VOLVO XC90 D4 Geartronic 8 Inscription Luxe 7 places

ESPACE SUV
  • Elégance & discrétion
  • Confort
  • Assistance à la conduite
  • Sept places & un coffre
  • Encombrement en ville
  • Tarif élitiste

Prix : 72 540 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne double turbo, injection directe Diesel à rampe commune
Cylindrée 1969 cm³
Puissance maxi 190 ch à 4250 tr/min
Couple maxi 40.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.95 m
Largeur 2.01 m
Hauteur 1.78 m

Poids

Total 1867 kg

Capacités

Coffre de 314 à 1868 dm³
Réservoir 56 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 205 km/h
0 à 100 km/h 9.00 s

Environnement

Emission CO2 136 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.00
Urbaine 5.00
Mixte 5.00
Essai 7.00

DIFFICILE DE RESISTER

Onze ans… Non, ce n’est pas l’âge de raison, c’est la durée de vie de l’ancienne génération du XC90. Dans un marché où les modèles sont plutôt remplacés tous les quatre à cinq ans, le XC90 faisait office de vieillard ou de démodé… Mais VOLVO a mis ces onze années à contribution pour peaufiner ce modèle désormais légendaire dans ce segment des SUV à sept places ! Le résultat ne nous a pas déçus et nous vous invitons à partager notre essai de la version haut de gamme "Inscription Luxe" avec la plus "petite" motorisation Diesel, en l’occurrence le D4 accouplé à une boîte automatique à huit rapports. C’est en nombre que nous avons réalisé cet essai pour apprécier véritablement toutes les capacités d’accueil d’une famille de six personnes… 

A la fois nouveau et bien dans la tradition

Comme toujours l’exercice de style consiste pour un constructeur à faire du neuf tout en évoquant le modèle précédent ! A ce petit jeu, VOLVO est reçu avec la mention très bien et avec les félicitations du jury… Au premier coup d’œil on reconnaît aisément les lignes typiques du XC90 (en particulier la poupe) et pourtant il s’agit d’un véhicule entièrement redessiné et qui ne partage plus rien avec l’ancien modèle.

Elégance et sobriété sont les deux termes qui résument le mieux l’impression dégagée par les lignes du XC90. Même si un œil averti sait tout de suite confirmer que le modèle a pris de l’embonpoint avec ses 4,95 mètres, il sait également apprécier le respect des proportions et la finesse du trait… Sans nul doute, le XC90 fait moins "brute" qu’un AUDI Q7 ou un MERCEDES GLE qui sont ses deux principaux concurrents.

Confort absolu

Dès que vous ouvrez la porte, c’est un intérieur clair, sobre et sans fioritures qui vous apparaît dans le plus pur style de la marque. La finition aussi apparaît au premier coup d’œil comme exemplaire avec un joli cuir surpiqué sur le tableau de bord par exemple. Un examen plus approfondi confirme cette première impression. Les plastiques sont d’excellente qualité et aucun détail incongru ne vient entacher ce joli tableau ; du beau travail ! Notre essai confirme aussi que les assemblages sont d’excellente facture car on ne dénote aucun bruit parasite.

Comme vous l’avez compris, le VOLVO XC90 se situe au niveau des meilleurs en termes de confort et d’agrément. Les sièges avant disposent de nombreux réglages avec en particulier un maintien latéral réglable et fort agréable. Dans cette finition haut de gamme, ils disposent bien entendu d’une mémorisation électrique, mais aussi de fonctions de chauffage et de climatisation intégrées, le nec plus ultra pour aborder les voyages en toute décontraction. L’insonorisation a également été travaillée et le silence de fonctionnement associé à une excellente installation radiophonique (Bowers & Wilkins), est particulièrement appréciable sur les longs trajets.

Pour cet essai, nous avions fait le choix de la "petite" motorisation Diesel. Dans sa volonté de réduction des émissions de CO2 et comme de nombreux autres constructeurs, les versions six cylindres disparaissent pour laisser place à des quatre cylindres suralimentés ou des versions hybrides (essence / électrique). Cette motorisation D4 délivre tout de même la bagatelle de 190 chevaux (contre 230 à la version D5).

Même si le XC90 est un véhicule lourd (1.867 kg en version sept places), et que notre essai s’est déroulé en famille avec six personnes à bord, il ne démérite pas et en condition d’utilisation normale, il n’a pas à rougir face à son grand frère plus puissant… Associé à une excellente boîte de vitesses automatique à huit rapports, cette motorisation s’avère suffisante et vous évite, à une époque de grande répression routière, de vous exposer à la tentation d’une vitesse excessive.

Equipement pléthorique

Difficile de décrire tous les équipements dont dispose ce modèle, la finition Inscription Luxe symbolise le haut de gamme et l’équipement de série est déjà très bien fourni. Mais en ajoutant quelques options intéressantes, on entre instantanément dans le monde du luxe et de l’exclusivité… Si certaines options peuvent apparaître comme des gadgets (il y a cependant les amateurs fortunés pour ce genre de détail), d’autres apportent un réel plus dans le domaine sécuritaire en particulier, dans lequel VOLVO excelle depuis de nombreuses années. Citons parmi celles que nous avons pu tester sur notre long trajet mêlant route et autoroute : le régulateur adaptatif de vitesse qui s’adapte en fonction de la vitesse du véhicule qui vous précède, le contrôle de trajectoire qui maintient le véhicule dans sa file, le freinage d’urgence en cas de nécessité, le détecteur d’angle mort matérialisé en cas de besoin sur les rétroviseurs extérieurs, ou bien encore les différentes caméras assurant une vision à 360° et permettant de mieux apprécier dans les manœuvres ce véhicule au gabarit imposant.

Certaines autres options ou équipements sont plus discutables à notre avis comme l’affichage tête haute (la concurrence dispose de meilleurs arguments sur le sujet) qui n’amène pas un plus considérable par rapport à un combiné d’instrumentation totalement personnalisable et à l’affichage très clair.

Il est à noter que l’ensemble de toutes ces options ou équipements sont paramétrables à partir d’une grande tablette (au format Ipad et disposée verticalement au centre du tableau de bord), tactile de surcroît. Autant vous l’avouer tout de suite, bien que féru de technologie, il m’a fallu un certain temps pour balayer l’ensemble des choix possibles et des différentes configurations. Même si au global, tout cela est très bien conçu et, de fait, fort intuitif, il conviendra lors de la livraison du véhicule de passer un moment pour tout découvrir et certains compléments de formation seront sûrement nécessaires, faute de quoi, toute l’étendue des réglages ne sera pas exploitée, ce qui serait dommage.

De ce fait, et c’est plutôt une bonne surprise, le tableau de bord est relativement "dépouillé" au bon sens du terme et un minimum de commandes subsiste… Il faut juste tenir à proximité le magnifique petit chiffon antistatique permettant de nettoyer les affreuses traces de doigts qui se déposent rapidement, mais tout utilisateur de tablette personnelle ne sera pas dépaysé !

Nouvelle référence ?

Le VOLVO XC90 se pose sans conteste comme une nouvelle référence dans ce marché des SUV familiaux et disposant de sept places. Il place la barre très haut et semble avoir trouvé un excellent équilibre entre habitabilité et encombrement, même si les parkings ou les petites rues ne sont pas son domaine de prédilection. Dans cette version D4, il s’en sort finalement bien même si la consommation est très loin des valeurs normalisées, à une époque où rouler vite est vraiment dépassé… L’écart de prix entre la version D4 (190 ch) et la version D5 (230 ch) permettant de s’offrir une ou deux options intéressantes.

Pour les acheteurs sensibles à l’écologie, sachez que VOLVO propose également une version hybride ne dégageant que 48 g de CO2 grâce à l’adjonction d’une motorisation électrique très performante… Par contre, ne lui parlez pas d’économie car à finition équivalente, il faudra débourser 89.430 € pour s’offrir la belle, rédhibitoire pour nous.

Ce tarif élitiste est le seul point qui écorne le beau tableau d’ensemble. Rassurez-vous, la concurrence directe n’est pas mieux lotie en termes de prix, au contraire… Mais cela reste quand même une somme conséquente à débourser (le prix de la première version débute à 50.600 € en version cinq places Kinetic).

Au-delà de ces considérations bassement matérielles, le VOLVO XC90 sait marier à merveille élégance et discrétion malgré ses mensurations généreuses, et c’est peut-être là son plus bel atout, en tout cas il a su séduire sans conteste l’ensemble des membres de la famille durant cet essai, ce qui n’est pas forcément chose aisée !

Fabrice DUMAS

2016-09-03