AUDI A4 Allroad

ESPACE BREAK
  • Finition/présentation
  • Confort
  • Comportement
  • Prix élevé
  • Rangements habitacle
  • Seulement 4 vraies places

Prix : de 47 800 € à 61 460 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 6 cylindres - 24 soupapes Turbo Diesel injection directe
Cylindrée 2967 cm³
Puissance maxi 218 ch à 4200 tr/min
Couple maxi 41.00 mkg à 1250.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.75 m
Largeur 2.02 m
Hauteur 1.49 m

Poids

Total 1765 kg

Capacités

Coffre de 505 à 1510 dm³
Réservoir 58 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 231 km/h
0 à 100 km/h 6.60 s

Environnement

Emission CO2 141 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.10
Urbaine 5.50
Mixte 5.20
Essai 0.00

BAROUDEUSE EN TENUE DE SOIREE

A peine la berline sortie sur nos routes, voilà que la première déclinaison de la nouvelle AUDI A4 pointe le bout de son joli capot. Sans surprise et en attendant la nouvelle A5 pour le Mondial de Paris fin septembre, c'est tout naturellement la version SUV "Allroad" qui est aujourd'hui à l'honneur. Nous l'avons rencontrée dans un décor digne de son pedigree, au milieu des Highlands d'Ecosse.  

Elle a mis ses bottes

L'Allroad a d'abord été un modèle spécifique conçu sur la base de l'A6 Avant en 2000, afin de répondre aux gros breaks surélevés inventés par VOLVO ou SUBARU, et qui connaissaient déjà un certain succès. Ce n'est qu'avec la deuxième génération en 2006 que l'auto a officiellement été rattachée à la gamme A6 avant la sortie du petit frère A4 Allroad en 2010. Un restylage plus tard et la sortie de la nouvelle A4 en fin d'année dernière, et nous voici aujourd'hui en présence de la deuxième génération d'A4 Allroad. Modèle à part entière et non simple dérivé, l'Allroad a toujours été positionné vers le haut d'une gamme déjà premium, ce qui explique une diffusion assez modeste en France avec 1.400 unités en 2014, dont un peu plus d'A6 que d'A4. Le constructeur d'Ingolstadt revendique quand même plus de 280.000 exemplaires d'Allroad vendus dans le monde depuis l'apparition du concept en 2000. L'écrasante majorité de ces ventes a été réalisée auprès d'entreprise ou de professions libérales, tout comme celles des Avant classiques.

La différentiation d'avec une A4 Avant "normale" se fait essentiellement sur le design extérieur. Cela commence avec la calandre Single Frame à rainures verticales et non horizontales, signe distinctif de l'ensemble des modèles à capacités offroad de la marque aux anneaux, séries Q comprises. La caisse, dont la garde au sol a été augmentée de 34 millimètres, est entièrement ceinturée de protections y compris, et surtout, au niveau des passages de roues élargis. Elle arbore également des skis avant et extracteurs arrière en bas de jupe en finition métallique, renforçant visuellement sa robustesse.

Comme la berline et le break sur lequel elle est basée, cette auto repose sur une nouvelle plateforme modulaire dite "MLB Evo" que l'on retrouve sur d'autres productions AUDI aux moteurs disposés longitudinalement, donc dans le sens de la route. Ce châssis utilisant nombre d'aciers à haute résistance permet de revendiquer des gains de poids supérieurs à 100 kg par rapport à la génération précédente, ce qui s'avère bienvenu pour un beau bébé de plus d'une tonne six sur la balance !

 

Toujours plus exclusive et efficiente

La structuration de la gamme Allroad est en tout point semblable à celle du break, à ceci près que les deux niveaux les moins dotés "A4" et "Business Line" ne sont pas disponibles. Cette auto est donc proposée soit en déjà riche finition "Design", soit en version "Design Luxe". Cette dernière a d'ailleurs représenté 73 % du total des ventes d'Allroad jusqu'à présent, ce qui confirme bien l'adéquation entre le positionnement marketing luxueux et la clientèle de ce modèle. Pour le modeste ticket d'entrée demandé, la liste des équipements disponibles est généreuse mais pas outrancière : jantes dix sept pouces spécifiques, système multimédia AUDI MMI avec navigation et écran de sept pouces implanté fixe en haut de console centrale, une climatisation tri-zones appréciable pour prendre soin des passagers arrière, ainsi que des phares au xénon. Pour ce qui est du design intérieur, aucune différentiation n'est perceptible par rapport au break "de route" si ce n'est le sigle "Quattro" qui orne la planche de bord. L'habitacle de la nouvelle A4 est donc repris à l'identique avec ses qualités dont une finition qui frôle la perfection, et ses petits défauts comme une modularité perfectible, un plancher arrière pas plat une fois les siège rabattus, et un accueil confortable pour seulement deux adultes aux places arrière.

Bien sûr la transmission intégrale permanente Quattro est du voyage puisqu'indissociable de ce modèle, une Allroad n'étant pas disponible chez AUDI en deux roues motrices. Quoique… car justement il y a du nouveau sous les jupes ! Avant la fin de l'année, une nouvelle transmission Quattro Ultra va faire son apparition sur ce modèle avec le moteur 2.0 TFSI dans un premier temps. Se revendiquant du programme d'efficience énergétique du constructeur d'Ingolstadt, celle-ci aura pour but d'optimiser la consommation liée à la présence d'une transmission intégrale, naturellement plus gourmande qu'une deux roues motrices à cause des inerties et frottements internes. Pour ce faire, AUDI a choisi de simplement déconnecter cette dernière lorsque le conducteur n'en a pas besoin. Pour faire simple un embrayage très rapide est capable de déconnecter l'arbre arrière en sortie de boîte et de découpler le différentiel de l'essieu arrière dès que les conditions de conduite ne nécessitent pas quatre roues motrices, par beau temps ou ligne droite par exemple. La voiture se comporte alors comme une traction classique : contrairement à une idée répandue sur les allemandes, l'AUDI A4 n'a en effet jamais été une propulsion… L'électronique de la voiture analyse alors en permanence les conditions d'adhérence, le style de conduite et l'environnement proche afin d'anticiper tout besoin de grip supplémentaire et de fermer de nouveau ce couplage en une fraction de seconde. Il ne s'agit pas en effet selon AUDI d'une voiture 4x2 pouvant passer transitoirement en 4x4 mais bien d'une transmission intégrale se désactivant temporairement pour économiser de l'énergie ! Les démarrages se feront ainsi toujours en répartissant la puissance sur les quatre roues… Ce nouveau système pèse quatre kg de moins que le Quattro actuel et permet d'économiser 0,3 l/100km par rapport à une transmission intégrale permanente classique.

Il faudra cependant monter jusqu'au niveau "Design Luxe" pour profiter en série du Virtual Cockpit et son grand écran TFT de 12,3 pouces qui remplace les compteurs derrière le volant, et permet de reprendre les données de navigation en vue 3D immersive et la lecture multimédia. Heureusement, à ce tarif, l'onctueux cuir Milano recouvrira entièrement les sièges et vous disposerez également de la clé mains libres "confort".

Bien sûr l'ensemble des technologies d'aide à la conduite proposées sur la nouvelle gamme A4 sont disponibles en option sur ce modèle, ceci allant du régulateur de vitesse adaptatif avec mode bouchon automatique et suivi des lignes, aux multiples aides et alertes en milieu urbain pour sortir d'une place de parking ou déboiter sans risque. Parmi les aides utiles sur ce véhicule offroad, souvent équipé d'un crochet de remorquage, est l'assistant de manœuvre avec remorque. Celui-ci la stabilise lorsque le véhicule recule en ligne droite, prévient en cas de risque de collision entre la remorque et l'arrière de la voiture, et permet de la diriger dans une direction indiquée par le conducteur grâce à la molette tactile du MMI. Bref une vraie panacée pour qui a déjà tenté de récupérer un créneau mal engagé avec une caravane…

 

Si facile, so chic…

Sur route bitumée, confondre cette Allroad avec sa cousine Avant est assez facile. Dotée du même intérieur, son comportement reste souverain en toutes circonstances malgré un poids en hausse et une garde au sol plus importante entrainant une légère prise de roulis. L'agrément est de haut niveau, surtout avec ce V6 Diesel au couple de tracteur et la boîte DSG très réactive. L'insonorisation est poussée et les suspensions rehaussées ont même plus de débattement pour absorber les chocs et inégalités de la route. AUDI tout comme VOLVO l'ont bien compris : le SUV n'est pas la seule recette pour transporter une famille en tout chemin dans un confort imperturbable, en gardant une voiture alerte et agile.

Là où cette auto se révèle, c'est lorsque s'arrête le ruban de bitume. Nous avons pu faire un peu d'offroad dans les magnifiques et sauvages paysages écossais, sur chemins caillouteux et secs. La conjonction du couple généreux et de la boîte automatique permet de doser efficacement l'adhérence et l'avancée de la voiture, qui ne dispose cependant pas de boîte courte malgré une première apparemment raccourcie, ni de différentiel arrière verrouillable. De plus seule l'A6 Allroad conserve une suspension pneumatique à hauteur variable : cette A4 ne propose qu'une garde au sol fixe de dix-sept centimètres. Le franchissement pur et dur, ce n'est donc pas pour elle, mais elle emmènera sans problème vos VTT en haut de la pente !

Avec son look unique cette Allroad magnifie encore la ligne du break Avant, que nous trouvions déjà la silhouette la plus attirante de la nouvelle gamme A4. Vous pourrez donc craquer juste sur son look plus viril, mais les performances de la belle ne sont pas non plus en reste et en font réellement une bonne à tout faire qui étend significativement le terrain de jeu d'une Avant Quattro "classique". Proposant l'ensemble des dernières technologies AUDI, dont une nouvelle transmission Quattro plus efficiente, on en vient à se demander ce qui peut bien alors rester aux SUVs. Seul hic, comme toujours, la belle ne se donne pas à n'importe qui : l'addition reste salée…

Frédéric JOUSSET

2016-07-01