PEUGEOT 308 GT 1.6 THP

ESPACE SPORTIVE
  • Style
  • Agrément de conduite
  • Moteur et technologie
  • Prix
  • Gadgets

Prix : 31 050 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne – 16 soupapes Essence turbocompresseur Twin Scroll
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 205 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 28.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.25 m
Largeur 1.86 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 1545 kg

Capacités

Coffre de 420 à 1228 dm³
Réservoir 53 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 235 km/h
0 à 100 km/h 7.50 s

Environnement

Emission CO2 130 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.60
Urbaine 7.40
Mixte 5.60
Essai 0.00

LA 308 GT, COMMENT ALLIER SPORT ET CONFORT

La nouvelle PEUGEOT 308 est aujourd’hui la compacte préférée des Français. Depuis son lancement mi-2013, elle a su s’imposer à la fois par son style, son comportement et son niveau de sécurité ; elle a d’ailleurs été élue voiture de l’année en 2014. Toutes versions confondues, cette compacte est vraiment agréable à conduire. Depuis quelques années, PEUGEOT fait revivre les mythiques versions GTi, mais c’est ici une version GT qui se trouve à mi-chemin avec son 1,6 litre de 205 chevaux entre le 1,2 litre de 130 chevaux et le 1,6 litre de 270 chevaux de la GTi. Que vaut cette appellation GT ?

La 308, une excellente compacte

Cette nouvelle PEUGEOT 308 n’a plus rien à voir avec la version précédente, la nouvelle identité donnée par PEUGEOT arrive à nous faire oublier les années plus sombres de la marque. Son style est plus jeune, à la fois simple et dynamique, son comportement routier a encore progressé, la qualité s’est beaucoup améliorée, elle est en gros beaucoup mieux sur tous les points. Pour sa ligne, PEUGEOT a cassé ce que nous avons pu connaître avec les 307 et 308 première génération, en proposant une ligne plus agréable et plus équilibrée. La nouvelle PEUGEOT 308 est la compacte la plus vendue en France, et ce n’est pas pour rien, elle plait. En ce qui concerne l’assemblage des éléments, nous notons aussi une grande amélioration même si certains jeux et certains plastiques ne sont pas très beaux.  

Concernant le poste de pilotage, là encore rien à voir, avec ce poste atypique que l’on retrouve chez sa petite sœur la 208, en particulier avec ce petit volant un peu déroutant mais que l’on prend très vite en mains. De plus, cela permet de rendre les compteurs facilement visibles et rend la position de conduite agréable, avec une bonne vision sur l’ensemble du poste de pilotage. La planche de bord est très épurée avec le strict minimum en termes de boutons, les réglages se font via l’écran tactile de la console centrale. Petit clin d’œil pour les connaisseurs avec ce compteur inversé comme chez une célèbre marque d’un agent secret britannique. La qualité est correcte même si nous pouvons regretter une utilisation de matériaux de façon inégale, comme avec ce tableau de bord molletonné de bonne qualité, en contraste avec la console centrale en plastique dur qui fait un peu cheap. De même l’assemblage n’est pas régulier, même si nous sommes loin de ce que nous avons pu connaître par le passé. En ce qui concerne le comportement routier, la nouvelle 308 de base est déjà remarquable, cette compacte est vraiment bien conçue et la version GT ne va que dans le bon sens en termes d’agrément de conduite.

 

Le style sportif de la GT

Sur cette version GT, d’un point de vue style, il n’y a que très peu de différences avec les autres versions, et il faut un œil averti pour percevoir les changements. Seuls quelques petits détails transparaissent, ce qui permet de garder une ligne assez sobre. Mise à part la calandre qui est légèrement différente avec le lion qui glisse en son centre, un bouclier avant légèrement modifié avec des ouïes sur les côtés et les logos GT assez discrets avec un petit liseré rouge, rien n’est trop perceptible. Les sorties d’échappement carrées de part et d’autre du diffuseur, et surtout ces sublimes jantes Diamant 18 pouces lui donnent subitement un look un peu plus agressif. D’un point de vue technique, on remarque les projecteurs entièrement à LED avec clignotants dynamiques qui s’allument de façon progressive comme sur une voiture haut de gamme. Ces dispositifs donnent à la fois un aspect dynamique et exclusif à cette version. La version GT est aussi disponible en version SW qui garde le même style.

A l’intérieur, la 308 GT propose une sellerie vraiment sympa avec un mélange de cuir et d’Alcantara, accompagné de jolies surpiqures rouges. Les sièges sont très beaux et la banquette arrière n’est pas oubliée car elle utilise les mêmes codes. Nous retrouvons également ces matières et ces surpiqûres sur la garniture des portières et sur le pavillon. Le cuir est aussi présent sur le volant et certaines interfaces. Cet intérieur est d’un excellent goût, sans trop faire transparaitre le côté sport, mis à part un levier de vitesses et un pédalier en aluminium brossé, et quelques plastiques laqués de noir pour donner un coté exclusif.

 

Une version qui ne manque pas de tempérament

Mais c’est surtout côté moteur que cette 308 GT se démarque. Elle cache sous son capot le 1,6 litre THP qui délivre 205 chevaux, accouplé à une boîte de vitesses mécanique à six rapports. Le couple de quasiment 300 Nm tire le train avant de cette traction, sans trop de difficultés. Le moteur est très disponible avec le turbo compresseur. La boîte de vitesses mécanique est agréable et efficace malgré un petit manque de précision sur certains rapports. La 308 peut tout de même réaliser le 0 à 100 km/h en 7,5 secondes. En ce qui concerne la suspension, les ingénieurs ont fait un bon travail en trouvant un excellent compromis : elle est assez ferme mais garde un certain confort. Le châssis est quant à lui très agréable, mais nous restons ici avec une voiture qui se veut multifonctions. On peut très rapidement trouver les limites de la voiture avec en particulier un arrière qui peut se soulager et qui sautille de temps en temps. La hauteur de caisse a été abaissée de quasiment dix millimètres. Cette version GT existe aussi avec un moteur Diesel, désolé si j’en choque plus d’un ! Le 2.0 BlueHDi développe 180 chevaux et est couplé à la boîte automatique EAT6. Il est un peu moins performant, mais consomme sensiblement moins.

Côté freinage, assez mordant et endurant avec ses quatre disques, de diamètre 330 millimètres à l’avant, rien à dire pour une utilisation courante, même dynamique. La direction, malgré le petit volant qui donne la sensation d’être assis dans un kart, est un peu souple pour une voiture dite sport ; nous aurions préféré qu'elle soit un peu plus directe.

Sur cette version GT, il existe un bouton "Sport" qui permet de modifier certains paramètres et, comme le dit PEUGEOT, permet de "transcender les sensations de conduite en jouant sur le plaisir des sens". Les termes de PEUGEOT traduisent bien la réalité, car mis à part une légère modification de la direction et de la sensibilité de l’accélérateur à peine perceptible, rien ne change sur les caractéristiques techniques mêmes du véhicule. Ce mode a la particularité de mettre en condition le conducteur en changeant les couleurs de l’instrumentation qui passent au rouge et surtout en amplifiant le son, ce qui change de suite l'ambiance. Mais nous allons vite nous rendre compte que le son n’est qu’illusion : il n’y a ni ouverture de clapets au niveau de l’échappement, ni même aucune différence à l’extérieur du véhicule. Le son entendu dans l’habitacle est tout simplement numérique, il est émis par les enceintes, qui le rendent cependant réaliste. Ce mode est un peu gadget, il ne fait que donner une sensation de sportivité, et sur le tableau de bord, certains paramètres sont visibles tels que la puissance, les forces d’inertie ou encore la pression dans le turbo.

 

Une voiture polyvalente

La GT se veut avant tout une compacte de tous les jours avec un esprit sportif, elle reprend l’ensemble des agréments de la nouvelle 308 de base avec une touche de sportivité et de dynamisme. En utilisation normale, elle est vraiment agréable et dispose de l’ensemble des équipements classiques que l’on peut retrouver dans la gamme. Cette version ne fait que renforcer certains aspects positifs de la nouvelle 308. La suspension reste très agréable, car même s'il s'agit d'une version sportive, un compromis a été fait en faveur du confort ; on peut faire sans problème de longues distances en famille. En termes d’habitabilité, elle garde les mêmes caractéristiques que la version classique avec une bonne visibilité, sauf à l’arrière, et avec un volume de coffre très correct.

On retrouve l’ensemble des équipements liés au confort et à la sécurité, malheureusement, elle reprend aussi certains petits défauts de la marque, comme l’écran tactile qui fait un peu "low cost" avec une connexion Bluetooth quelque fois un peu capricieuse, ou encore le régulateur de vitesse qui n’est pas des plus agréables. 

Il n’y a pas grand-chose à reprocher à la 308, c'est une excellente voiture. La GT est 3.500 € plus chère que la version 1,2L PureTech 130 GT Line, moins puissante de 75 chevaux, et coûte 6.350 € de moins que la GTi qui délivre 65 chevaux de plus. Elle est donc à mi-chemin d’un point de vue prix et performances. La nouvelle 308 GT est très agréable pour le quotidien avec une jolie finition et un style très sympa, avec en plus un comportement sportif. Mais si vous voulez une vraie sportive, ce n’est pas cette version qu’il faudra choisir. C’est donc une alternative intéressante pour avoir une voiture de style même s’il faut pour cela débourser plus de 30.000 €.

Julien LOPEZ

2016-04-18