OPEL Mokka X Elite

ESPACE Crossover
  • Ligne aguicheuse
  • Ensemble moteur transmission automatique
  • Confort global d’utilisation
  • Filtration de la direction
  • Train arrière un peu trop joueur en conduite soutenue
  • Amortissement assez ferme sur mauvais revêtement

Prix : 26 100 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Injection essence multipoints turbo
Cylindrée 1364 cm³
Puissance maxi 140 ch à 4900 tr/min
Couple maxi 20.40 mkg à 1850.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.28 m
Largeur 1.85 m
Hauteur 1.66 m

Poids

Total 1409 kg

Capacités

Coffre de 356 à 1372 dm³
Réservoir 53 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 191 km/h
0 à 100 km/h 10.70 s

Environnement

Emission CO2 144 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.10
Urbaine 8.20
Mixte 6.20
Essai 7.90

LIFTING REUSSI

Apparu en 2013, ce n’est certes pas le plus répandu sur nos routes mais ce rajeunissement risque bien de changer la donne. Courant 2016, OPEL a revu tout en douceur son Mokka qui était déjà plutôt attirant dans son ancienne robe. Désormais dénommé Mokka X, il devient alors carrément craquant avec sa ligne dynamique particulièrement avec cette couleur Ambre qui rehausse bien son côté baroudeur. 

Ses cibles

Véhicules à vocation familiale et bien dans l’air du temps, les SUV envahissent nos routes. Aussi à l’aise en ville que sur autoroute, ils peuvent même à la demande satisfaire vos envies champêtres. Pour cela, ils peuvent être livrés en version 4x4 mais attention ils ne deviendront pas pour autant les maîtres du franchissement. A ce petit jeu, en 2016, c’est le RENAULT Captur, talonné par le PEUGEOT 2008, qui s’impose sur ce segment comme le leader des ventes françaises mais, depuis son lifting, l’OPEL Mokka X pourrait bien venir jouer les trouble-fêtes. En effet, situé en taille entre un PEUGEOT 2008 et un NISSAN Qashqai (le leader européen), au moment de choisir, il pourrait bien trouver vos faveurs.

Côté extérieur

OPEL a soigné le remodelage. Les vitres arrière sont surteintées (à partir de la version Innovation). Le Mokka X est posé sur de belles jantes de dix-huit pouces (dix-neuf possibles en option). Je le trouve plutôt bien proportionné avec une ceinture de bas de caisse prolongée sur les pare-chocs avant et arrière. Son côté baroudeur est bien souligné par les deux faux sabots, les petits élargisseurs d’ailes et les barres de toit.

Sur la face avant, le nouveau design du bouclier, de la calandre et des feux lui donne ce regard de braise, bien aidé par la nouvelle signature visuelle des feux de jour. Quant à la face arrière, la subtile retouche du bouclier et des feux participe à l’harmonieuse fluidité de l’ensemble. Pour les teintes, OPEL a su jouer la carte de la gaité, qu’elles soient opaques, spéciales, métallisées ou nacrées. Vous devriez trouver la couleur la mieux appropriée pour rendre ce petit SUV encore plus "fun". Pour ma part j’apprécie particulièrement notre modèle d’essai qui est parfaitement habillé dans cette magnifique robe Ambre.  

Vie à bord

Dès que vous ouvrez la porte, vous êtes accueillis dans un univers de cuir surpiqué, d’éléments de mobilier laqués, de touches d’aluminium et de chrome savamment orchestrés dans l’habitacle. Il faut certainement prendre particulièrement soin de certains plastiques durs pouvant être exposés aux rayures en tous genres mais l’ensemble est d’un bon niveau. Une bonne position de conduite est rapidement obtenue à l’aide d’un réglage en hauteur et en profondeur du volant, ainsi qu’un réglage électrique des sièges en hauteur et en appui lombaire. Pour les plus frileux ou pour affronter les grands froids, ils sont aussi chauffants. Dans cette version, le grand écran tactile de huit pouces avec GPS et caméra de recul est parfaitement intégré dans le tableau de bord. Merci aux designers d’OPEL de ne pas s’être laissés tenter par le tout tactile et je trouve cette mixité boutons/écran tactile subtilement dosée. Pour les longs trajets, vous êtes secondés par le régulateur ou le limiteur de vitesse, et pour votre sécurité vous pouvez compter sur le système d’alerte de franchissement de ligne et de risque de collision. Par contre, lors des longs trajets, seul le conducteur peut profiter d’un accoudoir central.

Côté connexion et audio, les smartphones sont pris en charge en Bluetooth. Les deux prises USB, mais aussi auxiliaire, sont logées dans le vide poche du tableau de bord. Le système audio de base, qui est piloté à partir de l’écran tactile et des commandes au volant, est déjà de bonne facture. Il peut certainement suffire au plus grand nombre, mais si vous préférez opter pour le système audio BOSE 6 HP bien plus performant, vous devrez faire quelques concessions comme une roue de secours de type galette ou l'impossibilité de passer au GPL.

Les passagers arrière sont confortablement installés, l’espace aux genoux est plutôt bon, les grands gabarits n’ont pas l’appréhension d’affronter les longs trajets et la garde au toit n’est pas non plus un problème. Chacun a droit à son appui-tête, mais même si la banquette arrière est prévue pour trois adultes c’est à deux que vous voyagerez vraiment à votre aise. La relative fermeté des suspensions sur mauvais revêtement est le seul petit écueil pouvant venir noircir le tableau.

Pour ce qui est du coffre, ce n’est pas le plus grand avec ses 356 dm3, mais il se situe dans la moyenne de la catégorie. Vous bénéficiez même d’un vide-poche bien pratique pour empêcher les petits objets de se promener à leur guise au gré de la circulation. Le seuil du plancher, placé assez haut, facilite le chargement des bagages. Afin d’assouvir vos envies de déménagement, une fois rabattue, la banquette arrière en 1/3 2/3 laisse libre un beau volume de 1.372 dm3 bien plat. Si vous avez opté pour l’option roue de secours, elle est accessible avec ses équipements par le coffre.

 Les équipements et options

Déjà bien pourvu dans sa version de base, avec entre autre les boucliers peints, la climatisation manuelle, l’allumage automatique des feux, le régulateur et limiteur de vitesse et bien d’autres, la liste des équipements et des options varie en fonction des quatre niveaux : Edition, Innovation, Color Edition et Elite, notre modèle d’essai. Pour celui-ci, en plus des équipements déjà cités, vous pourrez opter entre autre, pour la transmission 4x4 (2.000 €), la peinture métallisée (600 €), la roue de secours (120 €), les phares à LED AFL (1.250 €), le système Opel Eye (550 €), le système audio Bose 6 HP avec caisson de basse et amplificateur (600 €), le système FLEXFIX un porte vélo pour trois bicyclettes intégré dans le bouclier arrière (900 €), le toit ouvrant électrique inclinable et coulissant (750 €) ou encore les jantes alliage dix-neuf pouces (500 €).

Notre modèle d’essai était équipé de l’option Opel Eye, système de gestion de l’ensemble des alertes d’aide à la conduite, un vrai plus en matière de sécurité et d’aide aux manœuvres. L’option phares à LED AFL permet de produire une lumière blanche adaptative en fonction des conditions de conduite en modifiant l’intensité et la forme des faisceaux, très pratique pour circuler en campagne. Certes la facture grimpe vite mais avec un tarif final de 28.620 €, le Mokka X s’affiche alors au même niveau que ses concurrents.

Un petit point à noter, si la boîte automatique de notre modèle d’essai est très agréable à l’usage, il faut quand même débourser 1.260 € de malus écologique à comparer aux 473 € de la même version en boîte manuelle.   

Dynamique

Il est maintenant temps de prendre le volant. Le petit 1,4 litre accouplé à la boîte automatique à six vitesses, distille à la demande ses 140 chevaux bien aidés par son turbo. En ville, l’ensemble est très agréable à utiliser et le gabarit contenu lui permet d’affronter facilement les affres de la circulation. La direction douce dans ces conditions estompe complètement les 1.394 kg de l’engin. Bien installé en hauteur dans les sièges ergonomiques, la visibilité est globalement bonne même si les montants de pare-brise peuvent parfois demander une certaine habitude.

Campé sur ses belles jantes de dix-huit pouces, le Mokka malmène un peu plus ses occupants lorsque le revêtement se dégrade, les suspensions devenant plutôt sèches tout en filtrant correctement les irrégularités. Mais qu’en est-il alors avec l’option dix-neuf pouces ? Les relances sont franches et le 1,4 Turbo sait maîtriser ses vocalises. Sur autoroute, la boîte est toujours aussi agréable et le moteur répond toujours présent aux sollicitations ; nous avalons sans nous en rendre compte 300 kilomètres en profitant, confortablement installés, du système audio et de ses connectivités. Les soixante derniers kilomètres ont débuté par un parcours en lacets, la première moitié réalisée au rythme d’une ballade bucolique au beau milieu des forêts creusoises. Lorsque l’on augmente le rythme, c’est le moment de profiter du mode manuel de la boîte, qui n’est peut-être pas la plus rapide, mais qui est suffisamment joueuse pour rendre l’ensemble beaucoup plus dynamique. Le freinage au vu de la presque 1,4 tonne à ralentir est franc, sans pour autant vous coller au pare-brise. Même si on aurait aimé un peu moins de filtration de la part de la direction ainsi que, plus de rigueur du train arrière, l’ensemble est toujours sécurisant. C’est avec le sourire aux lèvres que nous arrivons au terme de ce voyage de 400 kilomètres, un réel plaisir de circuler à bord de ce SUV parfaitement positionné pour rivaliser avec les meilleurs.

Un X qui change tout. Plus que le lifting réussi, c’est bien au niveau des motorisations toutes redéfinies depuis le lancement de 2013 que le plaisir de conduire est distillé. Polyvalent, le Mokka X est une voiture sûre, apte à emmener toute votre famille dans un confort et une sécurité bien dans les canons du moment. L’OPEL est capable de procurer du plaisir à son conducteur, à condition de ne pas l’emmener au-delà de certaines limites, bien éloignées des règles en vigueur sur nos routes.

Eric OGUEY

2017-04-27