SKODA Kodiaq RS 2.0 Bi-TDI 240 DSG7 4x4 7 places

ESPACE SUV
  • Véhicule polyvalent
  • Volume habitable
  • Confort
  • Performances
  • Places 3ème rang limitées aux enfants
  • Poids
  • Malus écologique (4.673 € en 2019)

Prix : 53 190 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - Diesel bi-turbo injection directe - Transmission intégrale - BVA séquentielle à 7 rapports (DSG7)
Cylindrée 1968 cm³
Puissance maxi 240 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 51.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.70 m
Largeur 1.88 m
Hauteur 1.68 m

Poids

Total 1928 kg

Capacités

Coffre de 270 à 2005 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 220 km/h
0 à 100 km/h 7.00 s

Environnement

Emission CO2 169 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.90
Urbaine 7.40
Mixte 6.40
Essai 8.30

UN TCHEQUE UNIVERSEL

Après l’essai du ŠKODA Kodiaq Sportline 150 chevaux réalisé l’année dernière, c’est au tour du ŠKODA Kodiaq RS 240 chevaux de passer entre nos mains. Même si la philosophie du grand tchèque reste la même, le moteur et la tenue de route sont d’un tout autre calibre et c’est sur route mais également en dehors que nous allons vérifier cela. Alors, installons-nous.

Aguicheur et iconique

Le ŠKODA Kodiaq garde les caractéristiques de la version standard tout en y apportant quelques fantaisies bienvenues. Les lignes tendues de la carrosserie sont renforcées par des touches de noir laqué. Les fanons de baleine noirs de la calandre sont ornés d’un logo V/RS rouge et vert du plus bel effet, les jantes en alliage de vingt pouces "Xtreme" noir laqué sont au diapason, de même que les rampes de pavillon, les entourages de vitre et les rétroviseurs. Les doubles sorties d’échappement et le réflecteur arrière sont également distinctifs de cette version sportive. La touche de couleur est assurée par les étriers de frein rouges qui, pour notre modèle, sont en accord avec la carrosserie rouge Velvet du plus bel effet.

Historiquement, les initiales RS signifient Rally Sport. Leur première apparition date de 1974 sur des prototypes de rallye. La première apparition sur une voiture de série fut en 2000 avec la première génération de l'Octavia RS. Notre SUV est le premier à arborer le logo RS revisité, V/RS plus exactement, avec de subtiles touches rouges. Selon l’explication du constructeur : "le "V" est synonyme de victoire quand le rouge représente la sportivité et la puissance de la famille RS. Le nouvel aspect moderne de ce logo accentue à lui seul le caractère dynamique du Kodiaq RS".

Un intérieur sportif

Cette nouvelle version du ŠKODA Kodiaq intègre le Digital Cockpit avec un fond spécifique. Un type d’affichage "Sport" est disponible avec la spécificité d’intégrer uniquement le compte-tours et le compteur de vitesse avec un affichage tranché qui permet de garder les yeux sur la route tout en optimisant la conduite en mode sportif. Pour le reste de l’habitacle, très peu de changement, en particulier les sièges-baquets qui sont toujours aussi spectaculaires, ce sont exactement les mêmes que ceux de la version Sportline avec des surpiqures rouges et un logo RS brodé en supplément. La banquette arrière et les sièges d’appoint sont à l’unisson.

Le changement le plus audible reste l’adoption du Dynamic Sound Booster. Comme sur beaucoup de véhicules sportifs modernes, et en particulier les véhicules Diesel, notre Kodiaq exploite les données moteur et au travers d’un système électronique qui fait varier et intensifie les sonorités associées, il ajoute une tonalité supplémentaire accentuant le plaisir de conduire.

Bon comportement mais attention à l’indiscipline

Je passe sur les équipements pléthoriques du véhicule qui sont maintenant monnaie courante mais je reprécise quand même le système de protection des arêtes de portière, les parapluies intégrés dans chaque portière avant et le grattoir / mesureur d’usure de pneumatiques dans la trappe à essence. Petite attention supplémentaire, les repose-pieds repositionnables aux places arrière. Je vais m’attarder sur le système de châssis piloté (DCC) qui, couplé aux caméras 3D, permet de gérer de manière efficace le comportement routier du véhicule en anticipant les irrégularités de la chaussée et en raidissant la suspension en conduite sportive. Malheureusement, même si le système est très efficace en mode confort, il a tout de même du mal à stabiliser notre 4x4 sur les petites routes sinueuses. En effet, les plus de 1,9 tonne ont une vraie volonté de partir se balader à l’extérieur des virages et il faut parfois un gros cœur pour continuer à attaquer sur les routes sinueuses.

Le moteur quatre cylindres bi-turbo délivre 240 chevaux pour un couple maximum de 500 Nm. Il est associé à une transmission intégrale qui en fait le SUV le plus efficace de la marque tchèque. Malgré la puissance et le couple du moteur, décrocher ce mastodonte au démarrage n’est pas si évident et la zone rouge arrive très rapidement mais la toujours très efficace boîte DSG est là pour vous aider. Petite anecdote, le moteur et l’ensemble des éléments mécaniques sont tellement encombrants que la grosse batterie a dû être transférée dans la malle.

Au global, le moteur et le châssis forment une combinaison efficace qui permet de transporter vos passagers dans un confort très agréable et à des vitesses élevées mais qui, sur routes sinueuses, peut s’avérer limitée. Tout cela reste bien sûr relatif car le Kodiaq se paie le luxe de détenir le record du tour pour un SUV sept places sur la célèbre Boucle Nord du Nürburgring. Le circuit de 73 virages et d’une longueur totale de 20,832 km a été avalé en 9:29.84 minutes.

Facile à vivre

Notre Kodiaq pourra donc vous emmener sur toutes les routes, chemins, pistes et voire plus si vous êtes suffisamment aventurier car sa transmission intégrale et son système de gestion des pentes permettent de se sortir de toutes les situations. Esthétiquement, il ne peut pas laisser indifférent et son look de baroudeur sportif est assumé avec classe. Le tarif, d’un peu plus de 53.000 €, est plus que raisonnable pour un véhicule sept places, tout-terrain, avec un moteur puissant et un équipement complet.

Malgré les quelques défauts liés à son embonpoint, le ŠKODA Kodiaq RS est une très bonne voiture, efficace, confortable et pratique. C’est finalement un très bon choix quand on a besoin de transporter de nombreux passagers sans sacrifier ni au style, ni à la sportivité. Et puis ne cherchez plus d’excuses de pedigree car les progrès faits par ŠKODA ces dernières années peuvent être appréciés à leur juste valeur et ce Kodiaq en est le digne représentant.

Michel SANTONI

2019-07-10