FORD Fiesta 1.0 Ecoboost S&S 100 ch Vignale

ESPACE CITADINE
  • Ambiance intérieure
  • Confort
  • Tenue de route
  • Consommation
  • Prix élevé avec les options

Prix : 21 450 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres - 12 soupapes Turbo injection essence - Traction – BVA6
Cylindrée 998 cm³
Puissance maxi 100 ch à 4500 tr/min
Couple maxi 17.34 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.06 m
Largeur 1.73 m
Hauteur 1.47 m

Poids

Total 1206 kg

Capacités

Coffre de 292 à 1093 dm³
Réservoir 42 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 180 km/h
0 à 100 km/h 12.20 s

Environnement

Emission CO2 118 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.20
Urbaine 6.90
Mixte 5.20
Essai 8.20

CONDUIRE ZEN

La FORD Fiesta 1.0 Ecoboost essayée ici est dans sa finition la plus haute, Vignale, en hommage au carrossier italien fusionné avec GHIA en 1969, puis racheté par FORD en 1973. Le véhicule testé est équipé d’une multitude d’options : peinture "Milano Grigio", siège en cuir matelassé "Ruby", fonction "park assist", caméra de recul, système de navigation, toit panoramique, vitres arrière sur-teintées…Il s’agit d’un modèle cinq portes, FORD propose également un modèle trois portes à son catalogue (-600 €). Ainsi équipée, la voiture ressort à 25.900 €.

Côté habitacle

En termes d’équipements, il est donc difficile de faire mieux. Il est même possible d’avoir une vraie roue de secours, ce qui est de plus en plus rare ! La finition est de bon niveau, je n’ai pas remarqué d’assemblages imparfaits ni de fautes de goût sur les matériaux. C’est joli et agréable. Le GPS se prend facilement en main et la commande vocale fonctionne très bien. La position de conduite est basse, ce qui change des véhicules plus hauts sur pattes du type monospace ou SUV.

 

Côté moteur

Le démarrage se fait par l’intermédiaire d’un bouton poussoir. Le sélecteur de boîte automatique est doté d’une position sport qui permet de décaler les régimes de passage de vitesse vers des régimes plus élevés et d’utiliser les palettes au volant pour forcer les changements de rapport. Mais ce n’est pas la vocation de la voiture qui est plus adaptée à une conduite détendue. Ceux qui préfèrent une conduite plus dynamique pourront se tourner vers le modèle à boîte manuelle ou opter pour une déclinaison plus puissante. Ce trois cylindres est une réussite et est largement utilisé par FORD, il existe en version 125 chevaux et 140 chevaux. Pour ceux qui voudraient encore plus de puissance, la nouvelle ST est prévue avec un trois cylindres de 1,5 litre dans la classe des 200 chevaux.

Le moteur de notre modèle d’essai est la déclinaison 100 chevaux du moteur "Ecoboost". Ce moteur essence turbo trois cylindres est très compact, il tient sur une feuille A4 ! Ceci devrait faciliter les interventions de maintenance.

 

Sur la route

La prise en main est aisée. Il faut noter que la taille des rétroviseurs est très modérée, ça change de certaines concurrentes qui ont des appendices parfois un peu trop volumineux pouvant être pénalisant pour entrer dans un box.

A allure stabilisée sur route, le régime moteur est très bas, compris entre 1.500 tr/mn sur route ou en ville et 2.000 tr/mn sur voie rapide. Dans ces conditions, un bruit très basse fréquence peut apparaître, son niveau reste toutefois assez faible. Le seul bémol concerne la fonction de suivi de ligne qui donne une sensation de pneu crevé lorsqu’elle est active et que l’on change de file. Je l’ai désactivée après m’être arrêté pour contrôler les pneus. A propos de pneus, la voiture est équipée de 205/40/18, ce qui est plus que suffisant. Les grandes jantes permettent de voir distinctement les freins. On y trouve une paire de disques ventilés à l’avant et des tambours à l’arrière. Les suspensions sont fermes sans être inconfortables, elles ont un débattement suffisant pour aborder les gendarmes couchés à allure raisonnable sans talonner.

Le mariage entre le moteur et la boîte automatique est assez réussi, les reprises sont correctes et l’ensemble est silencieux. Le moteur reste très discret et il faut une oreille attentive pour détecter la sonorité typique du trois cylindres, même en cas de forte accélération. La boîte automatique est une boîte à convertisseur, donc ni une boîte robotisée, ni à double embrayage. Les changements de rapports se font en douceur mais ne sont pas très rapides.

La voiture n’incite pas, en ville ou sur route, à dépasser les limites de vitesse. Paradoxalement, il est plus difficile de les respecter sur voie rapide. L’utilisation du régulateur de vitesse dans ce contexte pourra être utile à ceux qui peuvent avoir, par inadvertance, le pied droit un peu lourd. Le freinage n’appelle pas de commentaires particuliers, la voiture freine bien et l’attaque de la pédale est franche.

 

A la pompe

La fin de l’essai arrive avec le rituel passage à la pompe. L’essai a été réalisé sur un trajet mixant autoroute, circulation urbaine et départementales, sur environ 150 kilomètres. La conduite a été respectueuse des limites de vitesse et avec des relances normales. In fine, la consommation indiquée par l’ordinateur de bord est de 8,2 l/100 km, ce qui semble crédible après avoir refait le plein. (Je n’indique pas la valeur mesurée car je n’avais pas complété le plein en début d’essai et le résultat, sur la faible distance parcourue, n’aurait pas de valeur probante.) La climatisation n’était pas en fonction, par contre, la fonction "Start and Stop" était active. Cette consommation est assez éloignée des mesures faites suivant les cycles normalisés, la faute est, probablement, due à la boîte automatique à convertisseur. La température pendant l’essai était comprise entre 12° et 17°C.

La FORD Fiesta 1.0 Ecoboost 100 chevaux automatique est une compacte confortable bien adaptée aux trajets urbains mais qui peut aussi s’aventurer hors des villes. Cette auto incite à une conduite apaisée et procure une expérience de conduite plaisante, avec comme bémol, une consommation un peu élevée compte tenu du gabarit de la voiture et de la puissance du moteur.

Didier ROGER

2018-03-13