PEUGEOT 308 GTi 1,6L THP 270 S&S BVM6

ESPACE SPORTIVE
  • Moteur
  • Comportement routier
  • Esthétique
  • Consommation et taille du réservoir
  • Places arrière
  • Equipement limité même en option

Prix : 38 700 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Traction - BVM 6 -Turbo Haute Pression injection directe essence
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 270 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 33.00 mkg à 1900.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.25 m
Largeur 1.86 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 1205 kg

Capacités

Coffre de 420 à 1228 dm³
Réservoir 53 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 250 km/h
0 à 100 km/h 6.00 s

Environnement

Emission CO2 139 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.90
Urbaine 8.10
Mixte 6.00
Essai 9.40

LE REVEIL DU FELIN

Pendant quelques années, le constructeur sochalien a produit des sportives relativement aseptisées telles que la 306 S16 ou la 307 Féline. Ces véhicules, bien loin de l’histoire sportive de PEUGEOT ne rendaient pas hommage à leur glorieuse ancêtre qu’était la 309 GTi 16. Avec l’arrivée de la PEUGEOT 308, la dénomination GTi fait enfin son retour en 2011 sur les berlines compactes de Sochaux. Le moteur 1,6L THP de 200 chevaux redonne alors un peu de ses lettres de noblesse aux sportives du Lion mais sans être au niveau de ses concurrentes de l'époque.

C’est finalement avec la Phase II de la 308, une première pour PEUGEOT qui, pour la première fois, conserve un nom identique pour deux modèles différents, que le Lion va enfin se réveiller et que les 270 chevaux vont finalement rugir de plaisir. Cet essai de la nouvelle version de la 308 GTi by PEUGEOT SPORT va nous permettre d'évaluer les capacités sportives de cette berline.

Une berline familiale

La PEUGEOT 308 Phase II est apparue en 2013 avec deux carrosseries, une berline à cinq portes et un break SW. Elle est restylée en 2017 avec en particulier une nouvelle face avant et une gamme de moteurs revue afin de préparer le passage à la nouvelle norme de dépollution Euro 6.c. Une nouvelle boîte automatique à huit rapports est également disponible. De nouveaux équipements de sécurité et de confort font leur apparition, permettant ainsi à la 308 de rejoindre ses concurrentes. L’ensemble de la gamme est coiffé par les 308 GT et GTi qui contribuent à renforcer la sportivité du modèle.

Ainsi, la 308 GTi qui a été biberonnée par le département compétition de la marque, se voit adosser à son patronyme la mention "by PEUGEOT SPORT", ce qui est un gage de sportivité quand on connait le passé sportif de la marque et particulièrement en rallye.

Sportive mais discrète

Lors de la récupération du véhicule, quoi de plus normal que de voir arriver deux 308 GTi bicolores, une Bleu Magnetic / Noir Perla Nera et une Rouge Ultimate / Noir Perla Nera. Les deux versions sont attirantes et restent relativement "discrètes". Discrète, le mot est bien choisi quand on regarde une 308 GTi par rapport à ses concurrentes. Pas d'aileron démesuré, pas d'ailes exagérément gonflées, seules quelques touches de sportivité sont présentes telle la double sortie d'échappements ronde héritée du modèle précédent ou les jantes de dix-neuf pouces "Carbon 19". Les peintures "coupe franche", typiques des nouvelles sportives PEUGEOT, sont finalement la touche de sportivité la plus visible de la sochalienne.

Au final, les évolutions esthétiques de ce restyling sont mineures. A l'arrière, rien n'a vraiment changé et il est impossible de voir la différence avec sa devancière. En revanche, le profil a évolué au niveau du capot, il est moins plongeant, impression confirmée en voyant le véhicule de face. Bien que les phares n'aient pas évolué esthétiquement, l'avant a été totalement redessiné avec une calandre plus haute, cohérente des derniers SUV de la marque, mais avec ici un damier noir laqué et un lettrage de calandre PEUGEOT rouge.

Le bouclier avant est ainsi totalement modifié avec des lignes verticales qui partent de l'encoche de chaque phare et séparent le bas du bouclier en trois. Il n'y a pas de phares antibrouillard comme sur les autres versions, ils sont remplacés par deux grosses prises d'air permettant de refroidir les freins à quatre pistons rouges siglés PEUGEOT SPORT. Pour finir, le jonc inférieur du bouclier est rouge ce qui met en valeur la calandre intégralement noire. Indéniablement, la nouvelle face avant possède beaucoup de caractère.

Le cœur du félin

Bien que l'esthétique ait évolué, il n'en est malheureusement pas de même pour le moteur qui reste identique à celui du millésime précédent alors que certains espéraient au moins 290 chevaux. Les 270 chevaux sont donc toujours bien présents même si la puissance est un peu plus faible que celle de ses concurrentes qui se rapprochent, voire dépassent les 300 chevaux. Bien évidemment, si l'on parle uniquement de chiffres, la PEUGEOT 308 est un peu en retrait mais c'est aussi sur le plaisir de conduire que se juge une auto.

Cockpit sportif

A l'intérieur, le Peugeot i-Cockpit® composé du volant compact, du combiné tête haute et de la tablette tactile permettant de gérer l'ensemble des différentes commandes du véhicule sont présents. Les spécificités de la version GTi sont parsemées dans l'habitacle. Un pommeau de levier de vitesses aluminium et rouge spécifique, un marquage rouge sur le volant identique à ce que l'on trouve sur les véhicules de compétition, des plaques métalliques badgées GTi sont les éléments les plus visibles. Mais le plus bel élément reste les sièges baquets en TEP et Alcantara avec des surpiqûres rouges, qui apportent un confort parfait dans toutes les situations de conduite. Les sièges arrière mériteraient un peu plus de place au niveau des genoux comme pour beaucoup de véhicule de cette catégorie, comme le volume du coffre qui se situe également dans la moyenne.

Côté équipements du quotidien, certains éléments de sécurité tels que le maintien dans les lignes, le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction stop ACC et autre Active Safety Brake ne sont même pas disponibles en option. Un vrai manque par rapport à la concurrence du même segment alors qu'ils sont disponibles sur les autres niveaux d'équipement ! Un choix étonnant de la part de PEUGEOT. En revanche le Driver Sport Pack qui donne un comportement plus sportif et dynamique au véhicule est lui, bien présent. Ses réglages spécifiques ainsi que la visualisation d'informations telles que la disponibilité de puissance, les accélérations latérales et autres éléments utiles sur circuit permettent d'animer la conduite quotidienne.

Plaisir pur

Après toutes ces descriptions et ces constatations, ce sont les tests dynamiques qui vont apporter le plus d'informations. En conduite standard, c'est une berline confortable et maniable qui possède des reprises énergiques et une tenue de route digne des meilleures PEUGEOT. Mais bien évidemment c'est en mode sport que sa vraie nature se révèle, caractérisée par un éclairage intérieur rouge généralisé. Les accélérations sont franches et puissantes et demandent une maîtrise de la direction pour la guider comme sur des rails. Que ce soit sur route sèche ou mouillée (pour quasiment l’essentiel de notre essai), la qualité de la tenue de route est indéniable.

La boîte mécanique à six vitesses fait merveille. Les passages de rapport sont francs et directs et la puissance est disponible immédiatement. Le freinage est puissant et rassurant, il permet de garder le contrôle du véhicule même en cas de freinage énergique. Cependant en conduite très sportive, il est préférable de déconnecter les aides à la conduite qui peuvent parfois être trop prévenantes. Le fait de pouvoir les déconnecter permet, sur circuit, de pousser le véhicule dans ses derniers retranchements… ou dans les vôtres.

Passage à la caisse

Un budget de moins de 40.000 € permet de s'offrir cette PEUGEOT 308 et ce n'est pas les quelques options disponibles qui vont faire exploser le budget. Un des avantages par rapport à ses concurrentes est le malus écologique qui se limite, en 2018, à 953 €, un montant pas trop déraisonnable lorsqu'on le compare à celui demandé pour la HONDA Civic Type R pour laquelle il faut débourser, en 2018, 7.890 € de plus que le budget de base. Finalement, il est donc possible d'acquérir un vrai fauve domestiqué pour une somme raisonnable avec ce niveau de sportivité.

La PEUGEOT 308 GTi by PEUGEOT SPORT est la digne héritière de ses glorieuses ancêtres. Elle sait être civilisée et utilisable tous les jours mais ses caractéristiques dynamiques en mode sport sont indéniablement cohérentes avec son patronyme. Au final que dire ? C'est une voiture qui permet de se faire plaisir en étant toujours en sécurité et en permettant bien sûr d'exploiter de temps en temps son potentiel sur circuit. En conclusion, le Lion rugit toujours.

Je tiens à remercier le golf de Forges les Bains qui a permis de réaliser des photos dans un cadre superbe, malgré le temps.

Michel SANTONI

2018-01-03