SEAT Tarraco Gamme 2019

ESPACE SUV
  • Habitabilité et coffre
  • Sécurité
  • Equipement
  • Performances TSI/TDI 190
  • Consommation TDI 150
  • Consommation et malus des TSI
  • Reprises TSI 150
  • Correcteur de trajectoire trop intrusif
  • Palettes DSG7 au volant trop petites

Prix : de 32 890 € à 45 620 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Turbo Diesel injection directe - Intégrale 4Drive - BVA DSG7
Cylindrée 1968 cm³
Puissance maxi 150 ch à 3500 tr/min
Couple maxi 34.70 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.73 m
Largeur 1.84 m
Hauteur 1.67 m

Poids

Total 1803 kg

Capacités

Coffre de 760 à 1920 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 198 km/h
0 à 100 km/h 9.80 s

Environnement

Emission CO2 141 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.20
Urbaine 6.20
Mixte 5.60
Essai 7.70

UN NOUVEAU GRAND SUV FAMILIAL

Et de trois pour les SUV SEAT ! Après le compact Ateca et le citadin Arona, voici le Tarraco. Ce nouveau SUV va jouer dans la cour des grands, déjà très fréquentée, à commencer par les "cousins" VOLKSWAGEN Tiguan Allspace, SKODA Kodiaq, AUDI Q5 et une pléthore de concurrents européens et asiatiques. SEAT est en forme, avec un bilan 2018 flatteur, et la venue du Tarraco sur le segment très porteur des SUV devrait contribuer à la poursuite de la croissance de la marque.

Le nouveau visage SEAT 

Le Tarraco annonce le nouveau style SEAT : calandre proéminente avec le grand "S" de SEAT en son centre, phares full LED à signature triangulaire en position haute, capot nervuré. A l'arrière, les feux très effilés sont reliés par un bandeau rouge courant sur toute la largeur du hayon. Des protections en matériau synthétique noir - bas de caisse, tours de roues et boucliers - ceinturent la voiture et accentuent son côté baroudeur. Le profil est plus classique et s'apparente à celui du Tiguan Allspace. Le Tarraco est construit, comme lui, à Wolfsburg dans l'usine VOLKSWAGEN.

 

Intérieur sobre et vaste

Tout comme l'extérieur, la présentation de l'habitacle du Tarraco est sobre avec une finition de bon aloi et des matériaux de bonne qualité, bien assemblés. L'ensemble fait bonne impression mais l'omniprésence du noir et du gris donne une ambiance un peu sévère, heureusement éclairée par un toit ouvrant panoramique (série sur finition Xcellence, option à 1.110 € sur Style). Le tableau de bord est épuré avec un bloc d'instrumentation digital sur écran de 10,25 pouces comportant un compte-tours et un compteur de vitesse encadrant l'ordinateur de bord. Au centre, l'écran tactile d’info-divertissement central de huit pouces est "flottant". Il donne accès aux fonctions navigation, audio, paramètres et surplombe les commandes indépendantes de la climatisation, évitant ainsi de manipuler l'écran pour régler la température.

Si la grande taille du Tarraco le rend un peu encombrant en circulation urbaine, elle octroie aux passagers une belle habitabilité et un très grand coffre (760 litres) en version cinq places. En option (880 €), deux sièges supplémentaires permettent d'emmener jusqu'à sept personnes mais amputent le coffre d'une grande partie de son volume. Il ne reste plus que 260 litres pour les bagages lorsque tous les sièges sont en place. La banquette du rang deux, avec fonctionnalité 40/60, est coulissante sur dix-huit centimètres, permettant d'agrandir le coffre et d'obtenir une position "relax" en augmentant l'inclinaison du dossier, tout en conservant suffisamment de place pour les jambes des passagers.

 

Les versions

Le catalogue pour la France propose deux niveaux d'équipement (Style et Xcellence), quatre motorisations (1.5 TSI 150, 2.0 TSI 190, 2.0 TDI 150, 2.0 TDI 190), deux types de boîte de vitesses (BVM6, DSG7) et deux types de transmission (traction, 4Drive). Une version Business est réservée pour les professionnels et une finition FR et une motorisation hybride rechargeable sont prévues pour 2020.

 

 

Versions 5 places (7 places +880 €)

Prix

Malus 2019

1.5 TSI 150 ch BVM6 Style

32.890 €

1.101 €

1.5 TSI 150 ch BVM6 Xcellence

36.690 €

1.101 €

2.0 TSI 190 ch DGS7 4Drive Xcellence

41.890 €

3.113 €

2.0 TDI 150 ch BVM6 Style

35.740 €

70 €

2.0 TDI 150 ch BVM6 Xcellence

39.540 €

70 €

2.0 TDI 150 ch DGS7 4Drive Style

39.140 €

773 €

2.0 TDI 150 ch DGS7 4Drive Xcellence

42.940 €

773 €

2.0 TDI 190 ch DGS7 4Drive Xcellence

44.740 €

1.050 €

 

A noter :

- Le 1.5 TSI 150 n'est disponible qu'en boîte manuelle et traction avant.

- Le choix boîte DSG7 sur TDI 150 implique la transmission 4Drive, ce qui grève le prix, le malus, la consommation et le poids.

- Les motorisations TSI 190 et TDI 190 ne sont proposées qu'avec boîte DSG7 et transmission 4Drive.

 

La finition Style est déjà très bien dotée puisqu'elle dispose, en particulier, d'un système multimédia sur écran tactile de huit pouces avec GPS, connectivité Android Auto et Apple CarPlay, radio huit haut-parleurs, prise Aux-In, trois prises USB, lecteur de carte SD, Bluetooth®, du "Digital Cockpit" dix pouces, du démarrage sans clé, de la climatisation automatique trizone, d'une caméra de recul, des capteurs de pluie et de luminosité, d'un régulateur de vitesse, de jantes en alliage de dix-sept pouces, de projecteurs "Full LED", du "Front Assist" avec freinage d’urgence et détection de piétons, du "Lane Assist" (correcteur de trajectoire)…

La version Xcellence (Style + 3.800 €) est très complète avec accès et démarrage sans clé, radars de stationnement avant et arrière, toit ouvrant panoramique, hayon électrique avec fonction d'ouverture mains-libres, sièges sport avant, "Top view" camera 360°, régulateur de vitesse adaptatif, molette "Driving Experience" avec quatre modes de conduite et direction progressive, détecteur d'angles morts, assistance pré-collision et "Roll-over Assist", assistant de sortie de stationnement arrière, planche de bord avec insert "Black wood", "Light Assist", jantes alliage de dix-neuf pouces…

Une liste d'options bien fournie permet de personnaliser son Tarraco, dont l'inévitable peinture métallisée ou nacrée, les jantes spéciales, l'intérieur cuir, le siège conducteur à réglage électrique...

 

Montagne avec le Tarraco 2.0 TDI 150 DSG7 4Drive

L'équipe SEAT avait concocté un superbe "road trip" pour ces essais. Départ de Biarritz en direction du désert des Bardenas en Espagne, deux cents kilomètres plus au sud, avec traversée des Pyrénées. J'ai fait ce magnifique trajet au volant d'un Tarraco 2.0 TDI 150 DSG7 4Drive. Sur ces routes escarpées, ce grand SUV s'est révélé être une excellente monture. Le moteur est suffisamment puissant et coupleux (340 Nm dès 1.750 tr/mn) pour assurer une conduite dynamique, malgré les 1.800 kilos, à condition d'utiliser le mode "Sport" de la boîte DSG7, le mode "Normal" étant plus adapté à un trajet en plaine. La boîte DSG peut être utilisée en mode manuel avec de (trop) petites palettes solidaires du volant. Sur ces routes très sinueuses où les mains se déplacent beaucoup sur le volant, je préfère nettement de grandes palettes fixes.

Au terme du trajet, l'ordinateur de bord indiquait 7,7 l/100 km, ce qui est très raisonnable pour un engin de ce poids compte tenu des conditions de conduite. Pour plus d'économie en prix et en consommation, le TDI 150 est disponible en boîte manuelle à six vitesses. Les suspensions, Mc Pherson à l'avant, multibras à l'arrière, sont bien calibrées, maintenant suffisamment la caisse sans trop secouer les passagers ; le compromis est très acceptable, même en conduite dynamique. Par contre, le "Line Assist" (correcteur de trajectoire) induit des vibrations et des résistances dans la direction dès que l'on mord un peu sur les lignes au sol, ce qui perturbe le ressenti de la route et l'agrément de conduite. Ce système peut être désactivé via l'écran, mais se remet en fonction à chaque démarrage…

   

Piste avec le Tarraco 2.0 TSI 190 DSG7 4Drive

Le lendemain, magnifique trajet dans le désert des Bardenas, dans un véritable décor de western, cette fois au volant du puissant Tarraco TSI 190. La puissance et le couple (320 Nm) sont bien là avec accélérations (0 à 100 km/h en 8,0 secondes) et reprises toniques. Sur les pistes en terre généralement en bon état, la conduite a été un réel plaisir avec des remises en vitesse nerveuses et un comportement assez joueur, l'arrière glissant volontiers sur les cailloux roulants. Revers de la médaille, la consommation a largement dépassé 13 l/100 km. Le tarif, quant à lui, monte rapidement au-dessus de 45.000 € en prenant quelques options et le malus atteint 3.113 € en 2019…

 

Tout terrain avec le Tarraco 2.0 TDI 150 DSG7 4Drive

Le rendez-vous pour le repas de midi était situé dans un endroit spectaculaire et très escarpé des Bardenas où un petit circuit "off-road" avait été aménagé. Le Tarraco a fait preuve de ses capacités en franchissant des obstacles - dévers, croisements de ponts, rampes abruptes - avec facilité, toujours chaussé des pneus "route" de série. Hormis le côté spectaculaire, cet exercice démontre la capacité de la transmission 4Drive à faire évoluer le Tarraco en situations très difficiles.     

 

Autoroute avec le Tarraco 1.5 TSI 150 BVM6

Pour le trajet de retour vers Biarritz, essentiellement autoroutier, j'ai pris le volant du Tarraco d'entrée de gamme. Le moteur 1.5 TSI 150 est assez agréable en conduite souple, avec une certaine vivacité (0 à 100 km/h en 9,7 secondes) sur les rapports intermédiaires, mais il s'est avéré moins à l'aise dans les rampes de l'autoroute aux abords des Pyrénées ; pourtant nous n'étions que deux à bord, sans bagages. La combinaison d'une masse quand même importante (1.600 kg) et d'une transmission longue, explique ce relatif manque d'allant et une consommation pas vraiment économique (9,0 l/100 km). On apprécie par contre la bonne insonorisation et la position de conduite confortable permettant de longues étapes sans fatigue.

Le SEAT Tarraco complète la gamme des SUV de la marque espagnole avec des arguments convaincants, confort, habitabilité, insonorisation, équipement, agrément de conduite mais les concurrents aux dents longues sont nombreux... Parmi les ensembles mécaniques proposés, le TDI 150 DSG7 4Drive est la version que j'ai trouvée la plus homogène. L'entrée de gamme TSI 150 n'est disponible qu'avec une boîte manuelle, mais son relatif manque d'allant et sa consommation assez élevée le mettent en retrait du TDI 150. Le TSI 190 est très agréable à conduire, puissance, souplesse mais aussi consommation et malus élevés. Je n'ai pas conduit le TDI 190 ; sur le papier, son couple conséquent (400 Nm) lui assure des performances semblables à celles du TSI 190, avec une consommation moindre mais, actuellement, le Diesel est en disgrâce... Le Tarraco, quelle que soit sa motorisation, devrait logiquement trouver sa place sur ce marché des SUV en pleine croissance.

 

D. DECHÊNE

2019-03-19