RENAULT Espace Initiale Paris Energy TCe 200 EDC

ESPACE Monospace
  • Comportement routier
  • Confort, insonorisation
  • Consommation maitrisée
  • Modularité
  • Taille du coffre
  • Reprises
  • Volume de chargement en baisse

Prix : 47 400 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres -16 soupapes essence turbo injection directe Traction – BVA7 (EDC)
Cylindrée 1618 cm³
Puissance maxi 200 ch à 5750 tr/min
Couple maxi 26.51 mkg à 2500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.86 m
Largeur 1.89 m
Hauteur 1.68 m

Poids

Total 1609 kg

Capacités

Coffre de 247 à 2035 dm³
Réservoir 58 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 211 km/h
0 à 100 km/h 8.60 s

Environnement

Emission CO2 140 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.30
Urbaine 7.80
Mixte 6.20
Essai 7.80

LE PLAISIR DES SENS SE TROUVE A L’INTERIEUR

La silhouette du grand monospace RENAULT disparait pour un profil plus à la mode : le crossover. En effet, la cinquième génération d’Espace change radicalement de priorité, en misant sur un design plus dynamique au profit de l'esthétique. L’avenir nous confirmera si ce choix est judicieux.

Un nouveau style

Tout en conservant la longueur de l’ancien Grand Espace, l’Espace V affine ses courbes avec une ceinture de caisse rehaussée, sa surface vitrée latérale revue à la baisse, ses passages de roues plus affirmés. La version Initiale Paris essayée, qui troque pour l’occasion le sigle Espace pour Initiale sur le hayon, représente le sommet de la gamme RENAULT en matière de bien-être à bord et met en avant sa teinte exclusive, le noir Améthyste métallisé, aux reflets violets. Elle bénéficie également de jantes de dix-neuf pouces au design spécifique. Au final, l’Espace V parait plus glamour que ses concurrents FORD Galaxy ou VOLKSWAGEN Sharan qui ont conservé un look de grands monospaces.

Un confort personnalisé en classe affaire

Le RENAULT Espace a toujours été un modèle de référence pour son aménagement intérieur. La nouvelle génération fait honneur à ses ainées et mieux encore dans la qualité perçue, le changement est alors radical, on prend plaisir à parcourir du regard cet habitacle très zen. Tablette tactile verticale de 8,7 pouces, levier de vitesses à signature spécifique avec la boîte automatique EDC qui va de pair avec la console centrale flottante, la référence en la matière, VOLVO, n’est plus très loin. Sous cette console centrale, RENAULT a prévu un espace de rangement pour deux petites bouteilles d’eau et une prise 12 volts. L’accès à cet espace de rangement est assez délicat car il demande au conducteur ou au passager un peu de souplesse du bras. La boîte à gants s’ouvre à la façon d’un tiroir, et on prendra soin de bien reculer ses genoux avant d’appuyer sur le bouton d’impulsion au risque de bloquer le dispositif d’ouverture.

Dans cette version Initiale Paris, le tableau de bord est gainé façon cuir avec des surpiqures. La sellerie cuir Nappa pleine fleur Camaïeu livrée de série est très qualitative et confortable. Elle fait honneur à ce haut de gamme. La sensation au toucher du cuir est très agréable. L’environnement à bord est très épuré, les fonctions principales du système R-Link 2 sont regroupées sur la tablette tactile centrale. Il va falloir prendre du temps et aussi de l’habitude pour apprivoiser toutes les fonctionnalités. Pour satisfaire notre appétit visuel, RENAULT a introduit pour la première fois dans l’habitacle de l’Espace une ambiance lumineuse personnalisable à l’aide des sources de lumière diffusées autour de la console centrale et sur les montants intérieurs. Quel que soit le niveau de finition, l’Espace V facture en option les deux places supplémentaires en troisième rangée (1.500 €). La modularité intérieure se manipule très facilement à l’aide d’une seule pression sur un bouton depuis le compartiment à bagages ou depuis le poste de conduite à travers la tablette tactile, les sièges arrière se déploient ou se replient suivant la demande de l’utilisateur. A noter que lorsque la troisième rangée de sièges est rabattue, on peut reculer les trois sièges individuels du milieu pour libérer suffisamment d’espace aux jambes jusqu’à obtenir un environnement digne d’une limousine. Néanmoins, on regrette que ces dossiers ne puissent pas être réglés en inclinaison.

Plaisir de conduite avec le Multi-Sense

Sur la route, l’Espace s'adapte à toutes les configurations de routes grâce au système Multi-Sense qui gère les paramètres préprogrammés du châssis et du moteur : la réponse du moteur, les lois de passage de la boîte automatique (EDC), l’amortissement piloté et enfin le système 4Control (quatre roues directrices). Ce dernier inauguré sur la Laguna permet à l’Espace de braquer comme une Clio et surtout permet au train arrière de suivre fidèlement la trajectoire imprimée par l’avant. Au final, on peut augmenter de façon sensible la vitesse de passage en courbe. Sur la version Initiale, le système 4Control est livré de série et pour les autres versions, il est facturé à 1.400 €.

Le conducteur peut à loisir choisir, suivant son humeur du jour, parmi les cinq modes de conduite (Eco, Confort, Neutre, Sport et Perso) proposés par le système Multi-Sense. Pour ma part, après avoir longuement testé les différents modes de conduite, je déconseille vivement aux futurs propriétaires de choisir le mode Eco qui n’est pas du tout approprié à la conduite en ville où le manque de réactivité se fait sentir, ce qui peut être dangereux lorsque l’on veut s’insérer dans le flux de circulation au niveau des ronds-points. Le mode Confort ne plaira pas à tout le monde, car il donne l’impression d’un effet de pompage comme avec la suspension hydraulique des CITROËN DS des années 50. Le mode de conduite le plus judicieux est un compromis entre le mode Sport et le mode Confort. Pour cela, on optera le mode Neutre ou, mieux encore, le mode Perso avec lequel le conducteur peut programmer ses propres paramètres de gestion du moteur, les réglages de l’amortissement piloté et les passages de vitesses de la boîte EDC. Un bon point aux ingénieurs de RENAULT d’avoir associé les différents modes de conduite à une ambiance lumineuse spécifique, cela ajoute une touche de "zénitude" dans cet environnement de confort ou le sentiment du bien-être devient une réalité.

L’Espace est proposé avec trois motorisations dont deux pour la version Diesel (Energy dCi 130 et dCi 160) et une version essence (Energy TCe 200) qui est d’ailleurs le modèle à l’essai. Ce moteur essence est dérivé du moteur turbo à injection directe de RENAULT SPORT qui équipe déjà la Clio RS. Même avec une baisse de poids de l’ordre de 250 kg par rapport à la version précédente, la masse de l’Espace V (1.659 kg) étouffe les 260 Nm que développe le moteur 1,6 litre de 200 chevaux. Celui-ci ne peut malheureusement pas rivaliser avec la concurrence comme avec les 350 Nm du 2.0 TSI du VW Sharan. Mais le RENAULT se rattrape par un taux d’émission de 140 grammes de CO2 au lieu des 168 grammes du VW. La faiblesse du couple moteur se fait sentir et donne le sentiment de mollesse en reprises. Grâce à un étagement parfait des sept rapports de la boîte EDC, le moteur procure des accélérations plus vives (0 à 100 km/h en 8,6 s) que son homologue à moteur Diesel de 160 chevaux  (0 à 100 km/h en 9,9 s) pourtant plus coupleux (380 Nm à 1.750 tr/mn). Là où l’Espace V marque des points face à la concurrence, c’est sur la vivacité de son châssis obtenu par l’association du 4Control et de l’amortissement piloté. Au final, on a l’impression de conduire une citadine maniable et confortable.

La nouvelle génération d’Espace tourne la page et devient un crossover. RENAULT a donc décidé de revisiter l’ancien Espace où le terme monospace ne séduit plus les acheteurs, une mutation motivée par un nouveau design plus aérodynamique au détriment de l’habitabilité. Si la gamme débute à 36.000 €, l’Espace TCE 200 EDC7 réclame 39.600 € avec la finition Zen et 43.400 € pour la finition Intens. Pour cette version Initiale Paris, il faut compter un budget conséquent de 47.400 €. Mais à ce tarif, la dotation de série est riche : pack 4Control, système hifi Bose, jantes en alliages de dix-neuf pouces, et enfin la sellerie cuir Nappa pleine fleur.

Jean-Pierre LO-HIVE

2017-04-25