SMART Fortwo & Forfour EQ

ESPACE CITADINE
  • Economique à l'usage
  • Maniabilité
  • Silence
  • Nervosité
  • Prix malgré le bonus de 6.000 €
  • Temps de charge encore longs
  • Autonomie un peu juste
  • Coffre trop petit

Prix : de 23 250 € à 32 100 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type Electrique synchrone triphasé - Batterie Lithium Ion 17,6 kWh - Propulsion moteur AR - BVA 1 rapport
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 82 ch à 0 tr/min
Couple maxi 16.30 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 2.70 m
Largeur 1.66 m
Hauteur 1.56 m

Poids

Total 1085 kg

Capacités

Coffre de 260 à 350 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 2

Performances

Vitesse maxi 130 km/h
0 à 100 km/h 11.50 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 0.00
Essai 0.00

EN ROUTE VERS LA TRANSITION ECOLOGIQUE

Afin de résoudre les problèmes de pollution atmosphérique et d'émission de gaz à effet de serre en provenance du trafic routier, la solution des véhicules électriques semble la plus adaptée, au moins pour les petits déplacements. SMART, champion des voitures urbaines, ne pouvait pas passer à côté de cette (r)évolution. En effet, en 2020, SMART prévoit de ne commercialiser que des voitures électriques comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis, au Canada et en Norvège. Une certaine audace, sachant qu'en 2017 sur les quelque 8.200 SMART vendues en France, 1.145 étaient électriques (génération précédente SMART ED).

L'enjeu 

A cause des activités humaines, notamment les transports, la terre se réchauffe avec des conséquences parfois dramatiques : dérèglement climatique entrainant sécheresse ou inondation, tempêtes, ouragans, cyclones de plus en plus fréquents et violents, risques de submersion des zones côtières, fonte des glaces… C'est le programme pour la pollution globale. Les pollutions locales ne sont guère plus réjouissantes - particules fines, oxydes d'azote (NOx), ozone, hydrocarbures imbrulés, dont une grande part en provenance du trafic routier, particulièrement dans les grandes agglomérations - et sont nocives pour notre santé.

Pour essayer de pallier ces nuisances, les pouvoirs publics et les constructeurs tentent d'orienter les choix des automobilistes vers l'achat de véhicules électriques, a priori moins polluants, par des incitations, bonus de 6.000 € pour l'achat d'une voiture émettant moins de 20 g/km de CO2, prime à la conversion d'un véhicule ancien vers un moins polluant, ou par des mesures coercitives, telles que l'augmentation des taxes sur les carburants, guère appréciée par les automobilistes, ou l'interdiction de circuler pour les véhicules anciens.  

La réponse de SMART

A l'origine, en 1990, le projet de Nicolas Hayek était une petite voiture urbaine électrique. C'était trop tôt pour la technologie et la mentalité de cette époque, et ce n'est qu'en 2007 que SMART a lancé à Londres la première flotte d'essai de voitures électriques. En 2009, la production en série de la SMART Electric Drive débute et en 2014-2015 la SMART ED est vendue à 850 exemplaires. Pour 2018, SMART propose désormais la quatrième génération "EQ" en versions Fortwo, Fortwo Cabrio et Forfour. Le catalogue est fourni puisque pour chaque modèle, cinq niveaux d'équipement sont proposés (Pure, Passion, Perfect, Prime et BRABUS Style) plus une finition Business + pour les professionnels.

Tarif en euros hors bonus 6.000 € (septembre 2018) :

Version

Fortwo

Fortwo Cabrio

Forfour

Pure

23.250

26.550

24.150

Passion

24.900

28.200

25.800

Perfect

25.025

28.325

25.925

Prime

27.050

30.350

27.950

Business +

25.300

28.600

26.200

BRABUS style

28.800

32.100

29.700

 

Les SMART EQ coûtent nettement plus cher à l'achat que les SMART à moteur essence. Le premier prix de ces dernières, Fortwo Pure 71 ch, débute à 11.290 € et la plus chère, Fortwo BRABUS Style 90 ch, est largement en-dessous de 20.000 € (18.450 €). Même en enlevant les 6.000 € de bonus des prix de l'électrique, le delta est de l'ordre de 5.000 €. Mais la SMART EQ se rattrape en coût d'utilisation : pour 15.000 km par an avec un tarif du kWh aux environs de 0,12 € (heures creuses) et une consommation de 13,9 kWh la recharge de la Fortwo EQ revient à 255 € par an. La Fortwo 90 ch consomme 5,2 l/100 km à 1,54 € le litre soit 1.200 € pour l'année. Rien que sur l'énergie, la Fortwo EQ économise 945 € par an. L'entretien également est moins onéreux. Il faudra quand même quelques années pour rentabiliser l'électrique, d'autant plus que ces petites voitures de ville font plutôt deux fois moins de kilomètres annuels que les 15.000 de l'exemple.

 Le système électrique

Compte tenu des dimensions réduites de la Fortwo EQ, il était difficile d'installer une batterie de plus forte puissance, également plus encombrante. La Forfour EQ, plus grande, aurait pu bénéficier d'une batterie plus grande, mais pour des raisons de simplification et de coût, les accus sont identiques sur les deux modèles. SMART a donc privilégié la réduction du temps de charge par rapport à la génération précédente en livrant la voiture avec un chargeur embarqué de 4,6 kW et deux câbles de série :

- Un câble pour prise standard (10 A) permettant une recharge de 10 à 80 % en six heures. Avec son partenaire Proxiserve, SMART offre l'audit du circuit électrique de la maison et l'achat et l'installation de la prise Green'up Access.

- Un câble pour Wallbox et voirie publique de 20 A / type 2 pour recharger la batterie à 80 % en trois heures trente. SMART via Proxiserve prend en charge une partie du coût de l'audit, de l'achat et de l'installation de la prise, ramenant le prix de 823 € à 620 € et ouvrant droit à un CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Ecologique) de 203 €.

- En option (1.100 €), un chargeur embarqué de 22 kW offre une fonction de recharge rapide. Il permet de recharger la batterie sur une borne publique adaptée et sur une Wallbox (Mode 3 : 230 V, 3x32 A), mais impose une installation électrique en triphasée. La recharge à 80 % est effectuée en quarante minutes.

SMART s'est également associé à TOTAL Spring afin que les clients en habitation individuelle puissent bénéficier d'un tarif préférentiel (-50 % en heures creuses) pour la totalité de la consommation électrique de la maison. Pour l'habitat collectif une réduction de 10 % est appliquée sur tout le bâtiment. SMART offre également un abonnement d'un an à la carte KiWhi for SMART permettant l'accès à un maximum de réseaux en France, 8.855 points de charge dont 556 bornes rapides.

En route avec la SMART EQ Forfour

La Forfour est moins connue et moins diffusée que la Fortwo. Basée sur la même plateforme et avec les mêmes moteurs à essence que la RENAULT Twingo III, la Forfour apporte plus de polyvalence grâce à ses quatre portes et ses quatre places, malgré un volume de coffre en régression : 185 litres vs 260 pour la Fortwo. La Forfour se rattrape néanmoins sièges arrière rabattus avec un volume utile de 975 litres. La présentation de l'habitacle est plutôt avenante, avec un tableau de bord recouvert de tissu et les sièges sont esthétiques et confortables.

En mettant le contact, rien ne se passe, si ce n'est les instruments de bord qui s'animent. Il n'y a plus qu'à sélectionner la position Drive de la boîte automatique à un seul rapport, et c'est parti. L'impression de se déplacer en silence, avec juste le chuintement des pneus, est inhabituelle. Cette ambiance feutrée incite à adopter une conduite "zen", profitable à la consommation d'énergie mais, si on a besoin ou envie d'accélérer la cadence, les 160 Nm du couple sont immédiatement disponibles, les 82 chevaux permettent d'atteindre rapidement les 100 km/h (12,7 secondes) et la stabilité de la Forfour est rassurante grâce aux batteries abaissant le centre de gravité et aux suspensions fermes maintenant bien la caisse. Cependant, ces performances sont à utiliser avec modération car elles vident rapidement la batterie. Autoroutes et voies rapides ne sont pas le terrain de prédilection des voitures électriques à cause de la forte demande de puissance quasi permanente avec peu de phases de récupération. Par contre la SMART est très à l'aise dans la circulation urbaine, mais on regrette quand même la suspension ferme absorbant sans douceur les revêtements dégradés. La maniabilité est remarquable grâce à un diamètre de braquage de 9,05 mètres pour la Forfour et encore plus court pour la Fortwo (6,95 mètres), à des dimensions réduites – Forfour 3,50 x 1,66 mètres, Fortwo 2,70 x 1,66 mètres – et à la vivacité du moteur.

L'équipe Presse SMART avait concocté un parcours d'essai, dans les alentours de Marseille, scindé en quatre étapes d'une vingtaine de kilomètres chacune, soit 90 au total, entrecoupées de visites permettant de regonfler la batterie de nos montures. Le temps était idéal, ni chaud, ni froid, ni pluvieux, ces conditions nécessitant des appareils consommateurs d'énergie (climatisation, chauffage, essuie-glaces, phares…) néfastes pour l'autonomie. SMART annonce de 139 à 154 kilomètres d'autonomie pour la Forfour et de 145 à 160 kilomètres pour la Fortwo. Dans l'absolu c'est suffisant pour les trajets journaliers, le trajet moyen domicile-travail est d'environ 25 kilomètres, soit 50 kilomètres avec le retour, néanmoins une réunion imprévue un peu éloignée peut causer problème s'il est impossible de recharger sur place. D'ailleurs, en plus du prix élevé malgré le bonus et les primes à la conversion, l'autonomie et le temps de charge sont les principales réticences à l'achat d'un véhicule électrique.   

Les SMART EQ Fortwo et Forfour sont de remarquables petites voitures très bien adaptées à un usage journalier sur courtes distances. La maniabilité, le silence, l'agrément de conduite, la sécurité sont appréciables, mais, malgré de bons sièges, la suspension sèche secoue un peu trop les passagers, le coffre est vraiment petit, l'autonomie est parfois limite et la recharge est encore un peu longue malgré les efforts accomplis.

Daniel DECHÊNE

2018-11-13