VOLKSWAGEN Golf GTI Performance 5 portes

ESPACE Compacte
  • Conduite agréable
  • Qualité de fabrication
  • Tarif un peu élevé
  • Difficile de garder ses points

Prix : 37 550 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Traction - BVM6 - Injection directe et indirecte, turbo essence
Cylindrée 1984 cm³
Puissance maxi 245 ch à 4700 tr/min
Couple maxi 37.70 mkg à 1600.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.26 m
Largeur 1.79 m
Hauteur 1.49 m

Poids

Total 1334 kg

Capacités

Coffre de 380 à 1270 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 250 km/h
0 à 100 km/h 6.20 s

Environnement

Emission CO2 150 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.40
Urbaine 8.70
Mixte 6.60
Essai 8.90

UNE GAMME REVUE

La version essayée ici est le modèle "unifié" de la VOLKSWAGEN Golf GTI qui ne possède désormais qu’une version "Performance" avec ou sans DSG

La gamme Golf est coiffée par la version "R" qui se distingue par une puissance supérieure de 310 chevaux et une transmission intégrale, la GTI se place juste après. Extérieurement, la voiture est sobre, les signes distinctifs de cette version sont les sigles GTI apposés sur la malle et sur les ailes, la double sortie d’échappement, le liséré rouge sur la calandre et les jantes et, pour les plus observateurs, les étriers de frein rouge siglés GTI. Le modèle essayé arbore une teinte "rouge Tornado", et diverses options dont le "Park Drive Assist", et des jantes de dix-huit pouces qui font monter le tarif de la voiture aux alentours de 43.000 €.

 Souvenirs, souvenirs…

L’ambiance à bord de cette VOLKSWAGEN Golf rappelle la GTI originelle de 1976 avec la balle de golf en guise de pommeau de levier de vitesses et le tissu à motif écossais des sièges. La finition est d’un très bon niveau, comme d’habitude.

Les aides à la conduite sont toutes là et n’ont pas grand-chose à voir avec un autoradio de 1976 : on trouve le GPS, un menu configurable pour l’affichage au tableau de bord et toute la connectivité nécessaire pour s’interfacer avec un smartphone. Un port USB est disponible sur la console et permet de connecter un équipement compatible. A noter que l’accès à cette prise requiert une certaine adresse.

Le démarrage s’effectue avec une clef sans contact. J’ai dû faire face à une désynchronisation, pour y remédier, il suffit d’approcher la clef de la droite de la colonne de direction (il y a un petit symbole assez discret). Les manœuvres sont facilitées par un système de détection d’obstacles et par une caméra de recul qui renvoie l’image sur la console centrale. Côté confort, la voiture est équipée d’une climatisation automatique.

Toutes les données de conduite sont affichées sur un écran très lisible. Les tachymètre ou compte-tours mécaniques à aiguille sont de l’histoire ancienne. Pour la vitesse, les graduations sont marquées par pas de 5 km/h sous 60 km/h et par pas de 10 km/h juste au-delà. Cela peut être trompeur notamment en ville et à l’approche de radar où l’on peut rouler à 55 km/h en pensant être à 50 km/h. Un moyen de ne pas se faire piéger est d’utiliser l’affichage digital de la vitesse directement paramétrable par les commandes sur le volant, ou de faire attention aux traits rouges sur le tachymètre qui reprennent les limitations de vitesse courantes. En outre, la voiture est capable de lire les panneaux de limitation et renvoie l’information sur le combiné. Elle est également équipée d’un système "Start and Stop".

Pour la monte pneumatique, on a affaire à des dix-huit pouces en 225/40. En cas de crevaison, il faut utiliser le kit fourni avec la voiture, l’option roue de secours n’est pas disponible dans cette taille. Ceux qui tiennent à la roue de secours devront rester en dix-sept pouces. Le confort de suspension est bon, c’est ferme sans être sec, ça reste confortable donc, y compris lorsqu’il faut négocier un "gendarme couché". En virage, la voiture ne prend pratiquement pas de roulis et la motricité est excellente, en tout cas sur sol sec. Je n’ai pas noté de remontées de couple dans la direction lors de fortes accélérations et ai apprécié la direction précise sans zone de floue. Le freinage est mordant et puissant, largement suffisant en usage routier. La sonorité du moteur est présente lors de fortes accélérations sans que cela ne soit gênant, le reste du temps la voiture est silencieuse. Le turbo est inaudible et le temps de réponse inexistant. Les reprises sont logiquement d’un très bon niveau quel que soit le terrain. Une pression sur l’accélérateur suffit à s’extraire du trafic. Les 38 mkg sont bien là et si l’on n’y prend pas garde, des vitesses largement prohibées seront atteintes en quelques secondes. Il reste cependant parfaitement possible d’évoluer en souplesse : le moteur sait faire patte de velours. Le guidage de la boîte est bon, les rapports se verrouillent sans difficulté. La commande d’embrayage s’actionne aisément que ce soit au niveau de la course ou de l’effort. 

C’est donc une excellente GT qui permettra de faire des longs trajets sans fatigue avec des capacités de reprises et d’accélération notables. Le régulateur de vitesse peut être utilisé avec profit sur de longs trajets pour éviter des "pénalités administratives". Il est possible de choisir la configuration moteur, soit pour rouler économique ou plus dynamique. Un mode automatique existe qui évite de s’embêter à choisir ! Côté consommation, j’ai fait un honnête 8,9 l/100 km sur l’ensemble de l’essai qui incluait quelques embouteillages parisiens. La conduite a été respectueuse des limitations en vigueur avec quelques accélérations. C’est un score très correct compte tenu de la puissance de la voiture.

Ceux qui envisagent un achat à court terme peuvent prendre en compte l’augmentation du malus écologique qui passera, en 2018, à 2.300 € au lieu de 1.373 € actuellement. Le modèle équipé de la boîte DSG est plus sobre (144 g/km) ce qui promettra une économie de 810 € sur ce poste en 2018, ce qui finalement revient à payer 50 % du système DSG. Il faut noter que la concurrence propose, pour un tarif similaire, des modèles un peu plus puissants, mais, à ce niveau de puissance, cela est-il utile ? 

La Golf GTI "Performance" est une excellente voiture, bien construite, confortable et capable d’offrir un niveau élevé de performances tout en conservant la polyvalence que l’on est en droit d’attendre d’une compacte moderne.

Didier ROGER

2017-11-13