VOLVO V90 D5 G8 Inscription

ESPACE BREAK
  • Ambiance & élégance intérieures
  • Fière allure
  • Silence de fonctionnement
  • Tarif élitiste
  • Options nombreuses

Prix : 74 700 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne double turbo – 16 soupapes Turbo Diesel, injection directe, rampe commune
Cylindrée 1969 cm³
Puissance maxi 235 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 48.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.94 m
Largeur 1.88 m
Hauteur 1.48 m

Poids

Total 1817 kg

Capacités

Coffre de 560 à 1526 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 240 km/h
0 à 100 km/h 7.20 s

Environnement

Emission CO2 169 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.50
Urbaine 5.70
Mixte 4.90
Essai 5.90

UNE VERITABLE INVITATION AU VOYAGE

Le break, au même titre que la Sécurité avec un grand S, c’est une tradition chez VOLVO. Par contre, avec l’arrivée du nouveau V90, le changement de cap est très clair. Il est bien loin le temps du break carré qui faisait la joie des antiquaires par sa robustesse et sa capacité de chargement, VOLVO nous propose désormais une ligne beaucoup plus classique et charmeuse qui s’attaque directement au marché des véhicules premium dominé par les marques allemandes…

Une ligne classique mais charmeuse

Il ne faut pas un œil de spécialiste pour identifier que le V90 est une VOLVO. Sa grande calandre rectangulaire ornée du bandeau VOLVO et ses phares intégrant le marteau de Thor sont reconnaissables entre mille et rappelle l’autre modèle récemment renouvelé qu’est le XC90. Par ses proportions également le V90 s’y rapporte et ce n’est pas un hasard puisque les deux véhicules partagent la même plateforme ! Long de 4,94 mètres, le break V90 en impose mais n’en dégage pas moins un charme certain qui fait mouche, d’autant que notre modèle d’essai était équipé de jantes de diamètre vingt pouces, qui lui confèrent une stature supplémentaire.

Une ambiance intérieure sublime

S’il fallait décerner un prix du plus bel intérieur automobile et du plus fonctionnel à la fois, je pense que la marque VOLVO serait primée ! Déjà remarqué sur le XC90, celui du V90 s’inscrit dans la même lignée et surtout avec le même bonheur pour les passagers.

Cette ambiance est avant tout créée par le relatif dépouillement de la console de bord lié à la tablette centrale tactile qui permet de piloter toutes les fonctions et réglages du véhicule, ou presque. De ce fait, il ne subsiste sur la planche de bord que quelques rares boutons de commande et cela laisse donc la part belle au magnifique cuir omniprésent ou aux incrustations en bois. C’est superbement fini et parfaitement ajusté ! Du très beau travail qui concourt à l’ambiance très zen que dégage cet habitacle.

Toujours au top de la sécurité

Fidèle à sa réputation, la V90 dispose de tous les dispositifs qui vous rendront la route plus facile. Aux côtés du régulateur de vitesse adaptatif (jusqu’à l’arrêt ce qui est très appréciable dans les bouchons), de l’alerte de changement de file, de la détection des angles morts, VOLVO propose également un système de détection d’obstacle (piétons, voitures, animaux) permettant de déclencher un freinage d’urgence et ce, de jour comme de nuit ! Cela ne nuit en rien à la vigilance du conducteur mais renforce encore le domaine sécuritaire et surtout diminue la fatigue globale liée à la conduite.

Une nouvelle victime du "downsizing"

Mais quel est ce nom barbare de "downsizing" ? C’est simplement la traduction du fait que poussés par les nouvelles normes environnementales, les constructeurs sont petit à petit en train de réduire la cylindrée de leur moteur et que les nobles six cylindres se font désormais rares et sont souvent remplacés par des quatre cylindres turbocompressés ! VOLVO n’échappe pas à la règle et notre véhicule, développant tout de même 235 chevaux et dénommé D5, n’est pourtant équipé "que" d’un quatre cylindres Diesel à injection directe et double turbo ! Si la sonorité de l’ensemble est un peu moins noble et même un peu rugueuse à l’oreille, les performances sont quand même au rendez-vous avec un 0 à 100 km/h parcouru en 7,2 secondes et des reprises qui feraient bien des envieux, même chez certaines sportives.

En tout état de cause, cette motorisation, associée à une boîte de vitesses automatique à huit rapports, sied très bien au véhicule, même en pleine charge et on reste même surpris qu’il ne s’agisse en fait que d’un petit deux litres comme on dit dans le jargon !

Nous avons également apprécié l’insonorisation du véhicule et le côté rugueux du moteur ne transparait pas dans un habitacle qui a fait l’objet de toutes les attentions. Seuls quelques bruits aérodynamiques liés au rétroviseur finissent par filtrer quelque peu.

Notre véhicule d’essai disposait de surcroît du système permettant de choisir différents modes de conduite… On peut ainsi évoluer de la position Confort qui porte bien son nom et pour laquelle les rapports de boîte s'enchaînent en douceur, la suspension est plus souple et la direction plus douce, vers la position Sport qui permet une conduite plus affirmée, en passant par le mode Individual où vous personnalisez à votre goût tous ces paramètres de conduite.

Conduite apaisante mais budget conséquent

Face à cette panoplie d’équipements et de réglages, c’est finalement en mode Confort que nous avons réalisé la majorité de notre essai, car globalement, la "zénitude" dégagée par le véhicule aspire à une conduite souple et plus coulée qu’à l’habitude pour le plus grand plaisir de votre permis de conduire dont le nombre de points sera moins mis en danger !

Il n’y a guère que le tarif qui finalement est en mesure de calmer les ardeurs de nombreux d’entre nous, car il vous faut débourser quelques 75.000 € pour accéder à ce plaisir de conduite… Et même si le premier modèle débute à 43.600 €, l’addition peut rapidement grimper avec les différentes motorisations, boîte de vitesses ou autres options ! C’est finalement son seul défaut !

Toujours fidèle à sa politique produit, VOLVO propose également une toute nouvelle version « Cross Country » au look baroudeur, capable de sortir des sentiers battus mais affichant toujours sa classe naturelle. Son tarif débute à 53.550 €.

Comme vous l’aurez compris, ce break VOLVO nous a particulièrement séduits ! Il est de certaines voitures comme celle-là où, comme essayeur parfois faussement blasé, vous vous surprenez à devoir la retourner à son propriétaire et vous commencez à chercher quels sont les défauts que vous pourriez lui trouver pour rédiger l’article sur son essai. Le V90 fait sans nul doute partie de cette toute petite population, et ce n’est pas le fruit du hasard mais celui d’un magnifique travail de la marque qui petit à petit renouvelle sa gamme et la bonifie… Nous attendons d’ailleurs avec impatience, la prochaine nouveauté que constituera son modèle vedette : le XC60, mais il nous faudra encore patienter un peu car il est annoncé pour l’été 2017 avec une première présentation au prochain salon de Genève.

Fabrice DUMAS

2016-11-02