VOLVO V60 Inscription Luxe D3

ESPACE Break
  • Design
  • Confort, silence
  • Finition & Équipement (Inscription Luxe)
  • Sécurité
  • Ergonomie du système info divertissement
  • Moteur D3 un peu léger
  • Prix

Prix : 55 000 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes – double turbo Diesel injection directe - Traction - BVA8 (Geartronic)
Cylindrée 1969 cm³
Puissance maxi 150 ch à 3750 tr/min
Couple maxi 32.60 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.76 m
Largeur 1.85 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1738 kg

Capacités

Coffre de 529 à 1441 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 205 km/h
0 à 100 km/h 9.90 s

Environnement

Emission CO2 120 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.10
Urbaine 5.30
Mixte 4.50
Essai 7.00

LES GENTLEMEN RETROUVENT UN BREAK DE LEGENDE

VOLVO a présenté la deuxième génération de son break V60 en 2018. Nous avons eu l’opportunité d’essayer cette nouvelle mouture du break familial de la marque premium suédoise, dotée d’une boîte automatique à huit rapports et d’une finition haut de gamme. Cette routière fait face à une concurrence accrue, mais a fourbi ses armes pour l’affronter.

Un design élégant et racé

VOLVO était attendue sur ce segment du break familial et nous pouvons dire que, niveau design, les suédois sont fidèles à leur réputation. La face est belle et élégante, la calandre est massive sans être imposante ou disproportionnée. La signature lumineuse en T façon "marteau de Thor" est du plus bel effet. La ligne générale est tendue et racée. Dans cette finition haut de gamme (Inscription Luxe), les jantes complètent la robe de cette voiture avec brio. Bicolore, elles sont à la fois chics et modernes.

A l’arrière, le coffre adopte un profil à la manière d’un break de chasse pour lui procurer une certaine finesse et un côté dynamique. Elle est loin l’image d’un break massif façon tank de l’armée de terre au Cx d’une boîte à chaussure… De l’image du tank, VOLVO n’a conservé que le volet sécurité ! L’effet break de chasse est accentué par les optiques toutes en hauteur, signature visuelle des feux arrière de VOLVO pour l’ensemble de ses modèles (breaks ou SUV).

 

Une ambiance cosy

Passons à l’intérieur du véhicule. Nous le mentionnons en introduction, la concurrence sur ce segment est rude, autant côté allemandes que françaises avec la nouvelle PEUGEOT 508 SW. VOLVO joue parfaitement la carte du premium et propose un design de son habitacle très agréable qui se démarque des autres marques du segment.

Un grand écran central avec le système d’info-divertissement fait le lien entre les côtés passager et conducteur. Le tout est souligné d’une bande de boiseries à teinte claire et aux courbes fines et discrètes. L’intégration de cet écran est très bien réussie entre deux systèmes de ventilation d’habitacle. Je souligne au passage la qualité exceptionnelle des mécanismes d’orientation des grilles qui nous montre le souci du détail des ingénieurs VOLVO. Le choix des bandes de bois texturées et des inserts à la finition en aluminium égaillent l’habitacle et permettent à cette VOLVO V60 de se démarquer des concurrentes plutôt tristes et austères. Chez VOLVO, il y a de la couleur, des courbes, de la finesse…

Le bouton Start (& stop) comme le sélecteur de mode de conduite sont façonnés telle une pièce métallique moletée, VOLVO soigne les détails. Encore une fois, les codes et les promesses des designers suédois sont bien présents.

La finition va de pair avec le design général du véhicule. Les alignements sont parfaits et la finition intérieure ne souffre d’aucun reproche. Les plastiques sont parfaitement ajustés. Il n’y a pas de doute, nous sommes à bord d’une routière premium. Même la clef (main libre) est parée de cuir. Seul bémol, le plastique de la console centrale entre les sièges avant est dur et non moussé. Certes bien pensé et bien posé, mais nous aurions aimé y trouver un matériau plus agréable au toucher. D’autant plus dommage que cette même console est très bien agencée. Les vide-poches sont dotés de volets coulissants en boiserie et rappellent la planche de bord, contribuant ainsi à l’harmonie générale de l’habitacle. En somme, cette VOLVO V60 nous offre un habitacle globalement irréprochable, élégant et bien fini.

 

Confort à bord - L’espace intérieur en net amélioration

La précédente mouture de la VOLVO V60 souffrait d’un espace limité et d’un habitacle étriqué. VOLVO a entendu ses clients et présente cette nouvelle version en réelle routière. Le volume du coffre a pris 101 litres de volume supplémentaire, ce qui le porte à 529 litres (soit la valeur moyenne haute de la catégorie).

VOLVO a également revu l’espace intérieur avec un empattement allongé proposant un espace aux jambes acceptable. Siège avant reculé à fond et passager arrière de 1,85 mètre pour 90 kilogrammes… le voyage est loin d’être une souffrance et les jambes effleurent le siège avant. Les plus exigeants notent un espace aux épaules ou une garde au toit un peu justes pour les grands gabarits. C’est aussi la contrepartie d’avoir une ligne racée et dynamique. La V60 est une routière premium : voilà la promesse faite par VOLVO.

Notre essai sur près de 800 kilomètres a été fait à bord de la V60 D3. Le verdict est sans appel : le confort est clairement le maître mot de cette voiture. Silence à bord, suspensions bien dosées (pas trop souples mais filtrant bien les défauts mineurs de la route) et aucun bruit de roulage ni d'aérodynamique. Même avec le toit ouvert, les ingénieurs ont réussi à filtrer une partie des turbulences ou bruits d’airs. Le roulage est aussi agréable. Le châssis est précis et donne l’impression de rouler dans une voiture beaucoup plus petite tant elle est facile à emmener dans les virages. Ce n’est pas une sportive (encore moins avec ce moteur), pourtant elle est dynamique et jamais piégeuse.

VOLVO propose de nombreuses options qui contribuent au confort d’utilisation du véhicule, comme les sièges arrière rabattables depuis le coffre via une simple pression sur un bouton ou encore le hayon automatique que l’on peut actionner d’un pied (pratique quand on a les mains pleines…). Le système hifi optionnel Bower & Wilkins restitue bien les sons et permet une ambiance agréable.

Petits points négatifs :

  • Le système pourrait restituer un peu mieux les basses, relativement étouffées et sèches pour les puristes.
  • Les sièges avant possèdent une barre sur l’assise qui, une fois l’assise allongée électriquement, et sur de longs trajets, peut se faire ressentir. Ce n’est pas inconfortable, mais légèrement gênant. Ce point n’a plus d’effet lorsque le siège est réglé au minimum et en position intermédiaire.

L’habitacle très bien insonorisé ce qui permet d’avaler les kilomètres sans fatigue. Faites attention, ce silence a la contrepartie ne pas toujours bien faire apprécier la vitesse… Il est facile de rouler au-delà de la limite autorisée par faute d’attention (mais là aussi VOLVO propose un garde-fou avec une option qui régule la vitesse en fonction des panneaux).

 

Un moteur un peu poussif en version D3

Le moteur D3 est un Diesel de 150 chevaux. Plutôt silencieux, surtout couplé à la boîte automatique à huit rapports, il n’en reste pas moins faible pour cette auto dont le poids dépasse les 1.700 kilogrammes. Les premiers rapports sont très bien étagés pour restituer le couple et la rendre agile. La limite se fait sentir sur les routes secondaires et lors des relances sur autoroute où le passage de 80 à 130 km/h est un peu long. La version D4 à 190 chevaux est probablement mieux dimensionnée, en attendant des versions hybrides bien plus puissantes.

La boite automatique en revanche est agréable. A noter que, dans de rares cas, nous avons noté des hésitations sur le rapport à engager (très faible allure par exemple). Cette VOLVO V60 D3 est une routière très confortable et silencieuse, pour autant même si son châssis est précis, la voiture, avec cette motorisation, n’est pas sportive.

 

VOLVO ne renie pas son passé et enfonce le clou en matière de sécurité routière

Dans cette version Inscription Luxe, ce ne sont pas moins de vingt systèmes d’aides à la conduite qui accompagnent son pilote. "L’Intellisafe®" ne fait pas les choses à moitié ! VOLVO se positionne en leader sur ce sujet et propose des aides comme la détection des piétons et des animaux, la caméra à 360°, l’alerte de somnolence ou encore un système de conduite semi automatisée qui permet de rester sur sa file jusqu’à 130 km/h. Attention à bien paramétrer les aides car dans certaines configurations, le freinage d’urgence intervient très tôt et assez brutalement (stationnement alterné en ville par exemple). A l’inverse, l’alerte de franchissement de ligne peut sembler très timide si mal configurée.

VOLVO présente ici un nouveau modèle V60 qui est en nette évolution par rapport à la génération précédente. La filiation avec la VOLVO V90 est indéniable ce qui contribue à une impression de haut de gamme. Le design est zen, élégant et discret autant à l’intérieur qu’à l’extérieur ce qui rompt avec l’austérité des concurrentes. La qualité et la finition sont clairement premium et le confort à bord est une référence. VOLVO signe ici une réelle routière premium, facile à conduire et agréable pour la famille. Seul bémol : le moteur D3 de 150 chevaux est un peu faible. VOLVO, dont la marque de fabrique a toujours été le break familial, revient en force avec cette nouvelle génération de V60. Bref, nous avons aimé cette auto !

Matthieu CHAMBERT

2019-06-15