SEAT Ibiza 5e génération

ESPACE Citadine
  • Qualités dynamiques
  • Equipement et finition
  • Agrément moteur
  • Pas de poignée de maintien passager
  • Boîte accrocheuse sur le modèle 150 ch
  • Réservoir de 40 l

Prix : de 13 860 € à 22 290 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Traction - BVM6 - Turbo injection directe essence
Cylindrée 999 cm³
Puissance maxi 115 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 20.40 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.06 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.44 m

Poids

Total 1140 kg

Capacités

Coffre de 0 à 355 dm³
Réservoir 40 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 195 km/h
0 à 100 km/h 9.30 s

Environnement

Emission CO2 108 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.10
Urbaine 5.80
Mixte 4.70
Essai 6.80

L'IBERE IS COMING

Le groupe VW est composé de marques aussi diverses et connues que VOLKSWAGEN, AUDI ou SKODA. Cependant, c’est la "Sociedad Española de Automóviles de Turismo" créée en 1951 et rachetée en 1986 qui est actuellement la quatrième marque du groupe en termes de volume avec un de ses modèles emblématiques, la SEAT Ibiza. L’Ibiza a vu le jour en 1984 et s’est écoulée à 5,4 millions d’exemplaires. Pour la mise sur le marché de la cinquième génération, le constructeur ibère nous a invités sur les routes de Balagne pour découvrir le caractère énergique de son nouveau modèle avec différentes versions couvrant une bonne partie de la gamme des moteurs à essence. Comme si ce n’était pas suffisant, nous avons eu droit à un essai "SEAT Se Compare" durant lequel nous avions également à disposition plusieurs de ses concurrentes directes. Un beau défi pour une marque qui reste un challenger sur le segment des citadines.

Une grande famille

Si les lignes du précédent modèle étaient un peu tombantes, il n’en est rien de celui-ci qui affiche des lignes très tendues avec une belle signature lumineuse. Le dessin de la carrosserie est à la fois anguleux et travaillé avec une impression de dynamisme quel que soit le niveau de finition. Ce nouveau design a d'ailleurs été récompensé par le Red Dot Award : Product Design 2017. Plusieurs couleurs sont disponibles, des classiques blanc Candy et gris Urbain jusqu’à l’énergique rouge Désir en passant par l’audacieux Cappuccino. Une palette simple mais efficace pour cette carrosserie disponible uniquement en cinq portes. En effet, exit la trois portes et le break ST qui ne représentaient qu’un faible volume de vente.

C’est la marque espagnole qui, avec l’Ibiza, inaugure la nouvelle plateforme MQB A0 qui sera partagée avec les futures vedettes du groupe telles que la VOLKSWAGEN Polo, l’AUDI A1 ou la SKODA Fabia. Cette marque de confiance concrétise l’importance que SEAT a prise dans le groupe et sa progression en France et en Europe. Cette nouvelle plateforme permet d’augmenter notablement le volume à bord et la sensation d’espace aux places avant et de manière moins flagrante aux places arrière. Cela se traduit également par un coffre de 355 dm3, qui permet de ranger facilement cinq bagages cabine, ce qui en fait un des plus grands de sa catégorie.

Elle a tout d’une grande

Elle emprunte à ses aînées des équipements dignes des berlines tels que le régulateur de vitesse adaptatif, le "Front Assist" avec freinage d’urgence et détection de piétons… mais également des équipements adaptés à nos nouveaux modes de vie tels que la technologie Full Link avec Apple CarPlay®, Android Auto® et MirrorLink®, le Keyless access, le rechargement par induction avec une zone adaptée à n’importe quelle taille de téléphone, des prises USB, un système audio Beatsaudio, une caméra de recul, et surtout un grand écran tactile qui permet de paramétrer l’ensemble de la voiture. Côté confort, le pack rangement (tiroir sous le siège avant gauche) avec accoudoir central est vraiment très pratique, même si l'accoudoir peut être gênant pour le passage des vitesses. Certains de ces équipements sont en option en fonction du niveau de finition choisi, mais il est dorénavant possible de doter son véhicule d’équipements souvent réservés à des modèles de la gamme supérieure.

Finitions

Comme nous l’évoquions précédemment, l’équipement est à la hauteur des berlines de niveau supérieur, mais la finition n'est pas non plus en reste. En effet, les assemblages sont particulièrement soignés et la qualité des matériaux utilisés est flatteuse. Que ce soit les tissus ou les garnitures plastiques, le toucher est très agréable et la sensation de qualité est présente à tous les niveaux. Les rangements sont disponibles et bien placés et on trouve facilement ses marques. L'ajustage de la carrosserie est également digne des nouvelles productions, jusqu'aux soudures de l'encadrement du hayon qui sont quasiment invisibles. Au final, il se dégage une sensation de qualité renforcée par la place à bord qui fait que l'on peut se croire dans un modèle de gamme supérieure.

Motorisations disponibles

Nous avions à notre disposition plusieurs versions de la gamme des moteurs à essence avec trois puissances différentes, les moteurs trois cylindres de 95 et 115 chevaux et le moteur quatre cylindres de 150 chevaux. Les quatre niveaux d’équipements étaient disponibles : le niveau d'entrée de gamme Référence, le niveau Style un peu mieux équipé, le niveau Xcellence bien plus cossu et le sportif FR. Les modèles sont disponibles en boîte manuelle à cinq ou six rapports en fonction des motorisations, seule la boîte automatique DSG7 n’était pas représentée, elle ne sera disponible qu'avec la version 115 chevaux. Lors de la mise sur le marché, des motorisations Diesel seront également disponibles avec deux puissances basées sur le 1.6 TDI  : 80 et 95 chevaux.

Le juge de paix

Si SEAT nous a conduits en Corse pour essayer l'Ibiza, ce n'est pas que pour la beauté des paysages. En effet, ce n'est pas là que nous allons trouver des autoroutes, bien au contraire car les routes corses ne sont réputées, ni pour ménager les conducteurs, ni les véhicules et c'est bien évidemment ce que nous allons vérifier. Pour cela, le road-book concocté par l'équipe SEAT nous a permis à la fois de découvrir la nature corse et les routes sinueuses de la côte et de l'arrière-pays.

Le comportement routier de l'Ibiza est donc mis à rude épreuve sur ces routes et pourtant, elle s'en sort haut la main. Quel que soit le niveau de finition, la tenue de route est totalement sécurisante. La direction très précise permet de positionner la voiture dans les virages avec énormément de facilité. Le freinage est endurant et efficace et heureusement sur ces routes parfois très étroites d'où peuvent surgir vaches, cochons ou rochers. Le confort global est très satisfaisant et le maintien des sièges est vraiment le bienvenu. Bien évidemment, sur ces petites routes, c'est la FR qui s'en sort le mieux avec le SEAT Dual Drive qui permet d'adapter le comportement du véhicule au profil de la route. Le réglage le plus sportif diminue énormément le roulis dans les virages et colle vraiment la voiture à la route quel que soit le revêtement. Ce sera un vrai jouet dans les mains de certains.

Au cœur de l'ibère

Les différentes motorisations testées sont vraiment intéressantes. Le petit trois cylindres de 95 chevaux permet d'emmener de façon efficace notre véhicule sur les routes sinueuses en ayant suffisamment de ressource pour ne pas rester sur sa faim. Il est idéal en ville et s'adapte facilement à l'autoroute mais atteint vite ses limites en reprise si l'on est un peu chargé. Le 115 chevaux, bien que de même cylindrée, est beaucoup plus nerveux, la boîte à six rapports est très agréable et l'ensemble est très homogène. Le 150 chevaux est basé sur un quatre cylindres un peu plus lourd mais dont la puissance est beaucoup plus présente avec un étagement de boîte efficace. Malheureusement, celle-ci accroche un peu entre la seconde et la troisième mais rien de bien méchant. Le caractère sportif du moteur permet de bien exploiter le châssis. Vivement le modèle Cupra pour en découvrir tout le potentiel. Seule la taille du réservoir de quarante litres limite un peu le rayon d'action, en particulier avec une conduite agressive. Sans l'avoir testé, le 75 chevaux sera probablement un peu limité pour un usage polyvalent mais s'adaptera idéalement à un usage citadin.

Tout choix est un compromis

Comme nous avons pu le voir durant cet essai, cette nouvelle SEAT Ibiza est un véhicule très homogène avec de très bonnes qualités routières, un comportement sûr et prévenant, un équipement digne d’une berline et une habitabilité qui permet d’en faire une vraie voiture polyvalente. Malheureusement, lors de l’achat d’un véhicule, même si, comme nous, on peut essayer différents modèles, on n’en achète généralement qu’un seul. C’est donc à ce moment-là que tout est une question de compromis. C'est justement le compromis que nous allons rechercher et dans ce cas, le moteur de 115 chevaux est parfait. Côté finition, le choix entre une version FR plus sportive et une finition Xcellence plus bourgeoise, se fera probablement plus sur critère esthétique car, grâce aux différents packs d'équipements, le niveau final peut être équivalent. Cependant, pour un usage quotidien, la version Xcellence avec la très bonne boîte automatique DSG7 est, à nos yeux, le choix optimal. Quel sera le vôtre ?

Cette cinquième génération de SEAT Ibiza est une vraie bonne surprise ! En effet, les routes corses ont permis d’appréhender le potentiel de ce nouveau modèle et de se rendre compte que l’époque où SEAT assemblait des FIAT sous licence est bien révolue. Nous avons affaire là à une très bonne citadine, très bien équipée et qui risque de tenir la dragée haute à ses concurrentes déjà bien installées. Le plus gros challenge pour SEAT est maintenant de vous faire essayer une Ibiza car à partir du moment où vous en aurez pris le volant, nul doute que, comme nous, vous serez sous le charme de la belle ibère.

Michel SANTONI

2017-11-13