois ans (avec possibilité d’extension).

La Tipo surclasse en taille les DACIA Logan / Sandero, et vient plutôt en directe concurrence des PEUGEOT 301 et CITROËN C-Elysée, des berlines à faible prix qui ne sont pas vendues en France. Enfin, rectification de dernière minute, CITROËN vient de décider de vendre sa berline dans l’hexagone, mettant du coup un (petit) coup de canif à la FIAT. Alors on se dit, voiture plutôt bas coût, voiture moche, et on a tort. La Tipo arbore une calandre à petites touches diamantées dans le style de celle de la Nuova 500, soulignée d’une ligne chromée. Le capot est plissé et la ligne générale est plutôt réussie. La voiture étant conçue en premier lieu pour être une quatre portes, le profil n’est pas du tout surchargé par la malle. Les designers ont prévu un pli de caisse reliant les optiques avant aux feux arrière et contenant les poignées de porte chromées. L’arrière est tout aussi joli avec des feux originaux relié par une ligne chromée.

Prix canon

Les versions cinq portes et Station Wagon présentées au dernier salon de Genève, arrivent le mois prochain et devraient évidemment mieux correspondre à nos goûts. Dommage car la berline ne manque pas de charme, certains constructeurs Premium ont même relancé cette carrosserie délaissée chez nous au profit du hayon. Certes, on n’en a pas la fonctionnalité, et la première fois, on se cogne la tête dans la serrure de cette porte de coffre qui ne s’ouvre pas aussi haut. Le volume est important, c’est l’avantage d’une berline. Cette capacité peut être améliorée grâce au rabat en 40-60 de la banquette, c’est l’avantage d’un bicorps mais la berline ne peut rivaliser en praticité. A ce sujet, pourquoi avoir fait l’impasse de la poignée intérieure de coffre ?

La voiture d’essai représente le haut de gamme pour la modique somme de 18.890 €. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’intérieur est bien traité au sens où les matériaux n’ont pas à rougir face à la concurrence généraliste. Bien sûr, on n’échappe pas aux plastiques durs de bas de planche, mais l’impression est bonne au regard du prix. La voiture est fabriquée en Turquie, ce qui participe à ce prix canon, mais on n’est pas pour autant dans le traitement bas coût. Le volant est recouvert de cuir, les sièges sont confortables. Le tableau de bord est complet avec un petit écran d’ordinateur de bord entre les deux compteurs. Il vient en aide à l’écran central, tactile, de série mais de dimensions réduites (cinq pouces) ; pour le prix, on ne peut pas avoir une tablette ! Les passagers arrière ne manquent pas de place ni d’espace général ; bien vu pour une voiture à vocation familiale.

Artillerie

C’est une vieille connaissance que l’on retrouve sous le capot, le turbo Diesel de 120 chevaux anime pas mal de voitures du groupe. On connaît déjà son efficacité et sa sobriété. La Tipo dispose d’une bonne aérodynamique (CX de 0,29), et permet d’afficher une consommation correcte. Comme ses cousines, le MultiJet est associé à la boîte mécanique à six rapports. Etagée un peu long, elle n’a pas de faille. La FIAT accueillera bientôt sa transmission à double embrayage TCT. La berline est également proposée avec un Diesel moins puissant, l’excellent 1,3 litre ultra connu décliné dans sa puissance de 95 chevaux. Une version essence est également proposée avec la même puissance de 95 chevaux. Nul doute que l’offre s’étoffera avec les nouvelles carrosseries.

On garde le meilleur pour la fin : le prix, et plus précisément le rapport prix/équipements de série. Le premier prix pour la version de base essence est à 12.490 € avec une offre de lancement à moins de 12.000 €. La même base avec le premier MultiJet est 2.500 € plus chère. Celles-ci sont déjà bien équipées avec, pour l’essentiel, une climatisation manuelle, un autoradio Uconnect, l’ordinateur de bord, la banquette arrière rabattable en 60-40, les rétroviseurs et vitres avant électriques, six airbags et la condamnation centralisée. On peut apprécier que cette dernière verrouille la trappe à essence qui, pour l’occasion, sert de bouchon. Le niveau 2 "Pop" est 1.300 € plus cher et permet d’accéder au MultiJet de 120 chevaux. On gagne en connectivité et en sécurité avec un régulateur de vitesse. En ajoutant à nouveau 1.300 €, on atteint le haut de gamme "Easy". Le prix de cette finition s’échelonne entre 15.090 et 18.890 € (notre modèle d’essai) selon le moteur. Pourquoi hésiter ? Les roues gagnent des jantes en alliage (seize pouces), le conducteur récupère les capteurs de pluie et de luminosité ou un radar de recul. Si cela ne suffit pas, FIAT a prévu des packs peu chers (maximum 500 €) comme une navigation associée à la caméra de recul.

La FIAT Tipo vient de remporter le prix Autobest 2016, c’est une façon de reconnaître les atouts de la voiture presque mondiale, peu "low cost" dans les prestations et pourtant très peu chère. La berline peut souffrir chez nous de sa carrosserie tri corps classique, pourtant élégante avec une partie arrière parfaitement intégrée. Le prix reste canon au regard des équipements proposés, ce qui impose quasiment à son acheteur de préférer le haut de gamme et même d’y ajouter quelques packs. Pour tout cela, je dis Bravo !

Philippe NIOLLET

2016-05-09