RENAULT Captur 2017 (1.5 dCi 110)

ESPACE SUV
  • Finition améliorée
  • Design affiné
  • Habitabilité, coffre modulable
  • Confort, insonorisation
  • Tarifs en hausse
  • Consommation du 1.2 TCe 120
  • Prix du 1.5 dCi 110
  • Version Life peu équipée

Prix : de 17 100 € à 28 500 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 8 soupapes Turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1461 cm³
Puissance maxi 110 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 26.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.12 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.57 m

Poids

Total 1205 kg

Capacités

Coffre de 377 à 1235 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 180 km/h
0 à 100 km/h 11.40 s

Environnement

Emission CO2 98 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.60
Urbaine 4.00
Mixte 3.70
Essai 5.10

UN BEAU MAQUILLAGE

Le crossover de RENAULT qui tenait le haut de l'affiche en termes de ventes dans le segment B depuis sa commercialisation en 2013, a été dépassé au premier trimestre 2017 par le PEUGEOT 2008 restylé en 2016. Pour retrouver sa couronne et accentuer l'air de famille avec les autres modèles de la marque, RENAULT a modernisé le style de son petit crossover et a profité de l'occasion pour en améliorer la qualité perçue, principale critique adressée au Captur. Une nouvelle version plus haut de gamme, Initiale Paris, est désormais proposée.

Design affiné

La ligne du Captur étant un de ses atouts, les designers se sont appliqués sur l'apparence de la face avant en reprenant les codes esthétiques en vigueur sur les récentes réalisations de la marque. La ressemblance avec le nouveau Scénic est frappante. La calandre sous le losange a été élargie et elle est surmontée par un jonc chromé se prolongeant dans les phares. Le bouclier a également été remanié, les feux de jour à LED sont maintenant disposés en "C" et le ski de protection a été modifié. Noir grainé sur les versions Life et Zen, il est teinté en gris alu sur Intens et en gris plus foncé avec une forme spécifique sur Initiale Paris. A l'arrière, les feux ont été retouchés et intègrent désormais des LED. Rien de bouleversant, mais il faut reconnaître que ces touches affinent le Captur. Le RENAULT se caractérise aussi par sa carrosserie bicolore en option ou de série. De nouvelles teintes font leur apparition, Orange Atacama, Bleu Océan, Brun Cappuccino et Noir Améthyste aux reflets violets, exclusif à la version Initiale Paris. Les options peintures sont tarifées de 230 € à 940 €.

 

Qualité améliorée

A sa sortie, en 2013, l'habitacle du Captur avait surpris par sa présentation moderne mais déçu par sa finition imparfaite. Un effort a été réalisé sur les versions 2017 sur lesquelles de nombreux plastiques durs et peu agréables au toucher ont été remplacés par des revêtements souples et plus valorisants, tout au moins sur les finitions Intens et Initiale Paris essayées. Les inserts en plastique brillant sur le volant, chauds l'été et froids l'hiver, ont également disparu. Si les matériaux ont changé, l'aménagement des espaces de rangement n'a pas évolué et on dispose toujours de plusieurs bacs et vide-poches, notamment le grand tiroir de onze litres face au passager avant.

 

De la place et du coffre

Compte tenu de l'encombrement réduit du Captur (4,12 m x 1,78 m), l'habitabilité est satisfaisante pour quatre adultes de taille moyenne qui bénéficient par ailleurs d'un coffre de 377 litres pour leurs bagages. Pour un départ en vacances on peut avancer la banquette arrière jusqu'à seize centimètres portant le volume du coffre à 455 litres, mais les places arrière ne peuvent être utilisées dans ce cas que par des enfants de petite taille. Le coffre dispose d'un faux-plancher permettant d'obtenir une surface plane lorsque l'on rabat les dossiers de la banquette, fractionnables en 40/60. Dossiers arrière complètement rabattus, on arrive à embarquer jusqu'à 1.235 litres.

 

Nombreuses versions

Pas moins de dix-sept versions sont affichées au catalogue pour la France en combinant quatre motorisations (deux à essence 0.9 TCe 90, 1.2 TCe 120 et deux Diesel 1.5 dCi 90, 1.5 dCi 110) et quatre niveaux d'équipement (Life, Zen, Intens et la nouvelle finition haut de gamme Initiale Paris). Les TCe 90 et dCi 90 reçoivent une boîte manuelle à cinq vitesses (BVM5), les TCe 120 et dCi 110 une BVM6 et les TCe 120 et dCi 90 (sauf Life) sont disponibles avec la boîte automatique à double embrayage EDC6 (+1.500 €).

Malgré un prix déjà élevé, TCe 90 17.100 € et dCi 90 19.600 €, des équipements maintenant jugés nécessaires sont en option sur ces versions Life, telles que la climatisation manuelle (1.000 €) ou la radio (350 €) alors que cette dernière était présente de série en 2013... Par ailleurs la présentation extérieure est terne : absence d'inserts chromés en bas de portes, rétroviseurs et skis de protection en plastique noir grainé et pas d'option bicolore. C'est un peu triste. Sur Life on trouve quand même des vitres avant et arrière électriques, un limiteur/régulateur de vitesse, une carte électronique (ouverture/fermeture des ouvrants et démarrage sans clé) permettant un réglage du volant en hauteur et en profondeur et le siège conducteur est également réglable en hauteur.

Pour 1.900 € supplémentaires, la présentation Zen est plus avenante et l'équipement plus fourni apporte, entre autres, la climatisation manuelle, les jantes alliage de seize pouces, l'écran multimédia tactile sept pouces avec radio MP3, Bluetooth®, prises USB et jack, commandes sur volant. Ce niveau Zen permet par le biais des options et des packs de personnaliser son Captur et donne accès à la motorisation TCe 120 (19.900 € en BVM6 et 21.400 € en EDC6).

Intens (Zen + 2.100 €) donne droit au Media Nav Evolution (système multimédia avec écran tactile sept pouces, navigation Nav&Go, Bluetooth®, info trafic, prises USB et jack), à la climatisation régulée, à l'allumage automatique des phares et des essuie-glaces, à la sellerie mixte similicuir/tissu Gris Chiné, au pédalier aluminium, au volant en cuir, au système d'ouverture par carte avec fonction mains-libres… Pour l'extérieur, la présentation s'enrichit des jantes alliage de dix-sept pouces diamantées, de la peinture bi-ton, d'une bande chromée sur le hayon et d'une moustache de calandre avant, également chromée, des skis avant et arrière gris, des vitres arrière surteintées. Au niveau mécanique, on accède au 1.5 dCi 110 (24.800 €) que l'on ne peut malheureusement pas associer à la boîte EDC6. De nombreux packs et options sont disponibles, notamment un toit vitré apportant beaucoup de clarté à l'habitacle.

Enfin, la nouvelle version Initiale Paris propose un équipement complet uniquement avec les deux motorisations de pointe TCe 120 (25.400 € en BVM6, 26.900 € en EDC6) et dCi 110 (28.200 € en BVM6). A l'intérieur on dispose d'une sellerie et d'un volant en cuir Nappa, de la planche de bord et des habillages des contre-portes façon cuir avec surpiqures, du système multimédia R-Link Evolution avec AndroidAuto, cartographie Europe, système audio Bose. Les clignotants sont à LED à défilement et les jantes et les skis de protection sont spécifiques. Pour la conduite, l'Initiale Paris est équipé du système Easy Park Assist de stationnement automatique en créneau, en bataille ou en épis, avec caméra de recul et radars avant, arrière et latéraux. Les rétroviseurs sont équipés de détecteurs d'angle mort, mais il n'y a pas de système de freinage automatique d'urgence.

 

Polyvalente ville/route

Nous avons pris en mains autour de Copenhague au Danemark deux versions haut de gamme du Captur restylé, un Captur Initiale Paris, Blanc Nacré toit Noir Etoilé, motorisé par le Diesel dCi 110 et un autre avec la motorisation essence TCe 120 finition Intens en Orange Atacama toit Noir Etoilé, les deux avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports. On trouve facilement une position de conduite agréable, un peu en hauteur, permettant une bonne visibilité. On apprécie également la bonne ergonomie, toutes les commandes sont accessibles du bout des doigts, de même pour l'écran tactile surplombant les touches et molettes de la climatisation.

Le Captur dCi 110 est très à l'aise en circulation urbaine grâce à son moteur Diesel souple et énergique dès les bas régimes, sa direction bien assistée, ses freins progressifs et ses dimensions contenues facilitant les manœuvres de stationnement, surtout avec la version Initiale Paris disposant du système Easy Park Assist. La bonne insonorisation étouffe bien le bruit du Diesel et le Start/Stop réactif l'arrête et le redémarre promptement. En sortant de la zone urbaine de Copenhague, assez étendue, le Captur dCi 110 n'a pas eu à forcer son talent sur les routes de la campagne danoise, plates, droites, bien revêtues et limitées à 80. On a quand même osé quelques dépassements permettant d'apprécier les bonnes reprises, tourné vivement autour des ronds-points pour s'assurer de la bonne tenue de route et fait une petite pointe de vitesse sur un bout d'autoroute pour apprécier l'insonorisation. Tout va bien, ce Captur est apte aux grandes étapes. Sur ce parcours facile, la consommation a tout juste dépassé les cinq litres aux cent kilomètres.

L'après-midi, après une visite à la Petite Sirène, nous avons pris le volant du Captur 1.2 TCe fort de 120 chevaux au régime modéré de 4.900 tr/mn et d'un couple de 205 Nm à 2.000 tr/mn. La conduite en ville est encore plus fluide qu'avec le dCi 110, le moteur quatre cylindres est encore plus discret mais beaucoup moins sobre et guère démonstratif en ce qui concerne les performances. Au terme d'un trajet certes un peu pénalisé par une circulation plus dense, le TCe 120 a absorbé 7,4 l/100 km de sans-plomb soit 2,3 l/100 km de plus que le Diesel. Malgré cela, compte tenu des 2.800 € de différence entre ces deux motorisations, il faudra rouler longtemps pour amortir le surcoût du très cher dCi 110. Ceux qui roulent beaucoup et qui acceptent de moindres performances peuvent choisir le dCi 90, les 1.600 € supplémentaires par rapport au TCe 120 seront alors assez vite amortis et les 220 Nm du couple de ce moteur lui garantissent malgré tout une souplesse appréciable et des performances encore acceptables. Enfin, ceux qui se cantonnent à des trajets urbains ou périurbains peuvent se satisfaire du trois cylindres essence TCe 90 mais devront être patients les jours de départ en vacances, les 140 Nm à 2.250 tr/mn du couple ayant fort à faire avec les 1.671 kg de la voiture chargée à bloc.

Avec ces versions restylées gommant le principal défaut du Captur, une finition critiquable et critiquée, RENAULT dispose d'un petit crossover ayant les atouts nécessaires pour se maintenir en tête des ventes dans sa catégorie. Les qualités fondamentales sont là, confort et habitabilité, design affiné et finition améliorée, agrément et sécurité de conduite, mais le Captur fait quand même apprécier ses qualités aux prix fort, particulièrement en Diesel. Quant aux versions essence, le 0.9 TCe 90 pourrait être un peu plus musclé et le TCe 120 un peu plus sobre.

Daniel DECHENE

2017-05-16