AUDI Q2 Design Luxe 1.4 TFSI 150 ch COD S tronic

ESPACE SUV
  • Finition
  • Technologies embarquées
  • Sobriété du moteur
  • Habitabilité
  • Options
  • Prix

Prix : 39 210 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Turbo essence injection directe Traction – BVA7 S tronic
Cylindrée 1395 cm³
Puissance maxi 150 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 25.00 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.19 m
Largeur 1.79 m
Hauteur 1.51 m

Poids

Total 1280 kg

Capacités

Coffre de 405 à 1050 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 212 km/h
0 à 100 km/h 8.50 s

Environnement

Emission CO2 119 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.60
Urbaine 6.30
Mixte 5.20
Essai 6.90

UN GRAND PARMI LES PETITS !

Quand AUDI, propose son plus petit SUV, on sait qu’une partie de son ADN est l’héritage de ses grands frères… Q3, Q5, Q7 et Q8. Quelle que soit la face par laquelle on aborde le Q2, la filiation AUDI est instantanément perçue. Malgré sa petite taille, la voiture impose un certain standing qui ne laisse pas imaginer qu’elle est dans le même segment qu’un RENAULT Captur ou un PEUGEOT 2008.

Nouvelle tenue

Les angles plus saillants, notamment au niveau de la ceinture de caisse, laissent deviner le nouveau design des futurs modèles de la marque qui semble en avoir fini avec les rondeurs. Les quatre anneaux du logo de la marque trouvent leur place dans une énorme et large calandre ajourée. Afin d’intégrer la plaque minéralogique, la calandre n’est pas ajourée jusqu’en bas, c’est dommage pour le look. Comme sur tout SUV qui se respecte, les phares à LED sont positionnés très haut, tout est intégré dans le bloc optique, feux et clignotants. Quid des antibrouillards ?

Autre nouveauté, la couleur s’invite dans l’habitacle grâce à des inserts et des LEDs colorés qui rappellent, de jour comme de nuit, la teinte extérieure. Cette ambiance est paramétrable grâce à de nombreuses possibilités de réglages. Vous pouvez aussi personnaliser les fameux "Blade" ou montants latéraux arrière, qui sont disponibles dans les différentes teintes du véhicule. On les trouve également en carbone, gris titane ou blanc selon l’option que vous aurez choisie. Les feux arrière sont plus compacts, ils donnent une nouvelle signature lumineuse nocturne. La double sortie de pot d’échappement complète la touche de sportivité.

 

Première de la classe

Cette voiture est la référence de sa catégorie en matière de finition et de technologies embarquées. La gamme possède cinq niveaux de finition  avec quatre moteurs Diesel (TDI) de 116 à 190 chevaux, et cinq moteurs essence (TFSI) dans la même gamme de puissance. Seuls les moteurs TDI 150 et 190 et TFSI 190 bénéficient de la transmission intégrale Quattro. Notre modèle d’essai était équipé du quatre cylindres TFSI, de 150 chevaux, en deux roues motrices et de la boîte de vitesses robotisée à double embrayage S tronic à sept rapports. Ce modèle possède également le système COD (Cylinder On Demand) qui permet de désactiver deux des quatre cylindres, en fonction des besoins de puissance.

La conduite dynamique et volontaire est due au châssis MQB, qui est commun au TT et A3. Il permet de virer à plat sans prise de roulis même avec quatre personnes et leurs bagages à bord. Les suspensions paramétrables sont un régal de confort quel que soit le mode sélectionné, du plus souple en mode confort, au plus ferme lors du passage en dynamique sport. Les cinq modes pré-calibrés en usine sont : Confortable, Automatique, Dynamique, Efficiency et Individual. Ils jouent sur des paramètres qui modifient la cartographie du moteur, de la boîte de vitesses, des amortisseurs, de la direction, du régulateur de vitesse et de la climatisation. Le mode "Confortable" joue sur la souplesse de l’amortissement et de la conduite surtout pour les longs parcours autoroutiers alors que le mode "Dynamique" est son opposé, avec plus de fermeté et de réactivité, pour plus de sportivité. Le mode "Automatique" laisse l’ordinateur gérer les paramètres en fonction de l’analyse de votre conduite. C’est parfait en ville ou dans les embouteillages. Le mode "Efficiency" tend vers l’optimisation, en limitant toute les opérations pouvant entraîner une consommation excessive en agissant par exemple sur la sensibilité de l’accélérateur. Vous avez également la possibilité de faire vos propres réglages avec le mode "Individual", à partir du MMI (Multi Media Interface), le fameux pavé tactile qui se trouve derrière le levier de vitesses.

 

Equilibre entre confort et sportivité agréablement respecté

Dans l’habitacle, la finition "Design Luxe" et de surcroit la qualité AUDI, positionnent le Q2 dans la partie supérieure de la classe premium des petits SUV. Les matières utilisées pour la confection du tableau de bord et l’ajustement des éléments, font honneur à la légendaire qualité AUDI. Un bémol sur les rangements qui sont trop peu nombreux et plutôt étriqués, le vide-poche central permet juste le rangement d’un étui à lunettes et l’espace de rangement des passagers arrière n’est pas plus important.

La position de conduite est plutôt haute, les réglages du siège sont entièrement manuels, ce qui est décevant sur un véhicule de ce tarif. Le maintien est ferme et plutôt enveloppant avec cette sellerie en cuir "gris roche" disponible seulement dans la finition "Design Luxe". Le petit volant est bien entendu réglable en hauteur et profondeur, mais il risque de perturber les grands gabarits qui auront peut-être du mal à lire l’information fournie par le Virtual Cockpit. L’afficheur tête haute en option (680 €) permet d’avoir quelques informations essentielles de conduite sans quitter la route des yeux. L’instrumentation du tableau de bord est entièrement digitale, avec divers modes d’affichage qui permettent la sélection des informations que vous désirez voir apparaître, comme par exemple les cadrans traditionnels ou bien la carte du GPS ou encore les informations de consommation de carburant…

L’option "Navigation Advanced" avec "Audi Virtual cockpit" (1.790 €) propose différents systèmes d’assistance à la conduite, comme l’aide au stationnement avec les radars avant et arrière, la caméra de recul, le système de navigation avec mise à jour des cartes en ligne et de nombreux autres services "Audi Connect". Tout ceci est accessible depuis un écran de 8,3 pouces seulement, ni rétractable, ni tactile qui trône sur le haut de la console centrale en plein milieu du tableau de bord.

Dans le pack assistance à la conduite nous retrouvons aussi le régulateur de vitesse adaptatif, l’aide active au maintien de la trajectoire et la reconnaissance des panneaux de signalisation routière. Sur notre véhicule équipé de la boîte S tronic à sept rapports, nous avions aussi un système de conduite autonome dans les embouteillages avec freinage d’urgence automatique. Option très intéressante et utile dans le trafic urbain. Cela ne vous prive évidemment pas d’avoir les deux mains sur le volant et de regarder la route… Prix du pack assistance : 1.580 €. La voiture est dans l’ère de la mobilité connectée grâce à l’"Audi connect", il s’agit d’une carte SIM intégrée. Elle permet d’avoir l’Internet embarqué par l’intermédiaire d’un hotspot WIFI qui donne une navigation ultra réaliste avec Google Earth et Street View. Le système Open Sky (1.125 €) inonde l’habitacle de lumière, il s’agit d’un toit ouvrant à multiples positions et si le soleil vous tape trop sur la tête, il y a un rideau occultant. La boîte à gants est très réduite, car son volume est occupé par un lecteur de DVD et de carte SD.

Les passagers à l’arrière bénéficient d’une banquette pour deux personnes, la place centrale étant réservée a un petit gabarit qui sera en plus gêné par le tunnel de transmission prévu pour les versions Quattro. Le volume de chargement du coffre, reste dans la moyenne avec 405 litres. Si toutefois vous avez choisi l’option galette de secours, la capacité de chargement du Q2 s’en trouvera fortement réduite avec seulement 276 litres. Le coffre, avec l’ouverture et fermeture électrique est une option (550 €). Sur les rétroviseurs, les détecteurs d’angle mort sont imposants et peu discrets.

 

Q2 des villes…et Q2 des champs

À son volant, pas de surprise, nous sommes bien dans un SUV. Les réglages sont plutôt orientés vers le confort. Ayant une vocation plutôt urbaine, le Q2 a une direction dynamique et précise, qui permet à cette voiture de se faufiler facilement dans les rues sinueuses et étroites, mais aussi sur des chemins de campagne plus cahoteux du fait de sa garde au sol de vingt centimètres. Le diamètre de braquage, trop grand, demande parfois d’avantage de manœuvres. Sur les grands trajets autoroutiers, ce petit SUV n’est pas ridicule en vélocité et confort pour ses passagers. Le moteur est relativement silencieux. La zone de prédilection du Q2 reste le milieu urbain dans lequel il évolue avec une grande facilitée, les 150 chevaux aident grandement à la manœuvre. La vision périphérique est bonne, mais la vision trois-quart arrière est légèrement perturbée en raison de l’épaisseur des montants et de la lunette arrière assez minimaliste. La caméra de recul est un atout bienvenu pour les manœuvres de stationnement.

Le véhicule essayé avait l’option peinture nacrée, "bleu Ara" (1.215 €) qui ajoute un côté plus jeune et dynamique que les gris et noirs que l’on a l’habitude de voir sur les différents modèles de la marque. L’option jantes en alliage "Audi sport" à cinq branches de dix-huit pouces (625 €) contribue également à rendre plus légère et sportive la ligne du Q2.

Le petit SUV AUDI Q2 n’a pas une vocation familiale, mais est un véhicule de standing plaisant et confortable. Il est équipé des dernières évolutions de la marque. Très ludique, il est à l’aise aussi bien en ville qu’à la campagne. Mais, cette baroudeuse polyvalence à un prix… et les nombreuses options n’arrangent pas les choses.

Frédéric de VIAL

2018-09-06