VOLKSWAGEN up!

ESPACE Compacte
  • Equipements
  • Habitabilité
  • Moteur économe
  • Suspensions
  • Pas de boîte à double embrayage DSG

Prix : de 10 400 € à 16 180 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres - 12 soupapes Turbo essence, injection directe
Cylindrée 999 cm³
Puissance maxi 90 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 16.32 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.60 m
Largeur 1.65 m
Hauteur 1.50 m

Poids

Total 1000 kg

Capacités

Coffre de 251 à 951 dm³
Réservoir 35 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 185 km/h
0 à 100 km/h 9.90 s

Environnement

Emission CO2 108 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.90
Urbaine 6.10
Mixte 4.70
Essai 0.00

COME UP

VW avait beaucoup misé dans sa petite up! il y a presque cinq ans de cela. Le compte est bon, la mi vie est arrivée, les chiffres de vente ont besoin de reprendre une meilleure pente : c’est le moment du remodelage. C’est presque un classique, il n’est pas le seul fait de retouches de style mais fort d’autres évolutions d’équipements, de sécurité et de nouveau moteur. La up! nouvelle arrivera en concessions en septembre, mais on peut déjà passer commande…

Garde

VW avait fait une arrivée remarquée en proposant sa petite up! remplie d’ambitions de conquête de ce segment des petites voitures si disputé. La mission était difficile, et le contrat n’a pas été totalement rempli en France malgré 30.000 ventes. Le marché est fortement dominé par les trois modèles tricolores 108, C1 et Twingo, suivis par les TOYOTA Aygo et FIAT Panda, sans oublier les stars intemporelles comme la FIAT 500. Chasse gardée, ce segment A0 ? Sûrement pas, c’est pourquoi VW revient de plus belle en proposant des améliorations qui veulent démarquer la voiture de ses concurrentes. La recette retenue est fondée sur deux ingrédients principaux : la sécurité et la personnalisation auxquelles on peut ajouter la connectivité, indispensable dans une voiture qui cible une partie de sa clientèle dans la jeunesse. Ne croyez pas que VW a omis de se pencher sous le capot, un nouveau moteur est également accessible.

Pas de révolution extérieure, la mise en garde des concurrentes est plus subtile d’autant que le style extérieur (signé Walter Da Silva) n’a pas vieilli. Au traditionnel jeu des sept erreurs entre générations, les modifications les plus visibles impactent l’intérieur des feux arrière (entièrement fumés pour l’occasion), la forme du bouclier avant et déplacent le répétiteur de clignotant dans le rétroviseur (signe de montée en gamme). Les autres touches ont redessiné le capot et les projecteurs (avec feux de jour à LED sur toutes les versions).

La up! conserve sa longueur de 3,60 mètres dans une carrosserie à trois ou cinq portes. Son point fort mesure 2,41 mètres : son bel empattement qui en fait une des plus logeables du segment. Le volume de coffre est très correct avec 251 litres. On peut bien évidemment profiter de la modularité et, à partir du niveau deux, rabattre le dossier du siège avant passager pour transporter des objets de deux mètres de long. Restons à l’intérieur pour découvrir l’habitacle de cette stricte quatre places. Peu de modifications esthétiques hormis un effet 3D de la planche de bord et de nouvelles selleries, et surtout la possibilité pour le conducteur de commander la vitre passager depuis son accoudoir.

Hissée haut

Cette montée en gamme n’est pas seulement reflétée par la position du répétiteur de clignotant. La petite VW offre les équipements de sécurité comme le "City Brake Assist" dès le premier niveau. Pour mémoire, le système arrête la voiture en cas de détection d’obstacle jusqu’à 30 km/h. Pour l’avoir testé sur la première up!, ce dispositif arrête la voiture nettement. Autres équipements de série, les détecteurs de pluie et de luminosité sont accompagnés de la fonction allumage avancé ou retardé pour vous éclairer même contact éteint et voiture fermée.

L’autre technologie est évidemment la connectivité, encouragée par l’utilisation de son smartphone. La condition, outre d’avoir un smartphone, est de choisir le niveau trois. L’objet est directement positionné sur un support adaptable à toutes les tailles, placé en haut de console centrale. La connexion est obtenue en Bluetooth et les commandes sur le volant prennent le relais. L’application "Maps + More" se charge des média, de la navigation, des données de conduite pour l’éco responsabilité du conducteur, et du téléphone ! Les données supplémentaires moteur comme la température du liquide de refroidissement sont accessibles si besoin. On peut configurer son écran à l’image d’un écran tactile, allant même jusqu’à la reconnaissance de l’écriture manuscrite (idéal pour écrire sa destination).

Majeure

La gamme up! est reconduite avec ses moteurs essence, une version Eco-up! au GNV et à l’intéressante e-up! La nouveauté 2016 est l’adoption du TSI de 90 chevaux. La base moteur est la même que pour les puissances plus faibles MPI (60 et 75 chevaux), à savoir un trois cylindres d’un litre. Le passage à l’injection directe boostée par un turbo pousse la puissance à 90 chevaux. Bienvenu dans la petite VW, le TSI n’a bien entendu aucune difficulté à emmener la voiture en dehors de la ville, son terrain de prédilection naturel. Il reste sobre et assez discret, cachant autant que possible son quatrième cylindre manquant. Ce moteur est accessible à partir du niveau deux Move up! pour 13.690 €. Le confort de conduite est bien présent ; seule la suspension reste perfectible sur mauvais revêtements (VW n’a pas revu sa copie, dommage).

Les déclinaisons en BMT ("BlueMotion Technology") restent disponibles avec les deux MPI pour économiser quelques dixièmes de litre grâce au Stop-Start, aux pneus verts et à la récupération d’énergie en décélération et freinage. Ces deux motorisations conservent l’accès à la boîte robotisée à cinq rapports (à simple embrayage). La version 100% électrique e-up! reviendra en octobre, forte de son autonomie (théorique) de 160 kilomètres.

Les tarifs ont été revus, ou plus exactement la dotation de série répartie sur les quatre niveaux proposés. On a déjà fait la liste des équipements de sécurité offerts dès le premier niveau "Take up!". Le niveau deux "Move up!", 1.910 € plus cher, gagne la climatisation, une radio et son Bluetooth et un volant multifonction, recouvert de cuir. En ajoutant encore 1.790 €, on passe au niveau trois "High up!" qui passe à la connectivité mais n’oublie pas pour autant le régulateur de vitesse. La VW up! TSI 90 s’échange contre un chèque de 15.480 € pour la trois portes, et 500 € de plus pour les deux portes supplémentaires. Un niveau intermédiaire entre trois et quatre correspond à une version spéciale "up! Beats Audio" équipée de sept haut-parleurs de la marque audio accompagnée de décorations spéciales. Autre déclinaison, la Cross up! un peu plus haute avec un look plus baroudeur, coiffe la gamme.

La décoration est un élément proposé par VW pour personnaliser sa voiture. Les offres ne manquent pas entre les couleurs pimpantes de la carrosserie, les trois couleurs de toit et de la planche de bord, les multiples jantes et de sellerie. Et si malgré toutes ces propositions, vous ne trouvez pas votre up! préférée, les différents packs de personnalisation à des prix très honnêtes complètent le confort ou la déco.

Il était temps de renouveler la gamme up! Ce sera chose faite à la rentrée avec de nouvelles propositions aussi colorées que dynamiques. Le positionnement de la petite VOLKSWAGEN est tourné vers la sécurité avec des équipements de série inédits dans ce segment. Les tarifs ont eux aussi été revus, permettant d’agrémenter sa voiture de kits ou de packs de personnalisation ; tous les ingrédients sont là pour un retour en bonne place…

Ph. NIOLLET

2016-07-07