SEAT Tarraco Xcellence 7 places 2.0 TDI 190 DSG7 4Drive

ESPACE SUV
  • Polyvalence
  • Rapport qualité / prix / équipement
  • Capacité tout-chemin voire plus
  • Consommation élevée sur autoroute
  • Volume du coffre en sept places
  • Cache-bagages peu pratique

Prix : 46 170 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes – turbo Diesel injection directe à rampe commune - Intégrale - BVA DSG7
Cylindrée 1968 cm³
Puissance maxi 190 ch à 3500 tr/min
Couple maxi 40.80 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.74 m
Largeur 1.84 m
Hauteur 1.67 m

Poids

Total 1845 kg

Capacités

Coffre de 230 à 1775 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 210 km/h
0 à 100 km/h 8.00 s

Environnement

Emission CO2 144 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.60
Urbaine 6.40
Mixte 5.10
Essai 6.90

ESPAGNOL TOUT TERRAIN

Avec le beau temps qui arrive et les vacances, les raisons d’aller faire des escapades hors des sentiers battus ne vont pas manquer. Il est vrai que c’est plus facile à dire qu’à faire au regard des véhicules actuels, les SUV étant plus proches de breaks hauts sur pattes que de véritables véhicules tout-terrain. Alors en essayant le SEAT Tarraco, nous allons peut-être trouver une solution à notre problème.

Une grande famille

Le SEAT Tarraco fait partie de la nouvelle famille des SUV SEAT. Après la naissance de l’Ateca puis de l’Arona, le dernier-né de la famille s’appelle Tarraco. Bien que ce soit le petit dernier, c’est un beau bébé de 4,74 mètres de long et de 1,68 mètre de haut, soit près de soixante centimètres de plus en longueur que le petit Arona. En trois ans, SEAT a su créer une gamme complète. Comme les autres marques du groupe VOLKSWAGEN, la marque ibérique profite des plateformes familiales à laquelle elle apporte son esprit sportif et ses carrosseries plus dynamiques que celles de ses cousins ŠKODA Kodiaq et VOLKSWAGEN Touran AllSpace.

Comme sur les derniers modèles espagnols, chaque véhicule possède sa propre signature lumineuse au niveau de ses feux de jour. Chacun a un regard différent mais le lien de parenté est indéniable, en particulier avec les dessins que l’on peut se permettre de nos jours avec les phares à LED. Feux à LED également présents à l’arrière qui confèrent un style moderne à une poupe assez classique. La calandre devient également une signature originale avec son gros S stylisé, bien qu’elle possède de petites différences avec ses petits frères, en effet la calandre passe de trapézoïdale à hexagonale mais elle en conserve l’esprit général.

Un modèle un peu olé olé

La marque SEAT se démarque des autres branches de la famille par un côté plus sportif que l’on retrouve dans les lignes tendues de la carrosserie mais également par certains petits détails comme la couleur rouge omni présente sur les différents écrans, les jantes de vingt pouces qui équipaient notre modèle, la double sortie d’échappement, les inserts chromés… Tout cela entretient le caractère sportif de la marque malgré la finition Xcellence considérée comme luxueuse, au contraire de FR qui est la griffe des finitions sportives. Clairement, on a un véhicule homogène et classique qui n’attire pas obligatoirement le regard par son originalité mais qui inspire la solidité et le dynamisme par sa taille et son design. Le gris caïman, un vert foncé métallisé à première vue, est original et change de la sempiternelle trilogie noir, gris et blanc.

L’accès à bord est haut comme sur tous les SUV, mais pas rédhibitoire comme cela peut parfois être le cas. Un élément étonnant de l’équipement de notre Tarraco est la sellerie en tissu gris "Baza" avec ses inserts bruns en Alcantara associé à son tableau de bord noir Titane et ses inserts gris mat. Il y a une sorte de double personnalité, à la fois haut de gamme et sportive qui fait la particularité de cet intérieur. Cette configuration de série peut être "clivante" mais a le bon goût de l’originalité. En dehors de ce détail, l’intérieur est classique avec un nombre de pièces non négligeable issues de la banque d’organe du groupe. L’écran central de huit pouces sert d’interface avec l’ensemble des réglages du véhicule et, avec ses accès directs, il se révèle très pratique à l’usage quand on navigue souvent dans les différents menus. Pour finir, le Tarraco est également équipé du Digital Cockpit qui permet de personnaliser le tableau de bord en fonction de ses envies.

Home sweet home

Une fois à bord, on s’aperçoit que l’on est dans une voiture à vivre. Grâce au gabarit du véhicule, sept places sont disponibles, cinq véritables et deux d’appoint. Il y a des tablettes escamotables sur les dossiers des sièges avant avec des porte-gobelets intégrés et des rainures pour tablettes, numériques cette fois-ci. Les sièges arrière coulissent pour un peu plus de place pour les jambes des passagers de la troisième rangée ou pour augmenter le volume du coffre en version cinq places. Petit bémol pour le couvre-coffre qui n’est pas très pratique et aurait mérité des rails de guidage.

Le système Climatronic trois zones avec commande à l'arrière permet à chacun de régler la température qui lui convient le mieux. Rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, caméra 360° et radar de stationnement avant et arrière permettent de faciliter la conduite et les manœuvres. Le système Mirror Link et la commande vocale complètent cet ensemble dorénavant classique à ce niveau de gamme, les écarts se faisant plus sur les habitudes des constructeurs ou sur les préférences du conducteur.

L’Ibère est en avance

Au final, nous sommes au volant d’un gros SUV bien équipé et qui se positionne plutôt favorablement sur son segment avec des prix plus contenus que son principal rival le PEUGEOT 5008. Et ceci d’autant plus qu’à puissance quasi égale, l’Ibère propose de quoi mieux affronter l’hiver avec sa transmission intégrale. Ce qui nous ramène à notre première interrogation : comment aller pique-niquer dans les champs ? Bien sûr, nous n’avons pas entre les mains un franchisseur pur, tout d’abord à cause de ses faibles angles d’attaques qui ne permettent pas de franchir des obstacles très accidentés mais aussi à cause de ses pneumatiques peu adaptés à des conditions extrêmes. Mais pourtant, la réponse est là grâce au binôme transmission intégrale - boîte DSG. En effet, le moteur possède un couple de 400 Nm qui permet de se sortir de situations pour le moins compliquées, en particulier sur des chemins de halage ou des sentiers gras et boueux. On pourra également franchir des raidillons raisonnables et les croisements de pont ne lui font pas peur, l’amortissement piloté optionnel DCC apportant un surcroît de confort souvent bienvenu.

Sur route, le comportement est sécurisant, même si le gabarit du véhicule peut générer du roulis en virage, celui-ci peut être contenu grâce aux différents modes de conduite disponibles. Les longs parcours seront réalisés dans un confort très agréable grâce à une bonne insonorisation du véhicule qui permet de deviner le bruit rauque du moteur Diesel qui se cache sous le capot sans en subir les agressions sonores. Dans le même esprit, les passages de roues arrière sont en feutrine, probablement pour diminuer les bruits de roulement. Par contre quand viendra l’heure du nettoyage, cela compliquera le travail, surtout après une grosse session hors des sentiers battus.

Ce nouveau Tarraco est une très bonne surprise, polyvalent, confortable, agréable à vivre, il est une très bonne alternative aux cadors de la catégorie grâce à son rapport prix / équipement / polyvalence. Son gabarit peut être générateur de manœuvres en ville mais on est encore loin des plus gros véhicules de la catégorie. N’hésitez donc pas à franchir la porte de votre concessionnaire car comme depuis déjà quelques temps avec SEAT, comparer et essayer c’est l’adopter.

Je tenais à remercier le Golf de Forges les bains qui nous a permis de réaliser des photos dans un cadre magnifique. Encore merci pour cet accueil chaleureux.

Michel SANTONI

2019-06-12