AUDI A1 30 TFSI 116 ch S tronic 7 S Line

ESPACE Citadine
  • Look sportif et chic
  • Conduite agréable
  • Compromis confort/tenue de route
  • Systèmes de sécurité/assistance à la conduite
  • Prix
  • Consommation en sollicitant le moteur
  • Moteur trop sage au regard du look sportif
  • Plastique dur sur les contre-portes

Prix : 29 470 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres en ligne - 12 soupapes - Turbo injection directe essence - Traction – BVA7
Cylindrée 999 cm³
Puissance maxi 116 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 20.40 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.03 m
Largeur 1.74 m
Hauteur 1.41 m

Poids

Total 1200 kg

Capacités

Coffre de 335 à 1090 dm³
Réservoir 40 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 203 km/h
0 à 100 km/h 9.40 s

Environnement

Emission CO2 110 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.20
Urbaine 5.90
Mixte 4.80
Essai 8.00

CITADINE CHIC A LA ROBE SPORT

Présentée au Mondial de L’automobile 2018, la nouvelle AUDI A1 arrive dans les concessions avec une refonte de ses proportions et un style dynamique. Dans le segment des citadines premium, l’A1 présente toute la panoplie pour concurrencer sa rivale MINI. Nous partageons avec vous les impressions ressenties lors de notre essai.

Des traits dynamiques pour un ensemble chic

Ses nouvelles proportions présentent l’avantage de combiner une meilleure habitabilité et un style résolument dynamique. En effet, par rapport à son ainée (sortie en 2010), un allongement de presque six centimètres, une hauteur réduite d’environ 1,5 centimètre pour une largeur identique permettent de tendre ses lignes. Un style plus tracé et moins arrondi que celui de l’ancienne génération et l’adoption d’une calandre agressive associée à des flancs plus sobres lui procurent une allure plus chic. Afin de ne pas tomber dans le mélange des styles, les designers AUDI ont accentué les bas de caisse avec l’ajout de baguettes couleur bi-ton faisant écho avec celles du toit. A défaut de protéger des coups de portières dans les parkings, vous penserez à élargir vos sorties de garage pour ne pas avoir à repeindre régulièrement ces ajouts aérodynamiques.

A l’intérieur, pas de doute, c’est bien une AUDI

Le châssis rallongé profite directement à l’accès aux places arrière et au volume du coffre. Mes trois enfants étaient ravis de découvrir cette petite voiture à cinq portes sans avoir à avancer les sièges avant pour s’installer confortablement à l’arrière. Le coffre de 335 litres est généreux pour la catégorie. Le plancher est réglable en hauteur et ce, grâce à la suppression de la roue de secours, au profit d’un kit de gonflage moins encombrant et moins lourd. Un filet de maintien est disponible pour éviter le déplacement d’objets dans le coffre.

Pour ce qui est de l’intérieur, nous sommes bien dans une AUDI : matériaux de qualité, assemblage irréprochable et touche de sportivité. Un éclairage indirect coloré et paramétrable à souhait égaye l’habitable dont la rigueur germanique reste palpable. Toutefois, quelle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai immédiatement découvert le revêtement de porte en plastique dur : suis-je dans une AUDI A1 de 2019 ou bien dans une RENAULT Twingo de 1993 ? Passons, et revenons à la position de conduite très agréable tant par sa direction précise et légère, que par la lisibilité de l’instrumentation ou encore le maintien des sièges (sport dans cette version S Line) dont la qualité de finition et le design vous donnent le sourire aux lèvres en le découvrant.

Précis sans brutalité

Le comportement de cette AUDI A1 est plus confortable que le look agressif de la calandre ne pourrait le suggérer. Le roulis est bien contenu, les suspensions fermes et les sièges à mousse dense filtrent bien les imperfections de la route tout en communiquant les vibrations en retour de votre style de conduite. En effet, la sportivité se ressent en conduite soutenue et le châssis se révèle précis et équilibré, sans sousvirage. En combinant le châssis sport en option et les jantes de dix-huit pouces, le look dynamique et le comportement routier sont renforcés. En revanche, les défauts de la route et le manque de fluidité de conduite du conducteur sont d'avantage ressentis. La version essayée avec jantes de dix-sept pouces en option sans le châssis sport, nous semble adaptée à la ville.

Un moteur discret

Dans sa motorisation 30 TFSI de 116 chevaux, le trois cylindres accompagné d’un turbo et d’une injection directe donne du couple à bas régime. Pas la peine d’accélérer avec insistance pour avoir toute la puissance, le turbo l’apporte quasiment dès le début mais s’essouffle rapidement passé 3.000 tr/mn. La combinaison est adaptée à une circulation en ville. L’A1 est vive au démarrage, le moteur ne se fait ni entendre, ni ressentir. Les trajets sur autoroute sont tout à fait accessibles et la puissance permet de doubler sans trop prendre de risque. Il faut être honnête, la motorisation 30 TFSI ne présente pas le niveau de sportivité que dégage l’allure de la voiture. Pour les escapades sur routes plus sinueuses, il vaut mieux prendre la motorisation 35 (150 ch) ou 40 (200 ch) TFSI. A noter : aucune motorisation Diesel n'est proposée.

S tronic7 et rien d’autre

La boîte de vitesses automatique S tronic 7 est un régal en ville, pas d’à-coup, bien étagée et réactive. Son kick-down est intuitif pour les besoins de relances impromptues. Le mode manuel en +/- au levier peut apporter un sentiment de sportivité à la conduite, mais dans cette optique, le mode palette au volant, qui réagit bien, est préférable (pas de temps d’attente désagréable entre l’appui sur la palette et le passage de vitesse). Sur cette motorisation 30 TFSI, on recherche le confort de la boîte plus que sa sportivité.

Des options pour le segment premium

Dans ce segment, l’équipement haut de gamme est un "must". Bien que la série S Line soit généreuse en équipements (détecteur de pluie et de luminosité, AUDI smartphone interface, sièges sports, AUDI Hold Assit, AUDI Drive Select, AUDI Pre Sense Front, avertissement de franchissement de ligne, climatisation automatique, phares LED, rétroviseurs jour et nuit automatiques…), il faut ajouter a minima le système de Navigation MMI Plus avec MMI Touch (grand écran tactile) et AUDI Virtual Cockpit (2.175 €), des jantes en option pour un look sportif cohérent de l’allure de la voiture et le 3D sound system Bang&Olufsen® pour vous sentir dans un cocon de raffinement. Par ailleurs, on regrette de ne pas avoir de caméra de recul (en option) ni de système de créneau automatique compte tenu du terrain de jeu de cette citadine. Comme à l’accoutumé, le catalogue d’option chez AUDI est complet, en revanche la somme finale pour avoir l’AUDI de vos rêves peut vite amener à 10.000 € d’options supplémentaires faisant grimper la facture de cette belle, chic et sportive autour de 40.000 €.

Sans aucun doute, l’AUDI A1 est digne de figurer dans la catégorie des citadines premium de par sa qualité de finition, son raffinement esthétique et son comportement urbain agile et confortable. La liste d’équipements disponibles à la configuration est également représentative de ce segment premium dont le prix de vente final affirme ses ambitions.

M. CHAMBERT

2019-02-15