RENAULT Clio R.S. Trophy Energy 1.6 T 220 EDC

ESPACE SPORTIVE
  • Couple moteur / boîte automatique
  • Sonorité échappement
  • Fonction Launch Control
  • Option R.S. Monitor
  • Palettes au volant fixes et petites
  • Un peu trop sage

Prix : 29 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne 16 soupapes Turbo injection directe essence – Traction - BVA EDC 6 rapports
Cylindrée 1618 cm³
Puissance maxi 220 ch à 6050 tr/min
Couple maxi 26.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.09 m
Largeur 1.73 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1204 kg

Capacités

Coffre de 300 à 1146 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 235 km/h
0 à 100 km/h 6.60 s

Environnement

Emission CO2 135 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.10
Urbaine 7.60
Mixte 5.90
Essai 7.10

RETOUR AU TURBO

Dans les années 80, la Super 5 GT Turbo avait fait les beaux jours de RENAULT en adoptant un petit moteur turbocompressé qui offrait des sensations très sympathiques, et le fameux "coup de pied au c.." qui en était la principale caractéristique. Pour cette quatrième génération de Clio R.S., RENAULT a abandonné son traditionnel moteur atmosphérique de deux litres pour adopter un 1.600 cm3 dopé par un turbo… Cela n’est pas dicté par la nostalgie du passé mais par l’évolution des normes antipollution. Cela permet désormais à la Clio R.S. d’afficher un taux d’émission de CO2 de 135 g/km pour une puissance respectable de 220 chevaux… Mais cette nouvelle Clio pâtit-elle de ce "downsizing" ? Prenez place avec nous pour le savoir !

Un couple moteur / boîte convainquant

Passons tout de suite aux choses sérieuses avant de nous attarder quelque peu sur les atours d’une Clio déjà bien connue sur nos routes. Installé confortablement dans les excellents sièges baquet, ceinture bouclée (de couleur rouge forcément), une petite pression sur le bouton start/stop et la Clio vrombit, enfin démarre car pour l’instant pas de quoi s’enthousiasmer !

Il est à noter que la Clio R.S. Trophy n’est proposée qu’en boîte de vitesses automatisée à six rapports et double embrayage, mais dispose également de palettes implantées sur le tableau de bord et non pas sur le volant (celles-ci sont donc fixes et ne s’orientent pas en fonction de la rotation du volant…).

Immédiatement, on remarque le petit bouton siglé "R.S" situé proche du frein à main. On l’enclenche naturellement pour passer immédiatement en mode Sport. Conséquence immédiate, la sensibilité des gaz est accrue, la direction électrique se durcit et les changements de boîte sont raccourcis. Dès les premières accélérations, on sent tout de suite la voiture répondre de manière très agréable aux sollicitations de votre pied droit et le nouvel échappement Akrapovic s’égayer avec quelques généreux claquements à chaque changement de rapport. Cet échappement apporte la juste sonorité, sans être omniprésent, ce qui a le don d’être moins fatiguant à la longue.

La voiture est très stable, la motricité excellente et l’on peut, à l’aide des palettes, choisir de basculer à volonté en mode manuel quand on en a envie. Nous aurions préféré des palettes un peu plus grandes et fixées sur le volant, pour plus de maniabilité lorsque la route commence à tourner. Les accélérations sont franches jusqu’au rupteur à 6.500 tr/mn et le moteur turbocompressé ne s’essouffle pas dans les longues montées en régime. Les reprises sont également bonnes et au fur et à mesure de la montée dans les tours, le logo R.S. passe du vert à l’orange pour clignoter à l’approche du rupteur. Sensations garanties !

De la route à la piste

Pour les plus exigeants, RENAULT Sport a également doté la Clio de deux modes spécifiques : "Race" et "Launch Control". Le mode "Race" s’adresse à ceux qui souhaitent réaliser quelques sorties sur circuit et permet de désactiver l’ESP et le différentiel électronique. Sur route ouverte, il n’apporte pas grand-chose de plus que le mode Sport.

Beaucoup plus amusante, la fonction "Launch Control" vous permet de vous offrir quelques démarrages tonitruants. Son utilisation est assez simple et séduira les fans de démarrage au feu vert ! A l’arrêt, vous enclenchez simultanément les deux palettes et apparaît sur le tableau de bord l’inscription "Launch Control". Il vous suffit alors de maintenir le pied gauche sur la pédale de frein, d’enfoncer à fond l’accélérateur avec votre pied droit, le régime moteur se stabilise à 2.400 tr/mn… Vous relâchez la pédale de frein et la voiture démarre sur les chapeaux de roues, la boîte de vitesses automatique enchaînant rapidement les rapports… Un petit bonheur simple ressemblant un peu aux sensations qu’on peut retrouver sur une moto en pleine accélération.

Il est à noter que notre véhicule était aussi équipé au niveau de l’interface R-Link de l’option R.S. Monitor qui permet de suivre de manière précise toutes les caractéristiques moteur sur circuit et même de les enregistrer à l’aide d’une clé USB… Ludique et pratique aussi pour vérifier le 0 à 100 km/h réalisé avec la fonction "Launch Control" en moins de sept secondes !

Evolution esthétique discrète à l’extérieur

Cette Clio R.S. Trophy n’en rajoute pas pour autant et se montre même plutôt discrète dans le flot de circulation. L’œil averti de l’amateur remarquera que ce sont les feux à Led placés à l’avant et en forme de damier qui constituent la principale évolution esthétique de cette version. Dotée d’une robe "blanc glacier" du plus bel effet, la R.S. Trophy se distingue aussi par un sigle R.S. au centre du losange de la calandre, de splendides jantes aluminium noires de dix-huit pouces et d’une double sortie d’échappement.

Au premier coup d’œil, on ne remarque pas tout de suite qu’il s’agit effectivement d’une version cinq portes puisque les poignées des portes arrière sont particulièrement bien intégrées dans l’arche du pavillon et confèrent à l’ensemble une allure de coupé trois portes.

Habitacle accueillant

L’intérieur de l’habitacle a aussi été traité très sobrement, seul un surpiquage sous forme d’un discret liseré rouge rappelle la sportivité de cette Clio. On retrouve également un pédalier en aluminium, et les sigles R.S. sur les appuie-têtes avant, ainsi que sur le volant. Le tout est discret et de bon goût.

Proposé à 29.900 €, cette Clio R.S. est une belle version, très homogène, facile à conduire et disposant de belles performances. Cette facilité de conduite a son revers, puisque nous avons plusieurs fois été surpris de notre vitesse de croisière, peu en rapport avec les limitations en vigueur et à venir… Il conviendra donc d’être vigilant sur ce sujet, faute de perdre rapidement quelques points précieux, à moins de vous tourner vers le circuit où cette Clio est armée pour briller.

Fabrice DUMAS

2018-02-25