KIA Stinger 3.3 T-GDI 370 ISG BVA8 4x4

ESPACE SPORTIVE
  • Look
  • Nombreux équipements de série
  • Agrément de conduite
  • Boîte de vitesses automatique efficace
  • Sonorité du V6 décevante
  • Malus de 10.500 € en 2018
  • Poids
  • Consommation

Prix : 59 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 6 cylindres - 16 soupapes - bi-turbo injection directe essence -Intégrale - BVA8
Cylindrée 3342 cm³
Puissance maxi 370 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 52.00 mkg à 1300.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.83 m
Largeur 1.87 m
Hauteur 1.40 m

Poids

Total 1909 kg

Capacités

Coffre de 0 à 406 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 270 km/h
0 à 100 km/h 4.90 s

Environnement

Emission CO2 244 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 8.50
Urbaine 14.20
Mixte 10.60
Essai 15.20

LE DIABLE ROUGE ASIATIQUE

Le constructeur généraliste coréen KIA propose habituellement une gamme de véhicules allant des urbaines jusqu’au SUV avec en général des motorisations frugales. Cette fois-ci KIA a décidé de frapper dans le domaine des berlines-coupés, secteur où excellent certains constructeurs allemands. Pour relever ce défi, KIA a mis sur le marché la Stinger équipée notamment d’un moteur V6 bi-turbo de 3,3 litres ce qui est tout simplement le moteur le plus puissant proposé par KIA jusqu’à ce jour. Alors qu’en est-il vraiment ? La concurrence a-t-elle lieu de s’inquiéter ? Nous avons évalué tout cela.

Dessin exaltant

La découverte de cette KIA Stinger est un vrai ravissement. Le design général est très aérodynamique, le véhicule est relativement long (4,83 mètres). La face avant est composée d’un capot moteur très long qui bénéficie d’inserts chromés, d’une large grille d’aération, et de deux entrées d’air qui permettent de refroidir le très gros moteur dont nous reparlerons plus tard. La ligne aérodynamique est épurée et se poursuit jusqu’à un pavillon fuyant. Les feux LED sont intégrés à la fois dans le coffre et la carrosserie.

A l’arrière le caractère de sportivité est uniquement identifiable par les quatre canules de pot d’échappement et la présence du logo "GT". En synthèse, la Stinger présente des lignes fluides et épurées sans clinquant inutile. La couleur "Rouge Performance" (tout un programme) de notre modèle d’essai vient ajouter un brin de sportivité.

Pendant notre essai nous avons interrogé quelques passants au hasard de notre périple et leur avons demandé selon eux quelle est la nation d’origine de la Stinger ? La majorité des réponses était : outre-Rhin. Doit-on en conclure qu’il s’agit là d’un gage de la réussite du design ? On vous laisse en juger mais notre avis tranché est que la ligne extérieure est très réussie.

Rouge toujours

Qu’en est-il de l’habitacle ? Dispose-t-on d’un intérieur très typé sport ou plutôt très confortable pour les passagers ? Réponse immédiate : la deuxième alternative, KIA a choisi une Stinger très accueillante. Elle propose une bonne assise et une offre pléthorique en équipements. Notre véhicule d’essai disposait d’une sellerie cuir rouge tout à fait en osmose avec la couleur rouge de la carrosserie. Les sièges sont très confortables pour l’ensemble des passagers à l’exception de la place centrale arrière plus exiguë. La Stinger est pourtant homologuée en cinq places.

L'ergonomie du cockpit de pilotage (nous l’appelons comme cela volontairement) est soignée. Le conducteur dispose entre autres, d’un affichage tête haute et d’un écran multimédia tactile huit pouces situé au centre du tableau de bord. Nous avons apprécié les commandes de ventilation et quelques commandes vitales accessibles via une molette. KIA n’a pas cédé à la tendance d’avoir un unique écran tactile qui pilote tous les équipements.

Le seul signe apparent de sportivité de l’habitacle est la présence d’un logo rouge GT sur le volant. Pour rappel, la définition de GT correspond à un véhicule capable de transporter ses occupants à haute vitesse et sur de très longues distances dans le plus haut niveau de confort et de luxe. Mais en cherchant bien, certains indices de sportivité sont accessibles, comme par exemple l’affichage d’un chronomètre, ou d’un indicateur de forces subies par le véhicule. La présence de la molette "Drive mode" permet de sélectionner cinq types de conduite (Eco, Confort, Sport, Sport+ et un mode personnalisable). L’équipement multimédia est de très bonne qualité et permet de brancher et piloter de nombreux types de lecteur MP3. L’offre en équipements de série est tout simplement impressionnante. Vous voilà parés pour faire de nombreux kilomètres sous certaines conditions quand même…

Docteur Jekyll prend le pas sur Mister Hyde et Hulk surpasse Bruce Banner

La Stinger existe avec trois motorisations : un Diesel de 2,0 litres et 200 chevaux, une motorisation essence de 2,0 litres et 255 chevaux et enfin une motorisation essence V6 biturbo de 3,3 litres et 370 chevaux dont notre modèle d’essai disposait. Il s’agit tout simplement du véhicule le plus puissant jamais produit par KIA. Afin de bien poser les bases de cet essai, cette puissante Stinger marche sur les platebandes d’une BMW 440i Grand Coupé par exemple ou encore d’une AUDI A5 Sportback…

Dès la prise en main ou devrais-je dire mise en route, on sent que la Stinger va vous emmener loin en termes de sensations si toutefois vous vous sentez en mesure de la pousser un peu. En ville, sa seule contrainte est sa grande longueur (4,83 mètres), dominée par son long capot avant. Il vous faudra prendre l’habitude de gérer ce gabarit. La boîte de vitesses est automatique, à huit rapports, que l’on peut aussi commander par des palettes au volant. Cet ensemble s’adapte bien à une conduite paisible et la sélection du mode "Eco" sera largement suffisante. Evidemment, la ville n’est pas le terrain de jeu favori de la Stinger. Elle a besoin de plus d'espace et est en droit de le revendiquer au vu de ses attributs. Pour sortir des sentiers battus, il faut donc lui faire prendre des routes sinueuses et des autoroutes pour apprécier ses qualités dynamiques. On ne va pas vous mentir : la limitation sur le territoire français s’avère pénalisante pour exploiter cette motorisation bi-turbo. Nous avons été impressionnés, la promesse sur le papier s’est avérée vraie : le V6 accouplé à la boîte automatique transmet ses 370 chevaux et, surtout, ses 510 Nm de couple sur les quatre roues très vigoureusement. C’est bluffant. Les accélérations, freinage, passage en virage puis re-accélération procurent une vraie sensation de plaisir. Et si le triptyque est si efficace, c’est que le reste de la mécanique est également d’un très bon niveau, notamment le freinage à disques ventilés (les étriers de frein rouge de marque Brembo sont bien visibles).

Cet ensemble mécanique apporte une grande confiance au conducteur. Il ne faut que cinq secondes pour atteindre les 100 km/h. Pour augmenter le plaisir, il convient de choisir le mode de conduite Sport, qui modifie la plage de passage des rapports, la cartographie du moteur et aussi la sonorité des échappements. Ce mode nous a beaucoup plu. Alors oui cette Stinger est une réussite, mais est-elle complètement sans défaut ? Les habitués des voitures sportives pourront revenir sur la sonorité du V6 qui manque de caractère, sur l’habitacle qui pourrait avoir un caractère plus sportif ou sur le manque de personnalisation des options (comme savent très bien le faire les constructeurs allemands). La consommation s’envole aussi quand on adopte une conduite sportive. Mais ces critiques il faut aussi les voir par rapport au prix du véhicule : 60.000 €. Pour une telle motorisation, c’est un bon point évident dans le rapport qualité / prix. Et la Stinger surpasse la concurrence d’autant plus que, comme les autres KIA, elle est garantie sept années. Seul ombre au tableau le malus écologique de 10.500 € (2018).

Pour ce premier essai d’une berline-coupé de référence chez KIA, c’est un coup de maître. En effet, la Stinger est une voiture à la ligne aboutie qui propose des équipements de série riches et une motorisation V6 bi-turbo bien accompagnée par un ensemble mécanique de très bon niveau. Plaisante à regarder et plaisante à conduire, le résultat est probant et offre une mixité sportivité et confort qui apporte un vrai niveau de plaisir tout en assurant une prise en main facile et un niveau de sécurité rassurant. On a adoré.

Harry ANDRE

2018-06-01