CITROEN C3 Aircross BlueHDi 120 Shine BVM6

ESPACE CITADINE
  • Design extérieur et intérieur
  • Modularité et habitabilité
  • Confort
  • Consommation motorisation essence
  • Quelques plastiques durs
  • Rapports de boîte trop longs

Prix : 23 950 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 8 soupapes Turbo Diesel injection directe haute pression
Cylindrée 1560 cm³
Puissance maxi 120 ch à 3500 tr/min
Couple maxi 31.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.15 m
Largeur 1.82 m
Hauteur 1.64 m

Poids

Total 1233 kg

Capacités

Coffre de 410 à 1289 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 183 km/h
0 à 100 km/h 9.80 s

Environnement

Emission CO2 107 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.80
Urbaine 4.70
Mixte 4.10
Essai 0.00

CITROËN PUR JUS

Présenté lors du dernier salon de Francfort, le nouveau CITROËN C3 Aircross vient combler un vide sur le segment très tendance du crossover urbain. Premier SUV conçu entièrement par la marque, il constitue une pierre importante dans le renouvellement de l'offre du constructeur, et sera appuyé fin 2018 par le C5 Aircross. Alors que la clientèle n'a que l'embarras du choix, il était important de sortir du lot en intégrant la génétique maison, synonyme de personnalité et de confort. Nous avons été invités à tester son caractère sur les routes de Corse pour ce galop d'essai.

Bouille craquante !

En abandonnant la dénomination de Picasso au profit de celle d'Aircross, CITROËN a choisi de délaisser le segment des monospaces urbains pour proposer un SUV dans l'air du temps, dérivé de la mignonne C3. Il en conserve l'allure générale, en lui greffant les attributs destinés à exprimer la virilité du véhicule. Les feux à double étage, la large calandre chromée sont présents, exprimant la signature actuelle de la marque aux Chevrons. Par contre, par rapport à la C3, les cotes ont évolué pour accentuer la stature de ce mini baroudeur qui montera plus souvent les trottoirs des villes qu'il ne franchira des ornières. Sa taille de 4,15 mètres l'inscrit au cœur de la concurrence, notamment des PEUGEOT 2008 et RENAULT Captur dont les ventes cartonnent, et sa hauteur de 1,64 mètre lui permet de dominer la route.

Les codes stylistiques typiquement SUV sont bien au rendez-vous : grandes roues de seize ou dix-sept pouces, garde au sol surélevée et sabots de protection avant et arrière, bas de caisse et passages de roues en plastique foncé, barres de toit,… Rien n'a été oublié, et les vitres de custode avec effet "persiennes" jouent l'originalité ! Très tendance, il propose 90 combinaisons extérieures qui permettent à chacun de s'offrir "son" modèle, jouant avec les couleurs de caisse, de toit, d'accessoires tels que les coques de rétroviseurs et en choisissant parmi cinq ambiances intérieures, celle qui lui convient le mieux.

Avec ses rondeurs expressives, le C3 Aircross se démarque de la concurrence. Affaire de goût, certes, mais il dégage une sympathie qui le rend immédiatement familier. Son gabarit et ses volumes laissent entrevoir un modèle taillé non seulement pour la ville, mais aussi pour permettre à une petite famille de voyager confortablement. Ouvrons la porte et vérifions.

Intérieur modulable

"SUV dehors, monospace dedans." C'est ainsi que les concepteurs du C3 Aircross nous ont résumé le cahier des charges qui a été le leur lors de la genèse du véhicule. De fait, l'habitabilité intérieure est tout à fait convaincante : grande hauteur sous pavillon et place aux jambes suffisante pour les passagers arrière. Le volume de coffre de 410 litres est extensible à 520 à l'aide d'une banquette arrière 40/60 rabattable, coulissante sur quinze centimètres et disposant d'un dossier inclinable. La mise en tablette du siège passager avant dégage une longueur disponible de 2,40 mètres. Le volume de chargement passe à 1.289 litres avec la banquette arrière rabattue… Au niveau modularité, le petit nouveau s'est indéniablement inspiré de son aîné, le C3 Picasso.

Les sièges sont larges et confortables, la sellerie grise est égayée par des rappels rouges, mais nous notons l'absence de soutien lombaire, y compris dans les finitions les plus huppées. Avec sa planche de bord bicolore noir/rouge proposant des aérateurs au design original, son "plumier" caoutchouté qui fait face au passager et qui permet de vider ses poches, on retrouve à l'intérieur une convivialité à l'unisson avec celle qui se dégage de sa silhouette. Les rangements sont nombreux : outre le plumier, nous trouvons de vastes bacs de portières, des aumônières au dos des sièges, une boîte à gants et un logement pour smartphone au pied de la console permettant le rechargement par induction. La finition est soignée, l'assemblage de bonne facture. Seuls subsistent des plastiques durs sur le dessus et la partie basse du tableau de bord, ainsi que sur les contre-portes. Dommage ! L'ergonomie classique des commandes n'appelle pas de commentaire, le combiné d'instrumentation étant repris de la C3.

Motorisations sans surprise

Pour animer son petit SUV, CITROËN a pioché dans la banque de moteurs du groupe PSA qui bénéficient des dernières technologies destinées à maîtriser consommation et émissions polluantes. Trois versions du bloc essence Puretech équipent le C3 Aircross : une version atmosphérique en entrée de gamme développant 82 chevaux, et deux turbocompressées développant 110 et 130 chevaux (cette dernière version sera disponible prochainement). Deux Diesel BlueHDi d'une puissance de 100 et 120 chevaux complètent l'offre moteurs du SUV. Seul le Puretech 110 chevaux peut être équipé en boîte manuelle ou automatique EAT6, les autres versions étant dotées de boîtes manuelles à cinq ou six rapports.

Compétitif

Avec 90 combinaisons extérieures, cinq ambiances intérieures, les motorisations essence et Diesel, l'ensemble croisé aux trois niveaux de finition en vogue chez CITROËN, la palette est large sans même parler des options et packs proposés par la marque ni de la gamme business.

Pour aller à l'essentiel, le niveau de finition Live d'entrée en gamme propose l'allumage automatique des feux, la condamnation centralisée et lève-vitres avant électriques, la détection de sous gonflage et des aides à la conduite telles que l'alerte de franchissement de ligne AFIL, la reconnaissance des panneaux de vitesse et recommandation ainsi que le régulateur-limiteur de vitesse. En finition Live et équipé du Puretech 82 chevaux, le C3 Aircross d'entrée de gamme est commercialisé au prix de 15.950 €. Il en coûtera 18.950 € équipé du BlueHDi 100.

Le niveau intermédiaire Feel intègre les barres de toit, une tablette tactile sept pouces avec radio connectée, la climatisation manuelle, les feux diurnes à LED et les sabots de protection avant et arrière. Ce cœur de gamme est proposé sur toutes les motorisations à l'exception du futur Puretech 130, dans une fourchette établie entre 17.750 € pour le 82 chevaux et 21.950 € en version BlueHDi 120 chevaux.

Enfin, la finition Shine permet de bénéficier d'une aide au stationnement arrière, d'une banquette coulissante, de la navigation, de roues de dix-sept pouces, de rétroviseurs rabattables électriquement, de vitres arrière surteintées et de la climatisation automatique. Ce niveau supérieur de finition est indisponible avec la motorisation Puretech 82 chevaux. En boîte manuelle, la gamme de prix s'établit entre 21.250 € avec le Puretech 110 chevaux, et 23.950 € pour le Diesel 120. La boîte automatique EAT6 est disponible sur le Puretech 110 contre un supplément de 1.500 €.

Pour compléter ces équipements, la marque propose un ensemble de packs permettant de monter en gamme ou de bénéficier des aides à la conduite du moment telles que l'affichage tête haute, l'avertisseur d'angle mort, l'assistance au stationnement automatisé, l'accès et démarrage mains libres, le freinage automatique d'urgence, la commutation automatique des feux de route et autre caméra de recul. Nombre d'entre elles vantées par la marque restent en option, y compris pour la finition Shine, la plus huppée, et certaines ne sont pas accessibles dans les finitions Live et Feel. Stratégie marketing oblige ! A la décharge de CITROËN, le C3 Aircross se situe dans une fourchette de prix favorable par rapport à la concurrence hexagonale, à motorisation et équipements équivalents. De même, le prix des packs proposés en option est relativement contenu.

Notons enfin la possibilité de disposer en finition Shine pour 850 € tout de même, d'un magnifique toit ouvrant panoramique de près d'un mètre le long qui ajoute à la luminosité du véhicule. Dans un autre domaine, l'option Grip Control associée au contrôle de vitesse en descente renforce, pour 300 €, les capacités tout chemin du C3 Aircross en le dotant d'un antipatinage perfectionné pouvant se révéler utile dans des conditions difficiles ou terrains glissants.

Action !

Deux motorisations ont été mises à notre disposition sur les routes de l'Ile de Beauté : le Diesel 120 chevaux en boîte manuelle six rapports et le Puretech 110 accouplé à la boîte automatique EAT6. Construit sur la plateforme utilisée par le PEUGEOT 2008, gourou incontesté en termes de mix confort/tenue de route des SUV urbains, le C3 Aircross ne nous a pas déçus. Dans les deux équipages, le dynamisme est présent tout en ménageant un niveau de confort qui démontre le savoir-faire du constructeur en la matière. Malgré une garde au sol rehaussée, la voiture filtre les inégalités du revêtement sans souplesse excessive ni prise de roulis gênante dans les virages. Le C3 Aircross est réactif, avec un freinage facile à doser et un train avant précis. Une qualité à relativiser lorsque le véhicule est équipé de l'option Grip Control qui implique un équipement en pneumatiques M+S au guidage moins abouti. Revers de la médaille, en conduite dynamique, les sièges de notre véhicule montrent leurs limites en termes de maintien latéral, malgré leur largeur appréciable et leur confort général.

Nous avons d'abord essayé le petit bloc essence 1,2 litre turbo de 110 chevaux associé à la boîte automatique EAT6, un duo réputé efficient en ville comme sur parcours routier. De fait, il s'avère vif et séduisant en particulier sur les trois ou quatre premiers rapports, les plus sollicités en parcours montagneux. Pour bénéficier de suffisamment de frein moteur sur ces routes accidentées, nous avons quelquefois utilisé la commande manuelle de la boîte de vitesses, faute d'un rétrogradage spontané et suffisant. La portion de voie rapide utilisée en sortant d'Ajaccio a permis de percevoir la longueur des rapports supérieurs de boîte pénalisant les reprises et accélérations sur les faux plats rencontrés. Globalement, sur ce parcours sinueux comportant de fortes déclivités, notre ordinateur de bord a indiqué une consommation moyenne de 8,3 litres susceptible d'être réduite avec une conduite plus typée père de famille.

Notre C3 Aircross étant équipé de l'option Grip Control et Hill Assist Descent, nous avons pu tester ses aptitudes sur le chemin reliant la route côtière à la réserve de Saparella jouxtant la mer, soit une pente moyenne de 20% environ. Tout d'abord, même secoué dans les ornières de la piste, le confort des suspensions ne s'est pas démenti. Le contrôle de vitesse en descente s'est lui aussi révélé efficient permettant à notre véhicule de ne pas dépasser la limite fixée par le conducteur avec l'accélérateur. Conforté par sa garde au sol de 17,5 centimètres, ce SUV peut donc se permettre quelques escapades tout chemin et en sortir la tête haute.

Equipé du BlueHDi de 120 chevaux, le C3 Aircross bénéficie d'un couple supérieur de près de 50% à celui du Puretech 110 (300 Nm à 1.750 tr/mn vs 205 Nm à 1.500 tr/mn) sans pour autant être pénalisé par son poids, trente kilos les séparant. Les accélérations et relances en souplesse sont satisfaisantes malgré une boîte six rapports au maniement aisé, mais typée "économie". Lors de l'essai réalisé sur les routes (toujours sinueuses !) de l'arrière-pays, le confort s'est révélé tout aussi plaisant avec une sonorité contenue même lors des montées dans les tours parfois nécessaires. Avec une consommation de 6,4 litres mesurée par l'ordinateur de bord, presque deux litres de moins que la motorisation essence, cette version fera réfléchir les gros rouleurs qui devront tout de même s'acquitter d'un supplément de 2.700 € par rapport au Puretech 110 à transmission et finition équivalente.

Si CITROËN a pris son temps pour investir le marché des SUV, il le fait avec beaucoup d'intelligence en tirant profit de son expérience acquise sur le marché des monospaces. La fraîcheur du style, le confort, l'habitabilité et modularité du C3 Aircross en font un crossover urbain particulièrement désirable qui sera sans aucun doute bien accueilli par le public. Cerise sur le gâteau, la politique tarifaire pratiquée par le constructeur est attractive…

Bruno ROUMEGOUX

2017-10-16