MAZDA CX-30 2.0 Skyactiv-X M Hybrid 180 Inspiration

ESPACE SUV
  • Agrément de conduite
  • Amortissement
  • Consommation
  • Détails d’ergonomie
  • Coffre

Prix : 35 300 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Injection directe essence - 4 roues motrices - BVM6
Cylindrée 1998 cm³
Puissance maxi 180 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 22.80 mkg à 3000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.40 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.54 m

Poids

Total 1453 kg

Capacités

Coffre de 422 à 1398 dm³
Réservoir 48 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 204 km/h
0 à 100 km/h 8.90 s

Environnement

Emission CO2 111 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.50
Urbaine 5.60
Mixte 4.90
Essai 7.60

UN SUV ORIGINAL

Le nouveau MAZDA CX-30 est un SUV qui s’intercale entre le CX-3 et le CX-5. Le modèle essayé, Skyactiv-X, est doté d’une micro hybridation, de quatre roues motrices et de l’option toit ouvrant. Il existe d’autres motorisations, l’une essence avec le bloc Skyactiv-G de deux litres et de 122 chevaux et l’autre, Skyactiv-D, avec un 1,8 litre Diesel de 116 chevaux. Les quatre roues motrices sont disponibles uniquement sur la version Skyactiv-X. Par contre, l’option boîte de vitesses automatique est accessible quelle que soit la motorisation.

Une motorisation technologique

 

MAZDA n’a toujours pas cédé à la mode du "downsizing" et propose des blocs moteurs de bonne cylindrée avec de nombreuses optimisations réduisant les consommations. Le moteur Skyactiv-X est une évolution du moteur Skyactiv-G. Le rapport volumétrique progresse encore et passe de 13:1 à 16,3:1 ! L’injection directe est évidemment présente, mais l’innovation majeure, sur ce moteur, concerne la combustion. En effet, à faible charge, le moteur fonctionne avec un mélange très pauvre qui est enflammé par compression, comme sur un moteur Diesel. Grâce au système SPCCI (Spark Controlled Combustion Ignition), l’inflammation est déclenchée par la bougie, environnée d’un mélange plus riche, qui génère une augmentation soudaine de la température et de la pression, permettant ainsi à la combustion spontanée de démarrer de façon contrôlée. C’est une première pour une voiture de série. En plus de ce système de combustion innovant, la motorisation reçoit une micro hybridation, M Hybrid, avec un alterno-démarreur de 1,7 kW et une batterie lithium-ion 24 V rechargée par la récupération de l'énergie cinétique.

 

Un équipement très fourni

 

La dotation de la voiture est très complète. Tous les équipements utiles et nécessaires sont présents tels que la connectivité multimédia, le GPS, les dispositifs de sécurité ABS, DSC, TCS… la surveillance de la pression des pneus et même de confort comme la climatisation bizone. Les rétroviseurs sont rabattables électriquement. L’affichage tête haute sur le pare-brise, l’avertisseur de changement de file et une caméra de recul sont présents. L’avertisseur de changement de file se réactive à chaque démarrage, il est facile à mettre hors service par une pression sur le bouton ad-hoc.

 

Le hayon est actionné par un moteur électrique. La télécommande permet de l’ouvrir à distance. Il faut toutefois veiller à ne pas presser le bouton par inadvertance après avoir quitté la voiture, sous peine de retrouver la voiture avec le coffre grand ouvert, ce qui m’est arrivé.

 

Une voiture facile à apprivoiser

 

La prise en main de la voiture est facile avec un rayon de braquage court qui facilite les manœuvres toutefois, la largeur et l’empattement de la voiture nécessite un léger temps d’adaptation, notamment lors de manœuvres dans des parkings étroits. Le moteur est très discret et le maniement de la boîte agréable avec des débattements courts et des verrouillages nets, comme souvent chez MAZDA. La voiture est également très bien suspendue et absorbe bien les gendarmes couchés ou autres pavés Berlinois.

 

Le moteur est silencieux, avec un système Stop and Start rapide. La fonction est réalisée par un alterno-démarreur qui est inaudible. Il faut cependant avoir en tête une particularité de fonctionnement : le moteur n’est relancé que si la pédale de frein n’est pas enfoncée. Si l’on n’y prend pas garde, cela peut faciliter un calage lorsque la voiture est sur un faux plat. Les transitions entre les modes de combustion en mélange très pauvre et normaux sont à peine perceptibles et ne gênent absolument pas.

 

Côté consommation, l’essai a débuté en ville et dans les embouteillages parisiens sur environ 90 kilomètres. Il s’est poursuivi par des petits trajets urbains. Dans ces conditions, l’ordinateur de bord affichait une consommation moyenne de 8,6 l/100 km. En roulant quelques dizaines de kilomètres en situation urbaine sans bouchons, sur route et autoroute, à une allure réglementaire, la consommation moyenne est descendue à 7,6 l/100 km après 211 kilomètres. Sur voie rapide, la voiture requiert environ 5,5 l/100 km, ce qui est un score très honorable pour une voiture essence de ce gabarit dotée de quatre roues motrices et chaussée de pneus neige de dix-huit pouces 215/55.

Le nouveau MAZDA CX-30 est très réussi au niveau ligne, suspension, agrément de conduite et sa nouvelle motorisation Skyactiv-X constitue une alternative crédible à la version Diesel, moins puissante (116 chevaux à 4.000 tr/mn) mais avec plus de couple (27,5 mkg à 1.600 tr/mn) et vendue à un prix voisin. Dommage que le coffre soit un peu juste pour une utilisation familiale et que l'ergonomie nécessite un petit temps d'adaptation.

Didier ROGER

2019-12-07